Drame Carcassonne : l'armée attend les décisions de Sarkozy


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
carcassonne_caserne_article.jpg

Drame Carcassonne : l'armée attend les décisions de Sarkozy


Lundi 30 Juin - 19:26

Nicolas Sarkozy, ici avec Hervé Morin, s'est rendu à Carcassonne et a déclaré qu'il y aurait des sanctions



Dans l'armée de terre, c'est la consternation après la terrible bévue de la journée portes ouvertes du 3e régiment parachutiste d'infanterie de marine (3e RPIMa) de Carcassonne. Ce soir, le désastreux bilan humain n'a pas évolué, tandis que la journée a été notamment marquée par une déclaration sans ambiguïté de Nicolas Sarkozy, chef des armées. Il s'est rendu à Carcassonne et a déclaré à cette occasion qu'il y aurait des sanctions : "Il y a eu des négligences inacceptables. Elles devront être sanctionnées." Il avait précédemment déclaré : "La réaction sera rapide et sévère. Ce sont des professionnels, cela ne peut pas rester sans conséquence." Dans l'armée de terre, on suppute déjà le niveau des cadres qui seront touchés par la sanction militaire en évoquant, outre le responsable du tir, ses supérieurs directs : le capitaine commandant le groupement commando parachutiste du régiment ou l'officier chef du bureau opération-instruction (BOI), qui avait signé la note de service organisant la présentation lors de la journée portes ouvertes. Les sanctions monteront-elles plus haut ? Ce n'est pas impossible. D'abord, selon le mot d'un officier, "l'un des seuls trucs qui intéressent Sarkozy en ce moment, c'est de nous punir". C'est vrai qu'il pourrait être tenté... Mais on peut remarquer que, dans la marine nationale, quand un navire est victime d'un accident de navigation - qu'il s'agisse d'un talonnage ou d'une collison - le capitaine est débarqué et sa carrière anéantie quand bien même il ne se trouvait pas à la passerelle. Dans le cas de Carcassonne, la situation est cependant très particulière puisque la passation de commandement entre les colonels Frédéric Merveilleux du Vignaux et Jean-Pierre Perrin avait eu lieu samedi soir sur l'esplanade Gambetta, donc la veille du drame, en présence du ban et de l'arrière-ban de la 11e brigade parachutiste, dont son chef, le général Marc Duquesne.



Jean Guisnel
Suite de l'article...
Source: lepoint.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

nerelucia Membre 12 784 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

Sur FR3, Sarkozy a dit qu'il y avait des responsabilités au sommet et quelle idée de tirer à blanc sur le public !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Emilwen Membre 194 messages
Forumeur inspiré‚ 36ans
Posté(e)

Tu aurais préféré que toutes les armes soient chargées avec des vrais balles?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant