Bande dessinée - Requiem pour les bobos


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
630bobos.jpg

Bande dessinée - Requiem pour les bobos


Mercredi 28 Mai - 10:57

Dupuy et Berberian, Grand Prix du Festival d'Angoulême 2008, publient « Bienvenue à Boboland » (Fluide glacial). Décapant.



Pendu à son téléphone portable, un producteur de télévision abandonne sans remords femme et enfant parce qu'il est pressé... Un couple visite des appartements insalubres proposés à des prix ridiculement élevés... Une jeune femme laisse un roman d'Anna Gavalda sur un banc dans l'espoir qu'il apportera le bonheur à un lecteur inconnu. Las, un balayeur municipal s'empresse de jeter le livre à la poubelle, prétextant que, « s'il ne ramasse pas les cochonneries qui traînent », il perdra son travail... Ces personnages existent réellement : Philippe Dupuy et Charles Berberian les ont rencontrés. Et croqués férocement dans « Bienvenue à Boboland ».

Dupuy et Berberian ? Le couple le plus connu et le plus original de la galaxie du neuvième art. Leur mode de fonctionnement est si particulier-ils alternent les rôles de scénariste et de dessinateur-que personne, pas même eux, n'a jamais véritablement réussi à le décrypter. Mais la profession ne s'y est pas trompée, puisqu'elle a récompensé le duo du Grand Prix du Festival d'Angoulême 2008.






Romain Brethes
Suite de l'article...
Source: lepoint.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

usagi Membre+ 241 210 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
:snif: ils etaient au Furet a Lille avant-hier , j'ai ecouté leur p'tite conference avant la seance de signatures , c'etait pas mal :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant