Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


Messages recommandés

Belizarius VIP 22812 messages
Mangeur de fromage‚ 40ans
Posté(e)
18930683.jpg

Et puis les touristes


14 Mai 2008

Titre original : Am Ende kommen Touristen


Réalisateur: Robert Thalheim
Pays: Film allemand, britannique, polonais.
Genre: Drame
Duré©e: time.jpg 1h 25min.
Acteurs: Alexander Fehling, Ryszard Ronczewski, Barbara Wysocka

Synopsis Sven arrive à Auschwitz pour y effectuer son service civil. L'une de ses tâches consiste à s'occuper d'un survivant du camp de concentration, Krzeminski, un vieil homme buté qui traite le jeune Allemand avec un mélange d'arrogance et d'impatience. Heureusement, la relation naissante avec l'interprète Ania permet à Sven de supporte le quotidien - jusqu'à ce que le jeune homme commence à comprendre combien le passé et le présent sont inextricablement liés à Auschwitz, aujourd'hui Oswiecim...

En attendant Notre Avis

Notre Note : /5




18930683.jpg

"Et puis les touristes" : lente perte de mémoire à Auschwitz


Mercredi 14 Mai - 14:14

Sven, un jeune Allemand, effectue son service civil au Centre international des jeunes de la ville d'Auschwitz, en Pologne, une structure destinée à préserver la mémoire et la transmission de la barbarie nazie. Il s'y occupe notamment d'un ancien détenu du camp, vieil homme au caractère revêche qui passe ses journées à restaurer, et en vérité à saboter, les valises des déportés exposées au musée du camp. Il y fait également la connaissance d'Ania, une jeune guide Polonaise, et de son frère, une sorte de chien fou employé dans une entreprise chimique allemande implantée sur place.



En dépit de sa bonne volonté, Sven n'a pas choisi le lieu le plus confortable pour témoigner de son engagement. Il n'a d'ailleurs pas choisi du tout sa destination, puisqu'il voulait se rendre originellement à Amsterdam. En butte aux sarcasmes des Polonais en général et à l'acrimonie particulière du vieillard sur lequel il doit veiller, il prend de surcroît conscience, peu à peu, du visage réel de l'Auschwitz contemporain. Un lieu que les jeunes Polonais, à l'image d'Ania, ne rêvent que de fuir, un lieu consacré, sous couvert de mémoire, aux formes les plus triviales du tourisme moderne, un lieu où les rares survivants deviennent des attractions de foire, un lieu enfin où l'industrie allemande investit à bas prix non sans un certain cynisme. Sven sera donc forcé, à partir de cette expérience pour le moins étrange, de rapidement prendre un parti moral.


Suite de l'article...
Source: LE MONDE | 13.05.08

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

×