Le langage érotique


lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

LE LANGAGE éROTIQUE

Pour réveiller le désir, il suffit parfois de faire rougir l'oreiller ou d'emballer le cœur de l'autre avec quelques mots. Tendre ou franchement cru, et si vous osiez le langage érotique ? Murmurés au creux de l'oreille, ou criés au moment de l'orgasme, ces aliments du désir peuvent être aussi puissants que le plus fougueux des baisers…

Le désir qui s'émousse est devenu le dernier chantier auquel doit s'atteler le couple. Si vos ébats sont un peu expéditifs, et sans surprise, il est grand temps de vous aventurer sur les chemins d'un érotisme plus imaginatif. Quelques mots suffisent parfois pour bousculer une certaine monotonie. La mise en mots du désir, que ce soit de manière cru ou romantique, est aussi une bonne façon de savoir où vous en êtes de votre intimité de couple.

mots_sexe.jpg

Leur parler d'amour

"Le plaisir des mots doit être partagé par les deux, et en même temps respecter nos différences", précise Frédéric Gruyer, auteur du Bonheur sexuel. Ainsi, la plupart des femmes frémissent de plaisir quand on leur parle d'amour. Leur sexualité est liée aux sentiments, et en règle général ce sont des mots d'amour qui vont éveiller leur désir. Même si affiches, films et pub jouent la carte d'un érotisme surévalué, les femmes, y compris les plus délurées, ne sont pas devenues des machines désirantes. L'amour exalte encore leur désir. Alors pas d'hésitation Messieurs, dites-lui que vous l'aimez, que vous la trouvez belle, que vous aimez son corps. Que votre désir soit sans foi ni loi, brigand ou bien voyou, trouvez des propos tendres ou bien rudes, mais en tout cas qu'ils soient de véritables déclarations. Faites-lui une cour érotique et déshabillez-là avec les mots. Testez, innovez, la vie sexuelle amoureuse ne va pas de soi, le tressaillement des ventres a horreur de la routine.

Leur dire des mots crus

Il ne faut pas oublier que la sexualité pour la majorité des hommes est beaucoup plus simple. "Les hommes, les durs, les vrais, mais aussi les pudiques aux allures de vierges effarouchées, méritent un vocabulaire cru", écrit Barbara Keesling. "Ils aiment la trivialité et d'ailleurs ne s'en privent pas", confirme Frédéric Gruyer, au regard des propos de ces patients. Ceux qui ponctuent leurs élans verbalement ont en effet tendance à commenter leurs actes, ce qui pour certaines ne produit pas toujours l'effet souhaité. En effet, certaines femmes peuvent être gênées par les mots purs et durs du désir. Mais ce n'est pas non plus parce qu'il chuchote "t'es une salope" qu'il le pense. "En réalité, les hommes ont un profond besoin de faire une différence entre le corps de leur femme et celui de leur mère", explique Frédéric Gruyer. C'est la raison pour laquelle, ils peuvent éprouver le besoin de vous traiter de la sorte, ainsi la distinction est bien claire.

Alors pour faire plaisir à vos amants, et incendier la couette, Mesdames, provoquez-les sur leur propre terrain, mais à votre façon, bien sûr : annoncez à l'autre ce que vous comptez lui faire, comme une promesse, par exemple. Que ce soit suivi d'un passage à l'acte, ou pas, n'a aucune importance. Il s'agit de le surprendre.

Un peu d'imagination !

Bon, le désir réveille les mots et les mots stimulent le désir. C'est bien beau mais reste à trouver l'inspiration, une fois trouver l'audace de briser les tabous. Si vous n'osez vous lancez seul(e), lisez ou relisez, pour commencer, tous les textes sur ou de Casanova, maître en la matière. (Don juan je parle de toi aussi :snif: ).

Suite de l'article Doctissimo

Le baiser

Toute tiède encore du linge annulé

Tu fermes les yeux et tu bouges

Comme bouge un chant qui naît

Vaguement mais de partout

Odorante et savoureuse

Tu dépasse sans te perdre

Les frontières de ton corps

Tu as enjambé le temps

Te voici femme nouvelle

Révélée à l'infini.

Paul Eluard

Coucher avec elle

Pour le sommeil côte à côte

Pour les rêves parallèles

Coucher avec elle

Pour l'amour absolu

Pour le vice pour le vice

Pour les baisers de toute espèce

Coucher avec elle

Pour un naufrage ineffable

Pour se prostituer l'un à l'autre

Pour se confondre

Coucher avec elle

Pour se prouver et prouver vraiment

Que jamais n'a pesé sur l'âme

Et le corps des amants

Le mensonge d'une tache originelle

Paul Eluard

J'ai tant rêvé de toi

J'ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité.

Est-il encore temps d'atteindre ce corps vivant et de baiser sur cette bouche la naissance de la voix qui m'est chère ?

J'ai tant rêvé de toi que mes bras habitués en étreignant ton ombre à se croiser sur ma poitrine ne plieraient pas au contour de ton corps, peut-être.

Et que, devant l'apparence réelle de ce qui me hante et me gouverne depuis des jours et des années, je deviendrais une ombre sans doute.

é balances sentimentales.

J'ai tant rêvé de toi qu'il n'est plus temps sans doute que je m'éveille.

Je dors debout, le corps exposé à toutes les apparences de la vie et de l'amour et toi, la seule qui compte aujourd'hui pour moi, je pourrais moins toucher ton front et tes lèvres que les premières lèvres et le premier front venu.

J'ai tant rêvé de toi, tant marché, parlé, couché avec ton fantôme parmi les fantômes et plus ombre cent fois que l'ombre qui se promène et se promènera allègrement sur le cadran solaire de ta vie.

Desnos

Modifié par lore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Nanou
Invité Nanou Invités 0 message
Posté(e)

Merci Lore :snif:

oui les mots sont très importants quand on fait l'amour avec son partenaire,

mais attention à ne pas être non plus un moulin à paroles,

quelques mots bien placés par ci par là pour nous prouver que vous nous aimez ou simplement des mots pour réclamer une position, une attitude traduit vraiment une réelle complicité dans le couple :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
_Dolph Modérateur 56 872 messages
Nikita‚ 150ans
Posté(e)

super ma lore :snif:

L'affinité des chairs

Je ne l'entendais pas, tant je la regardais

Par sa robe entr'ouverte, au loin je me perdais,

devinant les dessous et brûlé d'ardeur folles:

Elle se débattait, mais je trouvais ses lèvres!

Ce fut un baiser long comme une éternité

Qui tendit nos deux corps dans l'immobilité

Elle se renversa, râlant sous ma caresse;

Sa poitrine oppréssée et dure de tendresse

Hâletait fortement avec de longs sanglots.

Sa joie était brûlante et ses yeux demi-clos;

Et nos bouches, et nos sens, nos soupirs se mêlèrent

Puis dans la nuit tranquille où la campagne dort,

un cri d'amour monta, si terrible et si fort

Que des oiseaux dans l'ombre effarés s'envolèrent

Ainsi que deux forçats rivés aux mêmes fers

Un lien nous tenait, l'affinité des chairs

Guy de Maupassant ( 1887 )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7 199 messages
Avis contre faits‚ 29ans
Posté(e)

les mots dans l'amour et l'amour dans les mots!avec de très jolies poèmes bien choisis!

bon, je suis ni eluard, ni baudelaire ou encore maupassant, mais je me permet de mettre l'un des miens sur le sujet!

Nuit d'amour

J'ai un problème,

J'ai perdu tout contrôle!

Son corps couvert de crème,

Du bas-ventre aux épaules.

Je suis entré,

C'est ainsi que je l'ai vue.

Paralysé,

Je suis resté sur le cul.

Elle s'est avancée,

En pointant sa poitrine.

J'ai cru rêver.

Je me suis dis: « j'hallucine! »

Elle m'a pris par la main,

Et m'a tiré vers elle.

Je ne pensai plus à rien.

Qu'aux douces formes de ma belle.

Je me mis à genoux,

Tout en baisant son corps.

Je remontai jusqu'au cou.

Elle me serrais de plus en plus fort.

Elle me poussa sur le lit,

D'où je jouissais d'une superbe vue.

Rapidement, elle me dévêtit,

Pour que je ne reprenne pas le dessus.

Nous étions nus.

Elle dessus, moi dessous.

Sans retenue,

Nous étions comme des fous.

C'est en une danse effrénée,

Que nous passâmes la nuit.

Nos deux corps mêlés

Dans un plaisir infini.

Tout ceci dura

Jusqu'au petit matin.

Et cela recommença

Jusqu'au surlendemain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)
Il ne faut pas oublier que la sexualité pour la majorité des hommes est beaucoup plus simple. "Les hommes, les durs, les vrais, mais aussi les pudiques aux allures de vierges effarouchées, méritent un vocabulaire cru", écrit Barbara Keesling. "Ils aiment la trivialité et d'ailleurs ne s'en privent pas", confirme Frédéric Gruyer, au regard des propos de ces patients. Ceux qui ponctuent leurs élans verbalement ont en effet tendance à commenter leurs actes, ce qui pour certaines ne produit pas toujours l'effet souhaité. En effet, certaines femmes peuvent être gênées par les mots purs et durs du désir. Mais ce n'est pas non plus parce qu'il chuchote "t'es une salope" qu'il le pense. "En réalité, les hommes ont un profond besoin de faire une différence entre le corps de leur femme et celui de leur mère", explique Frédéric Gruyer. C'est la raison pour laquelle, ils peuvent éprouver le besoin de vous traiter de la sorte, ainsi la distinction est bien claire.

Mouais :snif: ... Pas d'accord. Ca se discute.

Ah mais c'est vrai qu'on n'est pas dans la section "débat" :snif:;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

oui et d'une Théïa en plus j'ai pas écrit l'article donc même si je ne suis pas d'accord je peux pas le modifier :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Théia
Invité Théia Invités 0 message
Posté(e)
...

J'ai tant rêvé de toi qu'il n'est plus temps sans doute que je m'éveille.

...

Desnos

simple et frissonnant :snif: . j'aime !

oui et d'une Théïa en plus j'ai pas écrit l'article donc même si je ne suis pas d'accord je peux pas le modifier :snif:

oui je sais :o . Je suis juste d'humeur contestataire :o .

Lore ;) comme d'hab tes topics séduction

Modifié par Théia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant