Le Japon a tué 551 baleines cette année, 350 de moins que prévu


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
chasse-baleine.jpg

Le Japon a tué 551 baleines cette année, 350 de moins que prévu


Lundi 14 Avril - 17:35

[/Justifier]

[Justifier]

Avec seulement 551 petits rorquals tués, la campagne annuelle baleinière du Japon en Antarctique n'a pas atteint son objectif de pêche. Tokyo, qui comptait en prendre 850, s'est heurté à des actions de sabotage des défenseurs des cétacés.

Aucun rorqual commun, pour lequel un objectif de 50 avait été fixé, n'a en outre été pêché, a détaillé le ministère. "Les sabotages menés par des militants sont un facteur essentiel de notre échec à atteindre notre objectif", a déclaré un responsable.

Les militants de l'association Sea Shepherd ont régulièrement harcelé la flotte baleinière japonaise au cours de sa campagne. Le ministère a lui toutefois justifié l'absence de rorqual commun dans son bilan par le très faible nombre de spécimens repérés.



Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

marcomarseille Membre 1 918 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

le japon, partenaire officiel,de la destruction des espéces marines!! :snif::snif:;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fouchtra Membre 1 057 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Ils visent mal ou quoi...?

Si ça continue comme ça, il va y avoir pléthore.... Pourvu que les écolos n'aient pas l'idée de les introduire dans les Pyrennées...!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lepieral Membre 166 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Le Japon a tué 551 baleines de trop.

Il faut mettre fin aux massacres, Aux Armes citoyens (animaux)

Baleine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)

Encore 551 de trop!!!!! :snif: :snif: ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cacahuete_grillée Membre 2 313 messages
Gourmande inspirée‚ 32ans
Posté(e)

Je croyais que la chasse à la baleine etait interdite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

par Jean Lemire, chef d'expédition

Depuis une vingtaine d'années, les baleines sont protégées par un moratoire international qui en interdit la chasse et la capture. Ce moratoire,

contesté par plusieurs pays, a d'ailleurs été violé par le Japon, la Norvège et l'Islande. Souvent, ces pays qualifient leur chasse de « scientifique » pour justifier leurs actes et se donner bonne image sur la scène internationale. Toutefois, plusieurs se questionnent sur les fondements de cette pratique dite scientifique, puisque les baleines ainsi tuées se retrouvent toujours sur les étals des supermarchés, transformées en produits alimentaires fins, prisés par quelques Japonais fortunés.

En 1982, quand la Commission baleinière internationale (CBI) a imposé le moratoire sur la chasse aux grands cétacés, elle se donnait comme mandat de recenser les différentes populations de baleines pour pouvoir réviser la législation concernant les captures autorisées. Un défi colossal, puisqu'il n'est certes pas facile de dénombrer des animaux migrateurs qui fréquentent les immensités océaniques du globe.

Les résultats de ces recherches ont démontré que de nombreuses espèces de baleines demeurent menacées malgré la trêve imposée et respectée par la majorité des pays aux traditions de chasse à la baleine. Le rorqual bleu, le plus imposant de tous les animaux de la planète, demeure menacé de

disparition. La baleine noire (ou baleine franche) de l'Atlantique Nord, avec ses quelque 316 individus et la baleine boréale - que notre deuxième équipe a pu filmer à Igloolik -, avec une population estimée à moins de 500 individus pour tout l'Est de l'Arctique, ne possèdent peut-être pas les effectifs nécessaires pour assurer une croissance efficace et durable de leur population. Des mesures de protection accrues sont donc essentielles à la survie de ces espèces. (La population de baleines boréales du secteur de l'Arctique de l'Ouest, espèce chassée à Point Barrow, est estimée à 10 000 individus avec une croissance de 3 % par année. C'est pourquoi une chasse de subsistance est autorisée chez les Inupiats).

Si plusieurs autres espèces ne se sont jamais véritablement remises de l'exploitation commerciale incontrôlée d'hier, d'autres ont montré des signes de croissance intéressants. C'est le cas, entre autres, de la baleine grise et du rorqual à bosse, deux espèces dont le peuplement s'accroît lentement depuis l'imposition du moratoire.

é la fin du présent moratoire, quand les pays membres décideront, à la suite d'un vote, de recommencer la chasse, les nouvelles règles concernant les quotas de capture tiendront compte des effectifs actuels des populations. Ainsi, seules les populations dont l'effectif dépasse 54 % des effectifs de départ, calculés à partir des bilans de chasse depuis 1946, pourront être chassées. Les captures seront limitées à 1 % de ces populations.

En appliquant cette règle sur l'ensemble des populations de baleines de la planète, seul le petit rorqual, dont on dénombre plusieurs centaines de milliers d'individus dans les océans du monde, pourra faire l'objet d'une chasse commerciale. Du moins, pour le moment. Certains scientifiques dénoncent cette politique affirmant que cette règle risque d'ouvrir la voie aux pays chasseurs, qui n'attendent qu'une telle occasion pour recommencer la chasse sur d'autres espèces de baleines.

D'un point de vue strictement scientifique, tout est donc en place pour une reprise légale et officielle de la chasse au petit rorqual. C'est ce que soutiennent l'Islande, la Norvège et le Japon, les trois pays qui n'ont

jamais respecté le moratoire. Pour faire adopter leur position, ces pays soudoient de petits états insulaires, membres votants de la Commission baleinière. De leur côté, l'Union européenne, les états-Unis et l'Amérique latine répliquent en proposant la candidature de nouveaux pays au sein de la CBI, lesquels sont connus pour leur opposition de principe à la reprise de la chasse.

Au-delà des sempiternelles querelles diplomatiques, une véritable guerre de chiffres et d'arguments scientifiques anime le débat. Les Japonais soutiennent que les petits rorquals, trop nombreux, ralentissent la croissance des autres populations de baleines en les privant d'une source de nourriture essentielle. « Ridicule! », répliquent les scientifiques de l'autre clan.

La situation a donc tout du dialogue de sourds et les négociations n' avancent plus. Si les deux écoles de pensée au sein des pays de la Commission baleinière internationale n'arrivent pas à s'entendre, cela

risque de paralyser ses travaux et de ruiner sa légitimité. Si pareil scénario se réalisait, certains pensent que les pays chasseurs pourraient quitter définitivement la CBI (l'Islande l'a d'ailleurs déjà fait.) Sans organisme international pour contrôler et réglementer la reprise de cette chasse, il y a lieu de se questionner sur l'avenir des baleines. Les Inuits et, avant eux, les Dorsétiens, ont toujours su exploiter les mammifères marins pour survivre. Mais cette culture millénaire a toujours entretenu un immense respect pour ses proies, favorisant ainsi une utilisation contrôlée de sa subsistance. Sans chasse aux mammifères marins, l'Arctique n'aurait pas le même visage aujourd'hui, car c'est grâce à cette nourriture riche et abondante que les populations nomades ont pu survivre.

Modifié par Valtesse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
I_Love_Myself Membre+ 7 363 messages
Vendeur de rêve‚ 28ans
Posté(e)

C'est clair, il faut mettre la fin a la consommation d'animaux :snif: On devrait imposer la consomation de légumes uniquement !!! :snif:

Ah merde, après on va être obliger de défendre la trop grande quatitée de végétaux consommés ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
konvicted Membre+ 26 420 messages
I. C. Wiener‚ 26ans
Posté(e)

Et on appelle ça un pays développé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NathanMilou Membre 184 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Encore quelques années il y n'y en aura plus si ça continu. Vive la destruction de l'écosystème marin -_-, vive les pays asiatique -_-

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
V4Vendetta Membre 433 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)
par Jean Lemire, chef d'expédition

Depuis une vingtaine d'années, les baleines sont protégées par un moratoire international qui en interdit la chasse et la capture. Ce moratoire,

contesté par plusieurs pays, a d'ailleurs été violé par le Japon, la Norvège et l'Islande. Souvent, ces pays qualifient leur chasse de « scientifique » pour justifier leurs actes et se donner bonne image sur la scène internationale. Toutefois, plusieurs se questionnent sur les fondements de cette pratique dite scientifique, puisque les baleines ainsi tuées se retrouvent toujours sur les étals des supermarchés, transformées en produits alimentaires fins, prisés par quelques Japonais fortunés.

En 1982, quand la Commission baleinière internationale (CBI) a imposé le moratoire sur la chasse aux grands cétacés, elle se donnait comme mandat de recenser les différentes populations de baleines pour pouvoir réviser la législation concernant les captures autorisées. Un défi colossal, puisqu'il n'est certes pas facile de dénombrer des animaux migrateurs qui fréquentent les immensités océaniques du globe.

Les résultats de ces recherches ont démontré que de nombreuses espèces de baleines demeurent menacées malgré la trêve imposée et respectée par la majorité des pays aux traditions de chasse à la baleine. Le rorqual bleu, le plus imposant de tous les animaux de la planète, demeure menacé de

disparition. La baleine noire (ou baleine franche) de l'Atlantique Nord, avec ses quelque 316 individus et la baleine boréale - que notre deuxième équipe a pu filmer à Igloolik -, avec une population estimée à moins de 500 individus pour tout l'Est de l'Arctique, ne possèdent peut-être pas les effectifs nécessaires pour assurer une croissance efficace et durable de leur population. Des mesures de protection accrues sont donc essentielles à la survie de ces espèces. (La population de baleines boréales du secteur de l'Arctique de l'Ouest, espèce chassée à Point Barrow, est estimée à 10 000 individus avec une croissance de 3 % par année. C'est pourquoi une chasse de subsistance est autorisée chez les Inupiats).

Si plusieurs autres espèces ne se sont jamais véritablement remises de l'exploitation commerciale incontrôlée d'hier, d'autres ont montré des signes de croissance intéressants. C'est le cas, entre autres, de la baleine grise et du rorqual à bosse, deux espèces dont le peuplement s'accroît lentement depuis l'imposition du moratoire.

é la fin du présent moratoire, quand les pays membres décideront, à la suite d'un vote, de recommencer la chasse, les nouvelles règles concernant les quotas de capture tiendront compte des effectifs actuels des populations. Ainsi, seules les populations dont l'effectif dépasse 54 % des effectifs de départ, calculés à partir des bilans de chasse depuis 1946, pourront être chassées. Les captures seront limitées à 1 % de ces populations.

En appliquant cette règle sur l'ensemble des populations de baleines de la planète, seul le petit rorqual, dont on dénombre plusieurs centaines de milliers d'individus dans les océans du monde, pourra faire l'objet d'une chasse commerciale. Du moins, pour le moment. Certains scientifiques dénoncent cette politique affirmant que cette règle risque d'ouvrir la voie aux pays chasseurs, qui n'attendent qu'une telle occasion pour recommencer la chasse sur d'autres espèces de baleines.

D'un point de vue strictement scientifique, tout est donc en place pour une reprise légale et officielle de la chasse au petit rorqual. C'est ce que soutiennent l'Islande, la Norvège et le Japon, les trois pays qui n'ont

jamais respecté le moratoire. Pour faire adopter leur position, ces pays soudoient de petits états insulaires, membres votants de la Commission baleinière. De leur côté, l'Union européenne, les états-Unis et l'Amérique latine répliquent en proposant la candidature de nouveaux pays au sein de la CBI, lesquels sont connus pour leur opposition de principe à la reprise de la chasse.

Au-delà des sempiternelles querelles diplomatiques, une véritable guerre de chiffres et d'arguments scientifiques anime le débat. Les Japonais soutiennent que les petits rorquals, trop nombreux, ralentissent la croissance des autres populations de baleines en les privant d'une source de nourriture essentielle. « Ridicule! », répliquent les scientifiques de l'autre clan.

La situation a donc tout du dialogue de sourds et les négociations n' avancent plus. Si les deux écoles de pensée au sein des pays de la Commission baleinière internationale n'arrivent pas à s'entendre, cela

risque de paralyser ses travaux et de ruiner sa légitimité. Si pareil scénario se réalisait, certains pensent que les pays chasseurs pourraient quitter définitivement la CBI (l'Islande l'a d'ailleurs déjà fait.) Sans organisme international pour contrôler et réglementer la reprise de cette chasse, il y a lieu de se questionner sur l'avenir des baleines. Les Inuits et, avant eux, les Dorsétiens, ont toujours su exploiter les mammifères marins pour survivre. Mais cette culture millénaire a toujours entretenu un immense respect pour ses proies, favorisant ainsi une utilisation contrôlée de sa subsistance. Sans chasse aux mammifères marins, l'Arctique n'aurait pas le même visage aujourd'hui, car c'est grâce à cette nourriture riche et abondante que les populations nomades ont pu survivre.

La c est clair .Merci Valtesse.xxx :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
C'est clair, il faut mettre la fin a la consommation d'animaux :snif: On devrait imposer la consomation de légumes uniquement !!! :snif:

Ah merde, après on va être obliger de défendre la trop grande quatitée de végétaux consommés ;)

Il faut mettre fin au massacre si tu veux encore voir des baleines , toi et les générations futures.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Vendetta, tout le plaisir fut pour moi! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Imoreion Membre 2 messages
Baby Forumeur‚ 30ans
Posté(e)

Je suis dégoûté de tout ce que font les humains pour l'argent !

Nous sommes de vrais parasites !

En quelques décennies on va détruire ce que la nature a mis des millions d'années à bâtir !

Tout ce que je souhaite c'est que notre soif de destruction nous retombe dessus avant qu'on ait enlevé toute chance à la nature de réparer nos dégâts !

Paul Watson (le fondateur de Sea Shepherd Conservation Society) a parfaitement raison de détruire les bateaux de pêche illégaux.

Mon seul regret c'est qu'il n'y a pas assez de personnes comme lui.

D'ailleurs il passera cet été dans la mer Méditerrannée pour lutter contre la pêche palangrière illégale (http://www.lepoint.fr/actualites-sciences-sante/le-pirate-de-l-antarctique/1055/0/221553).

Je prie pour qu'on se rende compte de la valeur de la nature avant qu'elle ne soit condamnée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fouchtra Membre 1 057 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Et encore on utilise plus leurs cartilages pour les parapluies !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
esperanza42 Membre 655 messages
Forumeur forcené‚ 108ans
Posté(e)

quand il n'y aura plus du tout de baleine les japonais tueront zéro baleine par an !!!!!!!

c'est pas génial ???????? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
WEAPON Membre 6 171 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
QU ILS ARRETENT AVEC LES BALEINES DE MER. ON A A ASSEZ SUR TERRE. ROSELYNE BACHELOT BERNADETTE CHIRAC LAURE MANAUDOU LA TRAINEE HILLARY CLINTON LA SALOPE QU'ILS FASSENT TAIRE DES FEMMES QUI MERITENT PAS LE DROIT DE VOTE, C TROP CON UNE FEMME, SETH ROTTEN A RAISON, VOUS DEVRIEZ L'ECOUTER UN PEU + CONTACTEZ SETH ROTTEN OU CHAMEAULO EN MESSAGE PRIVE POUR REJOINDRE LA LUTTE POUR DEFENDRE LE PEUPLE FRANCAIS. LE VRAI PEUPLE FRANCAIS. BLANC PUR ET FORT.

on attend la camisole et on s'occupe de toi, tu t'es échappé d'où ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Imoreion Membre 2 messages
Baby Forumeur‚ 30ans
Posté(e)
QU ILS ARRETENT AVEC LES BALEINES DE MER. ON A A ASSEZ SUR TERRE. ROSELYNE BACHELOT BERNADETTE CHIRAC LAURE MANAUDOU LA TRAINEE HILLARY CLINTON LA SALOPE QU'ILS FASSENT TAIRE DES FEMMES QUI MERITENT PAS LE DROIT DE VOTE, C TROP CON UNE FEMME, SETH ROTTEN A RAISON, VOUS DEVRIEZ L'ECOUTER UN PEU + CONTACTEZ SETH ROTTEN OU CHAMEAULO EN MESSAGE PRIVE POUR REJOINDRE LA LUTTE POUR DEFENDRE LE PEUPLE FRANCAIS. LE VRAI PEUPLE FRANCAIS. BLANC PUR ET FORT.

Je ne crois pas trop me tromper en disant que tu vas avoir des ennuis... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant