La dictée de Lili

cbar Membre+ 5 806 messages
avec Cbar, point de cafard‚
Posté(e)

demi-s¿ur quand c'est la moitié d'une s¿ur

demie-s¿ur quand c'est la s¿ur d'un demi medium_allemande-biere.2.jpg à la vôtre.

bon OK voici ma copie :

Bien que les Grecs aient une admiration indéniable pour les récits guerriers et épiques, ils n'estimaient pas ce dieu [Arès/Mars] et ne lui accordaient rien de la noblesse des héros. Arès est pourtant le fils unique de Zeus et de son épouse légitime Héra. Mais il a davantage hérité le caractère acariâtre de sa mère que l'autorité de son père. S'il aime la guerre ce n'est pas pour l'art de bien la mener, c'est pour sa violence. On le représente souvent accompagné de deux divinités (...) : sa s¿ur Eris (la discorde) et ses deux fils Deimos (la crainte) et Phobos (la Terreur). Phobos est la personnification du nom commun phobos qui signifie tout d'abord ce « qui fait fuir en effarouchant ». Le terme français phobie ¿ainsi que le suffixe -phobe¿ en sont évidemment issus : l'agoraphobie par exemple, incite ceux qui en soufrent à fuir les lieux publics, tandis qu'une matière « hydrophobe » empêche l'eau de la pénétrer et semble la repousser en la laissant glisser. En revanche il n'est plus question de fuite mais d'aversion voire de haine dans le terme « xénophobe » qui s'applique à celui qui est hostile aux étrangers.

j'ai bon Maîtresse ? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

mdr :snif:

Je n'en attendais pas moins de toi :o .

Bon, j'explique la règle pour les gens sérieux que ça intéresse. ;)

On met "demi-soeur", même si le mot est féminin, car demi- est un préfixe invariable. Par contre, on écrira "six heures et demie" parce que demie est un nom féminin à part entière, qui signifie "la moitié d'une unité". Dans l'exemple cité, l'usage a enlevé l'article une ou la par facilité (et pourtant, elle n'est pas facile la langue française! :blush: ).

Je pense que c'est frustrant pour les participants de ne pas avoir rapidement le corrigé et ses explications. Je propose de le faire ce soir pour ce premier texte d'échauffement, puis d'en proposer un autre, assez différent.

Toute suggestion est bonne à prendre ; n'hésitez pas. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cbar Membre+ 5 806 messages
avec Cbar, point de cafard‚
Posté(e)
demie est un nom féminin à part entière, qui signifie "la moitié d'une unité".

ben oui une demie, c'est féminin. On dit "ma femme, c'est ma moitié".

Alors l'égalité des sexes, heing ? Même si la moitié fait du gras double ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

ok. Mais tu me confirmes que pour la bière, on dit bien un demi ?

Sur ce coup-là, j'ai besoin d'un spécialiste. :snif:

:snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Violette VIP 8 748 messages
Breizh addict ‚ 38ans
Posté(e)

Et les réponses de la dictée Lili ? c'est pour quand ? j'ai combien ? :snif: :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Ce soir, promis. Mais je ne mets pas de note par principe. Je veux pas que des gens se sentent dévalorisés ; le but est de faire progresser (d'ailleurs je vais passer à des choses plus longues et plus complexes). Chacun se jugera tout seul en fonction du corrigé...

... et puis ça prend du temps de corriger toutes les copies! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cbar Membre+ 5 806 messages
avec Cbar, point de cafard‚
Posté(e)
ok. Mais tu me confirmes que pour la bière, on dit bien un demi ?

Sur ce coup-là, j'ai besoin d'un spécialiste. ;):snif:

Bien sûr¿ mais ATTENTION : un demi ça fait un quart.

(25cl)

Problème : Sachant qu'un quart fait un demi et qu'un car de flic contient 8 flics qui boivent 2 litres à l'heure, combien de demis seront finis en entier pendant 360 minutes de manif ? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
ok. Mais tu me confirmes que pour la bière, on dit bien un demi ?

Sur ce coup-là, j'ai besoin d'un spécialiste. :blush: :snif:

Bien sûr¿ mais ATTENTION : un demi ça fait un quart.

(25cl)

Problème : Sachant qu'un quart fait un demi et qu'un car de flic contient 8 flics qui boivent 2 litres à l'heure, combien de demis seront finis en entier pendant 360 minutes de manif ? :snif:

Gloups! ;) Euh, je rappelle que nous sommes dans un sujet qui porte sur l'écriture de la langue française et non le calcul, hein?

C'est une vengeance ou quoi, mon cbarounet? :blush: :o

Roulements de tambour: je mets le corrigé à 19h30. Vous avez encore ce délai pour composer. :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)

"Bien que les grecs aient une admiration indéniable pour les récits guerriers et épiques, ils n'estimaient pas ce Dieu"

en fait il y a un truc de conjugaison qui me gêne, mais ne sais pas trop quel temps il faudrait mettre : bien que les grecs eussent ? avaient ? eussent eu ?? :snif:

Bisou maîtresse Lili :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
"Bien que les grecs aient une admiration indéniable pour les récits guerriers et épiques, ils n'estimaient pas ce Dieu"

en fait il y a un truc de conjugaison qui me gêne, mais ne sais pas trop quel temps il faudrait mettre : bien que les grecs eussent ? avaient ? eussent eu ?? :snif:

Bisou maîtresse Lili :snif:

Effectivement, il y a un hic... ;)

Réponse dans une dizaine de minutes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Le texte malmené:

Bien que les grecs aient une admiration indéniable pour les récits gueriers et épics, ils n'estimaient pas ce dieu [Arès/Mars] et ne lui accordait rien de la noblesse des héros. Arès est pourtant le fils unique de Zeus et de son épouse légitime Héra. Mais il a d'avantage hérité le caractère acariatre de sa mère que l'autoritée de son père. Si il aime la guerre ce n'est pas pour l'art de bien le mener, c'est pour sa violence. On le représente souvent accompagné de deux divinitées (...): sa soeur Eris (la discorde) et ses deux fils Deimos (la crainte) et Phobos (la Terreur). Phobos est la personification du nom commun phobos qui signifie tout d'abord ce qui fait fuir en effarouchant. le terme français phobie ainsi que le sufixe -phobe en sont evidemment issu: l'agoraphobie par exemple, incite ceux qui en souffent à fuir les lieux publics, tandis qu'une matière hydrophobe empèche l'eau de la pénétrer et semble la repousser en la laissant gliçer. En revenche il n'est plus question de fuite mais d'averssion voir de haine dans le terme xénophobe qui s'aplique à celui qui est ostile aux étrangers.

Le corrigé commenté:

Bien que les Grecs aient eu une admiration indéniable pour les récits guerriers et épiques, ils n'estimaient pas ce dieu [Arès/Mars] et ne lui accordaient rien de la noblesse des héros.

On met une minuscule à grec quand il s'agit de l'adjectif ou de la langue, mais une majuscule pour les habitants de la Grèce. Je fais au passage un petit aparté sur un cas litigieux : le pratiquant d'une religion a une minuscule (le chrétien, un musulman), mais on est censé accepter une majuscule à juif quand il s'agit du peuple cité dans la Bible (donc au sens historique du terme)¿ ce qui pose problème à certains. Je me suis trouvée, quand je travaillais dans l'édition, obligée de mettre Chrétien, Musulman, Juif parce que l'auteur (d'un livre sur la Shoah) se cramponnait à cette majuscule ! :blush: Vous voyez qu'il y a des règles, parfois transgressées pour trouver un compromis, le tout étant de respecter une homogénéité dans le traitement de l'ensemble. Dieu ne prend pas de majuscule quand il est précédé d'un article, ma Chapacha chérie :o . On dira « un dieu païen », mais « Dieu, prenez-moi en pitié ». En fait la majuscule n'est admise que dans la religion chrétienne.

Ensuite, la concordance des temps préférera « aient eu » parce qu'ensuite il s'agit de temps du passé. Guerrier prend bien sûr deux R et épiques n'a rien à voir avec le porc-épic ! N'oublions pas l'accord des verbes quand le sujet est au pluriel.

Arès est pourtant le fils unique de Zeus et de son épouse légitime Héra. Mais il a davantage hérité le caractère acariâtre de sa mère que l'autorité de son père.

La plupart d'entre vous savent que davantage s'écrit sans apostrophe, mais en allant trop vite, on peut ne pas remarquer la différence. Acariâtre prend un accent circonflexe pour une raison des plus obscures : en principe, le circonflexe remplace l'élision d'un S qui existait en vieux français (ex : hospitale, « l'auberge » a donné hôtel). Or, cet adjectif vient d'un saint Acaire, un vague évêque du VIIe siècle ! :blush:

S'il aime la guerre, ce n'est pas pour l'art de bien la mener, c'est pour sa violence. On le représente souvent accompagné de deux divinités (...): sa soeur éris (la Discorde) ou ses deux fils Deimos (la Crainte) et Phobos (la Terreur).

La langue française n'hésite pas à supprimer le superflu¿ ou à l'ajouter, allez savoir pourquoi. :blush: Il est d'usage dans le cas présent d'éviter d'avoir deux I qui se suivent, d'où une élision. Avant mener, il s'agit de la et non le, puisqu'on évoque la guerre (féminin). Divinité est un mot féminin qui se suffit d'un é, alors qu'il existe purée, vallée, etc. J'essaierai de faire un petit post à part pour donner des détails sur ces différences, si cela vous intéresse. Le forum ne le permet pas, je crois, mais depuis l'invention de l'informatique, les majuscules prennent désormais l'accent (cf. une contribution de cbar, qui travaille dans le secteur imprimerie, dans l'un de ses topics. Je le salue bien bas au passage :snif: ). Donc il faut s'y mettre quand c'est possible. Discorde et Crainte prennent ici la majuscule parce qu'il s'agit de faire représenter une notion ou idée par le personnage : on parle de personnification, qui prend bien deux N. J'ai laissé la capitale à Terreur, mais l'indice n'a pas mis tout le monde sur la piste¿

Je félicite ceux qui ne se sont pas laissés piéger par le nombre de divinités (encore un mot féminin en ¿é) : il vaut mieux mettre un ou plutôt qu'un et sinon on pourrait se retrouver avec un Arès flanqué de trois et non deux comparses !

Phobos est la personnification du nom commun phobos qui signifie tout d'abord « ce qui fait fuir en effarouchant ».

On a l'habitude d'isoler une définition par des guillemets. On a pas ici un grand chef qui porte ce pseudo ? brrr.

:blush:

Le terme français phobie ainsi que le suffixe -phobe en sont évidemment issus: l'agoraphobie, par exemple, incite ceux qui en souffrent à fuir les lieux publics, tandis qu'une matière hydrophobe empêche l'eau de la pénétrer et semble la repousser en la laissant glisser.

Attention à ne pas oublier une majuscule après un point. J'ai suivi le choix de l'éditeur pour la mise en relief des termes identifiés : le gras. Mais ce n'est qu'un choix éditorial . Vous pouvez opter pour de l'italique ou des guillemets.

Attention à l'accent sur évidemment et à l'accord du verbe, puisque nous avons ici deux sujets (« le terme français » et « le suffixe » avec ses deux F) mis sur un plan d'égalité par rapport au verbe. Je conseille toujours aussi de bien marquer le "par exemple" par des virgules. Tout le monde n'a pas vu la subtile coquille de souffrent (la vilaine Lili avait retiré le R exprès ! :blush: ). Empêche prend un accent circonflexe. Hélas, c'est comme ça. Les deux S de glisser étaient faciles à trouver, je ne suis tout de même pas un monstre. :coeur:

En revanche, il n'est plus question de fuite mais d'aversion voire de haine dans le terme xénophobe qui s'applique à celui qui est hostile aux étrangers.

Et oui, revanche s'écrit avec un A et non un E, tandis qu'aversion se suffit d'un s. Une erreur sur voire est plus gênante : il faut bien distinguer le verbe voir de l'adverbe, qui prend, lui, un E ! :snif: On aurait pu mettre une virgule avant ce voire mais cela n'a pas été le choix éditorial (je crois avoir vu ce passage encadré de deux traits d'union longs : c'est possible aussi :blush: ). Je ne serai jamais trop regardante sur les virgules ou les points-virgules car l'usage ne suit pas toujours des règles strictes.

Le verbe appliquer prend deux P et un seul L. L'adjectif hostile prend un H car il vient du latin hostis, « l'ennemi ».

___________________________________

J'espère que l'expérience a plu aux quelques personnes qui ont participé. Je voudrais savoir si cela vaut le coup de recommencer avec un texte complètement différent. Cela représente pas mal de travail donc j'ai besoin de vos avis pour savoir si cela vaut la peine de continuer. ;)

Modifié par Lili_greycat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)

:snif: Oui Lili continue STP ! Je sais bien que l'orthographe est la science des idiots, mais j'aime m'améliorer dans tout ce que j'aime faire, y compris la stupidité ! ;)

Bon et bien j'ai loupé pas mal de fautes, j'espère faire mieux la prochaine fois !

Merci Lilichoute :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
*Alexandra * Membre 12 132 messages
*mangeuse de chocolat* * Ptite Friandise*‚
Posté(e)

j'ai loupé la 1 ère mais c'est une bonne idée :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cbar Membre+ 5 806 messages
avec Cbar, point de cafard‚
Posté(e)

en tout cas :

hérité le caractère acariâtre de sa mère
c'est pas faux car il n'y a que des femmes qui soient acarîatres :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maïwenn Membre+ 16 546 messages
Vache Normande‚ 35ans
Posté(e)

Merci pour toutes ces explications!!

Il y à certaines choses que je ne saiait même pas, ou que j'avais du oublier au fin fond de mon cerveau :snif:

Un autre exercice de ce genre ne serait pas de refus! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
en tout cas :
hérité le caractère acariâtre de sa mère
c'est pas faux car il n'y a que des femmes qui soient acarîatres :snif:

Même si c'était vrai, tu aurais pu mettre l'accent circonflexe à sa place, histoire que je ne me sois pas donnée du mal pour rien! :snif:

Cette fois, pas de jolie image ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)

:snif::snif: Tué, fracassé le cbar !!!!

;) Elle rigole pas la maîtresse hein ! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cbar Membre+ 5 806 messages
avec Cbar, point de cafard‚
Posté(e)

on la trouvait plutôt jolie Lili, elle arrivait des sot mâle y Lili¿

(j'aime quand elle est sévère avec moi¿ :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)
Le texte malmené:
Bien que les grecs aient une admiration indéniable pour les récits gueriers et épics, ils n'estimaient pas ce dieu [Arès/Mars] et ne lui accordait rien de la noblesse des héros. Arès est pourtant le fils unique de Zeus et de son épouse légitime Héra. Mais il a d'avantage hérité le caractère acariatre de sa mère que l'autoritée de son père. Si il aime la guerre ce n'est pas pour l'art de bien le mener, c'est pour sa violence. On le représente souvent accompagné de deux divinitées (...): sa soeur Eris (la discorde) et ses deux fils Deimos (la crainte) et Phobos (la Terreur). Phobos est la personification du nom commun phobos qui signifie tout d'abord ce qui fait fuir en effarouchant. le terme français phobie ainsi que le sufixe -phobe en sont evidemment issu: l'agoraphobie par exemple, incite ceux qui en souffent à fuir les lieux publics, tandis qu'une matière hydrophobe empèche l'eau de la pénétrer et semble la repousser en la laissant gliçer. En revenche il n'est plus question de fuite mais d'averssion voir de haine dans le terme xénophobe qui s'aplique à celui qui est ostile aux étrangers.

Le corrigé commenté:

Bien que les Grecs aient eu une admiration indéniable pour les récits guerriers et épiques, ils n'estimaient pas ce dieu [Arès/Mars] et ne lui accordaient rien de la noblesse des héros.

On met une minuscule à grec quand il s'agit de l'adjectif ou de la langue, mais une majuscule pour les habitants de la Grèce. Je fais au passage un petit aparté sur un cas litigieux : le pratiquant d'une religion a une minuscule (le chrétien, un musulman), mais on est censé accepter une majuscule à juif quand il s'agit du peuple cité dans la Bible (donc au sens historique du terme)¿ ce qui pose problème à certains. Je me suis trouvée, quand je travaillais dans l'édition, obligée de mettre Chrétien, Musulman, Juif parce que l'auteur (d'un livre sur la Shoah) se cramponnait à cette majuscule ! :blush: Vous voyez qu'il y a des règles, parfois transgressées pour trouver un compromis, le tout étant de respecter une homogénéité dans le traitement de l'ensemble. Dieu ne prend pas de majuscule quand il est précédé d'un article, ma Chapacha chérie :blush: . On dira « un dieu païen », mais « Dieu, prenez-moi en pitié ». En fait la majuscule n'est admise que dans la religion chrétienne.

Ensuite, la concordance des temps préférera « aient eu » parce qu'ensuite il s'agit de temps du passé. Guerrier prend bien sûr deux R et épiques n'a rien à voir avec le porc-épic ! N'oublions pas l'accord des verbes quand le sujet est au pluriel.

Arès est pourtant le fils unique de Zeus et de son épouse légitime Héra. Mais il a davantage hérité le caractère acariâtre de sa mère que l'autorité de son père.

La plupart d'entre vous savent que davantage s'écrit sans apostrophe, mais en allant trop vite, on peut ne pas remarquer la différence. Acariâtre prend un accent circonflexe pour une raison des plus obscures : en principe, le circonflexe remplace l'élision d'un S qui existait en vieux français (ex : hospitale, « l'auberge » a donné hôtel). Or, cet adjectif vient d'un saint Acaire, un vague évêque du VIIe siècle ! :coeur:

S'il aime la guerre, ce n'est pas pour l'art de bien la mener, c'est pour sa violence. On le représente souvent accompagné de deux divinités (...): sa soeur éris (la Discorde) ou ses deux fils Deimos (la Crainte) et Phobos (la Terreur).

La langue française n'hésite pas à supprimer le superflu¿ ou à l'ajouter, allez savoir pourquoi. :blush: Il est d'usage dans le cas présent d'éviter d'avoir deux I qui se suivent, d'où une élision. Avant mener, il s'agit de la et non le, puisqu'on évoque la guerre (féminin). Divinité est un mot féminin qui se suffit d'un é, alors qu'il existe purée, vallée, etc. J'essaierai de faire un petit post à part pour donner des détails sur ces différences, si cela vous intéresse. Le forum ne le permet pas, je crois, mais depuis l'invention de l'informatique, les majuscules prennent désormais l'accent (cf. une contribution de cbar, qui travaille dans le secteur imprimerie, dans l'un de ses topics. Je le salue bien bas au passage :snif: ). Donc il faut s'y mettre quand c'est possible. Discorde et Crainte prennent ici la majuscule parce qu'il s'agit de faire représenter une notion ou idée par le personnage : on parle de personnification, qui prend bien deux N. J'ai laissé la capitale à Terreur, mais l'indice n'a pas mis tout le monde sur la piste¿

Je félicite ceux qui ne se sont pas laissés piéger par le nombre de divinités (encore un mot féminin en ¿é) : il vaut mieux mettre un ou plutôt qu'un et sinon on pourrait se retrouver avec un Arès flanqué de trois et non deux comparses !

Phobos est la personnification du nom commun phobos qui signifie tout d'abord « ce qui fait fuir en effarouchant ».

On a l'habitude d'isoler une définition par des guillemets. On a pas ici un grand chef qui porte ce pseudo ? brrr.

:blush:

Le terme français phobie ainsi que le suffixe -phobe en sont évidemment issus: l'agoraphobie, par exemple, incite ceux qui en souffrent à fuir les lieux publics, tandis qu'une matière hydrophobe empêche l'eau de la pénétrer et semble la repousser en la laissant glisser.

Attention à ne pas oublier une majuscule après un point. J'ai suivi le choix de l'éditeur pour la mise en relief des termes identifiés : le gras. Mais ce n'est qu'un choix éditorial . Vous pouvez opter pour de l'italique ou des guillemets.

Attention à l'accent sur évidemment et à l'accord du verbe, puisque nous avons ici deux sujets (« le terme français » et « le suffixe » avec ses deux F) mis sur un plan d'égalité par rapport au verbe. Je conseille toujours aussi de bien marquer le "par exemple" par des virgules. Tout le monde n'a pas vu la subtile coquille de souffrent (la vilaine Lili avait retiré le R exprès ! :blush: ). Empêche prend un accent circonflexe. Hélas, c'est comme ça. Les deux S de glisser étaient faciles à trouver, je ne suis tout de même pas un monstre. :coeur:

En revanche, il n'est plus question de fuite mais d'aversion voire de haine dans le terme xénophobe qui s'applique à celui qui est hostile aux étrangers.

Et oui, revanche s'écrit avec un A et non un E, tandis qu'aversion se suffit d'un s. Une erreur sur voire est plus gênante : il faut bien distinguer le verbe voir de l'adverbe, qui prend, lui, un E ! ;) On aurait pu mettre une virgule avant ce voire mais cela n'a pas été le choix éditorial (je crois avoir vu ce passage encadré de deux traits d'union longs : c'est possible aussi :blush: ). Je ne serai jamais trop regardante sur les virgules ou les points-virgules car l'usage ne suit pas toujours des règles strictes.

Le verbe appliquer prend deux P et un seul L. L'adjectif hostile prend un H car il vient du latin hostis, « l'ennemi ».

___________________________________

J'espère que l'expérience a plu aux quelques personnes qui ont participé. Je voudrais savoir si cela vaut le coup de recommencer avec un texte complètement différent. Cela représente pas mal de travail donc j'ai besoin de vos avis pour savoir si cela vaut la peine de continuer. :o

Très instructif. :snif:

Merci beaucoup Lili. :coeur:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Isabelle.K Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bonjour, je me présente : Isabelle Korda. J'ai écrit le livre "Dans les Bras de Morphée" que Lili a utilisé pour le texte qui vous est soumis. J'ai découvert par hasard ce fil et je l'ai suivi avec beaucoup intérêt (et sans rancune pour la transformation, Lili !)

Je voulais juste me justifier à propos d'une "erreur" qui n'en est pas une : quand j'écris qu'Arès est le fils unique de Zeus et d'Héra, c'est qu'il est leur seul fils commun (mais ils ont eu d'autres enfants, ensemble ou séparément !). Ce qui est étonnant, c'est qu'on pourrait s'attendre à ce que ce seul fils soit particulièrement brillant... et ce n'est pas le cas !

(Cela dit, si vous voulez vraiment trouver des erreurs dans le livre, vous pouvez en trouver ! J'en ai repéré quelques unes mais je me console comme je peux : errare humanum est !)

Voilà, c'est la fin de cette petite parenthèse !

Si Lili veut de nouveau utiliser mon livre pour d'autres exercices du même genre, c'est sans problème !

Amicalement,

Isabelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant