homophobie

Invité PierreLebel
Invité PierreLebel Invités 0 message
Posté(e)
pour aimer ou ne pas aimer quelqu'un ou quelque chose on emet forcement un jugement non ?

sinon on se fonde sur quoi ?

Jauger ! Jauger et non juger!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

@ Par rapport aux réponses sur la relation homo/foi

L'Eglise condamne certes, mais Dieu qu'en pense-t-il? :snif:

Je ne pense pas que la foi des chrétiens hétéro soit dictée par leur orientation sexuelle. Je pense donc que la foi d'un chrétien homosexuel n'a rien de masochiste en fait :snif: .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Je ne connais pas de religions qui ne condamne pas l Homsexualitée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

C'est vrai! alors je reformule...si les dogmes condamnent de manière universelle qu'en pensent les Dieux :snif: Pour les Dieux grecs on sait :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Etre déiste, c'est croire en un Dieu créateur ou pour le moins organisateur de l'Univers. Le déisme n'implique aucune Révélation, donc aucun dogme ni "loi divine". Dès lors, le croyant déiste est libre de sa foi.

Etre chrétien, ça suppose de "filtrer" sa foi, en tout cas de l'encadrer, par le biais de la Révélation et donc des textes sacrés, lesquels dictent les règles que Dieu entend imposer aux hommes. A partir du moment où le Dieu de la Bible a clairement marqué sa condamnation de certaines pratiques sexuelles en détruisant Sodome (quel Dieu compatissant ! :snif: ), un chrétien, sauf à nier les textes et donc les fondements de sa foi, ne peut pratiquer l'homosexualité sans être conscient qu'il se met hors de l'Eglise et entre en situation de péché.

Dans les siècles où ne pas passer pour un "bon chrétien" correspondait à une mise au ban de la Société, une telle distorsion était simplement de la tartufferie. On feignait de croire à toutes ces sornettes pour vivre tranquilement mais on en pensait pas moins et on pratiquait (discrétement) ce qu'on voulait.

Aujourd'hui où l'Eglise a perdu tout pouvoir de contrainte séculière et où professer une foi chrétienne parait plus folklorique qu'autre chose, se réclamer du christianisme tout en étant homosexuel est inexplicable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

En même temps on a bien des curés homopédophiles :snif: ils ont tout de meme la foi non ?

fin je sais pas, cela me parrait pas contradictoire. La foi est inexplicable quelque part non? puisque justement, c'est de la foi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Si ces curés ont vraiment la foi, ils doivent avoir une vie étrange : rongée par la culpabilité (qui de toute façon pour la pédophilie n'a pas besoin de foi pour naître) renforcée par la certitude qu'ils grilleront en enfer.

S'ils n'ont pas la foi, ce sont seulement des imposteurs qui en profitent mais ils se sont trompés de siècle car on n'amèliore plus sa condition matérielle en rentrant dans l'Eglise (un évêque ne roule plus en carosse mais a à peine le niveau de vie d'un instit du début de la Ve République). Sauf s'ils ont l'espoir de rentrer dans la Curie ou d'être Pape mais les places sont limitées. :snif:

Certes, la Foi ne repose pas sur la raison (même i certains essaient de renforcer la première par la seconde ; dans le sens contraire on devient loufoque :snif: ). Mais il existe tout de même une conscience de sa foi. La foi n'est pas une sorte d'inconscient qui ferait accomplir des choses que sa volonté refuse. Quelqu'un qui fait sienne librement une foi qui condamne violemment l'homosexualité ne peut ensuite pratiquer l'homosexualité sans entrer dans une violente contradiction avec lui même. Nous sommes tous pétris d'aspirations contradictoires mais il faut veiller à ce qu'elles ne soient pas trop fortes. Il y a un décalage trop grand entre une volonté de "pureté" absolue synonyme de haine du corps et l'accomplissement d'une pratique sexuelle que sa propre morale oblige à définir comme une déviance. On est au bord de la schizophrénie, docteur Jeckill et Mister Hyde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Que penser du cycle de la vie a savoir que chaque étre a son alter égo féminin ou les moyens de se reproduire naturellement ?.En fait je comprens tres bien le coté sentimental? amoureux mais l homosexualité dans ce cycle na pas sa place.

Les progrés de la médecine palie t ils a celà et donnerait ils une certAine légitimité a l homesxualité ?.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

J'ai pas tres bien compris ce que tu voulais dire Transporteur :snif:

Simplicius, oui tu le dis tres bien on est "petri de contradiction" alors pourquoi pas, même si c'est vrai que ca un coté farfelu :snif: .

En meme temps, ta vision vaut aussi pour les hétéro chrétiens qui ne respectent pas à la lettre les préceptes cartho finalement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Je trouve que Simply a bien résumé le truc. Tu peux très bien dire que tu es déiste, et à ce moment te faire ton propre truc en fonction de tes propres convenances et de ton confort pour éviter de te retrouver dans des positions morales un peu acrobatiques, pour en dire le moins. Cependant, à partir du moment où tu te dis "catholique", et le catholicisme, n'en déplaise aux tenants de Vatican II, est un dogme immuable fixé par le premier concile de Nicée, en 325, tu te dois de respecter ses exigences. Peu importe à mes yeux ce qu'en pense Dieu, puisque de toute façon pour moi la religion n'est que l'affaire des hommes, étant un indécrottable athée :snif:, ceci dit à partir du moment où un dogme est fixé, c'est pour les siècles et dans le cas des homosexuels, ceux-ci sont voués depuis avant même Nicée à l'Enfer et aux éternels tourments aussi bien par l'Ancien Testament que par le nouveau. Donc, un homosexuel qui se dit catholique (ou même protestant d'ailleurs) est dans une situation morale assez inconfortable.

@Elaïs : evidemment, ça vaut pour pas mal de monde ce qui fait qu'actuellement en France il n'y a que très peu de vrais catholiques :snif:

Modifié par seth rotten

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Ce qui m'étonne c'est l'intensité de la contradiction. Car quelqu'un qui a vraiment la foi est persuadé qu'il y a une vie après la mort, qu'il sera jugé et éventuellement condamné par décision divine s'il n'a pas suivi les "bons" préceptes. Et vu le catalogue des peines, il y a de quoi être en sueur. D'où ma suggestion de masochisme maximaliste.

Mais tu as raison : un croyant hétérosexuel qui pratique l'acte de chair dans un but de plaisir et non de procréation est également en flagrant délit de contradiction. Bien que n'étant pas spécialite ultime en théologie, je suppose néanmoins que le péché avec une femme est moins élevé que le péché entre homosexuel dans la gradation. Quoi que... Après tout, Sodome c'était assez bisexuel ! :snif:

En fait, tu mets le doigt dessus. Pour être honnête avec lui même, un chrétien devrait avoir la sexualité d'un cathare ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Moi ce qui m'étonne vu le rigorisme des préceptes c'est qu'il y ait encore des chrétiens dans le monde occidental :snif: é mon avis beaucoup de gens ne savent plus tellement en quoi ils croient. Ils ont besoin de repères et se disent catholiques parce qu'ils sont baptisés et que ça les rassure. Mais fondamentalement, de par leur vie même, ils grillent pas mal de commandements divins :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Oui! :snif:

-------

Y a-t-il une graduation des pechers?

parce que finalement coucher avec une personne du meme sexe ou être infidel n'est ce pas tout simplement de la luxure?

je trouve cohérent ton raisonement mais la réalité est autre quand on voit le comportement de certains hétéro se revendiquant chretiens.

Je me dis donc que l'homosexuel a la meme légitimité a se revendiquer chretien au regard du mode de vie peu orthodoxe de certains hétéros croyants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Nan moi je pense surtout que presque personne aujourd'hui en France a la légimité pour se revendiquer chrétien :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Il me semble tout de même qu'il peut y avoir une gradation des péchés au sein de la luxure si on farfouille comme un fou dans les textes pour justifier son propre stupre ! :snif:

Par exemple, pour ce qui est de simplement honorer plusieurs femmes, on peut se référer à Abraham et aux patriarches qui n'étaient pas des modèles de monogamie. En revanche, la destruction de Sodome, ce sera difficile de faire l'impasse dessus. De même, l'inceste est très clairement vilipendé avec l'épisode des filles de Lot.

Je peux me tromper mais une simple coucherie à l'ancienne avec une autre femme que sa "légitime" (ça a un petit côté acte de clerc de notaire ce concept) doit être moins horrifiant aux yeux du Dieu de la Bible que sodomiser, surtout si le partenaire est son cousin.

Après, pour soulager sa conscience, il peut y avoir le baume des prélats italiens qui ont inventé la sublime formule : Peccato di carne, peccato di niente (péché de chait, péché de rien). Mais c'était les prélats de la bonne époque, les bons tartuffes bien roués comme je les aime ! :snif:

Un vrai mystique ne peut se satisfaire de ces petits arrangements avec sa conscience.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Ah ben oui, racheter ses années de purgatoire et réécrire la bible pour se rassurer, c'est bon pour les bigots du dimanche matin. Un vrai croyant avec toute la spiritualité qui va avec, ça ne marche pas. De toute façon en toute logique il s'est fait moine cistercien donc la question ne se pose pas :snif: du moins en théorie, j'ai toujours soupçonné les moines comme les bonnes soeurs de se soulager entre eux quand la pression devient trop forte :snif:;) Dans le respect de la séparation des sexes bien entendu :o

Modifié par seth rotten

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Toi ! Toi ! Tu te régales à la lecture de Diderot ! :snif:

9782253009696TN.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Je l'ai pas lu mais je connais de réputation, ça a l'air sympa :snif:

Sade j'aime bien aussi :snif:;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Il me semble tout de même qu'il peut y avoir une gradation des péchés au sein de la luxure si on farfouille comme un fou dans les textes pour justifier son propre stupre ! :snif:

Par exemple, pour ce qui est de simplement honorer plusieurs femmes, on peut se référer à Abraham et aux patriarches qui n'étaient pas des modèles de monogamie. En revanche, la destruction de Sodome, ce sera difficile de faire l'impasse dessus. De même, l'inceste est très clairement vilipendé avec l'épisode des filles de Lot.

Je peux me tromper mais une simple coucherie à l'ancienne avec une autre femme que sa "légitime" (ça a un petit côté acte de clerc de notaire ce concept) doit être moins horrifiant aux yeux du Dieu de la Bible que sodomiser, surtout si le partenaire est son cousin.

Meme si tes arguments sont presentees de maniere humouristique, je vais essayer de te repondre.

Concernant la gradation des peches, a vrai dire, elle existe, mais pas a ce niveau la. Je veux dire que par exemple, Jesus a dit que le seul faite de "regarder" une femme etait equivalent a peche aux yeux de Dieu. Je ne me rappelle plus exactement la formulation, mais ce qu'il entendais par la, c'etais qu'un homme marie qui, sans commettre pour autant l'adultere, peut avoir commis l'adultere dans son coeur (c'est a dire vouloir desesperement coucher avec cette femme). Jesus voulait montrer par la que dans la mesure ou le desir precede en general les actes, la racine du peche est dans les mauvais desirs. Cependant, plutard, Saint Paul va citer l'adultere, l'homosexualite, le vol et le meurtre, etc.. dans une meme phrase pour enoncer les peches "mortels".

D'autre part, dans l'ancien testament, d'apres la loi donner a Moise, l'adultere (homme et femme) etait punis par la mort. Donc il est difficile d'argumenter pour une gradation des peches en ce qui concerne l'homosexualite et l'heterosexualite.

Par consequent, si pour Dieu, l'homosexualite, le vol, l'adultere, etc.. sont des peches entrainant la meme condamnation de sa part, les peches qui sont plus difficilement quantifiable, comme la convoitise, l'avarice, le manque d'amour pour autrui, etc.. eux ont une condamnation moins lourde.

Enfin, la bible ne condamne pas l'acte sexuel en lui meme. Toujours d'apres St Paul, l'homme et la femme maries se doivent de se procurer du plaisir l'un a l'autre, afin notament qu'un des conjoints n'est pas envie d'aller voir ailleurs (donc aucune reference au faite que le sexe ne dois etre reserver que pour la procreation). D'autre part, meme si Paul etait un fervent avocat du celibat (peut etre parce qu'il etait divorcee lui-meme), il a reconnus que tous le monde ne pouvait pas l'etre et que ceux dont les besoins sexuelles etaient puissant fairaient mieux de se marier plutot que de pecher.

L'attitude de l'Eglise vis a vis du sexe est plutot influencee par des priorites politiques et philosophique. Comme toutes les religions, sont influence depend grandement de son taux de natalite. Donc, ce serait idiot pour une religion qui se veut Universelle que de se tirer une balle dans le pieds en permettant a ses membres d'utiliser par exemple des moyens contraceptifs. Enfin, avoir a la tete de l'Eglise des celibataires represente une economie substantielle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
passante Membre 215 messages
Forumeur activiste‚ 41ans
Posté(e)

euh ? si je suis homo,voleuse et que je pratique l'adultère, je suis foutue ? :snif:

vous me faites flipper avec vos bétises là ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant