Lutter contre les fraudes aux prestations sociales


Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)
sante.jpg

Woerth présente des mesures pour lutter contre les fraudes aux prestations sociales


Mardi 22 janvier - 12:29

PARIS - Chargé par Nicolas Sarkozy de faire la chasse aux fraudes aux prestations sociales, le ministre du Budget et des Comptes publics Eric Woerth envisage d'attribuer à chaque bénéficiaire un numéro d'enregistrement national unique aux allocations familiales et de faire déclarer les arrêts maladie par les médecins eux-mêmes.



"Nous allons expérimenter au printemps la télétransmission des arrêts maladie par les médecins eux-mêmes", indique-t-il dans "Le Figaro" de mardi, constatant que "les arrêts de travail de moins d'une semaine" qui "représentent 48% des prescriptions totales d'arrêt, soit 300 millions d'euros par an", "ne sont presque jamais contrôlés".



Suite de l'article...
Source: AP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)

Ils ont tout compris....le petits arrêts de maladie! Surement le problème! J'en doute mais bon....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Grenadine33
Invité Grenadine33 Invités 0 message
Posté(e)

Qu'ils commencent déjà à ne plus payer les 3/4 des médecins en France qui ne savent même pas examiner correctement leurs patients, et encore moins poser un diagnostic, faut réfléchir...

Parce que rien que les consultations qui servent à rien, les erreurs médicales, les médocs et examens inutiles, là, ça vaudrait le coup financièrement. Mais non, on préfère taper sur les gens gravement malades, en leur collant des franchises sur des médicaments vitaux.

On parle de système de santé, mais celui-ci n'existe plus. Dès que l'on dépasse le stade de l'angine ou de l'ongle incarné, c'est fini, il y a rien à en tirer. On fait du soupoudrage, et quand ça commence à devenir difficile, on refile le bébé aux urgences.

Ces dernières surchargées le refile à un autre service, vite fait bien fait. Le service règle l'affaire en deux ou trois jours, on fait plein d'examens, dont on ne connaît pas le résultat. Personne pour en tirer des conclusions éclairées, et retour à la maison avec pas de solution durable.

Le tout avec beaucoup de mépris pour le malade, qui se voit en plus de souffrir, d'être angoissé sur son avenir, une bonne dose de culpabilité car bien sur il est dépressif et fais chier tout le monde avec sa maladie dont personne ne comprends la gravité.

En France, il est plus facile d'avoir des antidépresseurs ou des corticoïdes, qu'un vrai traitement efficace et humain.

Mais c'est vrai que les antidépresseurs rapportent bien plus que de soigner efficacement et durablement les gens. Si comme en Chine, par le passé, le médecin n'était payé que quand la personne était en bonne santé, il y en a beaucoup en France qui se retrouverait dans la misère noire, comme les fameux patients délaissés dont tout le monde se fout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nerelucia Membre 12 814 messages
Forumeur alchimiste‚ 110ans
Posté(e)

En marge, c'est le travail au noir qui pose problème, je le vois autour de moi. Je ne parle pas d'heures de ménage mais de travail en grand.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant