L'euthanasie : pour ou contre?

Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Ce qui est étonnant c'est à quel point ça te vexe, alors qu'avec un peu de bon sens tu aurais compris que c'était du second degré, surtout avec la photo du sergent Hartman, par ailleurs une de mes idoles :snif:

Si je demande si tu crois c'est parce que pour moi persister dans le refus de légaliser sur l'euthanasie, même pour encadrer et éviter les dérapages qui ont lieu tous les ans, c'est une attitude de croyant refoulé, et ce n'est pas un compliment :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité PierreLebel
Invité PierreLebel Invités 0 message
Posté(e)
Ce qui est étonnant c'est à quel point ça te vexe, alors qu'avec un peu de bon sens tu aurais compris que c'était du second degré, surtout avec la photo du sergent Hartman, par ailleurs une de mes idoles :snif:

Si je demande si tu crois c'est parce que pour moi persister dans le refus de légaliser sur l'euthanasie, même pour encadrer et éviter les dérapages qui ont lieu tous les ans, c'est une attitude de croyant refoulé, et ce n'est pas un compliment ;)

C'est reparti!

Avant de dire de moi que ton message me vexe il aurait fallu me poser la question . :snif:

Est-ce parce que tu t'en fous de savoir ce qu'il en ais en réalité ?

Merci de me faire part d'une nouvelle case : " croyant refoulé " .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Oui, en fait j'en ai complètement rien à foutre de ton refoulement :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité PierreLebel
Invité PierreLebel Invités 0 message
Posté(e)

Pourquoi t'en parle alors ?

Pourquoi m'adresser des messages alors que je n'existe pas à tes yeux ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Je me posais juste la question, mais ça me fais ni chaud ni froid quoi. Chacun est libre de refouler ce qu'il veut :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité PierreLebel
Invité PierreLebel Invités 0 message
Posté(e)
Qu'il y ait un terrain de prédisposition génétique à la schizophrénie, ça fait des années qu'on le sait.

:snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

C'est pas le bon topic :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité PierreLebel
Invité PierreLebel Invités 0 message
Posté(e)
Je me posais juste la question, mais ça me fais ni chaud ni froid quoi. Chacun est libre de refouler ce qu'il veut :snif:

:snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j.descam
Invité j.descam Invités 0 message
Posté(e)

je vais juste répondre à la question posée ; en imaginant que c'est pour moi que ce pose cette question! :snif: .................et bien si je souffrait , que je n'avais plus d'espoir de retrouver une vie normal et vivre un minimum de bonheur!............oui je serais pour que l'on m'euthanasie :snif:

après si je devais aider quelqu'un ...............le ferai je ?.............je ne peut pas répondre!................ça serai selon la situation et la personne..........mais dans le pire des cas !..........je pense que c'est un acte que je pourrais faire par amour ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité PierreLebel
Invité PierreLebel Invités 0 message
Posté(e)
je vais juste répondre à la question posée ; en imaginant que c'est pour moi que ce pose cette question! :snif: .................et bien si je souffrait , que je n'avais plus d'espoir de retrouver une vie normal et vivre un minimum de bonheur!............oui je serais pour que l'on m'euthanasie :snif:

après si je devais aider quelqu'un ...............le ferai je ?.............je ne peut pas répondre!................ça serai selon la situation et la personne..........mais dans le pire des cas !..........je pense que c'est un acte que je pourrais faire par amour ;)

Tuer par amour ? Es-tu sûre que tuer son prochain c'est de l'amour ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Oui, si ce dernier en fait la demande, cette demande étant motivée par un refus de continuer à endurer des souffrances insupportables.

é titre personnel je le prendrais très mal qu'on me refuse ce droit si je l'invoquais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j.descam
Invité j.descam Invités 0 message
Posté(e)

je ne suis pas trop d'accord avec le therme "tuer". :snif:

j'ai bien préciser que ce serai vraiment "au pire", je veux dire s'il n'y 'avais pas d'issues et qu'il y avais une souffrance terrible! à ce moment là la mort est plutot une délivrance , qu'un crime :snif: ..............tu n'es pas d'accord? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Non il n'est pas d'accord, pour lui abréger les souffrances à la demande du concerné est un meurtre et la schizophrénie n'existe pas.

Au moins comme ça c'est clair.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NumaZeo Membre 2 665 messages
Pétard de bois en bouteille‚ 31ans
Posté(e)

En tout cas ca ne releve pas du domaine medical ou juridique de donner la mort..

Le suicide reste une solution?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Surtout quand on est tétraplégique.

Tu me diras on peut toujours se retenir de respirer hin hin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Quand on en arrive à parler d'euthanasie, c'est que le diagnostic a quend même fait ses preuves : la maladie va empirer, est incurable et tous les recours ont été épuisés.

Non ?

On est pas en train de parler de rhume ou de bronchite, là...

Oui, on ne parle pas de bronchite, justement.

On parle de maladies complexes dont l'issue est incertaine et dont l'incertitude est parfois qualifiée de fin inexorable, à tort.

Le diagnostic a fait ses preuves? de quelles manières?

Le diagnostic est fait, nous en tant que profanes que savons nous de la véracité du diagnostic?

Face à la maladie nous sommes forcés de nous en remettre a la médecine avec une confiance totale en vers elle. Mais elle aussi est susceptible d'erreur mais au dela de cela, je ne peux pour ma part oublier que la médécine ne maitrise pas la nature.

Elle peut juste prévoir de manière plus ou moins exacte mais pas de manière certaine a 100%.

Je parlerai de l'aleas naturel en opposition à l'aléas thérapeutique.

Je réserve mon jugement sur la légalisation de l'euthanasie tout d'abord suite à une expérience personnelle devant l'erreur médicale. Et encore je ne considére pas vraiment qu'il s'agisse d'une erreur. Je suis convaincue de la bonne foi des medecins.

Mon oncle ( la trentaine à l'époque)se voit diagnostiquer un cancer du colon.

Vu l'état d'avancement de son cancer suite au diagnostic que je ne conteste absolument, je suis convaincue qu'il etait effectivement ravagé, les medecins annoncent a mes grands parents que mon oncle n'a aucune chance de guérison et donc de survie et lui donne 2 mois de vie sans traitement. La meilleure solution, c'est donc de ne pas le faire souffrir avec des soins douloureux, inutiles et tres couteux pour la société. En bref, els medecins ne veulent pas soigner.

Je ne les blame pas, ils sont convaincus que c'est mort, ca coute cher, ca leur prend du temps et c'est donc de l energie et du fric dépensés pour un mort vivant qui seraient plus utiles a être consacrés a quelqu'un qui a une chance. Le raisonnement est logique.

Ils proposent donc quelque part, une euthanasie passive: on laisse mourrir.

Mes grands parents refusent. Menance de proces et tout et tout ...ils changent d'hopital mon oncle, nouveu dignostic ..zero chances de survie toujours ... mes grand parents lachent pas l'affaire et refusent de se resigner a la mort de leur fils de 30 ans... le nouvel hopital accepte de " soigner" mais a contre coeur ...ils sont conscients de toute cette perte financière pourtant ...mon oncle a aujourd'hui 55 ans :snif: .

Je suis peut être une optimiste déraisonnable mais je reste convaincue que tant qu'il y a de la vie , il y a de l espoir, on ne maitrise pas tout aussi érudit soit-on.

Bien sûr, une erreur de diagnostic est toujours possible mais dans ce cas-là, quand on en est aux soins palliatifs, il faudrait tomber sur des médecins particulièrement laxistes, incompétents, négligents, cyniques, psychopathes,...

Ce qui peut faire mentir la médecine est la recherche, les traitements exprérimentaux.

Je ne pense pas du tout que les médecins de mon oncle étaiens des laxistes. Ils ont réagit sainement devant les données médicales qu'ils avaient. Mais ne pouvaient pas prévoir avec qu'elle force l'organisme de mon oncle réagirait aux traitements.

Reste la question financière. Joue t-elle vraiment autant ? La solution existe déjà : débrancher.

C'est légal et pratiqué. Il y a même pire : laisser les gens mourir chez eux, ne pas les médicaliser.

Elle joue. Et c'est normal je trouve meme si j'aimerai que jamais la question financière n'entre dans la balance.

L'euthanasie, c'est un autre niveau, c'est tout autre chose : une urgence humaine et non logistique.

C'est clair, maintenant l'urgence humaine peut aussi se trouver dans le desespoir de la dernière chance ou là, on sait que l'on n'est plus dans le domaine logistique.

Je suis à priori pour. Pas pour moi, mais si ça devient une évidence quand je serais vieux, incurable et malade, j'aimerais bien avoir ce choix. (même si j'essaierais de finir en beauté... :snif: ).

a priori suis pas contre, mais vraiment je ne pense pas que l'on puisse trancher noir ou blanc sur cette question, c'est rare chez moi d etre mitigée sur un sujet mais je trouve que l'on est vraiment dans un domaine ou on ne peut jamais être sur a 100% et la mort est si ...définitive elle.

Les arguments que St Thomas et moi-meme avions presenter sont les suivants:

  • Les statistiques etablient dans les pays authorisant l'euthanasie montrent que des derives a ces pratiques existent. Par exemple, apres avoir pratiquer l'euthanasie sur des personnes handicapees, sur des personnes agees, maintenant on pratique l'euthanasie sur des enfants handicapes en Hollande, et ce sans meme l'authorisation des parents.
  • Des etudes ont aussi demontrer qu'a l'heure actuelle, dans des pays ou l'euthanasie n'est pas authorisee, il existe deja la tendance a ne pas, ou mal soignee les personnes handicapees. Par exemple, un enfant trisomique, a moins de chance de recevoir un don d'organe, qu'un enfant non handicapes. Si deja, nos societes modernes montre du dedain pour la sante des handicapes, a quoi s'attendre lorsque l'euthanasie sera authorisee?
  • Des etudes effectues aux-pres de medecins ont montrer que les medecins les plus susceptibles de conseiller l'euthanasie a leur patients ou a leur parents, sont ceux qui sont le plus preocupe du coup qu'engendre le fonctionnement de leur section medicale.
  • Les pays ayant adoptes l'euthanasie, on vu la qualite des soins paliatif se degrader.
  • Ceux qui sont le plus concernee par cette mesure, c'est a dire les personnes handicapes, sont resolument contre. Elles ne veulent pas etre stigmatisees et ne desirent pas qu'on leur dise si leur vie meritent d'etre vecu ou non.
  • Parmi les medecins, des sondages faient en Europe et aux Etats-Unis ont montrer que plus un medecin etait impliquee de pres dans le traitement de la douleur, dans l'aide aux personnes handicapes et moins il etait pour l'euthanasie. Le personnel medical le plus enclin a accepter l'euthanasie, sont les etudiants en medecine.
  • 95 pourcents des douleurs chroniques sont a present traitable via des programmes de soulagement de la douleur.
  • Un etre humain n'est pas un chien de course ou un cheval de trait. Meme severment handicape, les etres humains ont la capacite de trouver une raison de vivre dans l'amour qu'ils recoivent et qu'ils donnent a leur proche. Des etudes ont montrer, qu'apres avoir surmonter le choc d'un handicap lourd, les personnes handicapes ne sont pas plus malheureuse que celles qui sont en bonne sante.

La légalisation de l'euthanasie me fait peur aussi pour ses raisons factuelles.

J'ai également peur de voir les soins palliatifs relégués au placard...déja que nous sommes excessivements en retard dans ce domaine.

Fin je suis réservée sur ce theme car bien consciente que chacun a le droit de choisir et ce ...en toute légalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Voilà en toute légalité, et moi ça me ferais chier que le mec qui m'a tout simplement aidé à crever avec un peu de dignité soit condamné pour meurtre (surtout si la peine de mort revient, l'angoisse ! :snif: ).

EDIT : enfin ça me ferais chier... L'idée me fais chier quoi :snif:

Modifié par seth rotten

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
Voilà en toute légalité, et moi ça me ferais chier que le mec qui m'a tout simplement aidé à crever avec un peu de dignité soit condamné pour meurtre (surtout si la peine de mort revient, l'angoisse ! :snif: ).

Et que dirais-tu si tu avais un de tes meilleurs potes soit en chaise roulante. Tu as passe toute ton enfance a jouer avec lui a des jeux comme le jeu de Go, le jeu d'echec, etc... Si il y a bien quelqu'un qui te comprenne, c'est lui. Meme si il est paralyse sur sa chaise, quand tu parles avec lui, quand tu rigoles avec lui, ce n'est pas un handicape que tu regardes, mais ton meilleurs amis. Un dimanche, tu te rends chez lui parce que vous aviez prevus de faire un tarot. Et tu apprends que son infirmiere a "abreger" ses souffrances en lui injectant un melange mortel.

Franchement, ca ne te fairait pas "chier", si cette infirmiere n'etait pas poursuivie pour meurtre?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Bah si c'est un meurtre si.

Si mon pote avait exprimé à plusieurs reprises le souhait de mourir, non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

Il n'a jamais été question d'euthanasier qui que soit pour convenances personnelles mais uniquement à aider à partir au moment ou on le choisit et dans la dignité.

Je ne comprend pas l'hypocrisie qui consiste à mettre un patient dans le coma et à ne plus l'alimenter (on laisse les personnes crever de faim et de soif en se faisant sur elles) et trouver cela plus humain que d'abréger une souffrance par une injection qui consiste à s'endormir entouré ou non des siens mais au moment où l'on a choisit.

Oui l'euthanasie doit être encadrée et autorisée dans certains cas extrèmes, en tout cas c'est mon avis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant