Vous & votre travail.


Invité Le Grunt
Invité Le Grunt Invités 0 message
Posté(e)

Salut,

J'aimerai avoir des avis sur votre boulot et ce qu'il représente pour vous,beaucoup de personnes ne s'accrochent qu'à cela,d'autres trouvent qu'ils auraient pu mieux faire,certains font ça par plaisir et pas pour l'argent...

Perso,mon boulot compte beaucoup mais il faut savoir faire la part des choses,de plus il faut aussi vivre en dehors de son boulot,la famille,les amis,discuter,prendre du bon temps... :snif:

Alors,vous et votre travail,heureux?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Opeth Membre 1 327 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

tout est une question de soumission : argent, passion, ambition

je suis soumis !

Modifié par Opeth

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blablateur Membre+ 7 069 messages
Chronophage boulimique‚ 45ans
Posté(e)

Moi j'étais photographe mais le gratin et la fange m'a dégouté!

Ensuite dessinateur pour finir infographiste mais d'être esclave et de devoir réduire mon inspiration à des critères, des codes de couleur et pour finir me faire lobotomiser ce que j'ai de plus précieux en ce monde m'à fait prendre la décision ultime. Quand je me suis rendu compte qu'en rentrant à la maison je ne touchais plus à une toile ni ne sculptais, que ma créativité était entrée en stase et que je n'avais plus le goût de m'évader, j'ai pris une décision.

Je suis maintenant comptable depuis quelques années, cela me ramène de la tune (pas mal^^), je n'ai pas l'impression de fournir un effort si ce n'est de donner de ce précieux temps, mais j'ai sauvé le plus essentiel, je me suis remis du jour au lendemain à vivre de ce que j'aime. Je ne donnerai jamais ça au détriment de l'argent. Je n'ai besoin de travailler que pour vivre, mais je garderai mes rèves et mes désir sans les corompres car ceux ci c'est l'essence même de ce qui me fait respirer. En tout cas je ne suis excalve de personne et j'ai préserver ma tête dans les nuages.

:snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alltogezer Membre 120 messages
Forumeur inspiré‚ 30ans
Posté(e)

bien ce que tu dis blablateur :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pyrothe
Invité pyrothe Invités 0 message
Posté(e)

oh ben moi ce n'est pas une vocation...lol je suis foctionnaire par interet...mdr

mais c'est quand meme interessant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

J'ai aussi voulu une vie bien règlée, avec une heure pour commencer, une heure pour finir et rentrer à la maison, dans le flot des indifférents qui obeïssent aux heures de départs et d'arrivées du métro et rer.(93)

Avoir mon budget mensuel partitionné en chapitres : appart/bouffe/voiture/famille/loisir/impôts/économies...

Mais il me manquait quelque chose, ce quelque chose c'est cet espace que j'ai eu pendant plus de vingt ans dans la campagne bretonne, là où vit ma famille.

Puis le retour aux sources, à la vie moins chère et plus riche. Retour vers l'espace vert, l'espace temps, là où on a la place pour bouger, le temps pour parler, pour vivre, où les horaires ne commandent pas en dehors du travail, là où on peut se passer de temps en temps de télé et de tout autres artifices qui conditionnent la vie sur le béton.

Mon boulot, c'est le même, les chiffres, la gestion (artisanat, commerce, agri) la formation technique, les stages, le temps de chercher à faire autre chose sans risquer de se casser la gueule, retaper une vieille maison ou par exemple un projet d'élevage de volailles au sol et de bovins allaitants que je concretise depuis plusieurs mois en association, à 46 ans on est encore jeune de nos jours, maintenant je vis, et ne différencie par le travail du bon temps. Mais il faut dire qu'à 500 km de distance la notion du travail n'est plus la même, mon entourage est fait d'individus hommes, femmes, jeunes et moins jeunes qui n'ont pas peur de dépasser "le temps règlementaire" parce que du taf il y en a, et demain il y en aura encore, et que le travail est dans l'état d'esprit des gens et il ne se compte pas en heures ou en minutes mais en tâche bien accomplie avant de passer à la suivante et aux bons moments où les gens se retrouvent pour échanger ce qu'ils vivent parmis les autres....... Ni Breiziz a galon, karamp hon gwir Vro, brudet eo an Arvar dre ar bed tro-dro, dispont 'kreiz or brezel, hon tadou ken mad A skuilhas eviti a gwad.

O Breiz ! ma bro, me gar ma bro, tra ma vo 'r mor 'vel mur n'he zro, ra vezo digabestr ma bro .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blablateur Membre+ 7 069 messages
Chronophage boulimique‚ 45ans
Posté(e)

Excuse moi, a la fin tu devais manger des cacahuetes j'ai pas compris ce que tu disais!? :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

@Blablateur : parcours étonnant et intéressant !

Moi je partage mon travail, je cloisonne mais j'essaye toujours de m'investir artistiquement dans les boulots aux cahiers des charges contraignants. C'est plus dans l'illustration et la création, donc j'ai les coudées franches assez souvent mais je me dis que je suis comme l'eau : même contre un mur rugueux et imposant, il y a toujours un petit espace où se faufiler, une brèche à agrandir (mais c'est du temps de travail supplémentaire).

Si je ne le fais pas, j'ai honte. J'ai l'impression d'avoir arnaqué, même si la personne est aux anges.

Une autre partie, la plus grosse est la BD et la pédagogie de la BD. La pédagogie et l'animation n'étaient pas au départ des trucs qui m'intéressaient mais l'investissement demandé pour enseigner ma propre passion m'est devenu une autre passion à part entière, si bien qu'on essaye de créer quelquechose : un statut spécifique d'animateur BD.

Le statut d'auteur, c'est autre chose. C'est une vocation qui, pour moi, ne supporte aucun compromis mercantile. Un compromis technique ou même moral, ça reste envisageable mais pas se trahir pour les sous. Même, encore, dans des boulots de commande.

Mais parfois, il faut bien manger :snif: !

Bref, à défaut de me nourrir matériellement, je suis comblé humainement puisque tous les gens avec qui je travaille sont des amis. Et on fait aussi de belles rencontres avec des enseignants investis et passionnés par leurs élèves, des jeunes dits en difficulté qui expriment en fait beaucoup de choses, des auteurs, etc...

Mon métier est ma passion. Pas ma vie mais beaucoup de moi. C'est un choix naturel. Et contrairement à Yves, je ne préfère pas compter le temps... :snif:

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rouzies
Invité rouzies Invités 0 message
Posté(e)

Mon travail c est allimentaire ni plus ni moins pas moyen de faire autrement donc je subis et je me suis fait une raison.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blablateur Membre+ 7 069 messages
Chronophage boulimique‚ 45ans
Posté(e)
@Blablateur : parcours étonnant et intéressant !

Moi je partage mon travail, je cloisonne mais j'essaye toujours de m'investir artistiquement dans les boulots aux cahiers des charges contraignants. C'est plus dans l'illustration et la création, donc j'ai les coudées franches assez souvent mais je me dis que je suis comme l'eau : même contre un mur rugueux et imposant, il y a toujours un petit espace où se faufiler, une brèche à agrandir (mais c'est du temps de travail supplémentaire).

Si je ne le fais pas, j'ai honte. J'ai l'impression d'avoir arnaqué, même si la personne est aux anges.

Une autre partie, la plus grosse est la BD et la pédagogie de la BD. La pédagogie et l'animation n'étaient pas au départ des trucs qui m'intéressaient mais l'investissement demandé pour enseigner ma propre passion m'est devenu une autre passion à part entière, si bien qu'on essaye de créer quelquechose : un statut spécifique d'animateur BD.

Le statut d'auteur, c'est autre chose. C'est une vocation qui, pour moi, ne supporte aucun compromis mercantile. Un compromis technique ou même moral, ça reste envisageable mais pas se trahir pour les sous. Même, encore, dans des boulots de commande.

Mais parfois, il faut bien manger ;) !

Bref, à défaut de me nourrir matériellement, je suis comblé humainement puisque tous les gens avec qui je travaille sont des amis. Et on fait aussi de belles rencontres avec des enseignants investis et passionnés par leurs élèves, des jeunes dits en difficulté qui expriment en fait beaucoup de choses, des auteurs, etc...

Mon métier est ma passion. Pas ma vie mais beaucoup de moi. C'est un choix naturel. Et contrairement à Yves, je ne préfère pas compter le temps... :snif:

:snif: +1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Orienteur Membre 2 281 messages
' Idéaliste compétant _‚ 27ans
Posté(e)

Moi, je suis étudiant en BEP Agriculture avec Option Vigne & Vin , et bien ça me plaît !!

Et alors si ça te plait pas tu ne bosse pas !! L'envie et l'intérêt . Joue un role important !!

Et si ca plait tu réussis !!

Modifié par Orienteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
guillo Membre 362 messages
Forumeur survitaminé‚ 36ans
Posté(e)

Je suis juriste à la défense dans une institution financière.

Dis comme cela cela peut paraitre rébarbatif, bétonné (ça c'est pas faux :snif: ), et pourtant...

Travailler pour progresser sur soi, trouver ses limites au stress, l'adrénaline, un confort (car même si l'argent ne fait pas le bonheur il y contribue), un épanouissement ..

Je ne suis qu'au début de ma carrière. J'aspires aux Voyages, missions variées, rencontrer des personalités (je parle de la personalité des gens pas de celle vendue par les médias).

Mon objectif est d'apprendre pour que dans l'avenir avec des amis, on monte un projet. Se donner à fond pour soi, pour ensuite se tourner vers l'autre.

Reste un accroc dans cet énoncé. Savoir également avoir une vie privée. Aujourd'hui, c'est la vie privée qui m'a tourné le dos :snif: alors seul plus aucune limite ne te retient.

Vivre le moment présent et ne jamais s'enfermer dans des carcans et une routine!

La vie est courte, demain je serai peut être dans l'humanitaire ? qui sait?

Profitons!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

La vie de transporteur TOME 1: :snif:

Moi j ai fait des études agricoles j ai un BTA(brevet de technicien agricole) car mes parents étaient agriculteurs donc on ma poussé là dedans alors que je n ai jamais aimé ça.

J ai eu la chance de trouver un travail a l usine (oui oui c est péjoratif) j ai découvert un autre monde le monde agricole est pouris et ben le monde de l industrie est pas mal non plus.

J ai eu la chance d apprendre un nouveau métier qui me déplait pas (sans avoir a me plaire) mais l ambiance et les injustice dans une boite de + de 600 salariés c est hard surtout dans une boite coté en bourse.

Du coup je me suis syndicalisé et là j ai appris autre chose le combat déspéré souvent mais les petites victoires f ont les grands bonheurs.

En gros voilà j ai un métier ce qui n est pas le cas de tout le monde je ne le deteste pas c est le monde qui nous entoure et qui nous conditionne que je déteste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Je suis consultant en ressources humaines avec une prédilection pour les relations sociales.

Avant j'étais DRH et encore avant j'étais d'a

d'abord un syndicaliste du genre coriace mais honnéte.

Je ne suis pas disposé à retourner en entreprise. En clair je n'ai plus envie de me casser le c... pour des gens qui sont soit des fum.... soient des léches c.... selon mes critéres.

Aujourd'hui même si les fins de mois peuvent en souffrir et c'est le cas après une année de cessation d'acitvité, je peux dire non; ça n'pas de prix.

Il y a une semaine on m'a proposé d'outiller des interventions d'un cabinet de conseil en RH pour déminer les situations de plans sociaux.

Je ne donnerai pas suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'athéologue Membre 1 404 messages
Forumeur alchimiste‚ 62ans
Posté(e)

Je travaille uniquement pour gagner de l'argent. Mon épanouissment n'est certainement pas dans le travail que je ne considére pas comme une valeur universelle

Le travail c'est l'esclavage, la soumission à un patron, un marché, un salaire.

Mais mon épanouissement c'est la famille, les amis, les copains (sont pas les mêmes) la musique, la culture.

toute ma plus-value, pour parler moderne, c'est faite hors travail.

Peut-être mon côté libertaire qui reprend le dessus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)

En ce qui me concerne, j'ai fait au moins un vingtaines de petits boulots:

Du genre laver les locaux poubelles de mon quartier (quand j'avais 17 ans l'ete), MacDo a la fin de mes etudes, et puis "hommes" de chambre en arrivant ici a Londres en 98, faire la plonge, agent d'entretien, etc... jusqu'a ce que j'apprenne l'anglais.

Ensuite, ca ete faire des photocopie dans un grand cabinet d'avocat Londonien...ils m'adoraient tellement la-bas qu'ils m'ont offert une position permanente, que j'ai accepte. Au bout de 3 mois, un des mec a la compta s'est fait virer et j'ai pris sa place.

Apres 2 ans dans la section comptable de cette boite, je me suis casse en Roumanie. C'etais vraiment cool, parce que la-bas je vivais de l'argent economisee et donc comme un vrai rentier je n'ai pas du tout travailler. Mais les bonnes choses ont une fin, au bout d'un an et demi de voyage j'ai du rentrer en France, n'ayant plus de tune et desirant preparer mon mariage. Ca ete une mauvaise decision! Pas le mariage, biensur, mais rentrer en France. RMI pendant 4 mois, le seul taff que j'ai trouve a faire c'est vendre des portables a Auchant :snif: . Donc je mets les voiles et j'atteris a Londres (Bis!). 2 Semaines de recherche intensive me permet de decrocher un emploi de comptable, et c'est repartit mon KIKI... Le truc qui m'a fait delirer, c'est que j'ai reussi a doubler mon salaire pendant ce laps de temps.

Ensuite, c'est le marriage en France, une promotion suplementaire et puis la lassitude. Donc je change encore de firme, mais cette fois-ci je travaille dans l'I.T. J'apprends vite et bien, et je monte encore en grade. Manque de bol, ma boite se fait rachetter par des competiteurs et hop, le kyrilluk se retrouve au chomdu. Mais bon, c'est pas grave, je me donne trois mois de vacances, part en Roumanie, m'achette un appart, revient et cherche new job. Je trouve un autre boulots, avec plus de responsabilite que le premier et voila.

Ca fais pres de 1 ans et demi que je suis dans cette boite, et ca commence a faire beaucoup d'apres mes criteres. Je vais bientot renegocier mon salaire, et suivant la volonte de mes directeurs de m'augmenter comme il faut ou non, je resterais une autre annee ou je partirais.

De toute facon, j'ai pas envie d'etre I.T. analyst toute ma vie, je compte faire prof de physique dans deux ou trois ans.

Mon attitude vis-a-vis du travail est celle-ci: c'est comme un jeux. Tu gagnes des points d'experience, que tu negocie contre du cash. Ou alors inverse: tu negocie ton cash contre des points d'experiences. Mais comme tous les jeux, au bout d'un moment ca gave. Donc je change. :snif: .

Modifié par kyrilluk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant