émeutes à Villiers-le-Bel

Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)

Chacun son point de vue. Cependant, les politiques ne vont pas cramer des bibliothèques ou des voitures (ou des gens) en groupe. En revanche, parmi les émeutiers il y a une probabilité différente de 0 de voir des profiteurs ou des trafiquants, en cela, je trouve que parler des politiques verreux détournent le sujet mais pas de parler des trafiquants. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Mais les profiteurs et délinquants que tu dénnonce n ont rien a envier aux politiques véreux alors pourquoi parler des 1er et pas des autres ? surtout que là on touche le probléme des banlieus car les fonds destiné a aider celles ci sont détourné ce qui est proprement révoltant et je peux comprendre (mais aps excuser) qu on ce révolte contre une politique qui fait la morale mais qui ne ce donne pas la peine de résoudre les problémes a la base.

C est un seul et même sujet qui ce recoupe ce n est pas le détourner mais en partis l expliquer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)

Je pense qu'il faut remettre les choses dans leur contexte. Il n'y a certainement pas autant de politiciens "verreux" qu'il n'y a de caid et dealers en tout genre.

D'autre part, un gang de dealer fait plus de mal dans sa communaute, qu'un maire ayant la main un peu lourde sur les subventions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
Je pense qu'il faut remettre les choses dans leur contexte. Il n'y a certainement pas autant de politiciens "verreux" qu'il n'y a de caid et dealers en tout genre.

D'autre part, un gang de dealer fait plus de mal dans sa communaute, qu'un maire ayant la main un peu lourde sur les subventions.

A voir. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

Splendide Kirriluk !!!!!! j'applaudie, donc ente un mec qui vend une barrette de chite a un mec et un maire qui detourne des subventions, c'est le dealer qu'il faut le plus sevire !!!!! :snif:

Qui vole un oeuf ce retrouve en prison et qui vole un boeuf vie pépére !!!

scotcher !!!! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)
1127-police_20.jpg

Trente-trois interpellés dans l'enquête sur les nuits de violences à Villiers-le-Bel


Lundi 18 Février - 09:53

Trente-trois personnes ont été interpellées, lundi 18 février peu avant l'aube, lors d'une vaste opération de police à Villiers-le-Bel, Sarcelles et Arnouville-les-Gonesse (Val-d'Oise), visant à arrêter les auteurs présumés de violences contre les forces de l'ordre, survenues fin novembre 2007 dans ces villes, ont annoncé les forces de police.



D'importants moyens ont été déployés, avec près de mille policiers du RAID, de l'office central de répression du bandistime (OCRB), de la police judiciaire de Versailles et d'Ile-de-France mobilisés. Trois juges d'instruction et la procureure de Pontoise étaient sur place pour coordonner les opérations. Des perquisitions étaient toujours en cours peu après 8 heures, soit deux heures après le début de l'opération.

Selon la procureure de la République, les enquêteurs espèrent arrêter au total 38 suspects impliqués dans les violences des 25 et 26 novembre derniers, au cours desquelles une soixantaine de policiers avaient été blessés, dont certains par des tirs de fusils de chasse et de pistolets à grenaille. Les dégâts matériels avaient été importants avec une bibliothèque, de nombreux bâtiments publics et des dizaines de véhicules incendiés.


Suite de l'article...
Source: LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 18.02.08

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
81435281.jpg

Descente de police musclée en banlieue parisienne


Lundi 18 Février - 10:07

La traque aux émeutiers du mois de novembre à Villiers-le-Bel est lancée. Trente-trois suspects ont été arrêtés lundi matin dans une vaste opération qui a mobilisé 1000 policiers. Des violences avaient éclaté suite à la mort de deux adolescents dans un choc entre une mini-moto et une voiture de police.



"Des enquêtes menées par les services de police ont permis dŽidentifier 36 suspects, 33 ont pour lŽinstant été interpellés. Les opérations se sont jusquŽà présent bien déroulées", a déclaré la procureure de Pontoise, Marie-Thérèse de Givry.

Passée à lŽaction vers 06h00, la police judiciaire régionale est notamment assistée par lŽunité dŽélite du Raid et la Brigade de recherche et dŽintervention (BRI, lŽancienne "antigang"). Des centaines de CRS sont par ailleurs déployés pour prévenir tout débordement.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oblic Membre 193 messages
Forumeur inspiré‚ 39ans
Posté(e)

On dirait que l'appel à délation de la police contre rémunération n'a pas fonctionné....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Dommage que le bagne n'existe plus. C'est la place révée pout ce genre de mec.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oblic Membre 193 messages
Forumeur inspiré‚ 39ans
Posté(e)

Oui, pareil pour les policiers qui font des bavures ou ceux qui utilisent la cb des gars en GAV pour appeler leur voyante pdt leur heures de garde...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 241 318 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)

:snif: c'est quant meme comique que les journalistes est ete prevenus alors que le maire l'a appris en voyant les flics debouler , c'est vrais que y'a des elections bientot et que les sondages sont pas bon pour la majorité , l'insecurité réaparait pil poil pour faire remonter la cote de la droite (enfin si les electeurs sont des buses) ;)

080219sarkozyvilliersleap0.jpg

:snif: juste un truc comme ça , ça fait 7 jours qu'il y a des emeutes dans les banlieues au Danemark , et bizarrement les JT n'ont pas l'air de s'y interesser , hier sur TF1 , PPD en a parlé 10s , c'est vrais que ce genres d'evenements y'a qu'en France que ça arrive :o:coeur:

Modifié par usagi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
banlieusard Membre 977 messages
Forumeur accro‚ 34ans
Posté(e)

de toute maniere quand faut se faire élire on est pret à tout!

1200 flic pour 30 personnes c'est pas ridicule???

Et puis la procureur qui dit que ces arrestations sont destinés à recouper les informations données par les délateurs... tout ce remu menage alors qu'il n'y a pas de certitude???

la seule certitude c'est que les deux gamins morts ne peuvent pas témoigner... et vous inquietez pas ces pas des dealeurs qui font les émeutes, eux ils veulent le plus grand calme pour que le business tourne... alors les pseudos spécialiste de la banlieue, mettez y les pieds avant de nous sortir des discours d'instrumentation politicienne

en fait une simple convocation au commissariat aurait été suffisant. c'est de la communication éléctoraliste, tout ca est flagrant et précipité.

Modifié par banlieusard

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Ségolène Royal dénonce une opération policière médiatisée : « Quand des caméras accompagnent des opérations policières massives en période municipale, c'est une façon d'influencer l'opinion, de vouloir faire peur ». Un communiqué de la secrétaire nationale du PS à la Sécurité, Delphine Batho, demande « une enquête afin de déterminer clairement l'origine de la médiatisation » Sur Europe 1, François Bayrou dit « On ne doit pas mélanger la justice et la mise en scène »

A Paris, place Beauvau, au ministère de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie regrettait « profondément que des fuites aient conduit à une médiatisation importante de cette opération, parce que cette médiatisation pouvait avoir des conséquences graves, nuire à (sa) bonne réalisation. »

Particularité de l'opération du 18 février : elle a été précédée de nombreuses fausses alertes, les jours précédents. Déjà alertés par de simples policiers, ou par des syndicalistes, des journalistes d'agence, de radio et des photographes s'étaient déja déplacé vainement, au petit matin, à plusieurs reprises, dans les jours qui ont précédé.Ce 18 février, l'alerte devait être la bonne. Entre 4 et 6 h du matin, une trentaine de journalistes, s'est progressivement rassemblée dans le centre de la cité de Villiers-le-Bel. Quand l'opération a commencé dans plusieurs immeubles différents, certains ont pu monter dans les étages, ou approcher de l'intervention, tandis que d'autres étaient maintenus à distance.

AV.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
81530701.jpg

Dans la cité, l'opération de police vire au show médiatique


Mardi 19 Février - 19:21

Un millier de policiers ont mené hier à l'aube une opération très médiatisée à Villiers-le-Bel, dans le nord de Paris, où des jeunes avaient tiré en novembre avec des fusils sur les forces de l'ordre




Trente-cinq personnes, connues de la police pour des faits antérieurs, ont été placées en garde à vue. Parmi eux figure le frère d'un des deux adolescents décédés sur leur minimoto en novembre, après une collision avec une voiture de police, accident qui avait déclenché les violences. Il pourrait être impliqué dans l'incendie et le vol du véhicule de police d'un commissaire, qui avait été roué de coups à la suite de la collision mortelle, selon le procureur.

Mais la forte médiatisation de l'opération, survenue à 3 semaines des élections municipales, a été vivement critiquée par l'opposition, Ségolène Royal dénonçant un «dysfonctionnement grave de la République», et François Bayrou appelait à «ne pas mélanger justice et mise en scène». La ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, s'est justifiée en avançant qu'il y aurait eu une «fuite» auprès des médias avant l'opération.







Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

/.../

A.T.: Quand, dans la première phase de ma vie, je réfléchissais sur le travail, je traitais des problèmes économiques et sociaux et pas des problèmes de citoyenneté. Si j'avais été historien étudiant la Révolution ou les révolutions du XVlle siècle au XIXe siècle, hollandaise, française ou américaine, j'aurais immédiatement rencontré les thèmes de la nation, de la ville, de la citoyenneté, surtout ce dernier qui est central. Ceux qui parlent actuellement de citoyenneté sont soit purement et simplement réactionnaires -des gens de " gauche-droite ", à la Chevènement-, soit ils jouent sur les mots en mêlant la citoyenneté économique et la citoyenneté sociale, un peu comme la Déclaration universelle des droits de l'homme. Je pourrais vous répondre, ce que vous trouverez brutal et contestable, que la notion de ville est de moins en moins porteuse de sens. Mais on peut argumenter aussi au contraire que la ville gagne en importance. Il n'y a qu'à voir le député-maire qui préfère son mandat de maire à celui de député.

Je vais donner deux réponses. Premièrement, les lieux centraux d'étude d'une structure sociale ou de l'analyse synchronique sont situés au sein de la gestion de la culture et de l'information en ce qui concerne la santé, l'éducation, les médias, etc., et ce monde est de plus en plus virtuel. Global City, le livre de Saskia Sassen, analyse la décomposition de la ville. Les villes globales comme Londres, New York, Tokyo, sont avant tout des réseaux, comme la network society de Castells.

La ville est débordée par en haut; elle est brisée par en bas. Les problèmes structurels de notre société sont des problèmes mondiaux et non plus locaux, mais proprement culturels, en rapport avec l'école, l'hôpital, etc. D'un point de vue non plus synchronique mais diachronique, la réalité de la globalisation est simplement un capitalisme absolument extrême. Rien ne peut contrôler l'économie, semble-t-il, elle est mondiale, tandis que les états sont nationaux et se défont. On est dans un monde à la Viviane Forrester, on ne peut rien y faire. é ce moment, en effet, l'état, la ville, tout cela fiche le camp complètement. On peut s'interroger sur cette vision insensée économiquement mais pas idéologiquement. Comment s'opérera le retour à la Raison, comment va-t-on redécouvrir qu'il existe des problèmes sociaux, que la croissance ne dépend pas uniquement des finances mais de l'éducation, que sais-je encore ? Ce sont des banalités qu'il faut rappeler. Est-ce que la ville et la gestion de la ville jouent un rôle important? Je ne le crois pas, sauf dans la mesure où la ville est l'équivalent de l'état, car en Europe, certains pays ont été développés par un état national; d'autres ont avant tout été des villes.

Ville, état ou région ? En tant que lieux de décisions politiques, je n'ai pas de préférence, cela dépend des traditions historiques. Je crois qu'il y a à la fois des mouvements de dénonciation en haut et qu'il y aura plus que jamais des mouvements d'en bas, depuis la défense du roquefort (que j'approuve) jusqu'à la lutte contre ladite américanisation, même s'ils ne sont pas très solides. Je maintiendrais l'idée que le niveau de la cité, autant du point de vue structurel que du point de vue processuel (synchronique et diachronique), est non pertinent.

Je pourrais dire en effet qu'il n'y a plus de ville. Il y a des zones urbaines, il peut même y avoir des mégalopoles que personne ne dirige, de Boston à Washington. Faut-il en conclure que le problème a cessé d'être intéressant ? Je répondrais en employant le vocabulaire de mon ami Dubet: la ville n'est plus un cadre social, la ville est le cadre qui rend possible l'expérience personnelle et donc collective, qui rend possible d'être à la fois local et mondial, à la fois d'être dans un monde capitaliste ou anticapitaliste et dans un monde de l'information ou de critique de l'usage qui est fait de l'information. Je retombe là sur une notion que j'affectionne, celle d'espace public. Expression préférable dans ce cas à " société civile ", qui représente davantage les mouvements sociaux. Les mouvements sociaux doivent se transformer en espace public, et celui-ci doit négocier avec l'état mondialisé.

Du point de vue de l'observation sociale, la catégorie centrale est celle de la ville. C'est là où les choses se rencontrent, se combinent ou se détruisent mutuellement. L'espace public se définit concrètement et concerne d'abord et avant tout la non-ségrégation de l'espace, donc la facilité de communication; l'espace public, c'est aussi les rassemblements (quoique pas toujours urbains avec les " rave parties ") dont l'importance est croissante. Enfin, c'est l'espace urbain, y compris les micro-espaces urbains: le quartier, le basket de rue... Plus globalement, c'est un lieu de mise en relation, ce n'est pas un lieu de sens, et la notion de citoyenneté n'intervient pas.

Si je dis cela, c'est que je pense, un peu comme tout le monde, que nous assistons vraiment à la disparition des villes. J'ai beaucoup aimé Los Angeles où j'ai habité quelques mois et qui est tout sauf une ville. Il n'y a pas de centre, il y a des autoroutes... Donc, je crois qu'il ne faut pas tellement chercher à créer des centres, mais plutôt des lieux de communication. Notre société est certainement une société d'information, notre but est qu'elle devienne une société de communication. Or, la communication commence à partir du moment où l'échange d'informations transforme l'information. Si je vous demande à quelle heure part le train pour Londres et que vous me répondez " à 13 h 35 ", il n'y a aucune communication, mais il y a de l'information. Si au contraire nous nous mettons à discuter sur la beauté de Londres, je vous dirais " restez-y deux jours de plus": il y a communication. La ville, c'est le lieu de la communication. Image on ne peut plus traditionnelle. Et la communication est en grande partie de plus en plus difficile. Il faut accentuer là-dessus.

/.../

-------------

Extrait d'une interview accordée par Alain Touraine. Un très grand Monsieur que j'ai eu le privilége de rencontrer.

Les parties en gras sont de mon fait.

La totale ici: http://urbanisme.univ-paris12.fr/113498299...H=URBA_1Paroles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)
Oui, pareil pour les policiers qui font des bavures ou ceux qui utilisent la cb des gars en GAV pour appeler leur voyante pdt leur heures de garde...

Un peu facile, ce genre de réflexion.

A choisir entre un flic "véreux" et un "crameur de bagnole", mon choix est vite fait!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
samyzprod Membre 1 498 messages
שְׁמוּאֶל‚ 35ans
Posté(e)

guillotine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaramyetMoushin Membre 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

moi g un truc a dire tout ceux qui sont pas d'accord avec ce qui c passer aller vous faire enculer ok je suis vulgaire ok mai pour juger vous vivier dans nos citer vous savez tt ce qui c passer avant sa avec les force de l'ordre non donc voila maintenant moi je dit un truc l'histoire et pas fini tant qui ni aura pas de résulta concret y a des assassin dans la police assumer c tout voila

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flo3183 Membre 2 420 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

:smile2:

Est ce que c'est le seul endroit en France ou un accident entre la police et un citoyen (débouchant sur la mort du citoyen)?

Par contre, je ne sais pas comment s'est passer l'accident. En revanche, quand on conduit un deux roues - quel qu'il soit - sur la route, on doit porter un casque.............. ;)

Un peu facile, ce genre de réflexion.

A choisir entre un flic "véreux" et un "crameur de bagnole", mon choix est vite fait!

Le "flic véreux" agira sur les mecs déjà connus des services de police, le "crameur" de bagnole agira sur quelqu'un au hasard. Sachant que j'ai plus de chance d'appartenir à la deuxième catégorie qu'à la première, moi aussi mon choix est vite fait!

Modifié par flo3183

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Les deux sont condamnable et encore plus le flic car il est payé par nos impots et il fait partie des forces de l'ordre.

Un délinquant reste un délinquant il n'est pas assermenté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant