Pourquoi je suis pour la loi LRU ?

saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Donc la on voit la preuve que tu ne sais pas en quoi tiennent certainescomposantes de cette réforme LRU. Car les étudiants de lettres et sociales seront dans la meme université que ceux de maths ou de médecine .

Oui et alors ? J'étais lycéen à Blaise Pascal , lycée qui accueillait aussi les maths sup et alors ? Tu veux en venir où ?

LEA était aussi dans les locaux de ma fac et alors ?

Franchement , je vois pas le rapport entre la qualité de l'enseignement et les fusions.

Et pour les avancées y'a autre chose à faire que de brader le CNRS ( Centre indépendant qu'on nous envie et qui vient d'avoir le nobel de physique) au profit de pseudo universités dont les trois quart du temps des dirigeants seront consacrés à pleurer aux portes des entreprises en vantant le produit.

Franchement , y'a autre chose à faire que de produire une dizaine d'universités hyper dotées pour la vitrine et des centaines qui feront le pied de grue avec les mêmes moyens qu'avant.

Sarko pourra toujours mettre son fils Louis dans l'une d'elles quelque soit ses notes . Ce sera pas le plus interessant.

Quand Louis aura 18 ans , ce sera bon pour lui , les mécénes auront suffisamment trouvé leurs marques.

C'est ceux qui bénéficient de ce systéme dans les pays anglo saxons qui en parlent encore le mieux , nous on en est au stade de croire Pécresse , dans d'autres pays ils ont beaucoup plus de recul car le systéme a déjà des decennies de présence.

Pécresse parle déjà de cette réforme comme d'un socle pour les suivantes.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Imara Membre 1 526 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

PARCE QUE LA REFORME EST NECESSAIRE!

et excuse moi, mais pour y être passée à Blaise Pascal (clermont-ferrand, la fac du même nom LEA est juste à côté), dans les locaux pourris de la salle 305 où on peut voir les briques du mur, parfois même l'extérieur, et où il n'y a pas de chauffage, je crois qu'un peu de tune ne fera pas de mal tu crois pas?

c'est soit-disant l'"élite de la France" hein :o MAIS non voyons les lycées qui font prépa dépendent de l'éducation nationale, et puis, comme ils le disent si bien à Blaise, la fac, c'est pour les nuls, les abrutis, ceux qui savent pas ce qu'ils veulent faire, c'est un déshonneur que d'aller à la fac...

en tout cas je vois qu'ils ont bien réussi leur coup, à coup de nuits courtes et de bourrage de crâne, à part suivre les syndicats comme un mouton, tu t'es demandé ce que ça pourrait apporter de bon, au lieu de te demander ce que ça pourrait amener de pire? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Davoust Membre 1 585 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)
PARCE QUE LA REFORME EST NECESSAIRE!

et excuse moi, mais pour y être passée à Blaise Pascal (clermont-ferrand, la fac du même nom LEA est juste à côté), dans les locaux pourris de la salle 305 où on peut voir les briques du mur, parfois même l'extérieur, et où il n'y a pas de chauffage, je crois qu'un peu de tune ne fera pas de mal tu crois pas?

c'est soit-disant l'"élite de la France" hein :snif: MAIS non voyons les lycées qui font prépa dépendent de l'éducation nationale, et puis, comme ils le disent si bien à Blaise, la fac, c'est pour les nuls, les abrutis, ceux qui savent pas ce qu'ils veulent faire, c'est un déshonneur que d'aller à la fac...

en tout cas je vois qu'ils ont bien réussi leur coup, à coup de nuits courtes et de bourrage de crâne, à part suivre les syndicats comme un mouton, tu t'es demandé ce que ça pourrait apporter de bon, au lieu de te demander ce que ça pourrait amener de pire? :snif:

;):o :o :o:snif: :snif: :snif: :snif: :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 569 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

st thomas je veux juste en venir avant que ton argumentaire d'avant ne tenait pas la route car tu disais :

Davoust : Qui va se plaindre de la richesse de la littérature germanique disponible à la BNUS ?

Toi :

Qui la lit ?

Et au fil du temps , les universités pauvres (les plus nombreuses) accueilleront les pauvres et la majorité de la classe moyenne , ce sera le moment d'aller voir leur BNUS !!!!!

La tu ne sais meme plus de quoi tu parles et ensuite elle est ta source sur les 3% de facs américaines qui ont les 3/4 des de l'argent ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
et excuse moi, mais pour y être passée à Blaise Pascal (clermont-ferrand, la fac du même nom LEA est juste à côté), dans les locaux pourris de la salle 305 où on peut voir les briques du mur, parfois même l'extérieur, et où il n'y a pas de chauffage, je crois qu'un peu de tune ne fera pas de mal tu crois pas?

Je crois que l'état et le budget mairie devrait se préoccuper davantage de ça . Mettre du paternalisme industriel dans les lycées , à Clermont on sait ce que c'est , les écoles Michelin avaient une super réputation , une selection draconienne aussi , l'entreprise donnait des bourses aux éléves les plus brillants des citées pour passer le bac dans les années 50 ,le niveau des élèves en maths étaient de beaucoup supérieur à celui d'aujourd'hui quelque soit le niveau de classe.

Par contre , en contre partie , fallait intégrer la boîte à la sortie , Michelin formait à sa main ses futurs cadres dés le plus jeune âge .

Les écoles Michelin annonçaient la couleur , l'école était privée et appartenait à une entreprise, c'était clair , c'était sans ambiguïté , cette école avait au moins l'avantage de faire fonctioner l'ascenseur social tout en donnant à Michelin des employés modéles alors que le mécénat est bien plus sournois , nous ne voyons dans le discours Pécresse que le côté jardin , le côté cour c'est sur le long terme. Pécresse le sait , faudrait qu'elle soit hyper naïve pour ne pas le savoir , qu'elle ne se soit jamais aperçue des conséquences dans les autres pays , l'apport de millions ne se fera pas sans contre partie fiscale et tentative d'influence . Difficile , trés difficile pour un recteur de ne pas accepter les conditions du grand patronat , seul capable d'apporter d'énormes sommes. Pécresse va être obligée dans les années qui viennent d'assouplir pas mal de choses , d'autres réformes viendront c'est évident.

c'est soit-disant l'"élite de la France" hein :o MAIS non voyons les lycées qui font prépa dépendent de l'éducation nationale, et puis, comme ils le disent si bien à Blaise, la fac, c'est pour les nuls, les abrutis, ceux qui savent pas ce qu'ils veulent faire, c'est un déshonneur que d'aller à la fac...

La fac c'est le seul ascenseur social qui reste à la classe moyenne , les grandes écoles leur sont fermées . T'as qu'à regarder le pourcentage d'élèves fils d'ouvriers à HEC , et pourtant l'intelligence n'est pas une question de classe sociale que je sache. On peut dire tout ce qu'on veut sur le milieu social mais c'est bien tes gênes à la naissance qui détermineront tes capacités intellectuelles , c'est eux qui te feront comprendre les problémes de maths plus vite ou moins vite que d'autres. A ce niveau là , on sera jamais égaux de quelque milieu qu'on vienne.

en tout cas je vois qu'ils ont bien réussi leur coup, à coup de nuits courtes et de bourrage de crâne, à part suivre les syndicats comme un mouton, tu t'es demandé ce que ça pourrait apporter de bon, au lieu de te demander ce que ça pourrait amener de pire? ;)

De bon , je vois pas , les universités US et anglaises qui rament pour avoir quelques mécènes voient pas non plus je pense, les étudiants qui y sont ne voient pas trop non plus .

Tu devrais t'interesser à l'immense majorité des facs dans ces pays qui sont délaissées par les mécénes au lieu de te focaliser sur l'immense minorité de celles qui comme à Noël , brillent de tout leurs feux comme de vrais sapins décorés de guirlandes clignotantes. Tes gosses risquent plus d'atterir dans les premiéres que dans les secondes sur le long terme , malgré le discours hypocrite de Pécresse qui sait trés bien que les mécénes n'arroseront JAMAIS toutes les facs de France mais seulement , comme ailleurs , environ 3% d'entre elles (c'est le chiffre pour US et RU) . Ca devrait donc t'interesser davantage il me semble . :o

VOILA QUI DEVRAIT AUSSI T'INTERESSER

Le sénat a étudié lors de sa session 2006-2007 un rapport d'information fait au nom de la commission des Affaires Culturelles (dont notre Fillon faisait partie, c'est écrit sur la premiére page) à la suite d'une mission effectuée aux états Unis en septembre 2006.

http://fr.wrs.yahoo.com/_ylt=A0geum0K9z5HjiEBA_VjAQx.;

_ylu=X3oDMTFiOWMwbzI3BHNlYwNzcgRwb3MDNgRjb2xvA2F

jMgR2dGlkA0ZSMDQyMl80MjIEbANXUzE-/SIG=120mp9kcp/EXP=1195395210/**http%3A//www.senat.fr/rap/r06-239/r06-2391.pdf://http://fr.wrs.yahoo.com/_ylt=A0geum...39/r06-2391.pdf://http://fr.wrs.yahoo.com/_ylt=A0geum...39/r06-2391.pdf://http://fr.wrs.yahoo.com/_ylt=A0geum...39/r06-2391.pdf

LE LIEN NE VIENT PAS DES SYNDICATS MAIS DU SENAT :o

Extrait qui justifie les inquiétudes des étudiants :

une étude du système américain de l'enseignement supérieur présente un triple intérêt.

Son organisation est, en premier lieu, radicalement différente de la nôtre. Là où notre système, étroitement contrôlé par l'Etat, ne laisse aux universités qu'une autonomie limitée, les Etats-Unis laissent aux mécanismes du marché le soin de réguler un système où les universités et les établissements disposent d'une entière liberté dans le recrutement de leurs professeurs, dans la sélection de leurs étudiants et jusque dans la collation des diplômes.

En second lieu, sa réussite est incontestable, et ses universités les plus prestigieuses, généralement de statut privé, jouissent d'un prestige que confirment avec régularité les classements internationaux. De nombreuses voix en France, et notamment le rapport précité de MM. Lévy et Jouyet, nous invitent régulièrement à nous inspirer davantage de ce modèle.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
st thomas je veux juste en venir avant que ton argumentaire d'avant ne tenait pas la route car tu disais :

Davoust : Qui va se plaindre de la richesse de la littérature germanique disponible à la BNUS ?

Toi :

Qui la lit ?

Et au fil du temps , les universités pauvres (les plus nombreuses) accueilleront les pauvres et la majorité de la classe moyenne , ce sera le moment d'aller voir leur BNUS !!!!!

La tu ne sais meme plus de quoi tu parles et ensuite elle est ta source sur les 3% de facs américaines qui ont les 3/4 des de l'argent ?

pour les mécénes et les conséquences: l'ambassade de France , tu crois que c'est une copine de Juillard (va savoir , peut-être bien!)ou qu'elle a quelques raisons de savoir de quoi elle parle ?

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/39665.htm

Pour les 3% je crois que j'ai vu large . C'est moins :

Les inégalités entre les facs de l'élite et les quelque 3 000 autres établissements universitaires américains ne cessent donc de croître. Du coup, un certain nombre de facs se mettent à investir comme Harvard dans des fonds spéculatifs, sans bénéficier du même savoir-faire. Toutes surtout se sont lancées dans une frénésie de collectes de fonds auprès des anciens élèves et multiplient dîners, galas de promo, voyages... Elles remercient leurs mécènes en baptisant des bâtiments de leur nom, voire en acceptant leur progéniture, quel que soit leur bulletin scolaire. Plus l'université est cotée, plus c'est cher.

Bon tu comptes environ 3000 universités , le sénat a les mêmes chiffres . Je te filerai le lien.

Tu comptes 54 universités hyper riches et tu tombes sur 1 ou 2 % car nous dit le journal LE POINT : On compte aux Etats-Unis 54 universités qui possèdent plus de 1 milliard de dollars.

Moi j'avais trouvé 146 universités richement dotées sur 3000 j'en avais déduit à la louche (flemme de me lever pour prendre la calculette, elle est trop loin !)les 3% , hors ça faisait du 4,8 % quand même en réalité.

Et quand tu penses que ces universités ont pour étudiants les fils des 25% de familles les plus riches des US!

Allez , rêve pas , c'est pas pour toi .

77% des étudiants vont dans les universités publiques où l'état investit 2,5% de son PIB , on est loin des quelques millions allouées par Pécresse et encore sur plusieurs années parce que Juillard insistait. ;)

T'inquiéte , elle va nous mener dans un monde formidable fait d'inégalités et de selection par le fric. Les discours de Pécresse n'engagent que ceux qui les croient.

Mais qu'entends-je de la bouche même de notre chére Pécresse : . Si la taxe d'apprentissage est aujourd'hui versée à l'apprentissage bien sûr, elle l'est aussi aux grandes écoles parce que leurs anciens élèves font appel à ceux qui sont devenus chefs d'entreprise pour que la taxe d'apprentissage soit versée à leur grande école d'origine. Or il faut que la taxe d'apprentissage aille aussi aux universités.

(Les recteurs vont aller pleurer auprés des étudiants qui ont réussi . Nouveau job , c'est moderne :o On rigole , on rigole.)

Y'a beaucoup mieux quant à ses vraies intentions :

De très grands groupes internationaux sont implantés dans le département des Yvelines, dont je suis l'élue. On peut imaginer que, dans ces grands groupes, le directeur des ressources humaines, le spécialiste des questions sociales, stratégiques ou de recherche ont une envergure suffisante pour siéger au sein du conseil d'administration d'une université.

M. Michel de Virville, directeur des ressources humaines du groupe Renault, qui a réalisé un rapport remarquable sur le droit du travail, trouverait tout à fait sa place dans le conseil d'administration d'une grande université.

Nous souhaitons en effet que les personnalités extérieures ne se contentent plus d'une présence symbolique au conseil d'administration, venant simplement avaliser des décisions à l'élaboration desquelles elles n'auraient pas pris part. Nous voulons qu'elles soient désormais pleinement associées au projet de l'établissement, qu'elles contribuent activement au développement de la politique scientifique de l'université.

(je les verrais bien en fac d'histoire de l'art, pas toi ? :o )

C'est pourquoi nous avons opté pour que le président, en tant que porteur du projet d'établissement et animateur de l'équipe dirigeante, désigne lui-même les personnalités extérieures, celles qui seront le plus susceptibles de soutenir un projet dont elles auront eu connaissance avant de rejoindre l'université, celles qui apporteront une majorité de gestion.

Par l'amendement n° 46 rectifié, la commission des affaires culturelles propose de modifier l'article 6 en imposant la nomination, parmi les personnalités extérieures membres du conseil d'administration de l'université, de deux chefs d'entreprise.Les termes « chef d'entreprise » ne me choquent pas ; je pense qu'il faut aller chercher dans le monde socio-économique des personnalités assumant de vraies responsabilités.

De la même façon, on peut imaginer qu'y siègent un commissaire européen, :bravo: le responsable d'un grand centre de recherche, français ou étranger. J'attire votre attention sur notre volonté d'ouvrir ces conseils d'administration aussi à des personnalités étrangères.

Récapitulons ! De sept à huit personnalités extérieures à l'établissement seront membres du conseil d'administration. Parmi elles, le Sénat, dans sa sagesse, demande que deux personnalités représentent les collectivités locales. En outre, un représentant des anciens étudiants est prévu. Si vous ajoutez deux chefs d'entreprise, vous empiétez sur la nécessaire autonomie des représentants du conseil d'administration. C'est pourquoi j'estime, pour ma part, qu'il convient de ne pas fermer si étroitement la porte. Laissons aux universités, dans le cadre de leur autonomie renforcée, la liberté de s'adjoindre les meilleurs talents, ne les bridons pas par un dispositif trop strict.

(mais quand même elle aimerait bien ... :o , les recteurs vont avoir du soucis, faudra aussi plaire à Pécresse)

Le Gouvernement considère qu'il est nécessaire de prévoir un représentant du conseil régional, partenaire incontournable du contrat de projet dans lequel, évidemment, les universités ont toute leur place. :bravo: (UMP de préférence :snif: )

Lorsqu'il existe une grande entreprise de référence dans un bassin d'emploi, il me paraît évident qu'elle doit être représentée au conseil d'administration de l'université. Pour autant, il ne faut pas figer les choses dans les statuts.

(ET ON Y REVIENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!) :snif::snif::snif::snif::snif::snif::snif::snif: L'autonomie va se réduire comme peau de chagrin à ce train là .

Dans l'esprit du Gouvernement, l'employeur le plus important du bassin d'emploi sera évidemment désigné par le président de l'université.

(ET ENCORE UNE COUCHE !!! :smile2: :smile2: :smile2: :smile2: )

Mais je pense que le conseil d'administration (des universités) , dans sa sagesse, et le professeur arrivé en tête, si le dispositif de la commission est retenu, seront dans les mêmes dispositions d?esprit.

(ET ENCORE UNE COUCHE!!)

Si vous approuvez le fait que les personnalités qualifiées soient désignées par le conseil d'administration et qu'elles le soient démocratiquement, selon des modalités qui, personnellement, me troublent, la logique voudrait que le président de l'université soit élu par l'intégralité du conseil d'administration. C'est en fin de compte l'objet de cet amendement.

Des chefs d'entreprises élisant des présidents d'universités :bravo: on atteint des sommets

J'ajoute que ce point répond à une préoccupation exprimée à juste titre, je le reconnais, par les collectivités locales, qui considèrent qu'elles devraient siéger ès qualités au sein des conseils d'administration. Il serait donc logique qu'elles votent aussi pour la désignation des présidents.

(surtout les UMP :smile2: )

Je répète que je suis nettement défavorable à l'amendement n° 46 rectifié parce que je crois le monde socio-économique extrêmement riche et que, dès lors, ce serait nécessairement verrouiller le choix du conseil d'administration que de prévoir la présence de deux chefs d'entreprise. Je préférerais qu'il soit question de « représentants du monde socio-économique de très haut niveau », mais c'est là une notion assez peu mesurable...

Quoi qu'il en soit, vous le savez, le fait d'être chef d'entreprise n'offre pas en soi les garanties que l'on recherche. Le chef d'une entreprise unipersonnelle, qui ne représente que lui, n'a rien à voir avec le chef d'une très grosse entreprise !

Par ailleurs, comme je l'ai dit, un directeur des ressources humaines ou un grand syndicaliste auraient également vocation à siéger utilement dans des conseils d'administration. :bravo:

(les mécénes vont adorer le grand syndicaliste !!!)

Il faut se rendre bien compte de ce qui va malheureusement se passer.

Nous aurons deux représentants des collectivités territoriales - c'est la volonté de la commission des affaires culturelles -, un ancien étudiant - nous en avons décidé ainsi - et trois représentants du monde socio-économique, dont deux représentants d'entreprises.

Que reste-t-il pour « loger » le grand chercheur, le grand professeur émérite, l'Européen ? Où est la possibilité pour l'université de choisir une personnalité atypique ?

L'autonomie, ça ne consiste tout de même pas à lier par la loi, dès aujourd'hui, les mains du futur conseil d'administration, alors même que, pour quatre-vingt-cinq universités, il y a quatre-vingt-cinq situations locales !

Effectivement, le schéma proposé par la commission des affaires culturelles est le bon schéma pour une université de taille moyenne, dans une ville moyenne. C'est également le bon schéma pour des universités unidisciplinaires puisque l'on connaît le champ d'insertion professionnelle des étudiants de telles universités.

Mais, pour le cas d'une grosse université pluridisciplinaire qui viserait l'excellence, pour le cas d'une université frontalière, particulièrement fondée à viser l'internationalisation, il faut quand même offrir un peu de liberté et de souplesse.

« Le président de l'université est élu à la majorité absolue des membres élus du conseil d'administration.

(Renaud va élire un président d'université , chouette !)

Il est ordonnateur des recettes et des dépenses de l'université

(Il a interêt d'avoir de grands groupes dans son conseil d'administration pour les recettes , faut pas sortir de Saint Cyr pour le déduire)

Pour ma part, j'ai interprété le souhait de la commission de faire nommer des personnalités extérieures par les membres du conseil d'administration, sur proposition du premier professeur de la liste arrivée en tête, avant l'élection du président d'université comme une volonté de permettre à ces personnalités extérieures de prendre part à ladite élection. é mes yeux, les deux choses sont totalement indissociables

http://www.senat.fr/seances/s200707/s20070...0070712001.html

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Starke Membre 81 messages
Forumeur en herbe‚ 36ans
Posté(e)
dans 10 ans je voudrais voir l'état des bibliothéques des universités délaissés par les mécénes.

Bah elles seront comme aujourd'hui sans les mécènes, en un peu plus vieilli.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Imara Membre 1 526 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

Mais qui vous dit qu'ils ne trouveront pas de mécène? vous travaillez dans ce domaine? ;)

d'où pouvez vous prétendre ça?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Parce qu'on a le recul des pays anglo saxons qui ont adopté ce systéme depuis des lustres , on ne sort pas d'Adam et Eve , style premier pays sur terre à adopter ce systéme.

Pécresse est trés interessante sur ces intentions véritables lorsqu'elle parle au sénat , là elle ne peut que dire où elle veut en venir , contrairement à la TV lorsqu'il s'agit de convaincre , rassurer et faire adhérer.

En substance , le gouv souhaiterait que les entreprises fassent partie du conseil d'administration (les grands groupes pas la petite PME du coin) , qu'elles participent à l'élection du président d'université . (elle avait pas dit le contraire , la vilaine , à la TV , jurant ces grands dieux que les mécénes ne participeraient pas à la gouvernance de l'université ? tsss , tsss petite coquine , elle était si sincére pourtant à la TV avec une conviction si grande qu'on lui aurait donné le bon dieu)

Elle a simplement oublié de dire que le gouv dixit notre omniprésident le souhaitait. Un détail en somme.

Pécresse espére donc que les chefs des trés grandes entreprises participeront à l'élection du président d'université ! ;)

le MEDEF au coeur de nos universités , si on y ajoute leurs millions , c'est moderne!

Maintenant , quels seront leur influence sur les programmes , ils seront là dans l'idée véritable de Pécresse (pas à la TV) pour faire je cite : "bouger l'université", faudra bien qu'ils s'investissent , toujours du côté de leurs interêts , y'a pas de soucis. Y'a pas un grand qui ira à l'encontre de leur interêt et y'a rien à y redire , c'est tout à fait normal. On verra les conséquences;

Les grandes fortunes françaises ou mêmes étrangéres ne sont pas des milliers , comme ailleurs l'argent ira où y'a de l'argent. C'est exactement ce qui se passe aux US .

Et puis , ailleurs , les frais d'inscription ont fait la grimpette , hors Pécresse n'a jamais dit qu'aucune réforme ne viendrait jamais assouplir ces fameux droits , elle est dans la phase 1 du processus. Attendons la phase 2 , y'a aucun pays avec université mecianique qui a pu échapper à la grimpette , c'est curieux non ? Ca t'interpelle pas ? Ah bon , faisons confiance donc à Pécresse, elle nous le rend bien jusqu'à present !.

Mais tu trouveras peut-être des exemples , je connais pas tous les pays , je serais le premier alors à penser qu'on pourra y échapper .

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
femzi Membre+ 5 626 messages
débatteur invétéré‚ 31ans
Posté(e)

st thomas permets moi de te poser juste une question:

Crois tu qu'il soit utile de protester/resister contre cette loi Pécresse?

je sous-entends par là:

"ne reconnais tu pas qu'il s'agit d'un caprice d'etudiants et de syndicats qui savent eux-même que c'est une fatalité perdue d'avance"

parce que bien que je sois fondamentalement contre cette forme de privatisation de l'enseignement supérieur, je me sens obligé de m'incliner face aux mouvement réformateur gouvernemental. Ils sont élus pour faire "changer les choses", certes la méthode ne me plais pas mais je pense qu'ils faut laisser bosser tranquillement ce président et ses ministres.

après cela ne demeure que mon humble point de vue.... ne le partage tu pas?

Modifié par femzi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Starke Membre 81 messages
Forumeur en herbe‚ 36ans
Posté(e)

Tenez, je me posais une question là...un peu basse, mais bon...

Les anti-loi, vous avez fait l'effort de la lire ainsi que les travaux parlementaires et le rapport de base? (des résumés hein)

Les pro-loi aussi.

Moi? Je m'en fous; l'Université c'est un problème depuis longtemps; la gauche a rien foutu pendant ses 5 ans de pouvoirs alors je trouve facile qu'elle se plaigne; les syndicats ont été consulté alors idem; les étudiants s'ils sont les premiers concernés ne sont certainement pas les plus à même de savoir ce qui est bon pour l'Université même s'ils ont leur mots à dire et leurs "représentants" ont été consultés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
st thomas permets moi de te poser juste une question:

Crois tu qu'il soit utile de protester/resister contre cette loi Pécresse?

je sous-entends par là:

"ne reconnais tu pas qu'il s'agit d'un caprice d'etudiants et de syndicats qui savent eux-même que c'est une fatalité perdue d'avance"

parce que bien que je sois fondamentalement contre cette forme de privatisation de l'enseignement supérieur, je me sens obligé de m'incliner face aux mouvement réformateur gouvernemental. Ils sont élus pour faire "changer les choses", certes la méthode ne me plais pas mais je pense qu'ils faut laisser bosser tranquillement ce président et ses ministres.

après cela ne demeure que mon humble point de vue.... ne le partage tu pas?

Tu te sens "obligé" , au nom de quoi ?

Qui t'oblige ? toi seul , tu t'obliges toi-même.

Une partie des étudiants n'est pas dupe et ne s'oblige pas à la résignation par un phénoméne d'auto censure (ça existe aussi dans les médias l'auto censure).

Quand au caprice des étudiants, je parlerais davantage du caprice du gouv , Sarko voulait son Harvard , c'était ce que j'avais compris lorsqu'il était candidat . C'est prestigieux , ça en jette.

Il a oublié simplement qu'au niveau européen , c'est nous qui sortons actuellement le plus de doctorants , c'est nous qui produisons donc le plus de cerveaux . Il a oublié simplement que notre solde migratoire au niveau des gens qualifiés et trés légérement supérieur à celui du RU.

Il a oublié qu'aux US , ce systéme ne dispense pas le gouv de donner 2,5% de son PIB aux universités (c'est bien plus qu'en France)

Il a oublié que 77% des étudiants vont dans les universités publiques , les gros mécénes c'est dans le privé à part Berckeley.

PS: les pro lois n'ont écouté que le discours officiel de Pécresse à mon sens et en politique, c'est pas toujours trés judicieux. Elle nous a menti sur ses vraies intentions et ce qu'elle dit au sénat en est la preuve.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Starke Membre 81 messages
Forumeur en herbe‚ 36ans
Posté(e)

Sauf que la réforme des Universités était dans le programme électorale de Sarkozy et que donc votre mouvement est bien celui d'une minorité contestataire illégitime, a fortiori alors que les étudiants ont été consulté via leurs...représentants. ça s'appelle la Démocratie (indirecte). Alors en fait ça a l'air compliqué comme ça mais c'est très simple: dans une démocratie la minorité ne peut pas avoir raison puisqu'elle a perdu. Dans une démocratie + état de droit, la minorité a le droit de contester, mais elle a toujours forcément tort puisqu'elle a perdu.

Ce concept a plein d'effets pervers.

Je suis étonné que les 15 ans d'école (environ) précédant la fac n'aient pas permis aux bloqueurs de savoir ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Sauf que la réforme des Universités était dans le programme électorale de Sarkozy et que donc votre mouvement est bien celui d'une minorité contestataire illégitime, a fortiori alors que les étudiants ont été consulté via leurs...représentants. ça s'appelle la Démocratie (indirecte). Alors en fait ça a l'air compliqué comme ça mais c'est très simple: dans une démocratie la minorité ne peut pas avoir raison puisqu'elle a perdu. Dans une démocratie + état de droit, la minorité a le droit de contester, mais elle a toujours forcément tort puisqu'elle a perdu.

Ce concept a plein d'effets pervers.

Je suis étonné que les 15 ans d'école (environ) précédant la fac n'aient pas permis aux bloqueurs de savoir ça.

J'ai pas voté Sarko et d'une , et de deux même si c'était le cas , ça n'empêchera pas de ne pas être d'accord sur tout .

Ta théorie ne tient pas car les gréves sont toujours l'effet de minorités , le CPE était une manif étudiante minoritaire si tu prends l'ens de la pop , mai 68 aussi.

Elire quelqu'un ne veut pas dire donner carte blanche pour une majorité.

On élit pas un Dieu , les gens de droite comme de gauche savent réfléchir et ils réflechissent d'autant plus vite que leur porte monnaie est touché.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Starke Membre 81 messages
Forumeur en herbe‚ 36ans
Posté(e)

C'est marrant parce que ton propos dit la même chose que le mien, mais apparemment tu ne l'as pas compris.

Relis-le.

edit: moi non plus j'ai pas voté sarko, mais la majorité de mes compatriotes si, alors tant pis.

Modifié par Starke

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Imara Membre 1 526 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

même si t'as pas voté Sarko, il a été élu, donc c'est anti-démocratique ta réaction...

quant à mai 68, excuse moi, mais quand on voit le résultat que ça a pu avoir sur la société (notamment l'éducation), si j'étais toi, j'éviterais de citer cet épisode par peur d'être ridicule...

pourquoi est-ce que les "gauchos" (étudiants ou non) (sans vouloir être péjorative) se réclament tous de ce mouvement? c'est ce qui a sapé les bases de la société française...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Starke Membre 81 messages
Forumeur en herbe‚ 36ans
Posté(e)

Parce que c'est la levée des peuples, de toutes les classes exploitées (ou prétendument exploitées) contre le pouvoir en place, donc une victoire des gentils (la gauche, les pauvres, les travailleurs) contre les méchants (la droite, les riches, les capitalistes).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 7 569 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

En faite ce débat montre surtout un point que la démocratie (du moins notre système) est bien la dictature de la majorité sur la minorité . Celle ci néanmoins ne voulant pas obéir à cette règle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
et excuse moi, mais pour y être passée à Blaise Pascal (clermont-ferrand, la fac du même nom LEA est juste à côté), dans les locaux pourris de la salle 305 où on peut voir les briques du mur, parfois même l'extérieur, et où il n'y a pas de chauffage, je crois qu'un peu de tune ne fera pas de mal tu crois pas?

Parce que tu crois que l'argent du privé va servir à financer les murs et le chauffage ? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
même si t'as pas voté Sarko, il a été élu, donc c'est anti-démocratique ta réaction...

C'est le contraire : la démocratie permet la contestation. Sans contestation il n'y a pas de démocratie.

Par conséquent, quand un membre du peuple conteste une décision gouvernementale, il est dans son bon droit : il a le droit de parler et d'agir (son action étant toutefois limité par la loi, cette dernière n'ayant le droit que de limiter le strict nécessaire).

Je trouve très inquiétant qu'on puisse considérer comme antidémocratique toute pensée contraire à celle de celui qui a obtenue la majorité relative (rappelons que Sarkozy ne peut pas se prévaloir d'une majorité absolue étant donné qu'il a été élu au second tour : ses idées sont donc celle d'une minorité qui est relativement majoritaire).

quant à mai 68, excuse moi, mais quand on voit le résultat que ça a pu avoir sur la société (notamment l'éducation), si j'étais toi, j'éviterais de citer cet épisode par peur d'être ridicule...

Je ne partage pas ce jugement critique. Mai 68 a eu de nombreux effets positifs, notamment sur les salaires et la tolérance de la société.

Il n'y aurait pas eu mai 68, de nombreuses libertés élémentaires (comme le fait de pouvr embrasser l'être cher) serait encore très contestées.

pourquoi est-ce que les "gauchos" (étudiants ou non) (sans vouloir être péjorative) se réclament tous de ce mouvement? c'est ce qui a sapé les bases de la société française...

Stein a posté un message intéressant sur cette question :

NON, ceux qui luttent actuellement ne sont pas tous "des petits-cons d'extrème gauche". Le noyau d'étudiants qui avaient bloqué ma fac, il y a quelques temps de cela, étaient non seulement les meilleurs (en terme de résultats), mais étaient loin d'être tous affiliés à l'extrème gauche, ou manipulés par la LCR.

Je vous signale, à titre purement informel, que la plupart des centristes emettent également de nombreuses réserves quant à certaines de ces réformes, notamment parce qu'elles ont pour but de démanteler certains pans de l'enseignement universitaire, et de permettre à l'état de trouver un prétexte bien pratique afin de se désengager.

C'est d'ailleurs là où la manipulation de nos médias (surtout télévisuels: merci TF1, France2 et France3) est particulièrement grossière, et rime plutôt avec désinformation. Ils font TOUT pour éviter de parler du problème de l'avenir des universités, ils font TOUT pour éviter de parler concrètement des points qui soulèvent doutes et protestations.

Parce que le pouvoir en place sait pertinemment que si on en parlait, on s'apercevrait que cette base "contestataire" serait naturellement beaucoup plus consensuelle, et que le mouvement pourrait s'étendre facilement à des personnes se considérant jusque là comme comme "modérées", voire "anti-blocage".

Donc il faut tout faire pour que ces mouvements soient ostracisés, pour que les meneurs soient tous ridiculisés, et passent tous pour des glandus-révolutionnaires-"fascistes"...

Pourtant, une personne comme M. Bayrou était relativement d'accord avec nombre des inquiétudes techniques du programme Péqueresse... Est-ce lui aussi un révolutionnaire anarchiste d'extrême-gauche???

Ai-je aussi la réputation sur ce forum d'être un extrémiste allié des trostskystes?

Franchement!

---

Non, il faut se reporter à l'analyse des textes de lois qui sont censés bientôt s'appliquer, et de voir ce qui se dessine depuis maintement plusieurs années.

Le démantelement des filières dites des "sciences humaines", oui, c'est pour bientôt. L'ancien dir-cab du ministre plaisantait assez facilement dessus, ne cachait le mépris qu'il avait pour ceux qui n'étaient plus considérés comme "rentables". Le rôle du ministre, lui, était d'enrober ce programme idéologique sous un discours mielleux et creux, d'assoupir et d'endormir les gens. Bel exemple de langue de bois, de réforme qui ne veut pas dire son nom! Tout comme l'était la LMD, qui a été totalement détournée de son objectif initial (convergence européenne) au profit d'intérêts partisans, tous connotés à droite.

Plus c'est clair, et moins ça doit l'être dans l'esprit des français.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant