Allez-vous mentir a vos enfants?

Allez-vous mentir a vos enfants?   37 membres ont voté

  1. 1. Aller vous mentir a vos enfants?

    • Oui
      17
    • Non
      20

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Fin a te lire Grenouille, la ptit souris, le pere noel, c'est niet?

Donc a 4 ans, quand ton mome va te dire pourquoi papy est mort tu vas lui dire parce qu'il avait un cancer et que la chimio a carrement fouaré .

c'est quoi un cancer?

alors un cancer est une maladie caracterisée par une prolifération de cellule anormale, appelé aussi communement le crabe, il tue environ 200 000 personne en france par an.

Dis , c'est vrai que papa est le plus fort? non pas du tout, papa, est un etre tout ce qu il y a de plus normal, 1m80, 80 kg, un peu con aussi des fois quand il va coucher avec la voisine mais bon on s'en fout parce que maman se tape le voisin, donc tu vois mon cheri tout est joli dans la vérité et la réalité a vraiment de quoi faire rever.

Comment on fait les bebes?

alors papa a un penis, petit d'ailleurs mais comme maman a le voisin tout va bien, il met son penis dans le vagin de maman, pour pouvoir mettre le penis dans la vagin il faut que celui ci se tende sous l effet d'un afflus de sang; afflux de sang que maman active en faisant a papa que l on appele une fellation.

c'est quoi une fella tion? alors ...

Fin bref ....ca me fait rire... mais raconter des histoires... ce n'est pas mentir...adoucir la réalité ce n'est pas mentir...etre fantasque...ce n'est pas mentir

Tres beau film sur le sujet traité avec amour et poesie, " BigFish" de Tim Burton.

C'est vrai que faire croire au père Noël, ça permet d'expliquer aux enfants pourquoi pépé est mort. ;):o

Sinon, on voit que tu n'as jamais eu à répondre aux questions parfois insistantes d'un enfant sur tel ou tel sujet (surtout sur la sexualité en fait). Il est loin le temps où il était possible de dire que le filles naissent dans les roses et les garçons dans les choux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

ha grenouille chaque chose en son temps...et laissons aux enfant le leur, oui je n'ai pas d'enfant mais j'en ai été une, le pere noel n'explique rien et n 'a pas vocation a expliquer quoique se soit, il a juste vocation a faire rever, c'est tout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)

Non moi je dis, il faut donner directement l'argent aux enfants sans s'embarrasser de toutes ces gnagnasseries. Leur apprendre que tout s'achète et tout se vend, les endurcir pour le futur quoi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Mouais trop bien, soit venal mon coeur, tu seras le meilleur ;)

Et c'est faux, tout ne s'achete pas et tout ne se vend pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité peterwaradin
Invité peterwaradin Invités 0 message
Posté(e)
Non, je ne vois pas l'intérêt du mensonge. C'est donner de très mauvaise habitudes et un très mauvais exemple à ses enfants que de leur mentir.

Globalement, je suis contre.

Quand à la croyance selon laquelle seule le mensonge permet aux enfants de rêver, je n'y crois pas une seconde.

p'tain mais tu lis dans mes pensées ou quoi?C'est exactement ce que j'allais dire!Tout à fait d'accord avec toi là-dessus!

Pas de boniments dans la maisonnée de Peterwaradin!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
axel25 Membre 3 264 messages
coccinelle qui survit dans ce monde‚ 49ans
Posté(e)
Non moi je dis, il faut donner directement l'argent aux enfants sans s'embarrasser de toutes ces gnagnasseries. Leur apprendre que tout s'achète et tout se vend, les endurcir pour le futur quoi.

C'est vrai il faut leur expliquer que tout s'achète dans la vie et que tout se mérite. S'ils veulent un cadeau à noel ils vont devoir faire à manger, le repassage, la vaisselle pendant que je boirais ma bière devant la TV ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)
Mouais trop bien, soit venal mon coeur, tu seras le meilleur ;)

Et c'est faux, tout ne s'achete pas et tout ne se vend pas.

Mais si mais si, et ne parle pas de coeur, pas besoin de s'encombrer de trucs pareils ! Sois dur, fort et impitoyable mon enfant, et tu seras un homme (ou une femme bien sûr)!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

;) en fait t'as tetre raison? attend je vais y reflechir

quelqu'un a le numéro de supernanny? :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)

pas besoin de supernanny, si tu étais un peu consciente, tu verrais qu'il est malsain de farcir la tête de ces pauvres chérubins avec des rêves et de la poésie ! Ils doivent savoir au contraire au plus vite que les parents se ruinent pour leurs cadeaux à noel, et qu'ils vont devoir travailler plus pour gagner plus à cause de la playstation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Je me vois mal dire à mes enfants que le père Noël n'existe pas alors qu'ils y croient. Quelle joie de voir leurs yeux d'enfants émmerveillés devant le père noel ou devant tous ces cadeaux. Je ne voudrais pas leur enlever cela.

Il faut sans doute avoir des enfants pour le comprendre.

Un grand nombre de parents ne font pas croire leurs fils et filles au Père Noël, ces derniers ne s'en portent pas plus mal (bien au contraire).

De toute manière, il n'est pas besoin de mensonge aussi grossier pour faire rêver un enfant. Les contes et histoires sont conçus pour cela (mais il est vrai que ça demande un peu plus de boulot au papa et à la maman qu'un mensonge tiré par les cheveux).

Ils permettent de plus de se plonger dans l'imaginaire de nombreuses nations différentes, ce qui ne peut qu'être enrichissant.

Ajoutons à cela que les livres (uniquement après le CP) sont aussi une source d'émerveillement (en plus d'être une source de culture).

Il faut choisir entre les rêves pauvres du Père Noël et consorts et les rêves enrichissants des contes et des livres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)
;) Les contes ??? Mensonges éhontés qui font croire que les crapauds se transforment en Prince Charmant, que les sorcières sont punies et qui terrorisent les petits hansel et gretel !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Non Grenouille il n'y a pas a choisir entre les deux, l'un n'est pas exclusive de l'autre, fin en fait quand tu disais on ne ment pas au enfant , tu ne parlais que du pere noel...quant au fait qu'ils ne s'en portent pas plus mal , ton 'bien au contraire' est de trop a moins que tu en ai une preuve irréfutable, mais se rapprocherai-t-il de ma vanne a pêine voilée du " j'aime pas les gosses des autres parce qu'ils sont moins bien elevés que les miens"?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

Je leur raconterais l'histoire du Père-Noël sans entretenir le mensonge.

S'ils y croient c'est leur problème. Ca les fera rêver. Quand ils me demanderont, je leur expliquerais ce qu'est cette pratique occidentale.

Il apprendront donc à ne pas tout gober, garderont la faculté de rêver.

C'est tout, pas besoin de se casser la tête. On leur raconte bien des histoires, ils voient des films, lisent des BD. Tout ça, c'est de la fiction et ça rend le monde merveilleux.

Pour la sexualité, je leur réserve le "Guide du zizi sexuel" de Zep et Bruller. Je leur dirais juste : "Lisez ça et revenez me voir s'il y a d'autres questions !"

Je les aimerais de tout mon coeur et leur apprendrais la vie comme je peux, à coup d'histoire fantastiques et de paraboles (comme le faisait ma mère !) ainsi qu'avec des discussions sérieuses de père à enfants. Le reste, c'est la mère qui s'en chargera ! ;)

Le Père-Noël, c'est fait pour les enfants, pas pour les vendeurs de jouets ! Il ne faut pas oublier ça !

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)
Le Père-Noël, c'est fait pour les enfants, pas pour les vendeurs de jouets ! Il ne faut pas oublier ça !

Trop tard... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

pas chez oim ;) on fabrique nos jouets nous :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
;) Les contes ??? Mensonges éhontés qui font croire que les crapauds se transforment en Prince Charmant, que les sorcières sont punies et qui terrorisent les petits hansel et gretel !!!!

Il est important de savoir distinguer la réalité de la fiction.

Quand un enfant te demande si ce qu'il a lu dans une bande dessinée de science-fiction est vrai, je ne lui dit pas "oui", je lui explique c'est une histoire, que ce n'est pas vrai.

La croyance avec le père Noël, c'est le contraire, on prend une histoire, et on fait croire que ce qu'elle racconte se passe vraiment dans la réalité.

Un article de pseudo-sciences.org sur la question :

Le Père Noël a la peau dure

par Agnès Lenoire - SPS n° 270, décembre 2005

« On dit que la jeunesse ne croit plus à rien. Quelle tristesse... Et si un jour le Père Noël ne croyait plus aux enfants ! » Pierre Doris

« L'adulte ne croit pas au Père Noël. Il vote. » Pierre Desproges.

Tous les enfants croient au Père Noël. C'est du moins l'objectif que se donne une société tout entière. Mais sait-on vraiment ce que l'enfance accepte de cette croyance qu'on lui enfonce dans la tête ? Est-elle toujours dupe ? Beaucoup de réflexions de bambins me pousseraient à douter de leur adhésion absolue à ce dogme. Ce qui est très fort par contre, et qui ne fait aucun doute, c'est la volonté inébranlable des parents de se saisir de ce mythe. Pour une multitude de raisons, qu'elles soient de type nostalgique, poétique, conformiste, éducative, chaque parent s'ancre dans le mensonge et n'en démord plus, jusqu'à ce que l'enfant, quelquefois, brise lui-même cette chaîne.

J'aimerais vous livrer ici le témoignage [1] de l'institutrice que je suis, à la fois actrice et spectatrice d'une culture taboue, où aucune remise en question n'est permise. Comment alors fêter Noël en classe avec le Père Noël, et sans lui ? Quelles valeurs éducatives opposer à ce dogme ?

Enseignants et parents unis dans la tromperie

Le fait de société que représente le Père Noël bafoue la confiance des enfants. é ce premier argument, parents et enseignants opposent la nécessité de livrer à l'enfant sa part de rêve. On se retrouve avec un amalgame entre tromperie et rêve, qui risque de brouiller sérieusement la vision que l'enfant peut avoir de la réalité.

Rappelons que l'imaginaire est central dans la psychologie de l'enfant, qu'il l'aide à se structurer ; l'enfant se bâtit un monde d'où il extrait les éléments communs à son rêve et à son quotidien, adaptant les leçons des histoires entendues à ses désirs, ses ambitions, et aux contraintes de la vie. Le tout fonctionne merveilleusement. Les contes ont une valeur éducative. Rassurez-vous, je ne vais pas vous emmener vous perdre dans les méandres psychanalytiques de Bettelheim. La plupart des contes permettent à l'enfant de s'échapper d'une réalité contraignante où règne le dictat de l'interdit, et où leur intellect est beaucoup sollicité tout au long de la journée. Pause ! Un moment de rêve, s'il vous plaît...L'indispensable lecture d'histoire au moment du coucher se situe là, dans cette optique de décompresser enfin, de partir ailleurs, de se faire frémir, rire, s'émouvoir. Ensuite seulement, demain... l'exigeant quotidien reprendra ses droits.

D'autres contes ont valeur d'avertissement : le beau-père de Peau d'âne a des vues pédophiles sur elle dès son enfance... Des parents dans la misère deviennent infanticides (le Petit Poucet)... Les messages y sont clairs et le lien avec la réalité qui cerne l'enfant saute aux yeux.

Le point commun à tous ces contes, à ces vecteurs de rêves et de construction de soi, c'est que l'enfant sait s'en déconnecter. L'imaginaire est roi, il n'est jamais dictateur.

Alors, où se situe notre Père Noël dans cet imaginaire revendiqué au profit de l'enfant ? Eh bien, le Père Noël ne sait pas rester à sa place ; il sort impunément des contes merveilleux, pour se glisser subrepticement dans les chambres des enfants, à leur insu. C'est plutôt épouvantable. Le Père Noël devrait pourtant rester le héros de magnifiques histoires où il transmet des valeurs humaines chaleureuses d'échanges, de dévouement, de sagesse souvent. Les auteurs contemporains de littérature enfantine savent aussi en faire un personnage humoristique, qui dédramatise, s'adapte à la société, se modernise.

L'imaginaire est bien présent ; l'enfant y puise tout ce qu'il lui faut. L'argument du rêve est donc caduc, car un personnage de fiction qui traverse le miroir de l'imaginaire pour entrer dans la réalité perd son essence. Il bouscule les schémas rationnels que l'enfant se construit. Ce qui est possible, ce qui est impossible, tout se mélange. On lui affirmera que pour aller sur la Lune il faut une fusée, qu'aucun homme ni animal (autre qu'un oiseau) ne peut voler, mais on n'hésitera pas à lui faire croire que le Père Noël viendra chez lui dans un traîneau tiré par des rennes qui volent autour du monde.

En classe, un invité de marque

Pas mal de parents utilisent aussi le Père Noël comme une menace ; il se substitue de plus en plus à leur autorité. Il est de plus en plus fréquent que, face aux incartades de leurs petits, les parents menacent d'en référer au Père Noël, avec, à la clé, le risque de ne pas avoir de cadeaux !

Je dois dire que sur ce point, les enseignants ne rejoignent plus les parents.

Dans ma classe, le Père Noël entre en fanfare, parfois à skis, avec des contes qui parlent de rennes enrhumés aux nez rouges, de traîneaux qui tombent en panne, de loups devenus gentils qui lui écrivent, d'erreurs d'aiguillage des cadeaux etc.

Sur ce thème se déclinent les activités quotidiennes de la maternelle. Un petit cadeau modeste sera fabriqué pour les parents, faisant ainsi tomber le mensonge du cadeau à sens unique, et mettant en avant le plaisir de l'échange. Le Père Noël est donc très présent dans ma classe ; il a la décence de ne pas en sortir : il dort dans les livres, il souffle sur les paillettes des bricolages, il saute de coloriages en peintures.

Je ne peux pas, toutefois, dire exactement le contraire de ce que les parents dispensent en « bonne parole ». Alors je me contente de ne jamais parler de ce terrible soir où l'intrusion aura lieu chez eux. Dans leurs conflits, les enfants à bout d'arguments sortent souvent, comme une dernière salve :

« Le Père Noël, il viendra même pas chez toi ! ». C'est alors que la victime se tourne vers la maîtresse (bien embêtée si c'est moi) : « Hein, maîtresse que le Père Noël, il va venir chez moi ? ». La question ne m'a jamais été posée par les petits de ma classe (2 et 3 ans), mais les grands de 4 et 5 ans, eux, doutent parfois de la venue et de l'existence du Père Noël. Si on met en place un débat très libre, de petites voix sceptiques s'élèvent (voir encadré).

Les psychologues complices

Les psychologues n'ont pas manqué d'apporter leur grain de sel afin de s'assurer que tout est pour le mieux dans le monde du mensonge.

Le Père Noël serait-il une ordure ? Ne dispense-t-il pas ses bienfaits qu'aux nantis ? Ne pratique-t-il pas la discrimination sociale ? Qu'a-t-il à répondre à ces accusations ? Vite, un psy ! L'avocat du Père Noël est là, ouf ! Qu'a-t-il à dire pour la défense de son client ? : la part du rêve, bla bla bla... on connaît. Et puis la gratuité du geste. Que signifie-t-elle ? La plupart des psys constatent que le cadeau offert à l'enfant est désintéressé, sans exigence de retour, et ils y voient un exemple hautement moral.

Pourtant, ne serait-il pas plus éducatif, et tout aussi moral, de montrer l'exemple du retour, du lien social créé par l'échange ? Il ne me semble en effet pas opportun d'enseigner le culte de l'individualisme à l'enfant, mais plutôt de l'ouvrir au partage. Et ne serait-ce pas plus honnête de lui expliquer que les parents n'ont pas toujours les moyens financiers de leur offrir les jouets demandés ? La frustration de ne pas obtenir le cadeau convoité serait bien mieux comprise, mieux gérée, avec une justification familiale à laquelle tout enfant est sensible.

Le mensonge, pourquoi ?

Pourquoi cette tromperie a-t-elle tant de succès ? Parce qu'elle renforce le pouvoir des parents et de l'entourage sur l'enfant. Ses réactions de croyance et de naïveté attendrissent tout le monde : la manipulation fonctionne bien, l'enfant est ferré, tout le monde s'en amuse. Dans le même esprit, l'adulte qui ose parler librement de cadeaux de Noël, sans référence au Père Noël, en présence d'un enfant, se fait aussitôt arrêter net. Cela m'est arrivé : rabrouée, sommée de parler en encodant le contenu, j'étais une adulte coupable ; il m'a fallu rentrer dans le complot ou tourner les talons.

Le Père Noël a la peau dure, parce que la supercherie arrange trop de monde pour qu'elle cesse un jour. Il nous reste l'humour, la démystification par les allusions, les débats contradictoires qui instillent le doute, et l'éducation à un esprit de Noël centré sur la capacité à l'échange.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
pas chez oim ;) on fabrique nos jouets nous :o

Je ne savais pas que tu étais chinoise... :o

@Chapacha : pourquoi trop tard ?? C'est entre les parents et les enfants que ça se passe ! Tu leur dit que le Pere Noël est en Laponie et tu leur montre que Mattel, Toys'r'us ou Playschool sont des firmes ocidentales qui sous traitent en Asie. Aucun rapport donc. Au passage tu leur expliques l'économie internationale, l'exploitation des populations pauvres et comment les consommateurs sont informés !! :o

Un petit cours de gestion aussi, tant qu'on y est !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)

Et voilà, si on ne t'avait pas menti quand t'étais petite, tu saurais que le pognon, il n'y a que ça de vrai, et tu aurais assez d'argent pour acheter des vraies barbies et autre dora l'exploratrice et des PS2, 3 ou 10 au lieu de fabriquer de pauvres jouets !!

:o :D

Grenouille : je plaisantais, pardon, je dis que des mensonges sur ce topic moi ! ;) :D

Yop : :o j'adore !! (comme d'hab :o )

Modifié par Chapacha

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Non moi je dis, il faut donner directement l'argent aux enfants sans s'embarrasser de toutes ces gnagnasseries. Leur apprendre que tout s'achète et tout se vend, les endurcir pour le futur quoi.

Opposer l'argent au père Noël reste discutable, car lui faire croire au Père Noël, c'est l'éduquer à désirer obtenir des biens matériels, à valoriser ces biens et à les recevoir " magiquement " de la " main invisible " d'une entité qui a tous les attributs d'une représentation personnalisée du collectif social abstrait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Et voilà, si on ne t'avait pas menti quand t'étais petite, tu saurais que le pognon, il n'y a que ça de vrai, et tu aurais assez d'argent pour acheter des vraies barbies et autre dora l'exploratrice et des PS2, 3 ou 10 au lieu de fabriquer de pauvres jouets !!

:o :D

Grenouille : je plaisantais, pardon, je dis que des mensonges sur ce topic moi ! ;) :D

Yop : :o j'adore !! (comme d'hab :o )

Le Père Noël est une création des sociétés de nantis ¿ lesquelles représentent moins d'un huitième de la population mondiale actuelle. Le Père Noël est artificiel et n'est que le produit d'une structure spécifique : la nôtre. Le remettre en question, c'est pointer cette détermination et donc l'essentiel des structures sociales ¿ consommation/possession de biens matériels - dont il est une sorte de symbole. C'est peut-être aussi pour cela que sa remise en question suscite autant de résistances, parce qu'elle entraîne avec elle la remise en question d'un "collectif consommant", soudé par la jouissance de la consommation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant