Retraites : vers un nouvel allongement de la durée de cotisation

Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Retraites : vers un nouvel allongement de la durée de cotisation à 41 ans

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 30.10.07 | 11h19 ¿ Mis à jour le 30.10.07 | 11h32

La commission de garantie des retraites, créée dans le cadre de la réforme Fillon de 2003, a confirmé, dans un avis rendu public lundi 29 octobre, l'allongement progressif de la durée de cotisation donnant droit à une retraite à taux plein, qui devrait passer de quarante à quarante et un ans d'ici 2012, comme le prévoyait le gouvernement.

Suite à lire ici

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)

C'est pas nouveau, le projet initial prévoit un allongement progressif jusqu'à 42 ans!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 139 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Et oui, et on se demande qui les fera les 42 ans et toucheras des pensions complètes.

C'est connu, en France, on aime bien embaucher les séniors de 60-70 ans à tour de bras ;)

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Si on veut rester en dessous de 40 ans de cotise, faut pas vivre jusqu'à 85 ans voir plus, sachant que ceux qui dépassent les 85 ans coûtent très cher à la société, or c'est vers là que l'on va, les moyennes à 90 ans ne sont pas rares, tant mieux, gardons nos vieux et respectons-les.

Il faut être logique, on ne pourra pas faire travailler un individu pour 6 improductifs,( sans connotation péjorative de ma part : enfants, retraités, fonctionnaires de l'administration, enseignement, armée, police,....) j'entends par productif quelqu'un qui produit la valeur ajoutée qui permet de le payer et de cotiser.

Les individus sont à même de bosser jusqu'à 65 ans voire plus, la plupart des retraités de l'enseignement sont encore plus frais que certains autres salariés au bout de 20 ans de carrières et pourraient donc assurer des services dans l'enseignement, même s'il se sentent dépassés (renforcment scolaire, surveillance, contrôle, corrections, décharge de direction.....)

C'est à l'état de juguler ce fait en faisant en sorte qu'on puisse trouver du travail facilement entre 55 et 65 ans.

Personnellement je suis prêt à bosser jusqu'à 65 ans, avec des exigeances financières moindres, et je ne me vois pas non plus passer la journée à zapper après 60 ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Avenir Membre 1 110 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)

Super d'accord ;)

Je suis concerné par cette réforme comme beaucoup mais on a pas le choix. Il faut se rendre à l"évidence : La population vieillit et la moyenne d'âge s'allonge.

Au gouvernement de faire en sortes de "vendre" les 55-60 ans aux entreprises le mieux possible :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Ben moi je fais un métier a pénibilitée et la médecine du travail nous dis qu on a 10 ans de durée de vie en moins qu un travail ordinaire.D ailleur le nombre de mes collégues qui meure juste avant ou dans l année apres leur retraite c est flipant. ;)

Cotiser 42 avec des conditions de travail pareille tres peux pour moi je me debrouillerais pour m arretter a 40 ans.

Sarko a une grande bouche jamais il ne reconaitra la pénibiltée du travail comme les gouvernement précédent il en parle pour calmer les esprits et faire passer la pilule puis apres wallou.

Pour info des stats:

-En dix ans, les troubles musculo-squelettiques sont passés de 1000 à 35 000 par an.

-En 2005, il y a eu 760 000 accidents du travail en France. Deux personnes par jour meurent dans des accidents du travail.

-Deux millions de salariés subissent du harcèlement mental et des maltraitances, 500 000 sont victimes de harcèlement sexuel.

-Le coût annuel des accidents du travail, des maladies professionnelles et de la maltraitance s'élève à 70 milliards d'euros pour l'Etat et les entreprises.

-Sur cinq ans, on a constaté plus de 1000 tentatives de suicide sur les lieux de travail en France, dont 47% ont été suivies de décès.

-10% des dépenses de la sécurité sociale sont directement liées aux maladies professionnelles.

-Eczéma, insomnies, alertes cardiaques, troubles musculo-squelettiques, ulcères, cancers, dépressions, tentatives de suicide sont les conséquences les plus fréquentes des maltraitances sur les lieux de travail.

-Durant la dernière année jurdictionnelle, les tribunaux aux prud'hommes ont traité 250 000 litiges

Ca donne envie de travailler plus. :o

Modifié par transporteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ame errante Membre 11 839 messages
La main qui mord‚ 36ans
Posté(e)

A croire qu'ils veulent nous faire crever au boulot.... pas con, ça fait des retraites en moins et des cotisations en plus. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
biloute77 Membre 71 messages
Forumeur en herbe‚ 40ans
Posté(e)
Personnellement je suis prêt à bosser jusqu'à 65 ans, avec des exigeances financières moindres, et je ne me vois pas non plus passer la journée à zapper après 60 ans.

Si on a pas de loisirs , pas d'amis , etc............. En gros , pas de vie ..... Pourquoi pas !!!................... ;):o:o A croire que la vie s'arrete a la retraite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
Ben moi je fais un métier a pénibilitée et la médecine du travail nous dis qu on a 10 ans de durée de vie en moins qu un travail ordinaire.D ailleur le nombre de mes collégues qui meure juste avant ou dans l année apres leur retraite c est flipant. ;)

Cotiser 42 avec des conditions de travail pareille tres peux pour moi je me debrouillerais pour m arretter a 40 ans.

Sarko a une grande bouche jamais il ne reconaitra la pénibiltée du travail comme les gouvernement précédent il en parle pour calmer les esprits et faire passer la pilule puis apres wallou.

Pour info des stats:

-En dix ans, les troubles musculo-squelettiques sont passés de 1000 à 35 000 par an.

-En 2005, il y a eu 760 000 accidents du travail en France. Deux personnes par jour meurent dans des accidents du travail.

-Deux millions de salariés subissent du harcèlement mental et des maltraitances, 500 000 sont victimes de harcèlement sexuel.

-Le coût annuel des accidents du travail, des maladies professionnelles et de la maltraitance s'élève à 70 milliards d'euros pour l'Etat et les entreprises.

-Sur cinq ans, on a constaté plus de 1000 tentatives de suicide sur les lieux de travail en France, dont 47% ont été suivies de décès.

-10% des dépenses de la sécurité sociale sont directement liées aux maladies professionnelles.

-Eczéma, insomnies, alertes cardiaques, troubles musculo-squelettiques, ulcères, cancers, dépressions, tentatives de suicide sont les conséquences les plus fréquentes des maltraitances sur les lieux de travail.

-Durant la dernière année jurdictionnelle, les tribunaux aux prud'hommes ont traité 250 000 litiges

Ca donne envie de travailler plus. :o

T'as pas tort, mais si on ne remet pas en cause l'âge des départs en retraite dès maintenant ce sont nos enfants qui vont devoir trinquer plus que nous, et dans des conditions pire que celle qu'on connait aujourd'hui, et avec l' assurance de rien avoir pour eux.

L'allongement de la durée de carrière et la définition de l'âge du départ en retraite doit être modulé en fonction des métiers, et non pas établi systématiquement. Mais avant cela il faut savoir que cela doit s'adresser à tout le monde, y compris ceux qui vont encore nous faire ch... avec leur grêves ce mois-ci. Il est en effet impensable de se dire que les français vont devoir travailler et cotiser deux, trois, quatre ou 5 ans ou plus, pendant que d'autres vont continuer à partir en retraite à 50 ou 55 ans.

Qu'on cesse de dire que les personnes agées de 60 ou 65 ans ne savent plus bosser, je ne citerai que le cas d'un collègue qui a 25 ans de plus que moi, il a été chauffeur dans une entreprise de terrassement, à 72 ans il est toujours sollicité pour des chantiers de terrassement pour conduire une niveleuse, on ne trouve plus de chauffeur de niveleuse, et il se fait un plaisir (des vacances comme il me dit souvent) d'aller bosser pour Eurovia aux quatre coins de la France....à 72 balais !

Tout à fait d'accord de tenir compte de la pénibilté des metiers pour l'âge du départ en retraite, et que cela soit fait de façon cohérente et logique, et non pas n'importe comment comme pour le cas de l'amiante, où les scandales se cumulent parmi ceux qui profitent des mesures adoptées pour se mettre plein des fouilles et se mettre à la retraite à 50 ans. Je ne citerai que le cas d'un magasinier d'une société de fourniture de matiériaux de chantier. Il n'est jamais sorti d'un bureau, n'a jamais touché une plaque d'amiante-ciment, mais a pu bénéficier d'une mesure et d'un départ anticipé à la retraite parce qu'il "travaillait" dans le milieu, ce qui n'est pas le cas d'ouvriers du bâtiment qui en ont "bouffé" pendant des années.

Je souhaite qu'on dénonce d'abord tous ceux qui jouïssent de départ anticipé à la retraite alors qu'ils ne sont encore en pleine forme et force de l'âge et pour lesquels ils va falloir cotiser pendant 25 ou 30 ans. Ca ne peut plus conduire un camion ou un bus ou un train, mais le camping-car.....pas de problème !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Sur le fond on est d accord pour moi privé et public doivent cotiser pareil et les deux doivent bénéficier de départs anticipé suivant la pénibilitée de leur travail,on verra si ce gouvernement a le courage d aller jusqu au bout de cette réforme en en tenant compte pour ma part j en doute vus les réticences du MEDEF sur ce sujet.

Pour les autres je suis pour le choix individuel de partir avant l age avec la pension proportionnelle aux années cotisées.

Perso je ne serais pas rassuré qu un type de 72 ans conduise de poids lourd (sachants leurs horaires de fou).

J estime que passé 40 ans de cotisations on a droit a une retraite bien mérittée et rénumérée déçament.

Ensuite libre a celui qui désire continuer a travail plus longtemps mais qu il le fasse par envie et non pour completter une retraite merdique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 240 822 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
;) ben moi je suis a la retraite le 1e mai 2008 et j'aurais cotisé 46 ans pas mal non :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
;) ben moi je suis a la retraite le 1e mai 2008 et j'aurais cotisé 46 ans pas mal non :o

t'as commencé à 15 ans (?) !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Si on veut rester en dessous de 40 ans de cotise, faut pas vivre jusqu'à 85 ans voir plus, sachant que ceux qui dépassent les 85 ans coûtent très cher à la société, or c'est vers là que l'on va, les moyennes à 90 ans ne sont pas rares, tant mieux, gardons nos vieux et respectons-les.

Il faut être logique, on ne pourra pas faire travailler un individu pour 6 improductifs,( sans connotation péjorative de ma part : enfants, retraités, fonctionnaires de l'administration, enseignement, armée, police,....) j'entends par productif quelqu'un qui produit la valeur ajoutée qui permet de le payer et de cotiser.

Les fonctionnaires participent à la production de la valeur ajoutée. La gratuité de l'enseignement, par exemple, est un choix politique progressiste, ça n'est pas une preuve que ce que font les enseignants n'a pas de valeur.

Ne pas diminuner le ratio cotisants/pensionnés est une bonne idée. Pour y parvenir, il y a cependant mieux à faire que de faire travailler les personnes âgées. On pourrait commencer par embaucher - et donc faire cotiser - les 5 millions de chômeurs en âge de travailler.

je ne me vois pas non plus passer la journée à zapper après 60 ans.

Il n'y pas que la télé dans la vie. Il y a même des gens qui vivent sans et qui s'en portent très bien.

T'as pas tort, mais si on ne remet pas en cause l'âge des départs en retraite dès maintenant ce sont nos enfants qui vont devoir trinquer plus que nous

En quoi ?

Les retraités actuels sont nourris par les travailleurs actuels, pas par les travailleurs de demain.

L'urgence n'est pas à la mise au travail des personnes âgées, mais à la réduction du chômage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Les réformes menées depuis 1993 ont eu de fait pour résultat un appauvrissement relatif spectaculaire de ceux qui ne peuvent compter que sur leurs retraites pour vivre : d'après les calculs du Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale, le pouvoir d'achat des retraites a perdu chaque année 0,3% pour le régime général, 0,5% pour les fonctionnaires. La retraite moyenne versée par le régime général, qui représentait 29% du produit intérieur brut (PIB) par habitant en 1985, en pesait moins de 24% en 2005, le niveau du début des années 70.

[...]

La réforme de 1993, en indexant le calcul des retraites sur l'évolution des prix au lieu de l'évolution des salaires et en allongeant aux 25 meilleures années (au lieu des 10 meilleures) les salaires pris en compte pour le calcul du montant des retraites, a conduit à une baisse de celles-ci d'un quart pour la quasi-totalité des membres de la génération 1965-1970 par rapport à ce qui se serait produit sans réforme.

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1416

"le choix que nous avons fait est celui de maintenir le niveau des pensions", F. Fillon, 2003

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

tout ça c'est de la statistique mélangé à de la politique sauce de droite. La réalité c'est le nivieau très bas des retraites pour les plus âgés et c'est insuportable. Cela l'est aussi pour l'ensemble des retraites qui voient leur montant diminuer par rapport au coût de la vie. Ce n'est pas comme cela que l'on redonnera confiance pour la croissance bien au contraire car tous problèmes confondus aujourd'hui, c'est la crainte de l'avenir qui prédomine et le français qui le peut épargne. Une fois de plus vivement que super sarko solutionne tout cela d'un coup de baguette magique! Eh oui, il a été élu pour réformer mais dans quel sens par rapport à l'ensemble de la population la plus démunie ? Pour les riches et lui-même, il a vite trouvé les solutions que l'on connaît.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Starke Membre 81 messages
Forumeur en herbe‚ 36ans
Posté(e)

Vous avez oublié de dire que dans le même temps ont été mises en place des solutions de complémentaires facultatives accessibles au plus grand nombre, a fortiori quand elles sont financées par l'entreprise.

Recours au complémentaires pour tenter de maintenir le niveau des prestations tout en viabilisant la sécu est un mouvement très actuel, à tous les niveaux.

Modifié par Starke

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)

Rappelons aussi que nous cotisons énormément , toujours plus et qu'il faudra bien trouver une solution pour que ceux qui ont produit et travaillé ne se retrouve pas sans rien ou presque Entre le revenu des jeunes qui est relativement bas et celui des retraités qui ne fait que baisser ...qui va encore être en mesure de consommer dans quelques années?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Starke Membre 81 messages
Forumeur en herbe‚ 36ans
Posté(e)

Sans compter - je vais me mettre tous les séniors à dos...je précise que c'est un argument de secours, un peu provocateur - que s'il n'y a pas suffisamment de travailleurs pour financer le nombre impressionnant de bientôt retraités c'est que ces derniers n'ont pas suffisamment d'enfants, et il est de ce seul point de vue juste qu'ils en assument aussi les conséquences.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Rappelons aussi que nous cotisons énormément , toujours plus et qu'il faudra bien trouver une solution pour que ceux qui ont produit et travaillé ne se retrouve pas sans rien ou presque

Il n'y a aucune raison ni démographique ni économique pour que ce scénario catastrophe se produise. La fécondité est stable et la productivité du travail augmente plus vite que le ratio inactifs/actifs.

Par contre, les réformes en cours ont bien pour objectif et pour résultat de réduire à "rien ou presque" les pensions des vieux travailleurs.

Entre le revenu des jeunes qui est relativement bas et celui des retraités qui ne fait que baisser ...qui va encore être en mesure de consommer dans quelques années?

Les actionnaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
il n'y a pas suffisamment de travailleurs pour financer le nombre impressionnant de bientôt retraités

Rien n'est plus faux.

Entre la réserve de main d'oeuvre que constituent les 5 millions de chômeurs, et l'accroissement annuel de la productivité du travail, il y a infiniment plus de capacité de production qu'il n'en faut pour maintenir le niveau de vie de tous les retraités.

Modifié par carnifex

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant