Affaire des retraits d'argent de l'UIMM

Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Affaire des retraits d'argent de l'UIMM : Mme Parisot évoque un "état de choc"

LE MONDE | 08.10.07 | 11h30 ¿ Mis à jour le 08.10.07 | 11h30

La présidente du Medef, Laurence Parisot, marque une certaine distance avec Denis Gautier-Sauvagnac, le président de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM), après la révélation de nouveaux retraits d'argent en liquide des comptes de la fédération patronale.

Tout en confirmant la place de M. Gautier-Sauvagnac comme négociateur principal avec les syndicats, Mme Parisot indique, dans un entretien aux Echos du lundi 8 octobre :"Beaucoup de gens autour de moi sont à juste titre en état de choc, sidérés et incrédules devant les sommes d'argent retirées en liquide." Face à une affaire "très grave", MmeParisot indique qu'elle "prendra quotidiennement la mesure de la situation". Elle avait déjà qualifié, jeudi, ces retraits d'argent d'"inacceptables". L'avertissement à M. Gautier-Sauvagnac est clair : "Le cas échéant, lui-même me dirait qu'il n'est plus en état d'assurer sa mission", avait indiqué la présidente du Medef.

Suite à lire ici

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Le scandale UIMM pousse à réformer le financement des syndicats

LE MONDE | 09.10.07 | 12h56 ¿ Mis à jour le 09.10.07 | 16h51

La mise en cause de Denis Gautier-Sauvagnac, le patron de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM), glisse vers le procès du financement des syndicats. Cette piste semble privilégiée par les enquêteurs qui s'interrogent sur les destinataires des 10 millions d'euros environ qu'aurait retirés le numéro un de l'organisation patronale entre 2000 et 2007, selon la cellule Tracfin du ministère des finances. Ce "renversement des rôles" relevé, lundi 8 octobre, par Marcel Grignard, secrétaire national et ancien patron de la fédération de la métallurgie de la CFDT, commence à préoccuper les dirigeants syndicaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

La brigade financière décortique un prêt personnel consenti à M. Gautier-Sauvagnac

LE MONDE | 11.10.07 | 11h06 ¿ Mis à jour le 11.10.07 | 11h06

La brigade financière a procédé à une nouvelle perquisition dans l'affaire Gautier-Sauvagnac, mardi 9 octobre, dans la propriété du XVIIIe siècle que possède le président de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM) à Isigny-le-Buat, dans la Manche (Le Monde du 10 octobre). Les policiers n'ont, semble-t-il, rien saisi de nature à faire progresser l'enquête, et s'intéressent pour l'heure à la trentaine de comptes détenus par la fédération patronale dans plusieurs établissements bancaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brownie Membre 929 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Je me permets:

Affaire Gautier-Sauvagnac: 2 millions d'euros saisis par la police

PARIS (AFP) - Les policiers enquêtant sur les retraits suspects effectués par le président de l'Union de la métallurgie, Denis Gautier-Sauvagnac, ont saisi environ 2 millions d'euros.

Les policiers enquêtant sur les retraits suspects effectués par le président de l'Union de la métallurgie (UIMM), Denis Gautier-Sauvagnac, ont saisi vendredi environ 2 millions d'euros dans un coffre loué par l'UIMM, sur les indications de cette dernière, a annoncé l'UIMM.

"Dans le cadre de l'enquête en cours, l'UIMM a indiqué aux enquêteurs le nom de l'établissement bancaire où elle avait loué, en son nom, des coffres dans lesquels a été déposée une partie des sommes prélevées en espèces sur ses propres comptes", a indiqué l'organisation patronale dans un communiqué.

"Les enquêteurs, en procédant aujourd'hui aux vérifications d'usage auprès de la banque, ont en effet constaté la présence d'une somme d'environ deux millions d'euros, conformément aux déclarations des responsables de l'UIMM", a poursuivi l'organisation patronale, précisant que "cette somme a été placée sous scellés pour les besoins de l'enquête".

Ouverte le 26 septembre, l'enquête sur les retraits suspects -d'un montant total d'au moins 10 millions d'euros- a été confiée par le parquet de Paris à la brigade financière après un signalement de retraits suspects par Tracfin, la cellule antiblanchiment du ministère de l'Economie.

Cette affaire est une véritable bombe, ca va faire très mal dans le landernau !!!!!!!

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)

Oui je le crois..Je suis pas une spécialiste de la finance mais il me semble que tous ces "responsables" qui puisent dans les caisses (des syndicats ou autre) le font dans un manque de transparence incroyable.....!Et que le temps de réaction du coup s'en trouve allongé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Ca ne peut qu'avoir des conséquences dans la mesure ou l'UIMM est une des plus puissantes fédérations du MEDEF.

Paradoxalement cela risque aussi de conduire le MEDEF à essayé de minimiser l'affaire.

Il est évident que lorsque la destination des fonds sera connue, nous aurons à ce moment et à ce moment là seulement une idée réelle de l'importance de l'affaire.

Difficile d'imaginer que l'on puisse conduire des négociations quand on a une telle marmite aux fesses et manifestement une marmite en bronze.

Peut-étre est-ce un bien pour un mal dans la mesure où si le MEDEF a le quasi monopole de l'expression patronale il est loin d'étre aussi représentatif qu'il veut bien le laisser croire.

Affaire à suivre donc à plus d'un titre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

A l'UIMM, "les retraits en liquide ont toujours existé"

LE MONDE | 15.10.07 | 09h45 ¿ Mis à jour le 15.10.07 | 09h45

L'UIMM s'explique, pour la première fois, juste avant le conseil exécutif du Medef, lundi 15 octobre, où le sort de son président, Denis Gautier-Sauvagnac devrait être évoqué.

Dans un entretien au Monde, Daniel Dewavrin, qui présida de 1999 à 2006 l'Union des industries et des métiers de la métallurgie et aujourd'hui président d'honneur de la fédération patronale, convient que les retraits en liquide ont toujours existé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

L'UIMM de M. Gautier-Sauvagnac disposerait d'une caisse noire de centaines de millions d'euros

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 16.10.07 | 08h35 ¿ Mis à jour le 16.10.07 | 09h14

Les retraits suspects effectués par Denis Gautier-Sauvagnac ¿ évalués par les enquêteurs de la brigade financière à plus de 17 millions d'euros ¿ pourraient provenir d'un important "trésor de guerre" constitué par l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM) à partir de 1968. C'est ce qu'affirment Les Echos dans leur édition de mardi 16 octobre, évoquant "plusieurs centaines de millions d'euros" provenant d'une "cotisation spéciale" versée par les entreprises membres de l'UIMM, la plus puissante fédération du Medef.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Pour François Bayrou, l'affaire UIMM est "le signe d'une énorme décomposition" de la vie publique

AFP - il y a 1 heure 3 minutes

PARIS (AFP) - Le président de l'UDF-MoDem, François Bayrou, a estimé mercredi que l'affaire des retraits de fonds suspects sur des comptes de l'UIMM était "le signe d'une énorme décomposition de la vie publique, sociale et politique en France" et qu'il fallait que "la lumière soit faite vite".

***

Affaire IUMM: "qu'on apporte les preuves" d'un financement des syndicats, demande Jean-Claude Mailly

AP - il y a 2 heures 40 minutes

PARIS - "Qu'on apporte les preuves" d'un éventuel financement occulte des syndicats, a déclaré mercredi le secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly en pleine affaire de l'UIMM.

Si "ça signifie qu'il y a des syndicats qui en ont croqué, que pour avoir un accord on donne de l'argent, c'est de la corruption", a déclaré M. Mailly sur Canal+. "Si c'est ça c'est inacceptable, mais qu'on apporte les preuves".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Mailly a raison de s'exprimer de la sorte. Aucun bureau national des confédérations ouvrières n'est en mesure de contrôler ce qui se passe dans ses branches, encore moins dans les syndicats affiliés, quant à l'imaginer au niveau des sections syndicales d'entreprises c'est de la pure uthopie.

Mais si cela devait poser la question du financement des organisations syndicales; on pourrait alors dire que "A quelque chose malheur est bon".

Par exemple en Allemagne lorsque'un salarié est embauché sur le document qu'il remplit il indique à quelle "église" et à quelle confession de son choix 1% de cotisation de son salaire sera affecté.

Pourquoi ne pas adopter cette mesure pour le financement des organisations syndicales.

J'entends déjà la critique de cette suggestion, qui sur le fond est recevable. Mais alors il faut faire comme dans d'autres pays d'europe à savoir: que les accords négociés par les syndicats ne s'appliquent qu'à leurs seuls adhérents.

Parce qu'il faut quand même reconnaître que parmis ceux qui profitent des avancées il y a aussi les râleurs et les râleuses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Oui je le crois..Je suis pas une spécialiste de la finance mais il me semble que tous ces "responsables" qui puisent dans les caisses (des syndicats ou autre) le font dans un manque de transparence incroyable.....!Et que le temps de réaction du coup s'en trouve allongé...

Pour les syndicats y'a aucune preuve mais c'est toujours bon de jeter la suspiscion en ces temps troublés.

Attendons les preuves , si y'en a , depuis le temps , ils devraient les avoir trouvés , mais bon , ils cherchent encore , faut quand même avoir quelques billes avant de les mettre devant la justice tous ces syndicats.

On attend donc d'avoir du concret.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Saint Thomas

Veux-tu bien nous dire ce que fait chaque trésorier d'une confédération, d'une branche, d'une union régionale voir d'un syndicat lors du congrès de sa structure?

Ensuite tu nous expliquera ce que cela veut dire, s'il te plait.

Transporteur tu ne souffles pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Jete dirais ça aprés que tu m'aies donné des preuves . Il doit y en avoir vu que les trésoriers font aussi de la comptabilité , enfin vaut mieux. A moins qu'ils aient une mémoire d'éléphant et ne gardent aucune trace, va savoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Il faudrait que tu commences par lire mon post. Pace que c'est toi qui jette l'opprobe sur les organisations syndicales quand tu écris: " Pour les syndicats y'a aucune preuve mais c'est toujours bon de jeter la suspiscion en ces temps troublés.

Attendons les preuves , si y'en a , depuis le temps , ils devraient les avoir trouvés , mais bon , ils cherchent encore , faut quand même avoir quelques billes avant de les mettre devant la justice tous ces syndicats."

Si tu connaissais le fonctionnement des organisations syndicales ouvrières tu saurais que dans chaque congrès et quelque soit la confédération il y a 2 acteurs incontournables: le secrétaire général qui se charge de présenter le rapport d'activité, à charge pour lui d'obtenir le quitus. Dans le cas contraire cela signifierait que l'équipe dirigeante est mise en minorité et le trésorier qui lui est chargé de présenter le rapport financier sur lequel il doit aussi obtenir le quitus.

Hors si tu connaissais le fonctionnement de ces structures, tu n'aurais pas eu à écrire ce que j'ai copié-collé et qui est en otalique puisqu'il ressort compte tenu du mode de fonctionnement de ces structures qu'il est quasiment impossible que de l'argent du patronnat passe sur le compte d'une organisation syndicale, à moins qu'il y ai un tripatouillage collectif des comptes et que ceux en charge de les certifier participent à la combine. Par contre telle ou telle personne peut à titre individuel se rendre complice.

Voilà, voilà laisse les syndicalistes se défendrent tous seuls. A chaque fois que des politicards de gauche ou de droite raménent leur grain de sel ils foutent la pagaille dans la boutique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Hollande exige une "transparence totale" dans l'affaire UIMM

Reuters - il y a 2 heures 10 minutes

PARIS (Reuters) - Le Premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande, exige une "transparence totale" dans l'affaire de la "caisse noire" de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM).

"Je crois qu'il faut la transparence totale. Il faut savoir où les fonds sont allés, et ça serait encore plus grave si ces fonds-là étaient allés à des campagnes politiques. Moi je veux tout savoir là-dessus, il y a une exigence de transparence", a-t-il déclaré sur RTL.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Affaire UIMM : les confessions de DGS

BéATRICE TAUPIN. Publié le 24 octobre 2007

Actualisé le 24 octobre 2007 : 07h59

Denis Gautier-Sauvagnac remet son mandat de président mais veut rester délégué général. Les réformes comptables et des statuts sont en marche.

UNE éTAPE après l'autre. Denis Gautier-Sauvagnac, qui s'est mis en retrait, il y a une semaine, des négociations qu'il conduisait au Medef, va quitter la présidence de l'UIMM. « Il faut que l'UIMM rebondisse très vite et très fort. Avec une nouvelle tête à la présidence qui permette de s'affranchir du passé » : DGS qui cumulait cette fonction - bénévole - depuis son élection en mars 2006 avec celle de délégué général qu'il exerce depuis 2001 - rémunérée celle-là 240 000 euros net par an - a annoncé hier qu'il remettrait son mandat de président au conseil de novembre et ne serait pas candidat à un nouveau mandat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
usagi Membre+ 241 210 messages
E-mage‚ 69ans
Posté(e)
;) on devrais p'tet aussi inspecter les poches des deputés de droite qui votent des lois qui sont copier-coller des demandes du MEDEF :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)
logo_MEDEF-mini.gif

L'affaire des comptes cachés de l'UIMM ébranle le fonctionnement du Medef


Mardi 06 novembre - 10:25

Le bureau du Medef devait se réunir, lundi 5 novembre au matin, pour faire le point sur une réforme statutaire qui devrait obliger, dès 2008, les composantes de l'organisation à publier des comptes certifiés.



Une réunion qui se produit quarante jours après l'ouverture d'une enquête préliminaire sur les caisses noires de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM). Etat des lieux d'une affaire qui perturbe patronats, politiques et syndicats.


[ http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-...1-959559,0.html " target="_blank">Lire la suite de l'Article.. ]
Source: LE MONDE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Plus de 20 milliards d'euros chaque annéed'exonérations de cotisations patronales .

Les dettes patronales pour la seule année 2003 : 1,9 milliard, dont trois-quarts ne seront pas recouvrés. Les dettes de l'état, qui ne remplit pas ses engagements et doit au total 16 milliards.

Les non-déclarations des maladies professionnelles et accidents de travail par les employeurs coûtent, d'après des enquêtes médicales, 15 milliards. Enfin et surtout, la Sécurité sociale subit les conséquences des licenciements et des suppressions d'emplois dans le public et dans le privé : 100 000 chômeurs, c'est 1 milliard d'euros en moins pour la Sécurité sociale ; 1 % d'augmentation de tous les salaires apporterait 3 milliards à la Sécurité sociale... Le « trou » de la Sécu, c'est le Medef qui le creuse.

http://www.rue89.com/2007/11/07/medecine-d...-noire-du-medef

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant