Intelligence

Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Défense/ UE/PESD

L'UE dévoile une stratégie pour une industrie de la défense plus forte et plus compétitive

BRUXELLES (MAP) - La Commission européenne dévoilera mercredi sa nouvelle stratégie visant à assurer à l'industrie européenne de la défense plus de compétitivité.

Selon la commission européenne, l'objectif de cette nouvelle stratégie est de créer de meilleures conditions pour l'industrie européenne de la défense pour préparer l'avenir en améliorant sa compétitivité, en promouvant l'innovation, en instaurant une concurrence loyale et en préservant et créant des emplois de haute qualité.

La nouvelle stratégie européenne crée les conditions favorables à la libéralisation du potentiel de cette industrie de manière à garantir une meilleure rentabilité aux Etats membres et une contribution efficace à la politique européenne de sécurité et de défense (PESD).

Elle met également l'accent sur la nécessité pour les Etats membres, l'Agence de défense européenne et la Commission européenne de prendre les mesures nécessaires, tant individuellement que collectivement, pour promouvoir la coordination d'une politique globale de renforcement du marché intérieur en faveur de l'industrie européenne de la défense.

Cette branche de l'industrie européenne réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de 55 milliards d'euros. Elle représente 30 pc environ de la production mondiale et emploie plus de 300.000 personnes.

Publié le: 04/12/2007

------------------------------

Je veux bien. Toutefois il faudra m'expliquer comment développer vétitablement une industrie européenne de défense alors que defaçon systématique nous nous alignons sur les standarts OTAN.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Défense/USA/ anti-missiles/interception

Washington

Un chasseur-bombardier F-16 américain a réussi pour la première fois lundi à détruire un missile balistique factice au cours de sa phase de lancement, a annoncé mardi un porte-parole de l'Agence de défense antimissile des états-Unis (MDA).

Cet exercice réussi entre dans le cadre d'un nouveau concept de défense antimissile, a indiqué ce porte-parole.

Le F-16 se trouvait dans un rayon d'environ 160 km de sa cible et réussi à abattre le missile balistique factice deux ou trois minutes après son décollage grâce à missile air-air assez rapide pour intercepter sa cible dans sa phase d'ascension dans l'espace.

L'essai s'est déroulé au-dessus d'une base du Nouveau-Mexique (sud-ouest). le F-16 a tiré deux missiles modifiés AIM-9X sur une fusée Orion. Le premier missile a détruit la fusée et le second a enregistré l'interception, a précisé la MDA. Selon Rick Lehner, porte-parole de l'Agence, ce type d'interception pourrait s'avérer très utile dans une situation de combat rapproché pour contrer des missiles balistiques de courte et moyenne portée.

Source AFP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Espace/Défense/France Italie

Lors du sommet franco-italien de Nice du 30 novembre 2007, les ministres de la Défense français et italien ont signé une lettre d'intention (LoI) pour le lancement d'Athéna-Fidus, un satellite géostationnaire de télécommunications très haut débit (plus de 2 Gigabit/s).

Le projet Athena-Fidus a pour objectif de répondre aux besoins croissants en moyens de télécommunications spatiaux des ministères de la Défense français et italien ainsi qu'aux besoins des acteurs institutionnels de la sécurité de ces pays (sécurité civile, intérieure, etc¿).

Source: http://www.defense.gouv.fr/dga/votre_espac...domaine_spatial

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

UEO/ actualité

A l'occasion de l'assemblée pleinière de l'UEO qui vient de se tenir du 3 au 5 décembre un certain nombre de textes ont été adoptés; les voici:

Texte adopté 795rec Les orientations futures de la PESD ¿ Conclusions de la conférence 28 ko

Texte adopté 131 res Le suivi parlementaire des opérations extérieures 18 ko

2ème séance 05-06-2007

Texte adopté 796rec La sécurité dans le Grand Nord 28 ko

Texte adopté 797rec Les Groupements tactiques de l'Union européenne 22 ko

3ème séance 05-06-2007

Texte adopté 798rec L'UE et la sécurité dans l'Europe du Sud-Est 33 ko

Texte adopté 799rec Les forces terrestres européennes dans les opérations extérieures : personnels et financement 22 ko

Texte adopté 800rec Stabilité et sécurité de l'Europe : 21 ko

Texte adopté 801rec Les commissions et les procédures de recours 21 ko

4ème séance 06-06-2007

Texte adopté 802rec Le rôle des forces européennes dans les missions de l'OTAN 32 ko

Texte adopté 803rec L'Agence européenne de défense : deux ans après 31 ko

5ème séance 06-06-2007

Texte adopté 804rec Le déploiement d'armements dans l'espace : Deuxième partie 30 ko

Texte adopté 805rec La défense antimissile ¿ Une position commune aux Européens ? 33 ko

6ème séance 03-12-2007

Texte adopté 806rec.: la surveillance des frontières maritimes de l'Europe ¿ réponse au rapport annuel du Conseil 19 ko

Texte adopté Rec. : sur la demande d'intégration dans les structures euro-atlantiques de la Géorgie

Vous pouvez téléchargé ces textes au format PDF en allant sur:

http://www.assembly-weu.org/fr/documents/s....php?annee=2007

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j.descam
Invité j.descam Invités 0 message
Posté(e)

je prend le sujet en court de route , mais je me pose une question; tu travail dans quoi J-luc?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)
je prend le sujet en court de route , mais je me pose une question; tu travail dans quoi J-luc?

Dans les ressources humaines. Mais il y a le boulot et le reste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Defense/ coopération Russo-Indienne.

NEW DELHI, 8 décembre - RIA Novosti.

L'Inde se félicite de sa coopération militaire et technique avec la Russie malgré le retard accusé sur la réalisation du contrat de modernisation du croiseur porte-aéronefs Admiral Gorchkov pour la marine indienne, a indiqué samedi à New Delhi le ministre indien de la Défense A.K.Antony.

[...]

En 2004, la Russie et l'Inde ont signé un accord sur la modernisation et la remise à l'Inde du porte-avions "Amiral Gorchkov" construit en 1984 et rebaptisé par l'Inde "Vikramaditya".

[...]

La partie russe s'est engagée à rénover le navire et à le doter de nouveaux systèmes d'armes et d'un groupe d'aviation embarquée comprenant des chasseurs MiG-29K et des hélicoptères anti-sous-marins Ka-27 et Ka-31. Le navire doit être remis à la Marine de guerre indienne en août 2008, mais les travaux de modernisation se déroulent avec un retard sur le calendrier. Qui plus est, la Russie a récemment proposé à l'Inde d'augmenter d'environ un milliard de dollars le montant du contrat.

----------------------------------

Si d'aventure l'Inde et le Pakistan se tapent sur le groin, nous verrons des hélicoptéres de chasse anti-soumarine russe contre des sous marins pakistanais de conception française.

Une nouvelle version des lanciers du Bengale?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Intox ?

Le Mossad utilise -t-il les informations publiques et légales

de Facebook en Syrie pour ...infiltrer ?

Youval Barzilaï, IsraelValley.com

Facebook réserve bien des surprises. Pratiquement toutes les semaines, les utilisateurs de Facebook se rendent compte que transmettre sans réserve des informations assez confidentielles sur sa propre vie n'est pas toujours recommandable.

[...]

Il est clair que de plus en plus de Services de Renseignements pensent aussi à utiliser FACEBOOK pour mieux comprendre et éventuellement infiltrer les réseaux sociaux.

La Syrie est un cas très intéressant car il règne dans ce pays un silence profond sur certains milieux.

Ainsi un secret de polichinelle en Israël est en train de devenir de plus en plus public. Les services du Mossad et de simples lecteurs israéliens curieux de savoir ce qui se passe en Syrie utiliseraient de manière tout à fait naturelle les infos et biographies de FACEBOOK en SYRIE.

Selon la presse arabe : ¿La Syrie a bloqué l'accès au site Internet Facebook, par crainte d'une ¿infiltration¿ israélienne via la célèbre plate-forme communautaire, selon des habitants et des médias.

[...]

Le quotidien libanais ¿As-Safir¿ rapporte que Facebook est bloqué depuis le 18 novembre. Selon le journal, les autorités ont pris cette mesure car de nombreux Israéliens accédaient à des groupes syriens¿.

Source: http://www.israelvalley.com/news/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Internet est décidemment difficilement contrôlable... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Défense/ Ecosse

La crainte de l'indépendance de l'Ecosse pousse les responsables de la défense Britannique à rechercher une base au sud de la frontière

[...]

En décembre dernier, le député conservateur James Gray a soulevé de façon inopportune une question que, a-t-il remarqué, le premier ministre a pour l'instant "éludé".

Le parlementaire du North Wiltshire [1] a souligné que, dans un Parlement Ecossais avec une majorité du SNP [2], il est possible que l'Ecosse se déclare non-nucléaire. Il a ajouté : "Dans ce cas, une dissuasion basée sur des sous-marins ne serait plus possible. Le premier ministre a-t-il pensé à une alternative qui pourrait être nécessaire dans ces circonstances ?"

Blair, désireux d'éviter toute référence à la position précise de la nouvelle flotte de sous-marins nucléaires, a refusé de répondre. "Je ne suis pas prêt à m'engager dans cette hypothèse, pour des raisons évidentes. Deuxièmement, mon sentiment est que la population de l'Ecosse est tout autant engagée pour la défense du Royaume-Uni que partout ailleurs."

A l'époque, Blair s'en est tiré avec ce pas de côté. Aujourd'hui cependant [3], alors que le parti Travailliste passe en chancelant d'un hiver maussade à un printemps stérile, et que les Nationalistes maintiennent leur avance dans les sondages d'opinion, la question de Gray est devenue inévitablement pertinente.

Pendant des décennies, le SNP a été convaincu que les missiles Trident finiraient par être expulsés de Faslane [4], de Coulport [5] et de l'Ecosse dans son ensemble. Aujourd'hui, comme le révèle Scotland on Sunday, il semble que même le ministère de la défense commence à prendre cette perspective au sérieux.

La direction du parti Travailliste savait depuis des années qu'elle devrait prendre une décision sur l'avenir de la dissuasion avant la fin de la décennie ¿ cela apparait clairement dans le programme du parti pour les élections de 2005. Alors qu'il n'a jamais été question d'un gouvernement mené par Blair refusant de renouveler ou de remplacer la dissuasion, il a tout de même dû investir des millions de £ en pour étudier les options disponibles.

Bien que le système actuel, basé sur les sous-marins Trident, n'atteigne sa fin de vie qu'en 2020, le processus de remplacement a en fait commencé il y a plusieurs années, avec des études approfondies et des recherches intensives, en coopération avec le Pentagone [6], dans une installation pour armes nucléaires largement agrandie à Aldermaston.

Le livre blanc, l'avenir de la dissuasion nucléaire du Royaume-Uni, que Blair a dévoilé en décembre dernier, était le point culminant de ce travail - mais il ne contient pas toutes les réponses.

"Le livre blanc fait preuve de prudence en face de l'incertitude," observe le Professeur William Walker, un expert nucléaire à l'Université de St Andrews [7] qui est l'autorité principale sur les relations politiques entre la dissuasion, l'Ecosse et le parlement de Westminster. "Est-il prudent de proposer de dépenser des milliards de $ dans le remplacement du système Trident afin de se protéger contre une menace future indéfinie, alors qu'il n'est pas certain que la dissuasion puisse être conduite de façon efficace en dehors de sa base en Ecosse et qu'il n'est pas certain non plus que le Royaume-Uni existe encore quand le nouveau système est supposé être installé ?"

La loi Ecossaise de 1998, donne à Westminster le contrôle de la défense et de la politique étrangère, ce qui signifie effectivement que les Ecossais n'ont rien à dire sur le fait que le système Trident reste ou pas.

Les Nationalistes ont promis de tenir un référendum sur l'indépendance dans les 3 ans de leur arrivée au pouvoir en Ecosse. Si le nombre d'anti-nucléaires dans l'électorat aide le parti à disposer de la majorité à Holyrood [8], cela pourrait être le premier pas sur la route de l'indépendance, et cela signifie au final indépendance des armes Britanniques.

"Une Ecosse indépendante fera des économies sur la défense," déclarait récemment un document politique du SNP. "pour commencer, nous ne payerons pas pour les Trident, le système d'armes nucléaires de la Grande-Bretagne qui est actuellement basé à Faslane sur le Firth of Clyde. Au cours de négociations d'indépendance, le SNP insistera sur la suppression des Trident, mais leur retrait complet d'Ecosse. A part être moralement et militairement injustifiable, Trident est aussi extrêmement couteux."

Cependant, même si le mouvement vers l'indépendance est ralenti, ou retardé, le ministère de la défense pourrait tout de même faire face à d'énormes obstacles l'empêchant d'affirmer son autorité légitime en Ecosse.

Des militants anti-nucléaires soulignent que malgré - ou peut-être à cause de - la présence de Trident en Ecosse, le niveau d'opposition à la dissuasion dans le pays est beaucoup plus élevé qu'ailleurs, et rassemble des groupes divers dont des politiciens et les églises.

"Les sondages montrent clairement que l'opposition aux armes nucléaires est plus forte en Ecosse qu'au sud de la frontière d'environ 10%, donc le sentiment anti-nucléaire est plus fort à la base," indique John Ainslie, coordonnateur de la Scottish Campaign for Nuclear Disarmament. "Un sondage anonyme de tous les parlementaires écossais effectué par la BBC montrait que 30 sur les 59 avaient déclaré qu'ils y étaient définitivement opposés."

Une administration indépendantiste à Holyrood pourrait facilement provoquer un référendum sur le maintien en Ecosse des Trident.

Le SNP a déjà prévenu de son enthousiasme pour des espiègleries dans le blocage du processus de remplacement des missiles Trident : par exemple, au travers d'un péage d'un million de £ pour chaque transport nucléaire utilisant les routes d'Ecosse.

A St Andrews, Walker, dans un document complet sur le sujet, destiné à un comité parlementaire enquêtant sur la viabilité des projets de Trident, a écrit : "Le SNP a déjà signalé qu'il allait réduire à néant la coopération sur Trident par différents moyens politiques et légaux s'il gagne la majorité au Parlement Ecossais."

Le gouvernement a surmonté par le passé des campagnes de désobéissance civile. Mais il n'a jamais eu à faire face à la force dirigée et assistée par une administration légitimement élue à l'intérieur de ses propres frontières. Par conséquent, les investigations approfondies sur le futur de la dissuasion Britannique ont comporté des discutions sur l'endroit où elle devrait être basée.

Bien que Blair ait rejeté la demande polie de Gray comme une "hypothèse" - et Walker a accusé le ministère de la défense de mettre "la tête dans le sable" - le ministère a suivi avec un intérêt motivé les machinations politiques au nord de la frontière.

"Il est logique que nous devions regarder d'autres sites pour baser les sous-marins et pour stocker les missiles," a déclaré un haut-responsable du ministère de la défense. "Nous devons regarder tout ce qui pourrait avoir un impact sur ce projet, et la possibilité d'un changement dans l'accord de dévolution [9] - même s'il peut paraitre éloigné - est l'un de ces facteurs."

Le résultat a été la résurrection des 9 alternatives étudiées au départ en même temps que Faslane quand le gouvernement Macmillan cherchait un base pour les sous-marins Polaris, il y a plus de 40 ans. Compte-tenu que 5 sont aussi en Ecosse, le ministère de la défense n'a plus que 4 possibilités qui pourraient être décrites de loin comme des options de repli - Milford Haven, au Pays de Galle, et Portland, Falmouth et Devonport sur la côte sud de l'Angleterre.

Selon ce qui a été dit à Scotland on Sunday, Devonport, où les 4 sous-marins de la classe Vanguard sont rechargés et rééquipés, était considérée comme la meilleure option suivante - bien que loin derrière Faslane, puisqu'il ne dispose pas d'une installation comparable au Royal Naval Armaments Depot de Coulport.

Dans son mémorandum finement construit, Walker avertissait que "la politique des Trident et son remplacement sont inextricablement liées avec la politique de l'Union, probablement au détriment des 2". Dans les prochaines semaines, mois et années, puisque tous les 2 font face à la perspective de la dissolution en même temps que la stratégie de défense à long terme du Royaume-Uni, l'Ecosse verra à quel point il a raison.

Notes :

[1] Dans le sud-ouest de l'Angleterre.

[2] Scottish National Party : Parti indépendantiste écossais.

[3] Les élections au Parlement Ecossais ont lieu le 3 mai prochain.

[4] La base des sous-marins.

[5] L'endroit où les missiles sont stockés.

[6] Les missiles Trident sont achetés par la Grande-Bretagne aux Etats-Unis.

[7] Première université d'Ecosse.

[8] Le Parlement Ecossais.

[9] Accord d'autonomie, transfert de certains pouvoirs du Parlement de Westminster à celui d'Ecosse.

Référence :

The Scostman (Grande-Bretagne)

Source:

http://www.corlobe.tk/article4925.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

300 ans après le traité d'union... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

ONU/ Nucléaire iranien.

Iran : Ban Ki-moon insiste sur le respect des résolutions du Conseil de sécurité

7 décembre 2007 ¿ Lors d'une rencontre avec la presse hier, le Secrétaire général a rappelé l'obligation qui s'impose à l'Iran de respecter les résolutions du Conseil de sécurité et de poursuivre sa coopération avec l'AIEA, malgré de récentes informations sur l'abandon en 2003 d'un programme d'armes nucléaires.

« En ce qui concerne le programme nucléaire iranien, ma position est qu'il est important que le gouvernement iranien respecte pleinement les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et qu'il travaille de bonne foi avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pour exécuter le programme de travail qu'ils ont négocié », a déclaré Ban Ki-moon devant la presse à l'issue d'une réunion avec les membres du Conseil de sécurité.

« Parallèlement, les autorités iraniennes devraient clairement faire connaître leurs activités passées dans le domaine nucléaire ».

« Une fois de plus, c'est aux Etats membres du Conseil de sécurité de décider des mesures qu'ils souhaitent prendre sur la question », a-t-il ajouté.

« Je crois comprendre que les autorités iraniennes ont arrêté le programme d'armement nucléaire à l'automne 2003. Mais jusqu'à ces derniers jours, l'Iran continuait d'enrichir [de l'uranium] en dépit des résolutions du Conseil de sécurité », a fait observer le Secrétaire général.

« Il est vrai qu'aux termes du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), les Etats parties ont le droit de recourir à l'énergie nucléaire à des fins civiles, mais cela ne va pas sans conditions. Les Etats parties doivent pleinement respecter les réglementations destinées à la vérification et se soumettre à de stricts programmes de vérification », a-t-il rappelé.

Le 4 décembre dernier, l'AIEA avait salué un rapport des services de renseignement américains concluant que l'Iran avait abandonné son programme militaire iranien en 2003, estimant que cela confirmait ses propres évaluations.

L'AIEA soulignait toutefois que l'Iran devait encore « clarifier plusieurs points aspects de ses activités nucléaires présentes et passées.

Source:http://www.un.org

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Terrorisme/ attentat à Alger.

Alger : condamnation du Conseil de sécurité

les recherches se poursuivent sous les décombres

11 décembre 2007 ¿ Alors que le Conseil de sécurité s'est joint aux condamnations de l'attentat contre les Nations Unies à Alger, sur le terrain l'ONU n'est pas encore en mesure de donner un décompte définitif des victimes parmi son personnel.

« Nous continuons à faire des recherches dans les hôpitaux et sur le lieu de l'explosion, et il nous faut une preuve du décès avant de rendre toute information publique », a déclaré aujourd'hui la porte-parole adjointe du Secrétaire général, Marie Okabe.

La porte-parole a néanmoins indiqué qu'au moins cinq morts seraient à déplorer parmi le personnel des Nations Unies.

« A 10h30 ce matin, heure d'Alger, une voiture a explosé dans une rue adjacente au bâtiment du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), qui abrite le personnel du Programme alimentaire mondial (PAM), de l'Organisation internationale du Travail (OIT), du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) et du Département de la sécurité », a-t-elle expliqué.

Elle a précisé que 40 membres du personnel international se trouvaient en Algérie aujourd'hui, dont 21 s'y trouvant à titre temporaire. Il y a aussi 115 membres du personnel local dans le pays.

Par ailleurs, dans une déclaration présidentielle adoptée aujourd'hui, le Conseil de sécurité « condamne dans les termes les plus énergiques les attentats terroristes perpétrés à Alger, à proximité de la Cour suprême et de locaux des Nations Unies, le 11 décembre 2007, qui ont fait de nombreux morts et blessés et exprime sa profonde sympathie et ses condoléances aux victimes de cet acte de terrorisme odieux et à leurs proches, ainsi qu'au peuple et au gouvernement algériens ».

« Le Conseil souligne qu'il faut traduire en justice les auteurs, organisateurs et commanditaires de cet acte de terrorisme inqualifiable et ceux qui l'ont financé et demande instamment à tous les états, conformément aux obligations qui leur incombent en vertu du droit international et à ses résolutions 1373 (2001) et 1624 (2005), de coopérer activement avec les autorités algériennes à cette fin ».

Source: ONU

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Espionnage russe/Israël

Le Centre Culturel Russe en Israël couvrirait une antenne du FSB

(Agence des services secrets Russes)

IsraelValley.com

mardi 11 décembre 2007

Selon les renseignements israéliens, le nouveau Centre Culturel de l'ambassade russe de Tel-Aviv couvrirait une antenne des services secrets russes (FSB, ex-KGB), dont le but serait de persuader les émigrants russes de retourner s'installer en Russie.

Le centre culturel, qui a été inauguré il y a environ deux mois, est dirigé par un responsable russe qui, selon les services de renseignement, aurait travaillé pour les services secrets soviétiques, le KGB. L'ambassade russe n'a pas commenté ces allégations.

Les services de renseignement sont persuadés que le centre culturel russe qui a ouvert il y a deux mois sur la rue Geula à Tel-Aviv, est une couverture pour la branche locale des ¿Sons of the Homeland¿.

[...]

Après son élection en 2000, Poutine a créé les ¿Sons of the Homeland¿ pour maintenir la communication entre la Russie et ses émigrés. Par la suite, Poutine a chargé le groupe de ramener le maximum de Russes, avec en priorité ceux ayant des professions hautement qualifiées.

[...]

Quelques Israéliens ont déclaré avoir reçu des offres de travail en Russie. ¿On m'a offert un travail dans un institut de recherche à Moscou pour 15 000 dollars par an¿, a déclaré un professeur universitaire, qui a été en contact avec le centre culturel. Il a mentionné des incitations additionnelles, comme un appartement.

Le centre culturel est dirigé par le Dr. Alexandre Kryukov, un expert russe de la culture israélienne avec un vaste réseau de contacts en Israël, qui a également traduit un certain nombre de livres de l'hébreu en russe. Quand le gouvernement russe a annoncé l'année dernière sa nomination en tant que diplomate à l'ambassade russe de Tel-Aviv, le Shin Bet a essayé de l'empêcher de recevoir un visa, citant son passé d'espion du KGB. Cependant, la Russie a insisté, et Israël a approuvé afin d'éviter un incident diplomatique.¿

Source : Haaretz

Renseignement/nucléaire iranien

Les spécialistes du renseignement britannique sont dubitatifs après la publication d'un rapport américain selon lequel l'Iran a interrompu son programme d'armement nucléaire en 2003.

"Nous sommes sceptiques" à propos du nouveau rapport NIE (National Intelligence Estimates, évaluation du renseignement) annonçant que l'Iran aurait arrêté son programme nucléaire militaire, déclare ce responsable.

"Ce n'est pas comme si le renseignement américain était considéré comme brillant dans la région", ajoute-t-il. Selon lui, les espions américains auraient pu se laisser intoxiquer par des responsables iraniens qui se doutaient qu'ils étaient sous écoute.

Source : http://canadianpress.google.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Espace/ Chine

Le président de la République populaire de Chine a déclaré hier à Bejin : « L'exploration chinoise de l'espace intersidéral a uniquement des objectifs pacifiques ».

Nous ne sommes pas obligés de le croire

--------------------------

Espace/ un lien intéressant

La revue de presse Etats-Unis ESPACE est diffusée gratuitement, par courrier électronique exclusivement, sur simple demande de votre part. Pour la recevoir toutes les semaines, et vous tenir ainsi informé, en français, de l'actualité spatiale américaine, il vous suffit de vous abonner.

Ici :

http://www.france-science.org/home/page.as...mp;LNG=fr#22700

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Terrorisme/ Alger/ personnel ONU

Neuf fonctionnaires des Nations Unies figurent parmi les victimes confirmées des attentats à la bombe qui ont frappé hier le bâtiment du PNUD à Alger.

Il s'agit de Babacar Ndiaye, du Sénégal, du département de la sécurité, de Hanniche Abel-Rahim, de l'Algérie, de l'Organisation internationale du Travail (OIT), et de Nabil Slimani, de l'Algérie, du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) a perdu Adnane Souilah et Kamel Sait, tous deux de l'Algérie.

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) déplore le décès de Hind Boukroufa et Djamel Rezzoug, tous deux de l'Algérie et de Steven Olejas, du Danemark.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) déplore la disparition de Gina Luna, des Philippines.

Cette liste n'est malheureusement pas close puisqu'il s'agit des personnes dont la mort a été confirmée et dont les familles ont été contactées.

Il reste encore des personnes portées disparues, a souligné la porte-parole adjointe du Secrétaire général, Marie Okabé.

Hier la porte-parole rapportait la mort d'au moins 11 fonctionnaires des Nations Unies.

L'Assemblée générale a observé une minute de silence en l'honneur des morts et des blessés.

Par ailleurs, le Secrétaire général a dépêché le directeur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Kemal Dervis, sur le terrain.

Ce dernier a espéré « qu'au-delà des condamnations, la communauté internationale apprécierait l'importance de prendre des mesures concrètes pour soutenir les Nations Unies et les travailleurs humanitaires et du développement ».

Source: http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?N...mp;Cr1=attentat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Terrorisme/ OBL

WASHINGTON, 13 décembre

- RIA Novosti.

La Chambre des représentants du Congrès américain a augmenté le montant de la récompense promise pour la capture d'Oussama Ben Laden, dont la tête est désormais mise à prix pour 50 millions de dollars contre 25 auparavant, a annoncé à RIA Novosti un représentant de cette institution.

Source: http://fr.rian.ru/world/20071213/92201683.html

------------

Ca devient intéressant et si on montait une équipe?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Terrorisme/USA

Un jury fédéral de Cleveland a inculpé Ahmed Zubair, 28 ans, et son cousin Ahmed Khaleel, 27 ans, de «complot en vue de commettre des attaques terroristes contre des Américains à l'étranger».

Les deux hommes résidant à Chicago sont déjà poursuivis dans une autre affaire de terrorisme, impliquant Mohammed Zaki Amawi.

Ils risquent jusqu'à la prison à vie et une amende de 250 000 dollars.

Source: AFP Washington.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Economie/technologie spatiale

upgrade to rival EU

by Staff Writers

Washington (AFP) Nov 26, 2007

The US military is working on super-powerful updates to its GPS satellite navigation technology to try to trump the rival European Galileo project which just received key funding, experts say.

Source: http://www.gpsdaily.com/reports/US_plans_G...val_EU_999.html

L'armée US entend améliorer son GPS. L'objectif étant de contrecarrer son rival européen Galileo. Les USA ont annoncé une nouvelle génération de GPS : le GPS III. Il sera équipé d'un système de transmissions plus puissant, d'un système de positionnement plus puissant et sera « durci ». afin de rendre le brouillage plus difficile.

Composé d'une série de 32 satellites, la première série de lancements est prévue pour l'année 2013.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)
-------------------------

Espace/ un lien intéressant

La revue de presse Etats-Unis ESPACE est diffusée gratuitement, par courrier électronique exclusivement, sur simple demande de votre part. Pour la recevoir toutes les semaines, et vous tenir ainsi informé, en français, de l'actualité spatiale américaine, il vous suffit de vous abonner.

Ici :

http://www.france-science.org/home/page.as...mp;LNG=fr#22700

Tiens faudra que j'aille faire un tour :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant