stop ou encore

Chapacha Membre+ 21 021 messages
Folle de chats, yo !‚ 48ans
Posté(e)

Me voilà une dernière fois sur ce topic. Je viens juste dire pourquoi ça fait longtemps que je ne lis plus. Mais contrairement à toi, je vais y mettre les formes et argumenter. Au début j'ai bien aimé, et c'est vrai que j'ai trouvé ça bien écrit. Puis j'ai été déçue. Je suis revenue pour aski, tant ses appels étaient bruyants ( ;) aski !), et comme tu ne voulais pas condescendre à livrer ta prose à une seule personne, j'ai dit "encore" juste pour elle.

Mais suite à certains évènements, je ne peux plus mentir. Ce n'est au fond à mon sens qu'une histoire banale, mêlant suspense, tueurs à gage, violence et la touche de sexe indispensable à tout best-seller. Un livre peu original, froid et sans âme.

Je te souhaite de recevoir toute la considération que tu mérites, à la mesure de celle que tu donnes aux autres.

PS : au cas où tu voudrais me répondre à ta manière, sache que je n'ai pas de blog.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)
Et hop un fan de +. Aski, v'là du soutien :D !

(me demande si Sonia va pas tomber amoureuse du sale con ?...)

ah..., si c'était si simple ... mais c'est pas un livre pour les petites filles, et la vie c'est bien plus compliqué. mais je sais que je t'apprends rien.

A plus...

;) Si j'avais raison, je serais déçue même ! Trop gentillet, trop attendu, trop mary higgins clark mâtiné d'harlequin !! Ton héoïne est plutôt du style à le dégommer si le moindre sentiment amoureux venait la troubler ! :coeur:

:o:o:o :D :D :D :D :D :D :o° :D :p :p :coeur: :p :coeur::coeur::coeur::coeur::coeur::coeur::coeur:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Edward Membre 108 messages
Forumeur inspiré‚ 28ans
Posté(e)

Encore, encore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)

Avant l'aube on irait sur la plage ne pas regarder les étoiles dans le ciel observer leur réflexion sur la mer plate tu me poserais cette question qui commence par pourquoi je te répondrais aussi simplement que possible ( plus tard rentré à Paris tu lui diras que faire l'amour avec moi oui certainement oui m'aimer non ) sur la plage je comprendrais que tu n'es qu'une enveloppe délicieuse pleine de confettis j'aime ton joli cul dans ton jean au-dessus de tes longues jambes ta très belle gueule mais les yeux bleus les confettis ne sont jamais que des preuves de trous je ne sais rien faire moi avec des trous absents

rentrés à l'hôtel dans la chambre tu diras que tu as mal je sais c'est grave et ça s'aggrave je sais malgré les cachets et le shit tu as mal tu resteras là assis par terre près du lit le dos appuyé sur le mur je mettrai ma main sur ton sexe je te ferai jouir comme ça avec ma main je fais ça si bien plus tard il faudra partir pour l'aéroport tu prendras de la distance comme si tu ne me connaissais pas les hommes sont comme ça

fragiles pas même la reconnaissance du ventre l'amour n'existe pas seulement la construction brique après brique petite vie médiocre vendue sur plans architecture pyramidale étages accumulés fondations absentes. Boum!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)

Aussi bien le voyage retour se ferait comme ça l'autocar filant la route vers l'aéroport précédé par la voiture de location lui au volant et ses deux prostituées blondes la plus jeune appartement meubles voiture aux frais de la maison la moins jeune job en or relationnel sexuel aux frais de la maison on s'arrêterait à mi-chemin dans un de ces snacks anonymes pour petit-déjeuner on vannerait les deux blondes pas trop méchamment on garderait les insultes pour le car à l'abri derrière les vitres fumées pas risquer son boulot pour un mot malheureux un mot qui ne dépasserait pas la pensée lui serait trop fidèle au-contraire.

A l'aéroport c'est lui qui prendrait mon sac pas toi tu m'aurais volé ça aussi ( plus tard bien plus tard je le reverrai à cette fête et son regard glissera sur moi comme sur une vitre trop bien lavée ) je n'oublierais ni son nom ni son prénom et son regard ce soir là quand on dansait sans pudeur mes jambes autour de ta taille devant tous ces gens qui nous connaissaient croyaient nous connaître .

Orly Sud on se quitterait je crois dès l'aéroport ton meilleur ami m'accompagnerait pourtant jusque chez moi un hasard une amie très mariée à visiter il me dirait que mon appartement fait arabe à cause de la couleur des murs je penserais qu'il est jaloux parce-que tu es beau et pas lui parce-que tu me fais l'amour et pas lui plus tard je comprendrais que les confettis se reconnaissent entre eux quelle que soit l'enveloppe le café offert et bu il partirait sur le pas de la porte il s'arrêterait pourtant les yeux dans les yeux il trouverait le courage de sa lâcheté de tes mensonges petit bâton de dynamite abandonné derrière lui comme un au-revoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Acharon Membre 2 217 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Un esprit libre c'est bien mais en littérature s'affranchir de la ponctuation est un peu dangereux .

Modifié par Acharon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)

Pas du tout. Et. Où as-tu vu de la littérature. Et. Il y a des affranchissements bien plus dangereux que celui-là. Et; Le danger est toujours très relatif. Affaire de point de vue. Et : merci d'avoir lu. Et : dommage de se focaliser sur les détails.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)

DEDICACES

Probablement quelques temps on ne se verrait plus la vie reprendrait quotidienne amère tu partirais quelques jours dans ta campagne près de la mer où les camemberts fleurissent dans les pâquerettes et les boutons d'or on se retrouverait sans l'avoir prévu un matin férié où nous serions là comme en vacances mais au travail tu me dirais ce que tu m'as dit ce jour-là ( je n'ai pas oublié le mot ni ma surprise ) alors

on recommencerait on essayerait encore un peu tu proposerais ce week-end avec toi certainement tu avais envie de moi là-bas la maison la plage ta famille tes amis je refuserais parce-qu'elle serait là je ne veux pas de son regard sur moi de ses yeux qui salissent de ses mots qui mentent le lendemain je te dirais que c'est fini.

Un jour la prostituée blonde ( la moins jeune ) demandera comment ça va avec D. je dirai c'est fini elle demandera il a quelqu'un je répondrai non pas que je sache non alors c'est toi qui a quelqu'un non plus c'est fini c'est tout c'est comme ça elle dira c'est dommage il est si beau et puis il est sympa tout le monde l'aime je fermerai doucement la porte derrière moi en sortant du bureau.

Un matin bien plus tard trop tard beaucoup trop tard la dynamite explosera dans ma tête je comprendrai ce qu'elle a fait ce que tu as fait ce que vous avez fait petits sachets de confettis disséminés dans ma vie bombe à retardement métastases assassines fragmentations salopes.

à D.

à F.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)

RAVE

Un papillon sur une branche

Ailes déployées comme vendange

Fleur de juillet poudre le nez

Rêve de soi déguenillé

Brume de chaleur en suspension

Nappe la table des illusions

Epouvantail sur champ de blé

Rêve de toi déguenillé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)
RAVE

Un papillon sur une branche

Ailes déployées comme vendange

Fleur de juillet poudre le nez

Rêve de soi déguenillé

Brume de chaleur en suspension

Nappe la table des illusions

Epouvantail sur champ de blé

Rêve de toi déguenillé.

Frontière - suite. ( épisode précédent page 18 )

Merci pour ça. Personne n'aurait pu me reconnaître. Sur la plage, je faisais sensation. Sensation nouvelle. Pas l'habitude. Les regards des matous qui évaluent la marchandise. Les regards des femmes qui évaluent le porte-monnaie.

Je m'étais offert une aventure avec un gars du coin. Gentil.

Modifié par pocahontas59

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)
Frontière - suite. ( épisode précédent page 18 )

Merci pour ça. Personne n'aurait pu me reconnaître. Sur la plage, je faisais sensation. Sensation nouvelle. Pas l'habitude. Les regards des matous qui évaluent la marchandise. Les regards des femmes qui évaluent le porte-monnaie.

Je m'étais offert une aventure avec un gars du coin. Gentil. Pas compliqué. Intelligent mais pas trop non plus. Une bonne couverture. Ravi de se trimballer la bombe de l'été. Cà lui ferait des souvenirs. Il dormait à la maison, régulièrement. " Sonia, pas de doutes, aucun doute. Normale ".

J'étais une belle fille qui s'envoyait un beau gars. On sortait en bande, copains, copines.

Restau. Ciné. Boîtes. Les jolies vacances de la si jolie fonctionnaire.

Un jour, on est allé au port, à l'arrivée des bateaux. Envie de langoustines, de poisson frais. Il avait des copains marins. Dix-sept heure trente, le quai noir de monde. Les marins déchargent les bateaux, entassent les caisses sur les chariots. Sous la criée, on gêne, le type nous renvoie vers le bateau, on sort, je tourne la tête, il est là. Grand, beau, bronzé, le sourire d'un top model.

La dangerosité du tueur.

Il est à cinq mètres, noyé dans la foule qui ondoie sur le quai. Il me regarde. Sourire. L'autre me tire par la main, m'entraîne, je me retourne, il a disparu.

***

Le soir, j'ai prétexté un mal de tête, trop de soleil; je lui ai demandé de bien vouloir me laisser seule. Il est parti sans faire d'histoire, c'était un vrai gentil. Le jour déclinait tout juste, il était vingt-deux heures. Ici, à l'ouest, le soleil se couche plus tard.

J'ai fermé les volets, verouillé la porte. Je me suis couchée avec un bouquin, mais impossible de lire. Les émotions que j'avaient retenues toute la soirée m'ont envahies, et j'ai écouté mon coeur qui cognait trop fort.

Je savais ce que ça voulait dire. J'étais allée trop loin, c'était fini. Ils avaient décidé de me supprimer.

Ils me l'avaient envoyé. Mon ami le tueur. J'ai essayé de faire la paix, de prendre du recul.

Après tout, j'avais vécu, de drôles de trucs, j'avais fait mes propres choix. Et puis, j'avais été prévenue. "Sonia, rappelle-toi, tu vas, ça va, tu déconnes, c'est fini ".

J'ai fini par m'endormir, tard, la porte fermée à clef, protection dérisoire contre celui qui allait m'apporter la mort, je le savais, j'étais prête.

Le lendemain matin, je me suis réveillée. Toujours en vie. Ca s'est passé sur le marché.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)
Un esprit libre c'est bien mais en littérature s'affranchir de la ponctuation est un peu dangereux .

O mais qu'est ce que tu crois? :smile2: "Pisqu'on"a la primeur d'un roman, on peut bien se "fendre" de quelques points, virgules non? ;)

La désinvolture, moi, ça me fait rigoler.

Les posts de la page 19, on les "colle" oû?

Modifié par mamidu67

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
Pas du tout. Et. Où as-tu vu de la littérature. Et. Il y a des affranchissements bien plus dangereux que celui-là. Et; Le danger est toujours très relatif. Affaire de point de vue. Et : merci d'avoir lu. Et : dommage de se focaliser sur les détails.

En matière d'écriture (et je ne parle même pas de littérature), la ponctuation n'est pas un détail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)

Amen. La ponctuation, ce n'est effectivement pas un détail ( j'étais prise par le temps quand j'ai répondu, je suis allée au plus court ), c'est à contrario le débat de la forme et du fond. Pour ma part, le fond m'importe; La forme également, MAIS je me permet de jouer avec, de l'adapter à ce que je veux laisser entendre, si tant est que l'on puisse entendre des mots, et je pense que oui, et je prend la liberté d'en faire absolument ce que je veux, de la forme et donc de la ponctuation, et point-virgule à la ligne

;

ET

de très grands écrivains ont pris des libertés par rapport à l'utilisation " classique " de la ponctuation; Je me demande si je ne suis pas hors sujet//là, peut-être je vais avoir une mauvaise note et maman va encore me priver de dessert. Finalement, je suis tout à fait d'accord avec toi, la ponctuation n'est pas un détail.

et merci pour la visite; :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)
O mais qu'est ce que tu crois? :smile2: "Pisqu'on"a la primeur d'un roman, on peut bien se "fendre" de quelques points, virgules non? :sleep:

La désinvolture, moi, ça me fait rigoler.

Les posts de la page 19, on les "colle" oû?

Merci pour la visite. Mais c'est tout sauf de la désinvolture. En vérité. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)

[quote name='pocahontas59' date='samedi 21 mars 2009 à 15h52' post='3280808'

.... et je prend la liberté d'en faire absolument ce que je veux, de la forme et donc de la ponctuation, et point-virgule à la ligne!

Ben si ça ce n'est pas de la désinvolture... Cest quoi?

allez va!!! continue!!! ça secoue un peu le cocotier des conventions et je m'amuse beaucoup!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)
[quote name='pocahontas59' date='samedi 21 mars 2009 à 15h52' post='3280808'

.... et je prend la liberté d'en faire absolument ce que je veux, de la forme et donc de la ponctuation, et point-virgule à la ligne!

Ben si ça ce n'est pas de la désinvolture... Cest quoi?

allez va!!! continue!!! ça secoue un peu le cocotier des conventions et je m'amuse beaucoup!!!

Merci merci. Je ne sais pas ce que c'est en vérité ou plutôt si mais je l'expliquerai pas ici. ( La citation en bas de ton profil me fait hurler de rire ). :smile2: ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamidu67 Membre 4 733 messages
pas membre +‚ 107ans
Posté(e)

Moi c'est la tienne qui me fais hurler de de rire!!! même pas un :"Madame il fait grand vent et j'ai tué trois loups"!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pocahontas59
Invité pocahontas59 Invités 0 message
Posté(e)

Ma doué ! Je les tue pas les loups. Les loups sont mes amis. J'ai pas de signature/citation parce-que j'ai rien à dire, et la technique ça me fatigue et ça marche jamais comme je veux. Merci pour ton humour ravageur, je vois que les années ne l'ont pas entamé. :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant