Aller au contenu

Abus de main doeuvre étrangere


Messages recommandés

transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Tony Cotrone, le dirigeant de la société Sogebat, qui ne payait plus ses ouvriers polonais depuis deux mois, a été placé en garde à vue jeudi. Accompagnés par le Comité opérationnel de lutte contre le travail illégal (Colti), les gendarmes ont perquisitionné le siège de la société, situé à Montauroux dans le Var. Les 54 Polonais que la société employait sur un chantier des Pyrénées-Orientales, et qui avaient dû se tourner vers la mairie d'Eyne pour se nourrir et se loger, ont finalment obtenu le versement de la totalité de leurs salaires jeudi.

Une bataille qui n'est pas une première en France, loin de là. Les travailleurs étrangers sont régulièrement victimes de patrons peu scrupuleux avec la législation, profitant d'une main-d'oeuvre facile à abuser. Les Polonais avaient été recrutés pour la construction de 142 résidences de vacances à Eyne. N'ayant pas touché un centime depuis deux mois, ils avaient cessé toute activité sur le chantier.

Il y a deux ans, à la même époque, sur le chantier naval de Saint-Nazaire, treize électriciens polonais se mettaient en grève pour retard de salaire et heures supplémentaires impayées. En décembre 2007, douze maçons polonais, engagés temporairement en Haute-Savoie, percevant à peine 150 euros de salaire, se retrouvent sans nourriture, sans logement et sans billet retour pour la Pologne. La liste des exemples n'est pas exhaustive, la rubrique "faits divers" des journaux en relate régulièrement.

Irrégularité de séjour et irrégularité de travail

Les travailleurs étrangers ignorent le droit du travail français. Les employeurs jouent de cette faiblesse -ajoutée à la barrière de la langue- pour les embaucher sans contrat, ou leur faire signer des documents illégaux... Dans l'affaire d'Eyne, une dizaine d'ouvriers travaillaient sans contrat, le reste ayant signé des contrats nouvelle embauche (CNE), pourtant réservés légalement à des entreprises de vingt salariés maximum.

De même, ces forçats du BTP ne sont pas toujours déclarés aux services de l'inspection du travail. Ainsi, Tony Cotrone avait omis cette formalité imposée par la législation: aucun des Polonais n'était déclaré et n'avait passé la visite médicale de rigueur. "Ces employeurs jouent sur l'irrégularité de séjour ou sur l'irrégularité du travail, voir les deux" explique Catherine de Wenden, directrice de recherche au CNRS. "Ils en profitent pour faire chanter ces travailleurs":

Les travailleurs exploités sont souvent originaires de l'Europe de l'Est ou du Maghreb. Les Polonais sont très recherchés, notamment dans le secteur du bâtiment. Nombreuses sont les petites annonces sur Internet intitulées "Recherche travailleur polonais". Réputés pour être des travailleurs sérieux, dociles et se fondant bien dans le paysage, comme l'explique Catherine de Wenden:

Le BTP n'est pas le seul secteur à user de ces pratiques: l'agriculture, le textile et la restauration ne sont pas en reste. Dans ces entreprises, l'effectif nécessaire à l'activité fluctue tout au long de l'année, et le statut des travailleurs sont encore très précaires. Les Polonais ne rechignent pas à prendre ces emplois, même avec des salaires faibles. D'autant que, malgré les heures supplémentaires impayées, ils gagnent jusqu'à dix fois plus que dans leur pays d'origine, commente Catherine de Wenden:

Lorsque les travailleurs tentent de faire valoir leurs droits, trouver les responsables de leur sort est un vrai casse-tête. Les prud'hommes ne peuvent traiter ces affaires que si l'employeur est bien identifié. Mais, dans le BTP, les entreprises recourent à une multitude de sous-traitants qui se renvoient la balle constamment. La sous-traitance est très mal encadrée dans la législation française.

Le casse-tête se complique lorsque ce sont des entreprises étrangères qui recrutent pour le compte d'entreprises françaises... Celles-ci disparaissent parfois dans la nature, comme en Haute-Savoie cet hiver. Bien souvent, aucun contrat, ni aucune garantie n'ont été préalablement établis, laissant les ouvriers à leur propre sort.

"Le système fonctionne si les truands ne sont pas trop gourmands"

A l'union départementale de la CGT de Haute-Savoie, qui a été confrontée à de nombreuses reprises à ce type d'injustices, on s'inquiète d'un problème encore trop silencieux.

"Même si la loi n'est pas respectée, ces situations n'apparaîssent pas dans l'actualité tant que les ouvriers sont payés. Le système fonctionne si les truands ne sont pas trop gourmands".

Apres on va dire qu on ne comprend pas qu il y ai des sans papiers
:o
.

Il faut aussi savoir qu il n y a pas si longtemps les Magrebins qui travaillais en France n avait pas le droit de dépenser leur retraite dans leur pays d origine.
:o

Alors faut savoir ce qu on veut
il faut vraiement arretter l hypocrisie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 40ans
Posté(e)

Eh hombres, tu n'as pas peur qué la chicas elle ferme ton sujet ( avec l'accent chicanos ) :o

Parceque ces derniers temps elle fais pas mal de strick !!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)
Eh hombres, tu n'as pas peur qué la chicas elle ferme ton sujet ( avec l'accent chicanos ) ;)

Parceque ces derniers temps elle fais pas mal de strick !!!!!

Maké yé fait oune soujet qui va avec oune topiq a cet effet (avec l accent ).Yé soui révolté dé voir oune tel abous des hombres étrangers. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rouzies
Invité rouzies Invités 0 message
Posté(e)

On aura beau détaxer les heures sup ça ne changera rien.

Beaucoup de grosse entreprise surtout BTP utilise ce genre de procédés.

C est un bizness underground meme certaine colectivitées le font (voir l entreprise qui a rénové le lieu d habitation de Sarko).

Apres on s éttonne que les sans papiers vienne en France ? ;) .

Trop d hypocrisie en effet. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lily12 Membre 2 037 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)

On arrivera jamais a juguller l immigration avec ce type de comportement sans compter que ces personnes contribuent a casser les prix du marché.

Beaucoup sont des sans papiers ayant un travail non déclaré on profitte de leur misere et deleur situation les peines ne sont pas assez lourdes pour ceux qui profitte de ces pauvres gens.

D ailleur y a t il vraiement une lutte contre ces abus ou est ce juste une lutte de façade?.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 40ans
Posté(e)

Tu sait l'emploi des polonais n'est pas illegal, puisque en general ils sont sous traité, par contre le coup de la main d'oeuvre est allucinante !!!!, dans le 06 comme dans le 83, les boites italiennes cartonne, en mettant pas mal de boite francaise au carreaux, pourquoi?, s'est sur les charges ne sont pas les memes, mais surtous les patrons francais sont tres gourmand !!!!! surtous ca !!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Bien cet article, il retrace mieux que je ne l'avais fait ma réponse à Davoust sur sa question de l'immigration et de l'économie.

Quant à l'état, ben oui c'est le plus gros employeur de clandestins puisqu'il est le plus gros donneur d'ordre du pays dans le BTP.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yiauthli VIP 4 197 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

La chica, elle trouve que c'est une excellente idee d'avoir reposter l'article. ;)

On peut etre hors sujet quelque part et vraiment interessant ailleurs... d'ailleurs, ne suis je pas moi meme un peu hors sujet ici ?

Je ferais mieux de filer avant de me faire virer ...

Edit: Et non, un polonais etant membre de l'union europeenne il n'est pas sans papiers. Et par consequent, non il n'est pas necessaire de passer par un sous traitant. Et oui, il y en a de plus en plus en France sur les chantiers, il y a meme des voyages de recrutement organise par les entreprises de batiment...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 40ans
Posté(e)

Sous traiatant, ca consiste a prendre une entreprise pour executé des taches qui sont attribué au lot concerné !!!!, oui des entrprises polonaise comme italiennes peuvent etre pris comme sous traitant, rien ne l'interdit.

Q.84 : Comment sait-on si les salariés étrangers sont autorisés à travailler en France ?

Certains salariés bénéficient de la libre circulation et n'ont pas besoin de titre de travail :

- les ressortissants des Etats membres de l'Union européenne : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Grèce, Finlande, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays - Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède. Chypre, Malte, République tchèque, Estonie, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Pologne, Slovénie et Slovaquie ;

- les ressortissants des autres Etats parties à l'accord sur l'Espace économique européen : Islande, Liechtenstein et Norvège ;

- les ressortissants de la Confédération helvétique.

Le ressortissant extracommunautaire employé par une entreprise établie dans un pays communautaire et titulaire d'un titre de travail délivré par cet Etat membre, peut être détaché en France sans autorisation de travail supplémentaire.

Les entreprises établies dans un pays tiers qui emploient des ressortissants extra communautaires doivent demander une autorisation provisoire de travail (APT) auprès de la direction départementale du travail de l'emploi et de la formation professionnelle (DDTEFP) du siège social de l'entrepreneur principal avant de les détacher en France.

http://www.travail.gouv.fr/dossiers/travai...tance-2702.html

Maintenant imagine qu'une boite polonaise employe au black des employé et ben dans le baba pour prouvé que ces employé sont au black, donc vive la mondialisation.

Zut chopé par la chica , haï, haï, caramba !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

De toute maniere il y a aussi des sans papiers qui sont concerné (chinois,affricains) pas seulement les pays de l Est ou ceux de l UE.

Ceci ne vous dit rien ?

La directive Bolkestein prévoit de permettre aux entreprises européennes d'appliquer les réglementations de leur pays d'origine plutôt que celles des pays où elles sont installées. Par exemple, une entreprise dont le siège social est déclaré en Pologne pourra choisir d'appliquer les réglementations sociales et environnementales polonaises dans ses usines ou ses bureaux établis en France ou en Allemagne. Un salarié français embauché en France par cette entreprise polonaise devra donc travailler dans les mêmes conditions qu'un salarié en Pologne.La proposition Bolkestein couvre tous les services fournis aux consommateurs et aux entreprises qu'ils soient fournis en personne ou à distance, notamment via Internet. Seuls les grands services publics (impôts, police, etc.) mais aussi les transports, les télécoms et les services financiers déjà couverts par des directives sectorielles en seront exclus du champ d'application.

La nouvelle mouture est celle ci:

Les oppositions avaient été fortes contre le principe du pays d'origine. Elles se résumèrent à la peur du plombier polonais. Forcément moins exigeant sur le salaire et sur les charges garantes de protection sociale, ce plombier allait faire des ravages sur le marché du bâtiment de la vieille Europe, grâce à ses tarifs imbattables.L'abandon de la clause du pays d'origine, en cas « d'exportation » d'une activité de service, a fait reculer la crainte de dumping social. Pourtant comme les syndicats et les hommes politiques, les pays membres de l'Union ne sont pas tous d'accord sur le côté positif de cet abandon. La France, la Belgique et la Grèce y tiennent.L'approche de ces pays semble la plus libérale. Elle était celle de la Commission, avant le rejet du texte au printemps dernier, par plusieurs pays européens dont la France, rejet qui a certainement, en partie motivé le « non » aux référendums français et néerlandais. Mais Bruxelles veut faire tomber les obstacles protectionnistes pour stimuler le marché intérieur. L'autre argument est de faire de l'Union une entité économique de taille à affronter la mondialisation.

Comme il reste des réticences, une multitude de services sont écartés du champ de la nouvelle directive Bolkestein. Même si elle est adoptée par le Parlement européen, elle ne couvrira pas les systèmes de santé, les services publics de l'audiovisuel ou des transports, appelés services d'intérêt général. Dans le texte de compromis, les Etats membres gardent le droit de restreindre l'accès à leur marché en mettant en avant leur sécurité publique, la protection de l'environnement, la politique sociale et la protection des consommateurs. La libéralisation des services sera limitée.

La présidente du Medef, le syndicat du patronat français, s'est prononcée pour l'adoption, par les députés européens, de la nouvelle mouture de la directive Bolkestein. « Personnellement, cela ne me choque pas du tout que le droit du travail soit bien le droit du pays d'accueil, il aurait été imprudent d'envisager les choses autrement », a déclaré Laurence Parisot, présidente de ce syndicat . Elle a par ailleurs estimé que ce texte va « dans l'intérêt » des petites et moyennes entreprises françaises.

Bientot ce sera légal. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×