Pour ceux qui, faute de culture, caricaturent le Rap.

GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)

pour commencer:

La rumeur:

le cuir usé d' une valise.

Je suis allé faire parler le cuir usé d'une valise

Sous un drap de couleur fade contrastant ses souvenirs.

Dar Baïda, un embarcadère ensoleillé au départ,

Une arrivée sur un ponton terne et un visage hilare,

Celui d'un contremaître, de l'encre, un tampon à la main,

Frappant le flanc de cette valise retenant la douleur.

Ces visages s'engouffrant dans un train,

Direction l'usine de camions pour un bien dur labeur.

Les sirènes n'ont pas de voix mélodieuse,

Leurs appels stridents aux forçats cinglent leurs espoirs telles des moqueuses.

Ces vestiges de période dure qu'elle garde en elle,

Ses séquelles marquent son cuir et le morcellent.

Je suis allé faire parler le cuir usé d'une valise entreposée

Sous la poussière terre d'une vieille remise.

Des gerçures l'ont balafré de part en part,

Une étiquette fanée rappelle son premier départ et,

Janvier 53 l'a tatoué d'un plein cap sur le froid.

Au fond de ce bagage pas d'invitation au voyage

Mais la plaine de Ghilizane qui pleure un fils

Parti gagner le droit de ne plus errer affamé.

Au fond de ce bagage, la coupure tâchée d'un journal,

Où s'étale le résumé du procès des agitateurs d'une usine embrasée.

C'est une valise dans un coin qui hurle au destin

Qu'elle n'est pas venue en vain.

Refrain (x4)

C'est une valise dans un coin

Qui hurle au destin qu'elle n'est pas venue en vain

Je suis allé faire parler le cuir usé d'une valise,

Autrefois pleine d'espoir, maintenant pleine de poussière.

Si tu savais son histoire, partie de la Soufrière,

Emportant quelques vêtements chauds pour cette terre de convoitise.

La haine et la neige comme découverte et,

Les visages se glacent face au spécimen d'Outre- Mer.

En cette pleine période d'exode, qui accompagne l'exil,

Commence un triste épisode lorsqu'il débarque des îles,

Pour finir empilée sur l'armoire du foyer, témoin du gain dur à envoyer.

Souvenirs ternes d'une employée fidèle

Toujours à la traîne derrière cette employée modèle.

Je suis allé faire parlé le cuir usé

D'une valise de près d'un quart de siècle mon aîné,

Dire qu'en 62, les ruines encore traumatisées

De Lomé jusqu'au port de Goré,

Elles témoignent de ces rêves en rupture de sève.

A la levée des passerelles, sous une averse de grêle,

Le mistral du Grand Nord traverse, sans jamais trahir,

Le vieil héritage colonial dominé par des siècles,

Reliant le Havre et ses environs

Depuis la sinistre cale d'un navire d'embarcation.

Quand même les rats et les cafards cohabitent en paix,

Avec les symboles vulgaires de la France d'après guerre,

Il se pourrait que cette valise, confinée dans un coin

Hurle au destin qu'elle n'est pas venue en vain.

:o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Opeth Membre 1 327 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

pas mal la pub pour les draps :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Slumpy
Invité Slumpy Invités 0 message
Posté(e)

stay metal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)
pas mal la pub pour les draps :o

ah ouais carrément, j' avais pas vu, c' est la magie d' internet.

un autre:

Assassin:

l' égocentrisme de l' assassin.

Dans la forêt sombre des psychoses diverses,

Je verse mes émotions dans les notions qui me restent.

Il est facile de perdre l'équilibre sur une circonférence,

Perdue dans l'univers trouble d'un horizon dense.

Car chaque individu, chacun d'entre nous sur cette terre,

A, au plus profond de lui, son ego comme adversaire.

Attendant paisiblement comme le requin dans la nuit noire des fonds marins,

La venue prochaine de l'Assassin.

Celui qui réveillera nos faiblesses, nos différences,

Travaillant le mental, déstabilisant la patience.

Il est là, présent, voit ce que l'on voit, vit ce que l'on vit,

Prêt à tout, faisant partie intégrante de nos esprits.

Prisonnier de ses propres émotions,

C'est un effort permanent pour ne pas être prisonnier de sa pression.

Les fleurs éclosent dans un monde où l'on cultive l'individualisme,

Où les racines ont pris forme dans les "libertés" du capitalisme.

Tu comprends pourquoi les fruits sont souvent avariés,

L'eau qui les arrose est trop souvent polluée

D'avidité, de cupidité guidée par l'égocentrisme

Qui s'immisce dans chacun de nous, puis glisse ...

Dans les cellules conscientes de notre anatomie.

Ce putain de système parfois me mash up l'esprit.

Me fait plonger dans mon ego plutôt que dans la lucidité.

Il est parfois dur d'appliquer ces belles théories avec des enculés.

Le miroir reflète l'image, mais l'image est souvent sombre.

Quand l'ego surplombe la conscience et s'active dans la pénombre.

Seul dans une ville de grande solitude.

La face cachée de notre ego ne veut pas perdre son attitude.

Il lutte, il lutte, mais le système l'oppresse.

L'égocentrisme de l'Assassin intervient quand le mental stresse.

L'heure sonne, l'heure sonne, monte les basses au maximum !

Le dédoublement de ma personne s'imbibe de ce qui l'environne.

Sous transfusion du virus de consommation,

J'irais bien karna cet enfoiré vu sa maison.

Vu ma vision, vu que j'ai perdu ma raison,

Laissée à l'abandon dans les rues de cette nation qui m'a vu naître.

Un numéro, une étiquette,

Un nom, un prénom, une classe sociale et bienvenue sur la planète.

Prends à droite, prends à gauche, tout est indiqué, tout est dirigé

Laisse faire l'Etat, le schéma est bien pensé .

Bullshit ! Comme le dirait le home boy Aroïne.

L'homme est un loup pour l'homme, mais j'ai décidé de contrôler ma personne.

C'est sûr, c'est dur mais je pense au futur

Puis soudain mon ego me revient à toute allure.

Ramenant le côté impur des pensées malsaines,

Celles qui traînent dans les extrêmes, celles qui font que mon c¿ur saigne.

Il est en moi, car mon moi est son moi,

Et sans émoi, à la moindre occasion il me foudroie - Booyaka !

Car si je laisse l'égocentrisme me contrôler comme ils le veulent,

Je serai un nouveau naufragé, seul.

Bien seul avec mes pensées quand je m'endors.

Seul, bien seul avec ma ranc¿ur et mes remords.

Le miroir reflète l'image, mais l'image est souvent sombre.

Quand l'ego surplombe la conscience et s'active dans la pénombre.

vous noterez que jusqu' ici pas le moindre gros mot, ni yo, ni wesh, ni "t' as vu?", ni "nique sa mère"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mel&Yo Membre+ 21 245 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

Merci pour ce post qui me fait plaisir :o :

Tiens un texte qui cartonne : Soprano Mélancolique anonyme

Bonsoir à toutes et à tous ,

Bienvenue à notre réunion hebdomadaire des mélancoliques anonymes.

Réservont un acceuil particulièrement chaleureux aux nouveaux, pour qui ca n' a certainement pas été facile de venir jusqu'à nous. Nous allons débuter cette réunion par un témoingnage.

Qui veut se lancer ?

Moi

Toi ? et bien nous t' écoutons..

Merci

Bonsoir je m'appelle Said

Bonsoir said

J' ai 27 ans et j' suis mélancolique

J'suis d'ces artistes qui écrivent leur vie

Comme on laisse une derniere lettre près d' une boite de prosak vide

Ca a été trés difficile pour moi de venir ici ,

D 'accepter ma dépendance à la mélancolie

Le déclic a été de voir ma mère recracher en larme tout ce qu' elle a bu de mes bouteilles à la mer,

Je m' en veux de la voir si triste

Alors qu' elle n'a jamais été la lame de mes cicatrices

Ni personne de ma famille d' ailleurs

Mais leur tailleur est noir à chaque fois qu'ils écoutent mes disques

J'ai pris le risque de faire de la musique,

D' étaler ma vie au public pour soigner un mal de vivre,

J'prends conscience de mon égoisme

Quand je vois comment ils subissent le succès de mes lyrics

Je remplis mes vers de rimes mélancoliques

Et ma voix frise le coma éthylique sur rythmique

j' aime la pression qui mousse mes thèmes,

Un ivrogne qui s'empègue avec des packs de peines

Car j' ai trouvé mon bonnheur en chantant mes malheurs

Réappris à rire à travers mes pleurs

Mais j'réalise que je fais du mal à ceux que j' aime

Depuis que je bois des vers de mélancolie pour être moins triste

Réappris à vivre en étant sous terre

Retrouvé mon coeur aprés l'avoir eu en pierre

Pour ma famille, je suis, chez les mélancoliques anonymes

Au début je rappais pas pour en vivre

On rappait tous dans un block autour d'un poste pour le délire

J'partais en impro j 'enchainais les mots

J'allumais le mic et ma bouche était un chalumeau

Je taffais mes jeux de mots

Je ne dormais plus

Toutes mes nuits étaient blanches pour que mes feuilles ne le soient plus

Je faisais rire mes potes grâce au Petit Robert

Mais tout à changé depuis qu' on m'a volé le rôle de père

J' ai eu mal au point de vouloir me couper les veines

Fallait me voir poser "J'taime à la haine"

Fallait entendre ma mère pleurer toute la nuit

A cause des coutumes qui ont poussé mon père à la polygamie

C'est vrai que je suis sorti de l'ombre

Mais le monde est tellement stone que je ne pouvais écrire que "La Colombe"

Plus tu grandis moin tu souris

Le temps souffle et détruit

Ces châteaux d'sable qu'on avait construit

Vous savez aujourd'hui une femme m'a mis en cure

Depuis j' ai moins de degrés dans mon écriture

J'suis moins en état de tristesse

Mais j'fais toujours autant péter ce putain d'mélancotest

Car j' ai trouvé mon bonnheur en chantant mes malheurs

Réappris à rire à travers mes pleurs

Mais j'réalise que j'fais du mal à ceux que j' aime

Depuis que j'bois des vers de mélancolie pour être moins triste

Réappris à vivre en étant sous terre

Retrouvé mon coeur aprés l'avoir eu en pierre

Pour ma famille, je suis, chez les mélancoliques anonymes

Chez les mélancoliques anonymes

Merci beaucoup said, merci pour ce témoignage.

Quelqu'un d' autre peut etre veut prendre la parole ?

Moi je veux bien

Nous t' écoutons

Bonsoir j'mappelle Mélanie

Bonsoir mélanie

J'ai 26 ans et j'suis mélancolique aussi

J'suis de ces jeunnes filles qui haissent leur vie

Artiste malgrés moi parce que les psys ont faillit à leurs titre

Depuis toujours le mal de l' encre me démange

L' amour me manque mais me dérange

Alors je chante mes cicatrices...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)

Assassin:

à titre posthume.

Désemparée par le cycle de la vie,

Quand une fleur éclot, souvent une se fane aussi.

L'arbre est robuste, mais meurt un jour.

Le papillon déploie ses ailes mais ne vit rarement plus de trois jours.

Ho, la dure loi de la nature,

Me rappelle minute après minute qu'on ne choisit pas son heure de fermeture.

C'est comme ça, même la science n'y peut rien.

Quand le rideau tombe, c'est que la pièce touche à sa fin.

Et l'inconnu fait peur, on ne sait pas quand on part.

La vie est si violente, qu'elle me glace la mémoire.

Il est toujours dur de perdre un être cher,

Les souvenirs sont là mais laissent un goût amer.

L'odeur de la mort nous fait prendre conscience des périples de la vie.

Quand je la côtoie, je n'ai qu'une envie:

Apaiser mes relations humaines, ne plus dégainer, canaliser ma haine.

Donner plutôt que recevoir,

La mort est souvent noire, la vie est si fragile.

Pourquoi perdre son temps à des prises de tête inutiles ?

Quand on voit qu'à tout moment des gens,

Autour de nous, sont frappés par le souffle du temps...

Depuis des millénaires, nous redevenons poussière,

Certains meurent de vieillesse, d'autres sont frappés par l'éclair.

Et nous, vivants que nous sommes aujourd'hui,

Nous ne pouvons que subir les décisions de cette vie.

Une larme coule sur la joue, mais l'¿il est toujours clair,

Le temps d'une prière.

Born to die so why should I cry, when it's over...

Certaines tribus font la fête le jour des funérailles.

Autour de moi, je n'ai jamais vu que des larmes.

Le corps s'en va, l'esprit demeure.

Je souhaite à tous les morts de trouver la paix et le bonheur.

Tout être vivant, virevoltant avec le vent,

Un jour ou l'autre, se pose et perd tout mouvement.

Un être inerte me rappelle que la perte de la vie est inéluctable.

Je ne fais qu'un avec l'espace mais c'est dur pour le mental

D'accepter qu'un jour tout s'arrête.

Etrange vie que l'on vit sur cette planète.

Et j'interprète différentes facettes qu'il pourrait y avoir après la mort.

Afin de trouver du réconfort.

Puis un silence replonge l'ambiance de la pièce,

Dans cette angoisse qui ne s'explique ni par mot, ni par geste.

Et à coté de ça, le monde continue.

Je vois toujours des peuples qu'on entretient pour qu'ils se tuent.

Je vois toujours l'oiseau qui bat des ailes,

Malheureusement affaibli par la pollution du ciel.

Je vois toujours la morosité frapper trop de gens,

Toujours une attitude, des relations à deux francs.

Mais quand on revient d'un enterrement, je vous jure

Que l'approche avec les gens devient plus dure.

Alors laissez moi seul écrire ces quelques vers,

Ils feront pour moi office de prière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mel&Yo Membre+ 21 245 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)
Yes??

on est que deux sur ce topic on dirait! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mel&Yo Membre+ 21 245 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

Oui beaucoup de rockers sur le fofo....c'est pas grave :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
missdou Membre 82 messages
Forumeur en herbe‚ 27ans
Posté(e)

très bonne idée ce sujet !! :o

peut etre que ca fera changer d'avis certaines personnes sur le rap

eh oui le rap est une musique a part entière. il ne suffit pas de parler pour faire du rap

je préfère le rock mais au moins je considère le rap comme une musique !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jamrock Membre+ 5 387 messages
Have a Jam session‚ 28ans
Posté(e)

Pareil, j'écoute plus de rock mais j'aime aussi le rap. Enfin plutôt le hip-hop ... En tout cas bonne idée de topic :o

IAM - L'enfer (1997)

Les coups partent de tous bords, mais quand c'est que des claques ça va

Ce soir, baston à mains nues pas de gros dégâts

Les gars sortent pour jouer des quintaux

Dégainent des pointeaux, frappent, lacèrent, ciao crève, à bientôt

Personne ne bouge, ils demeurent sur leurs gardes

Tendus, au cas ou un gadjo les regarde de travers

C'est l'enfer, cycle amer, trop pervers

2, 3 coups par derrière, embrouille? Pow! Revolver

Pour le plaisir, mais le plaisir, n'est-il pas de rire?

Un bon délire avec son équipe, ça fait frémir

J'ai besoin d'un break, cette fois-ci c'est clair

Quel est leur but, leur guerre, leur motivation première?

D'ailleurs, mes moeurs s'assortent pas avec ces railleurs

Assis en tailleur, je suis bien meilleur, un vrai seigneur

La violence m'exaspère, ces types me sont antipathiques

Surtout quand elle est gratuite

Un homme est un homme avec ou sans le chrome

Se battre pour la réputation, c'est se battre contre des fantômes, sûr

Frère, les agissements sont terre-à-terre

Faire parler les poings à chaque sortie, sans arrêt, c'est

{Refrain:}

L'enfer, quelle est leur motivation première

Il est déjà à la fenêtre quand le réveil sonne

Il regarde la cour mais il n'y a encore personne

Pourtant dans quelques heures, le silence ne règnera plus

Beaucoup de jeunes viendront y passer une journée de plus

Vaincus par l'oisiveté ou las d'aller pointer

Pour rien certains iront dealer

Devant les plus jeunes émerveillés par tant de billets

Le genre de gâteaux qu'ils se languissent de goûter

Déjà résignés à suivre le chemin qui leur est tracé

Ils ne pensent même pas à lutter

La vie est un film où tout le monde a un rôle à jouer

Le problème, c'est qu'il y a trop de séries B

Trop de seconds rôles croulant sous le poids du premier

Trop de modèles sur lequel ils vont calquer

De leur démarche jusqu'à leur manière d'être

Ainsi ils ont l'impression d'ouvrir une fenêtre

Quelle est leur motivation première, je n'en sais rien

Peut-être aiment-ils vivre le purgatoire au quotidien

D'un regard extérieur il se dit, c'est pas de leur faute

Cette fois, il a raison, l'enfer c'est les autres

Pour reprendre MasterB, vous remarquerez que jusqu'ici pas la moindre incitation à la violence ou à la haine, bien au contraire ... :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
boby77 Membre 23 479 messages
bob l'eponge en slip‚ 27ans
Posté(e)

sa fait plaisir de voir qu'on est pas le seul a penser qu'il n'y a pas que du "mauvais rap" :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)

celui qui s' interesse un tant soit peu au rap (c' est sur, pas pour ses solos de guitare), comprendra qu' il existe un rap intelligent, engagé, positif, marrant, mélodieux, philosophe, intello...

encore faut-il vouloir faire la démarche de mieux connaitre. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
firedow Membre 2 357 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Jamrock: IAM - L'enfer (1997)

Celle-là je la connais presque part coeur. Pour moi IAM c'est vraiment le meilleur groupe de rap.

Voilà pour GrandMasterB, je pense que ça va lui faire plaisir:

La fin de leur Monde - IAM (2006)

Je ne peux pas copier le texte ici car j'ai un message qui dit que:

"LES ERREURS SUIVANTES ONT éTé TROUVéES

Une écriture dans un français compréhensible est requise pour ne pas faire de la lecture de votre message un parcours du combattant. Merci de corriger votre message en évitant le langage sms."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GMB Membre 3 867 messages
Gentil Mignon Bisounours‚ 40ans
Posté(e)
Jamrock: IAM - L'enfer (1997)

Celle-là je la connais presque part coeur. Pour moi IAM c'est vraiment le meilleur groupe de rap.

Voilà pour GrandMasterB, je pense que ça va lui faire plaisir:

La fin de leur Monde - IAM (2006)

Je ne peux pas copier le texte ici car j'ai un message qui dit que:

"LES ERREURS SUIVANTES ONT éTé TROUVéES

Une écriture dans un français compréhensible est requise pour ne pas faire de la lecture de votre message un parcours du combattant. Merci de corriger votre message en évitant le langage sms."

:o j' avais déjà essayé, ça m' avait fait pareil, le texte est (beaucoup) trop long!!!

sont productifs les IAM. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
firedow Membre 2 357 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bon pas grave, je vais en mettre une autre que j'affectionne encore plus, l'un des plus gros hit de IAM,

est-ce que le texte va passer cette fois ?

Petit Frère - IAM (1997)

[AKHENATON]

Petit frère n'a qu'un souhait devenir grand

C'est pourquoi il s'obstine à jouer les sauvages dès l'âge de 10 ans

Devenir adulte, avec les infos comme mentor

C'est éclater les tronches de ceux qui ne sont pas d'accord

A l'époque où grand frère était gamin

On se tapait des délires sur Blanche Neige et les Sept Nains

Maintenant les nains ont giclé Blanche Neige et tapent

Eclatent des types claquent dans Mortal Combat

A 13 ans, il aime déjà l'argent avide

Mais ses poches sont arides, alors on fait le caïd

Dans les boums, qui sont désormais des soirées, plus de sirop Teisseire

Petit frère veut des bières

Je ne crois pas que c'était volontaire, l'adulte c'est certain,

Indirectement a montré que faire le mal c'est bien

Demain ses cahiers seront plein de ratures

Petit frère fume des spliffs et casse des voitures

REFRAIN:

Petit frère a déserté les terrains de jeux,

Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues,

Petit frère veut grandir trop vite,

Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère

[sHURIK'N]

Petit frère rêve de bagnoles, de fringues, de tunes

De réputation de dur, pour tout ça, il volerait la lune

Il collectionne les méfaits sans se soucier

Du mal qu'il fait, tout en demandant du respect

Peu lui importe de quoi demain sera fait

De donner à certains des raisons de mépriser son cadet

Dans sa tête le rayonnement du type cathodique

A étouffé les vibrations des tam-tams de l'Afrique

Plus de cartable, il ne saurait pas quoi en faire

Il ne joue plus aux billes, il veut jouer du revolver

Petit frère a jeté ses soldats pour devenir un guerrier et

Penser au butin qu'il va amasser

REFRAIN

[AKHENATON]

Les journalistes font des modes, la violence à l'école existait déjà

De mon temps, les rackets, les bastons, les dégâts,

Les coups de batte dans les pare-brises des tires des instituteurs

Embrouilles à coup de cutter

Mais en parler au journal tous les soirs, ça devient banal

Ca s'imprime dans la rétine comme situation normale,

Et si petit frère veut faire parler de lui

Il réitère ce qu'il a vu avant 8 heures et demie

Merde, en 80 c'était des états de faits, mais là

Ces journalistes ont fait des états

Et je ne crois pas que petit frère soit pire qu'avant

Juste surexposé à la pub, aux actes violents

Pour les grands, le gosse est le meilleur citron

La cible numéro 1, le terrain des produits de consommation

Et pour être sûr qu'il s'en procure

Petit frère s'assure, flingue à la ceinture

On sait ce que tu es quand on voit ce que tu possèdes,

Petit frère le sait et garde ce fait en tête

L'argent lui ouvrirait les portes sur un ciel azur aussi

Facilement que ses tournevis ouvrent celle des voitures

Le grand standing, et tout ce dont il a envie

Ca passe mieux quand tu portes Giorgio Armani

Soucieux du regard des gens

Malgré son jeune âge petit frère fume pour paraître plus grand

Il voudrait prendre l'autoroute de la fortune

Et ne se rend pas compte qu'il pourrait y laisser des plumes

Il vient à peine de sortir de sons oeuf

Et déjà petit frère veut être plus gros que le boeuf

REFRAIN

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mel&Yo Membre+ 21 245 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)

+ 10 pour moi tous seul avec Iam :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cacahuete_grillée Membre 2 313 messages
Gourmande inspirée‚ 32ans
Posté(e)

Certains textes de rappeur sont beaux mais pas tous, le rap est avant tout une musique de la rue avec un coté violent dans la façon de transmettre les paroles.

Je n'aime pas le rap et ne l'aimera jamais.

Et je tiens a preciser que si les gens ont une mauvaise image du rap c'est que la tele y est pour beaucoup mais aussi que les rappeurs le cherchent bien...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant