Alcool et dépression.

ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

Eh ben Coca tu t'laisses aller...

Poses ton verre dans une pièce à l'autre bout de l'appart et viens donc participer à d'autres topics. J'suis sûre qu'il y a plein d'autres choses qui te motivent dans la vie et ça tombe bien, ici on parle de tout :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Coca Membre 28 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
Eh ben Coca tu t'laisses aller...

Poses ton verre dans une pièce à l'autre bout de l'appart et viens donc participer à d'autres topics. J'suis sûre qu'il y a plein d'autres choses qui te motivent dans la vie et ça tombe bien, ici on parle de tout :o

oui.

bof.

oui.

bisoudoux.

http://www.neave.com/games/simon/simon.swf

Eh ben Coca tu t'laisses aller...

Poses ton verre dans une pièce à l'autre bout de l'appart et viens donc participer à d'autres topics. J'suis sûre qu'il y a plein d'autres choses qui te motivent dans la vie et ça tombe bien, ici on parle de tout :o

oui.

bof.

oui.

bisoudoux.

24 à battre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

Rhooo pinaise, vachement éloquent aujourd'hui !!

Bon j'te laisse à ton mutisme, j't'embête pas plus mais compte bien te revoir bientôt un peu plus bavard :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quilly Membre 716 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Coca ...

Tu es donc alcoolo-dependant. Et tu consommes tout autant l'alcool de façon primaire que secondaire ( seul ou en groupe, pour oublier ou pour s'amuser).

Le point positif est que tu as conscience de ta prise anormal d'alcool et des soucis que cela te procure. Sans cette prise de conscience, aucun travail n'est possible. Tu as fait un pas avant ... Tu sais que tu peux recommencer un sevrage et tenir plus longtemps cette fois-ci. Tu connais les etapes par lesquelles tu es passées, et ce qui t'as aidé ou poser difficultées.

La suite du chemin c'est de vouloir arretter pour soi et pas pour faire plaisir à autruis, sinon on re-craque assez vite.

Tu as ete suivi medicalement et psychologiquement. Cela est une bonne idée, car ce suivi doit t'apporter de l'aide materielle ( anxyolitique, traitement pour eviter un delirium tremens ( delire psy provoqué par le manque d'alcool), medicament à effet antabuse ( qui degoute de l'alcool en provoquant de violentes nausées lors de sa conso), ... ) et psychologique. Apparement, ce suivi ne t'a pas aidé, 2 raisons sont possibles : tu n'etais pas pret à stopper, l'equipe soignate et son projet ne te sont pas adapté.

Stopper seul, c'est tres honnorable. C'est une grosse preuve de volonté, mais c' est dangereux physiquement si tu es un tres gros consommateur... tout comme associer anxyolitique et alcool !

Generallement, un sevrage physique dure 7 jours ( avec arret total de travail prescrit), le sevrage psy lui dure bien plus d'un an. C'est un accompegnement medical intensif de longue durée. Le sevrage physique impose de boire BEAUCOUP BEAUCOUP d'eau et de sucre , car le metabolisme est terriblement perturbé par l'absence soudaine de liquide .Une prise de vitamine B1 est aussi primordiale. Et des Benzodiazepines permettent de calmer l'anxieté.

Bref, je te conseille FORTEMENT de t'informer aupres des structures proposant des sevrages à l'alcool.

Certaines ne sont pas des hopitaux classiques, mais proposent des cures ambulatoires où tu peux dormir chez toi par exemple. Cela est moins traumatisant, est pas moins efficace si tu es TRES motivé. Par contre, si tu crains de craquer les premiers temps, une hospitalisation peut etre preferable.

Ensuite un suivi, en hopital de jour par exemple ( tu es chez toi nuit et week-end, la journée se passe à l'hopital avec activités diverses ( groupe de paroles, psychotherapie, artherapie, ....) ou CMP ( centre medico psychiatrique)..., peut prevenir tes rechutes et t'accompagner sur du long terme.

Si tu as des questions, je suis là ...

Je tacherai de te repondre avec mes connaissances d'etudiantes et future professionnelle de santé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gwenn Ha Du Membre 596 messages
Forumeur forcené‚ 29ans
Posté(e)

Parfois il faut remplacer une addiction par une autre.... exemple l'alcool par le sport. La question est: Veut tu t'en sortir ou te complait-tu de la situation ? Il te faut le déclic, tache de l'avoir par autre chose qu'un drame de la vie :o Personne ne se detruit a l'alcool par plaisir, la deprime a toujours une cause, isole cette cause et analyse là... personne pas même un psy ne pourra le faire a ta place. Sur ce bon courage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
erick38 Membre 18 034 messages
Métaleux de l'ovalie‚ 46ans
Posté(e)

Bin coca,j'ai le même problème que toi :D

Mais il y a 1mois et demi environ,j'en ai eu raz le bol,d'alterner déprime et défonce.

J'avais essayé tout seul et c'était de pire en pire,alors je suis allé voir mon médecin et j'ai vidé mon sac!

Bonne discution avec elle,et elle m'a mis sous anti-dépresseur et anxiolétique!

Au début c'est pas facile,moi cela m'endormai,mais maintenant ça va beaucoup mieux!

Mais il ne faut pas arrêter de boire tout seul et d'un coup,c'est la pire connerie à ne pas faire.

Je retourne la voir vendredi et je peux te dire que j'ai vachement progressé,par rapport au début.

Je bois encore,samedi c'était la fête du rugby et de la musique dans mon village,tu te doute bien que je n'ai pas sucé de la glace,mais même si j'ai fait un peu fort celà n'a plus rien à voir par rapport à avant,je me suis bien amusé,mais je n'étais pas défoncé comme aupart avant.

En semaine,je bois un peu de vin,pas tous les jours et un peu de biere :o

Va voir ton médecin et pis cela fait du bien d'en parler!

J'avais fait moi aussi un topic,Gwenn Ha Du ,mahattanstory et d'autres m'ont soutenu et encouragé et je pense avoir pris la bonne décision;

Tu es sur le chemin pour t'en sortir,il est long je peux te le dire,mais va jusqu'au bout,cela en vaut vraiment le coup :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coca Membre 28 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Bonjour,

rhoooooo chuis deg.

Je viens de taper une longue réponse à vos messages si sympathiques, Manhattan, Quilly, Gwenn Ha Du, et Erick38. Et après avoir cliqué sur "envoyer", bing, ma connexion saute et le message disparait. ;)

Je disais grosso modo que je n'ai rien bu aujourd'hui, et que je vais passer le week end chez une amie qui m'a gentiment invité à prendre du recul.

Une amie qui connait le problème pour s'en être sortie après une cure en milieu hospitalier.

Ses lumières et sa gentillesse, ce recul, me seront comme un bol d'oxygène, dans sa campagne apaisante, en plus.

Donc un week end de sobriété en perspective.

J'ai besoin de repos. Je me sens si épuisé, éreinté. :o

Je disais aussi que je n'ai aucune idée d'où me vient cette déprime.

Je sais que j'étais parfois un petit garçon déjà solitaire et mélancolique.

Pas toujours, mais souvent.

:D

Je vous embrasse bien bien, et vous salue bien bas. :o

Coca.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

Ah ben voilà un week-end au vert, les ripatons dans une rivière, un chapeau de paille, entouré de compréhension et d'amitié, ça devrait te booster.

T'as rien bu aujourd'hui?? comment ça fait plaisir !! :o

La déprime vous tombe dessus comme ça sans s'y attendre et fait parfois écho à des évènements vécus bien longtemps auparavant.

Et puis les réponses te viendront quand tu auras mis une bonne torgnole à ton addiction.

Allez commence à préparer tes bagages pour ce week-end et un coucou aux ptits noiseaux de la campagne de ma part.

@ bientôt de te lire :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coca Membre 28 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

:o Merci Manhattan.

Je rêve de ça: un étang, des canards, et du pain.

Moi assis, et eux qui flottent.

Pas d'autres bruits que leur coin coin, et les petits plouf du pain dans l'eau.

Elle m'a promis qu'on le ferait.

J'ai vraiment envie (besoin?) de ça.

Je ne manquerai pas de transmettre ton bonjour cui cui à tous les volatiles que je vais probablement rencontrer, Manhattan. :o

Bisoudoux.

Coca.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

J'ai remarqué que c'est souvent quand on est au plus mal qu'un retour à la nature est salutaire.

Alors gaves toi du clapotis de l'eau entre les roseaux, des perches arcs en ciel qui jouent avec les petits cailloux au fond de l'eau, de la bonne odeur de l'herbe ou d'un sous bois, et surtout , oui surtout enivrent toi du gazouillis des zozios qui ne se prennent pas la tête comme nous et vivent heureux au fil de l'aile.

:o j't'embrasse aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Limea Membre 35 messages
Forumeur balbutiant‚ 29ans
Posté(e)

J'aimerai savoir : est-ce qu'on tombe rapidement dans l'alcoolisme ? Comment savoir où est la limite ? Parce que je pense être loin de l'être, mais j'avoue que j'aime bien boire, et que quand je ne vais pas bien je n'ai souvent qu'une envie : picoler un bon coup. J'ai donc peur d'un jour devenir dépendante. Vous avez des conseils pour éviter ça ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coca Membre 28 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)
J'aimerai savoir : est-ce qu'on tombe rapidement dans l'alcoolisme ? Comment savoir où est la limite ? Parce que je pense être loin de l'être, mais j'avoue que j'aime bien boire, et que quand je ne vais pas bien je n'ai souvent qu'une envie : picoler un bon coup. J'ai donc peur d'un jour devenir dépendante. Vous avez des conseils pour éviter ça ?

Vaste sujet.

Je n'ai pas vraiment de conseil à donner, à part celui de ne pas boire.

L'alcoolisme s'installe plus ou moins rapidement chez ses victimes, en fonction de leur métabolisme et de leur manière de boire, leur fréquence et quantité.

Je me considère alcoolique parce que je ne commande pas face à l'alcool. C'est lui qui décide, et lorsque je commence à boire, je suis incapable de m'arrêter.

Il me tire socialement vers le bas. M'isole et me détruit lentement mais sûrement.

Il y a sans doute plusieurs forme d'alcoolisme.

Celui qui boit tous les jours, sans être vraiment complètement ivre, ou des gens comme moi, qui vont boire tous les deux ou trois jours; mais dans des quantités jusqu'à faire de la défonce et ne plus arriver à marcher.

Le mieux est de trouver ces réponses auprès d'un alcoologue, je pense. Ou un petit coup de fil à une association comme les Alcooliques Anonymes, ou Vie Libre.

Ces gens, anciens buveurs, sont souvent calés pour répondre à pas mal de questions.

Et ils s'en font de plus un plaisir.

Si on a un doute, il est déjà temps de réagir, Limea.

Parce que ça devient très vite un enfer.

Et personne ne mérite ça.

Bises.

Coca.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Limea Membre 35 messages
Forumeur balbutiant‚ 29ans
Posté(e)

Merci pour cette réponse, c'est agréable de pouvoir parler comme ça et avoir une réponse objective et sympa, sans jugement ou moquerie comme on en ressent quand on en parle à des amis. Je vais faire attention, tout ça me fait un peu peur.

Bon courage à toi !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Bonsoir,Coca!

Alcoolisme et dépression sont des maladies et les collègues forumers ont raison de t'encourager à te faire aider car seul, c'est difficile!

Tu as raison de ne pas mélanger anti-dépresseurs et alcool : cela accentue les idées noires, c'est très dangereux.

Un ex-toxicomane m'a dit un jour : "j'ai arrêté de me défoncer lorsque j'ai su POURQUOI j'avais envie d'arrêter.Si tu n'as pas de but dans la vie, tu continues."

Je pense que tu finiras par trouver ce but.

Pour terminer, je te conseillerais (à moins que tu ne l'aies déjà fait) de consulter plutôt un psychiatre pour la prescription de tes anxiolitiques.Les médecins généralistes ont parfois du mal à trouver les bonnes doses (le dosage est très important concernant les anti-dépresseurs).

Bon courage! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KatherineV Membre 4 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Coca> un peu des deux :o

J'ai connu l'alcolo dépendance indirectement et j'en ai souffert tout autant que celui qui buvait , les désagréments physiques en moins.

Tu dis que tu te sens minable et c'est très bien, le jour où tu ne ressentiras plus rien où ton visage ravagé ne te fera plus peur, là faudra vraiment t'inquiéter. Mais tu vas pas en arriver à ce stade, hein? :o

C'était ton papa non?

oups... je suis indiscret.

Ne réponds pas à cette question.

éa fait pas une heure que je te connais et je me permets de te poser des questions très indiscrètes.

Tirage d'oreille à Coca.

J'ai l'impression de me battre contre le diable, avec l'alcool.

C'est un produit très puissant qui anéantit en deux temps trois mouvement toutes tes volontés.

Et plus tu te bats, et plus il t'en met plein la tronche quand il te rattrape.

Le seul intérêt pour moi, est qu'il va me faire pleurnicher comme une madeleine pendant une heure ou deux, et après il va me filer une pêche d'enfer.

Et le lendemain, gueule de bois et compagnie, culpabilité et honte honte honte à ne plus oser mettre un pied dans la rue.

Chienne de vie.

Cocalamité

bonsoir. Je sais pas trop comment ça marche ici mais je viens de lire votre petite discutte et je m'en suis pris plein la tronche. J'ai vécu 18 ans avec un alcoolique et lui aussi est passé par toutes les étapes que tu décris fort bien coca. Il n'en est toujours pas sorti mais ça va venir. Il faut que tu croies en toi et que tu cherches ce qui est beau en toi. Tu n'es pas une bouteille sur pattes, tu es un être humain avec toute sa richesse intérieure et tu peux peut être t'en sortir seul mais échanger avec ceux qui vivent la même chose ça permet d'être compris et on y trouve parfois des idées pour décrocher qu'on aurait pas trouvées tous seuls....

en tous cas bravo pour ta détermination, tu vas y arriver.....

bon courage

kath

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coca Membre 28 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Non.

L'alcoolest plus fort que ça.

Plus fort que ma volonté de nourrir des canards.

Je ne suis passorti cette pour la fête de la Musique, pour mepréserver.

Total des courses; tout faux.

Je suis en train de boire.

Je ne sais pas si j'irai chez la copine toutà l'heure.

Pour quoi faire???????????

Mettre des coups de pied aux canards?

Tout ça me débete et mefait trop mal, certes,

Mais c'est ma conne de vie.

Ne buvez jamais, chers amis.

Je ne décide plusd rien.

Coca.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ManhattanStory Membre+ 14 228 messages
Imperoratriz à temps partiel‚
Posté(e)

Ben moi j'te dis que tu vas y aller chez ta copine aux canards !!

Tu lâches ta chopine et t'as largement le temps de retrouver visage humain avant ton week-end.

En plus je suis sûre que là, maintenant, tout de suite, si tu vas t'regarder dans une glace tu vas te trouver moche, non pas physiquement je ne me permettrais pas, mais moralement d'avoir céder une fois de plus.

M'enfin j't'embête plus qu'autre chose, tu es le seul décisionnaire dans ce combat.

Bon week-end à toi Coca.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coca Membre 28 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

T'as mille fois raisons Manhattan.

Et tu sais bien comme moi ce qu'elle veut, la ptite chérie.

Moi avec ma tronche, mon haleine, et ma gueule de triste, je lui ai dit: laisse tomber.

Et non, il parait kya des canards qui m'attendent......

Pffff.

Je t'assure que si j'arrive à contenter un canard ce week end, je serais très content.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kortez Membre 27 messages
Forumeur balbutiant‚ 38ans
Posté(e)

salut

t'as déjà fait le plus gros,le fait d'être conscient de son état est un premier pas,

toutes les conduites addictives ont génèralement une cause profonde consciente ou inconsciente

il est nécessaire de faire un travail la dessus,si tu veux t'en sortir.

dans les premiers temps de ton abstinance c'est surtout ton corps qui déprime,il est en manque,la mémoire des neurotranssmeteurs est tenace,c'est pour cela qu'il est recommandé de faire un sevrage sous contrôle médical,

histoire d'éviter un délirium tremens à la maison,ça peut être fatal.

en structure on peut t'aider à passer ce cap,mais aprés c'est ta volonté à vouloir changer de vie,soit tu prends le probléme à bras le corps et tu tentes de t en sortir

soit tu replonges.

la déprime est souvent liée à la levée des innibitions,avec une perte de l'estime de toi,on se rend des problémes et de la realité souvent mis de coté par la consomation de psychotropes(dans ton cas l'alcool),

les deux sont maleureusement liés,à toi de faire les choix qui s'imposent,personne ne le fera à ta place,mais sache qu'une vie ivresse s'écourte rapidement,

les problémes physiques se font sentir assez rapidement:perte de poids,augmentation des gamma gt,

le foie n'aime pas l'alcool à terme ça peut provoquer une cirhose hépatique,voir un hépato-carcinome(un cancer du foie).

donc le seul vrai conseil c'est va voir un médecin,oublie les conseils des potes et trace ta route...bonne chance

J'aimerai savoir : est-ce qu'on tombe rapidement dans l'alcoolisme ? Comment savoir où est la limite ? Parce que je pense être loin de l'être, mais j'avoue que j'aime bien boire, et que quand je ne vais pas bien je n'ai souvent qu'une envie : picoler un bon coup. J'ai donc peur d'un jour devenir dépendante. Vous avez des conseils pour éviter ça ?

salut

la dépendance s'installe sans crier gare!

au dédut c'est festif,on léve ses petites barriéres qui nous empêchent en temps normal de nous ouvrir aux autres,on se sent bien,fort les petits problémes du quotidiens s'évaporent pour quelque temps.

puis un jour on se rend compte que l'alcool ça fonctionne bien pour se decontracter aprés une journée difficile,alors on crée des "opportunités"on invite un pote qu 'on a pas forcément envie de voir pour aller boire un coup,le pote devient l'alibi,génèralement on s'en rend pas compte,puis la consomation devient quotidienne on tisse des liens une relation intime avec le produit et commence les faux semblants

on se ment à soi même parce qu 'on ressent une attirance discréte mais réelle avec la bouteille,mais on ne l"assume pas!

je pense que chacun à ses propres limites,mais qu'elles sont difficiles à percevoir,c'est pourquoi la modération s'avére être le meilleur garde fou,car si ça devient un besoin y a un probléme!

chaques difficultés sera contournée au moyen artificiel,facilité oblige et au final on s'affaiblit.

tente de trouver un autre paliatif lorque que tu vas pas bien,y a plein de truc sympa et sain qui peuvent t'aider,à toi de les trouver

conseil:boire pour oublier constitue un facteur à risque important dans la dépendance,alors attention à toi,prend conscience de cette faiblesse et te laisse pas entrainer dans cette relation où l'alcool asservit le corps et l'esprit,au détriment de ta propre vie

trace ta route et bonne chance

a+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coca Membre 28 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Les canards sont engrossés.

Chasseurs, laissez mes canards tranquilles, sans quoi je vous baffe.

Coca parle.

Je n'ai rien à reprocher à cette fille.

Rien de rien.

Je ne suis qu'un sale type.

Coca.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant