Le PS dénonce le projet de TVA sociale

saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Disons que si les entreprises ont moins de charges patronales, elles embaucherons plus et le cout de revient d'un produit diminuera. C'est la theorie. Pour la pratique, wait and see..

Là où le coût baisse c'est uniquement sur les heures sup , tu l'oublies.

Donc si j'étais patron , mon interêt ce serait de commencer par faire travailler mes salariés 40h hebdomadairement et d'être exonéré de charges sur 5h chaque semaine, c'est tout bénéf .

Dans les textes le patron peut imposer les heures, le salarié n'a pas le choix et aucune remise en cause de ce texte n'est à l'honneur malgré les slogans (" les salariés qui veulent travailler plus , travailleront plus " souvenons nous un peu ). Autant en profiter , franchement c'est normal , on peut pas reprocher aux patrons d'agir ainsi puisque la loi et les réformes les y poussent avec force.

Aprés on verra si je peux embaucher quelqu'un aux mêmes conditions. C'est ce que je ferais si j'étais patron en toute logique mais je ne suis pas patron , peut-être préféreraont-ils embaucher plutôt que de bénéficier des exonérations ( Bernadette a bien vu la vierge !) .

Sarko doit penser la même chose puisqu'il estime qu'une hausse de 3 à 5 points de la TVA sera necessaire pour pallier le manque ( retraites + sécu).

C'est énorme .

Dans le canard on apprend que Sarko était furax : la TVA devait se faire oublier pendant le second tour , seules les bonnes nouvelles devaient être mises en tête de gondole. Borloo devant la question posée sur TF1 avait ordre de rester flou. Pauvre Borloo , viendra plus à la TV cette semaine , ça lui évitera de gaffer encore sur le futur contrat de travail ! :o .

Juppé s'est chargé de la mission en disant sur RTL :"il faut attendre de voir comment réagissent les forces sociales et le parlement " ( parlement dévoué à la cause vu le tsunami bleu) suivant l'art de prendre les gens pour des cons , on ne change pas ce qui marche si bien :o , z'ont raison ma foi de continuer dans cette voie.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

ecniv Membre 682 messages
Forumeur forcené‚ 33ans
Posté(e)

Et l'argent que les entreprise gagnerons sur la baisse des charges n'est pas en parti compensé par l'augmentation de ce que rapporte une heure supplémentaire au salarié? Finalement le gain en compétitivité et en attractivité ne semble pas franchement justifier une telle mesure...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Et l'argent que les entreprise gagnerons sur la baisse des charges n'est pas en parti compensé par l'augmentation de ce que rapporte une heure supplémentaire au salarié? Finalement le gain en compétitivité et en attractivité ne semble pas franchement justifier une telle mesure...

Clairement NON ; les boîtes de plus de 20 salariés auparavant devaient augmenter de 25% l'heure sup et ceci dés la premiére heure tout en cotisant dessus.

Les boîtes de moins de 20 salariés , devaient augmenter les 4 premiéres heures sup de 10% , les cinquiémes et suivantes de 25% tout en cotisant suivant la régle d'avant la réforme.

Moi aussi j'ai pensé au début que ce serait moins interessant pour les PME sur les 4 premiéres heures mais ensuite j'ai lu ( je me rappelle plus où) que Sarko , pour compenser la différence ( de 10 à 25%), donnerait un chéque . Maintenant le fera t-il ? j'en sais rien .

Le MEDEF s'occupe d'abord des interêts des grosses boîtes .C'est pas un scoop , c'est trés interessant pour les grosses boîtes c'est certain; vont pouvoir faire bosser les gens 40h , tu multiplies par le nombre de salariés et tu arrives à t'éviter bien des embauches tout en faisant en prime de sacrées économies sur le coût du travail de chaque salariés.

Les grands patrons savent trés bien compter.

Point de vue compétitivité je me demande ce que ça change :ça vaut pas encore un salarié marocain dont les centres d'appel raffolent . Encore moins un salarié chinois ou indien ( tu peux les faire bosser à 12 ans sans charges du tout et jusqu'à épuisement d'aprés les rapports ) , les roumains sont pas mal non plus sur le créneau. Un peu plus chers certes mais moins qu'un français , le français reste un produit de luxe sur le marché mondial complétement dérégulé. Sarko a encore du chemin à faire ( le contrat de travail nouvelle formule arrive , youpi , le coût du travail va encore devenir plus interessant pour les boîtes , c'est le but . Ils ne vont pas réformer pour augmenter le coût du travail !!!!! :o , l'electorat UMP reste patronal , enfin les plus fidéles , et eux , à défaut des autres , on leur fera jamais prendre des vessies pour des lanternes :o )

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Ya pas à dire, beaucoup de forumeurs ne sont pas copains avec l'économie.

Je ne suis pas économiste non plus, plutôt gestionnaire.

Je déplore que la mesure ne démarre qu'en 2009 ! j'appelle ça une marche arrière.

Le principe de la tva sociale, n'est pas de créer une taxation plus forte, en effet il consiste à cesser de faire supporter le coût de toutes les couvertures sociales qui taxent le travail.

Il est en effet abbérrant avec la crise de l'emploi qui dure depuis 30 ans de ne pas avoir pensé transférer le paiement des couvertures sociales sur un autre support beaucoup plus tôt.

Quand le cheval a du mal à marcher on ne va allourdir l'outil qu'il a déjà du mal à tirer.

Le principe est donc de faire reposer le coût des régimes sociaux sur un ou d'autres supports. Il est évident que devant la fuite de la manufacture vers les pays où celle-ci est moins chère, le meilleurs moyen d'inverser la vapeur c'est de faire supporter le coût des régimes sociaux sur les produits manufacturés ...D'OU QU'ILS VIENNENT...!, or, je vois mal l'état français envoyer la facture à la Chine, Taïwan, l'Inde,...ou n'importe quel pays vers lesquels ont dù se retourner les fabriquants français pour pouvoir lutter contre les fournisseurs étrangers avec ils étaient mis en concurence par les distributeurs.

Dans les faits cela doit se traduire par un transfert du financement des couvertures du bulletin de salaire vers la tva. Pour ma part, j'aurais d'abord commencer par transférer la csg et le rds vers une augmentation de la tva.

C'est un principe de vases communicants, dans lequel tout le monde est gagnant, le salarié ne subit rien au niveau de son pouvoir d'achat dans la mesure où ce qui lui était prélevé sur sa fiche de paye pour la couverture sociale va y rester mais qu'il retrouvera sur le produit qu'il va acheter...D'OU QU'IL VIENNE...!.

L'employeur ne verra la différence que dans la diminution des distorsions de charges avec ses concurents étrangers, dans la mesure où ces concurents verront leurs produits, fabriqués au moindre coût, supporter une part de tva destinée au financement des caisses de sécu, retraite et chomage...de notre pays.

Dans l'absolu, il faudrait immédiatement détaxer le travail, c'est à dire supprimer les charges salariales et les laissant sur le bulletin de paye ...au profit du salarié, il faudrait supprimer les taxes patronales ce qui diminuerait le coût de travail, augmentrait la rentabilité, donc la compétitivité, donc l'investissement et finalement l'embauche, et tranférer le tout sur une tva.

Je vous dit pas la baisse de tracasserie comptable et la simplification des documents administratifs qui écrasent les entreprises....

Pour faire court : ne plus donner d'intérêts aux employeurs pour aller produire à l'étranger.

:o;) :( :( :hu: Mais....socialos pas comprendre...ça trop compliqué pour socialo...socialo envi gros chèque fin du mois pour jouer beaucoup et pas travailler du tout. ;);):o:o;);):o:o :D :( ça y a na comprendre ???? :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ecniv Membre 682 messages
Forumeur forcené‚ 33ans
Posté(e)

Je me demandais une chose là dessus, en cherchant un autre moyens de rétablire un peu de justice par rapport au cout de la ma d'oeuvre autrement qu'en taxant le consomateur: pourquoi ne pas taxer les produits importés en prenant en compte le cout de la main d'oeuvre, les conditions de travail etc... du pays d'origine?

Pour moi, je trouve ca complètement abérant qu'on puisse accepter des produits qui ont été fabriqué par des gens qui se font exploiter du matin au soit 7jr sur 7... Evidement que dans les pays où l'esclavage à encore cours, le cout de la main d'oeuvre est pas vraiment le même... Et se protéger en baissant nos avantages, je trouve que ca va pas trop dans le bon sens, on ferai mieux d'inciter les pays où la main d'oeuvre est facilement exploitable à leur assurer un niveau de vie équivalent au notre.

Grand yves pouvoir expliquer si idée de socialo stupide réalisable? :o:o :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
:D :o :D :( :o Mais....socialos pas comprendre...ça trop compliqué pour socialo...socialo envi gros chèque fin du mois pour jouer beaucoup et pas travailler du tout. :D ;) :( :( :o:o :( :( :o :( ça y a na comprendre ???? :(

Toi y'en a tout comprendre mieux que Fillon . Fillon pas trouvé moyen de pas augmenter prix , toi tout trouver , dire Fillon via Borloo .

Si Tee shirts chinois taxés , produits français exportés Chine taxés , chinois pas contents , chinois gros yeux à Sarko courtes pattes.

Si produits entreprises exportatrices taxées car chinois sortir gros gourdin , MEDEF taper sur doigts Sarko courtes pattes. Contrats chinois tintin pour entreprises françaises , chinois peuvent se passer français , français peuvent pas se passer d'un pays à grosse croissance.

Toi, courte vue , tu t'appelleras pas oeil perçant !

Les perroquets réflechissent rarement!

D'autre part , toi certain que millards récoltés par taxe iront à sécu et retraites , moi pas certain du tout.

Allemagne a croissance grâce à entreprises exportatrices , toi complétement envouté par oeil serpent Fillon , Mowgli ne peut rien pour toi à ce stade là. Serpent annonce ânerie car ça sonnerait le glas de TOUS nos produits exportés par boomerang.

Toi y'en a pas comprendre , désolé pour toi courte vue , achéte des lorgnons.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)
C'est vrai que expliqué par la gauche, ça a l'air bizarre. Ptêtre que l'explication à ma précédente phrase est contenue dans celle-ci :o

La gauche est vexée! Ils y avaient pas penser à celle là!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 146 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
Le principe de la tva sociale, n'est pas de créer une taxation plus forte, en effet il consiste à cesser de faire supporter le coût de toutes les couvertures sociales qui taxent le travail.

Certes, c'est une répartition de charges, certainement plus compétitive d'un point de vue entreprenarial, mais clairement pas du point de vue du pouvoir d'achat.

Déjà, ceux qui ne payait pas de CSG/RDS, retraités chômeur, ou simplement les enfants, les jeunes, les étudiants, etc ...

vont la payer.

Le principe est donc de faire reposer le coût des régimes sociaux sur un ou d'autres supports. Il est évident que devant la fuite de la manufacture vers les pays où celle-ci est moins chère, le meilleurs moyen d'inverser la vapeur c'est de faire supporter le coût des régimes sociaux sur les produits manufacturés ...D'OU QU'ILS VIENNENT...!

Tu n'inverses rien du tout : déjà, ailleurs, la main d'oeuvre n'est pas "un peu moins" chère.

Ca n'a rien à voir ... tu crois pouvoir être compétitif avec la Chine, l'Inde, etc ... au niveau de la main d'oeuvre ?

Bon, c'est beau d'y croire, mais comment dire, quand un ouvrier français gagne 1500 ¿, un roumain 230 ¿, et un indou ou un chinois 100 ¿ ... euh, ben je doute que baisser ou non les charges y change quoi que ce soit ...

C'est un principe de vases communicants, dans lequel tout le monde est gagnant, le salarié ne subit rien au niveau de son pouvoir d'achat dans la mesure où ce qui lui était prélevé sur sa fiche de paye pour la couverture sociale va y rester mais qu'il retrouvera sur le produit qu'il va acheter...D'OU QU'IL VIENNE...!.

Le "tout le monde est gagnant" est un peu osé, je trouve.

Alors, admettons, je suis payé 1500 ¿ brut, moins mes charges, je touche 1200 ¿.

Je ne coûte pas 1500 ¿ brut à mon patron, je coûte plsu cher, justement à cause des charges patronales.

On baisse les charges patronales, cool, je lui coûte moins cher.

Mais, euh .. moi mon salaire brut reste à 1500 ¿ (je ne pense pas qu'on ait évoqué de monter les salaires dans le programme de Sarko), et je paye toujours les charges salariales, soit au final 1200 ¿ net ....

... et la TVA augmente les prix de ce que j'achète de +3% ou +5%...

Alors, soit je me mélange les pinceaux (ce qui est possible), soit je ne vois pas en quoi je dois être content ...

L'employeur ne verra la différence que dans la diminution des distorsions de charges avec ses concurents étrangers, dans la mesure où ces concurents verront leurs produits, fabriqués au moindre coût, supporter une part de tva destinée au financement des caisses de sécu, retraite et chomage...de notre pays.

L'employeur verra la différence dans le coût de la masse salariale. Comme le salarié français ne coûte pas plus cher qu'ailleurs, on sera certainement plus compétitif, mais avec une population avec un moins bon pouvoir d'achat. Sauf, bien sûr, si les salaires augmentent.

Mais du coup on se retrouve dans un pays à l'anglo-saxonne, où les bas salaires sont bas (comme en France), et ne donnent droit qu'à peu d'assurances (retraite, santé, chômage) et un service public moins performant, et des salaires de classes plus aisés certes plus hauts, qui arrivent donc à payer des assurances privées, etc ...

Donc, une nette césure sociale. Un pays d'économie libérale, effectivement, ou au final l'impôt qui est payé par tous (la TVA) devient l'impôt prépondérant (malgré son injustice), et donc les différences sociales se creusent dans tous les domaines.

Dans l'absolu, il faudrait immédiatement détaxer le travail, c'est à dire supprimer les charges salariales et les laissant sur le bulletin de paye ...au profit du salarié, il faudrait supprimer les taxes patronales ce qui diminuerait le coût de travail, augmentrait la rentabilité, donc la compétitivité, donc l'investissement et finalement l'embauche, et tranférer le tout sur une tva.

Et on la monte de combien la TVA pour payer tout ça ???

Pour faire court : ne plus donner d'intérêts aux employeurs pour aller produire à l'étranger.

On met tout le monde à 100 ¿ par mois ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
Toi y'en a tout comprendre mieux que Fillon . Fillon pas trouvé moyen de pas augmenter prix , toi tout trouver , dire Fillon via Borloo .

Si Tee shirts chinois taxés , produits français exportés Chine taxés , chinois pas contents , chinois gros yeux à Sarko courtes pattes.

Si produits entreprises exportatrices taxées car chinois sortir gros gourdin , MEDEF taper sur doigts Sarko courtes pattes. Contrats chinois tintin pour entreprises françaises , chinois peuvent se passer français , français peuvent pas se passer d'un pays à grosse croissance.

Toi, courte vue , tu t'appelleras pas oeil perçant !

Les perroquets réflechissent rarement!

D'autre part , toi certain que millards récoltés par taxe iront à sécu et retraites , moi pas certain du tout.

Allemagne a croissance grâce à entreprises exportatrices , toi complétement envouté par oeil serpent Fillon , Mowgli ne peut rien pour toi à ce stade là. Serpent annonce ânerie car ça sonnerait le glas de TOUS nos produits exportés par boomerang.

Toi y'en a pas comprendre , désolé pour toi courte vue , achéte des lorgnons.

Si c'est ta façon d'analyser la balance commerciale entre la France et la Chine.....je pense que tu te balades à côté de tes sabots.

Le rapport est tel que des retorsions commerciales de la part des pays d'Asie du Est envers la France seraient non-significatives. Pour ex, la Chine a dégagé 7 Mrds d'euros d'excédent commercial et 2004, et la France avait un déficit de 1,5.

Le rapport des échanges Chine-France est en train de se dégrader de plus en plus au détriment de la France et qu'en sera-t-il lorsque l'euro retrouvera une certaine parité par rapport au dollard..?

De toute façon un transfert du recouvrement des charges sur une autre source que le bulletin de paye est inéluctable car au train où va l'emploi la situation s'aggravera de façon exponentielle jusqu'à un horizon qui n'est plus très loin.

:( Mais socialo :( pas comprendre ça :( , sinon socialo ;) serait un bon petit chef :D d'entreprise de droite :D qui en aurait ras le bol :D de se saigner pour des petits socialos :( :D :( :o :p :D :D :( :o :( :( :o :D ;):o:o :D :D :D :D :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ecniv Membre 682 messages
Forumeur forcené‚ 33ans
Posté(e)

J'ai fait quelques recherches et il s'avère (bon vous devez probablement déjà le savoir) que l'OMC préconise la baisse systématique des taxes sur les produits importés, donc forcément ce que j'ai raconté, dans l'état actuel des choses, ca a peu de chance de marcher... Et c'est bien triste, allez vive le libéralisme et la mondialistion (telle qu'elle se fait ajd)! :o

Enfin yves-le-grand on en reparlera quand ces mesures seront mises en place, ca va pas franchement changer les chose je pense... A mon avis pheldwin a raisons, c'est pas en baissant un peu les charges (sur les heures sup... :o ) que le cout de la main d'oeuvre en france pourra rivaliser avec des pays comme la chine ou l'inde, que du coup les délocalisations seront par magie évitées, et que de ce fait on sera suffisament plus compétitifs pour justifier de faire payer un peu plus cher produits et services...

On a vaguement l'impressions que les pays développés (allemagne, france etc...) essaient de se sauver, ou bien de garder le plus longtemps possible leur avance, par des mesures, souvent copiées sur le voisins à défaut d'idées réalisables, bidons qui vont pas dans le bon sens à mon avis, qui témoignent d'une certaine impuissance, et qui st comparables à un petit courrant d'air dans cette mondialisation rampante qui a mon avis profite vraiment à une trés petite minorité...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)

St Thomas et Yves, si vous savez pas vous tenir dans un débat, abstenez vous ou préparez vous à faire un tour ailleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

:o Bon, aller viens thomas, on va boire un coup ailleurs ! :o;)

euh...vince à l'envers :D .....pour moi il ne s'agit pas de réduire un peu les charges sur les salaires, mais d'appliquer les prélèvements sociaux ailleurs que sur les salaires, et sur un support stable, (or les salaires ne constituent plus une base de prélèvement stable dans le temps pour le recouvrement des charges sociales), et, en tant que support, il n'y a que les biens de consommation, qui constituent, quoiqu'on en dise, la base de répartition la plus juste car elle amènera celui qui a le plus de moyen à consommer le plus, et donc à cotiser le plus.

Sans compter que le taux de tva peut toujours être réévalué selon la nature des produits, selon que ceux-ci soient de première nécéssité ou intermédiaires, ou considérés comme produits de luxe.

Pour aller plus loin, je suis pour la suppression de tous les prélèvements directs, d'une gestion de toute la fiscalité directe et une suppression des allocations et aides diverses, par la tva, vous me direz : "alors tous le monde paiera plein pot, quel que soit le revenu !" non, car le système de balance (débit/crédit) tva tel qu'on l'applique aux biens professionnels actuellement entre achat et vente peut très bien fonctionner pour le particulier et toutes les allocations diverses des caf, crédits d'impôts et autres indemnités seraient transformés en crédit tva redistribués forfaitairement (ou sur base réèlle selon la gestion de chacun) et mensuellement en fonction des niveaux de ressources ou des autres critères appliqués actuellement.

L'avantage, pour ceux qui connaissent ce principe d'assujetissement tva ou de remboursement forfaitaire, c'est la simplicité du procédé et sa facilité de mise en oeuvre.

Par exemple, je verrai très bien une personne gagnant moins de l'équivalent actuel de 1500 euros bruts, récupérer un remboursement forfaitaire mensuelle de 200 ou 300 ou 400 ....euros mensuel, correspondant aux différentes aides actuelles (apl, af, ars...) et cela en fonction du quotient et de la situation familiale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 146 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Je suis personnellement contre le principe d'imposer la consommation, et non le revenu. Quelque soit la solution, dans tous les cas, on peut certes trouver un certain équilibre, mais il me parait plus naturel de contribuer à la mesure de ce que l'on gagne, et pas de ce l'on consomme.

Dans tous les cas, le projet de TVA sociale ne correspond, je crois, à celui que tu préconise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
Je suis personnellement contre le principe d'imposer la consommation, et non le revenu. Quelque soit la solution, dans tous les cas, on peut certes trouver un certain équilibre, mais il me parait plus naturel de contribuer à la mesure de ce que l'on gagne, et pas de ce l'on consomme.

Dans tous les cas, le projet de TVA sociale ne correspond, je crois, à celui que tu préconise.

je sais, mais le recouvrement de la facture sociale tel qu'il est appliqué à l'heure actuelle va nous envoyer au casse-pipe.

Il avait sa raison d'être en situation de plein emploi, aujourd'hui le garder rattaché au travail est une erreur monumentale.

Si on ne peut pas coller ce recouvrement sur la conso...dis-moi où peut-on le "scotcher" de façon plus juste.

Il ne faut pas oublier que la tva peut-être modulable selon la nature des biens de consommation. Je ne verrais, par exemple, aucune objection à ce que la tva grimpe à 30% sur une auto 4x4 de 200cv, j'ai bien dit "par exemple" tu peux donc imaginer les possibilités en matière de modulation, modulation qui peut jouer dans les deux sens.

La tva modulable existe bien aujourd'hui, et l'état doit pouvoir jouer sur cette "modulabilité" comme levier sur l'économie, en fonction des secteurs d'activité et des besoins des français. J'en veux pour référence le taux de tva sur la construction qui a beaucoup contribué à l'amélioration de l'habitat.

L'état a besoin de ce levier pour maitriser l'économie, plutôt que de faire des emplâtres avec des mesures gadgets ponctuelles à coup de millions d'euros qui sortent "d'enveloppes surprises".

Autre exemple.

Il faut s'attendre dans les mois qui viennent à une très forte inflation sur certains produits alimentaires. Beaucoup de boulversements ont fait que l'on va entrer en pénurie dans le domaine laitier par exemple. A force de prendre les éleveurs à la gorge avec les mesures et normes obligatoires, beaucoup d'entre eux ont jeté l'éponge. On peut espérer un déblocage des quotats laitiers, mais cela ne suffira pas. Quand vous voyez la part du laitage dans la consommation des foyers...faites vos calculs : s'il n'y a pas d'intervention de l'état je ne vous dis pas les conséquences, à tout point de vue... le lait est tévéïsé à 5,5% au producteur qui touche entre 25 et 30 ct du litre. Tout le reste de la filière, la valeur ajoutée est tévéïsé à 19,6, et la TVA intervient chaque fois qu'un intermédiaire intervient et facture son "service". Pour le producteur et l'industriel la tva s'annulle, entre guillements, ils sont assujettis à une balance tva. Mais sur le prix final à l'étalage, l'état applique une dernière tva au consommateur, tva qui n'est pas récupérée celle-là....

Le fait d'axer le fonctionnement des besoins sociaux et administratifs sur la tva oblige à maintenir une économie active, ce qui n'est pas le cas actuellement où l'on est plutôt en récession.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 146 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Même en modulant, tu ne résous pas les injustices, au contraires ...

Tu mets les produits de luxe de plus en plus chers, donc de plus en plus inaccessibles.

Ensuite, les biens de consommation "communs" restent à la même TVA pour tous. Même le luxe d'avoir des produits de qualité est taxé dans la même proportion, du moment qu'ils sont toujours soumis à 19,6 (enfin à 22,6 ou 24,6).

Bref, tu augmente les fossés entre les catégories sociales, et tu taxe relativement moins les plus riches, car on a beau gagner 5,10 ou 30 fois plus que son voisin, on ne mange pas pour autant 10 ou 30 fois plus de baguette par jour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

Qu'en est-il actuellement, avec le rmi, le smig, les alloc chomage...on laisse aux français les plus pauvres de quoi se payer le minimum, sans espoir de pouvoir accéder un jour à plus de facilité financière.

par contre, si l'outil de travail est déchargé, cela permet déjà au entreprises d'embaucher davantage et de permettre à plus d'actifs d'accéder à un niveau de vie supérieur.

Pourquoi les hard-discount alimentaires ont-ils explosés ? Parce qu'il y a une clientèle qui ne peut plus se payer de l'épicerie en grande surface. On voit trop souvent un Leclerc ou Geant d'un côté de la rue et un Netto de l'autre, cette rue symbolise pour moi la fracture sociale. Des gens sont trop dans la m...., et ont besoin d'un coup de pouce au niveau de leur bulletin de salaire ou retraite ou pension...mais il faut aussi que dans notre pays des égalités, ceux qui ont davantage de moyens prennent leur pain au même comptoir que ceux qui en ont moins. Les restos du coeur...est-ce une finalité ? pour certains c'est devenu une fatalité depuis 20 ans...le meilleur moyen pour atténuer cette fracture c'est d'accéder au travail et actuellement on fait tout pour que celui-ci ne soit plus accessible.

On lui colle tout sur le dos et il doit supporter tous les maux de la société : concurrence étrangère, délocalisation, couverture sociale, hausse du coût du pétrole, fiscalité......! étonnons-nous ensuite que les gens ne veulent plus travailler et rester au chom ou rmi (voiture et carburant trop chers, impôt surt le revenu, perte d'alloc.....) et étonnons-nous que les entreprises ne veulent ou ne peuvent plus embaucher : contrainte à l'embauche, manque de flexibilité devant les carnets de commande, caprices de la grande distribution....

Modifié par yves-1902

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Boire un coup , pourquoi pas :o

Mais on n'invite pas Chameaulo , y fait rien que de m'engueuler ces temps ci! :o

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 146 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Le problème, yves, dans ton post, c'est qu'il est basé sur deux hypothèses que je pense pour ma part fausse :

- primo que décharger le travail va automatiquement et implicitement créer nombre d'embauches. Bien évidemment, ce serait plutôt une mesure qui irait dans le sens de création d'embauche. Mais le problème, c'est qu'accepter cela c'est, comme je l'ai dit, accepter que le revenu des entreprises ne participe plus aux cotisations sociales, qui sont au final une part de la rémunération. Donc, on ne s'y retrouverait aps en tant qu'employé, et on serait par là même moins bien lotis (avec, encore une fois, des différenciations sociales de plus en plus nettes, comme aux US, où énormément de gens ont 2 emplois, ne joignent pas les 2 bouts, quand d'autres gagnent le double, triple, etc .. avec un seul emploi.

- secundo, je suis d'accord sur ton analyse de la misère en france, bien sûr, que ce n'est pas le rôle des Restos du coeur, etc ..., mais tu pars du principe que les français dans la merde sont ceux qui ne travaillent pas et qu'un emploi arrangerait tout. C'est faux. Car tout dépend de la rémunération, du métier. Lorsque des caissières, des auxiliaires de vies en maisons de retraites, touchent moins que le SMIC car ne faisant pas une durée plein-temps, elles sont déjà dans la merde.

30% des SDF travaillent, je crois ... c'est dire.

Bref, le problème n'est pas que d'offrir un travail pour tous : il faut aussi que ce travail soit suffisament rémunérateur.

Et justement, les mesures de sarkozy, si elles augmenteront peut-être (et encore) les embauches, cela sera sans doute à travers de contrats et de coniditions de travail de plus en plus précaires, n'arrangeant en rien la situation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)
Chameaulo , y fait rien que de m'engueuler ces temps ci! :o

En même temps c'est justifié :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yves-1902 Membre 5 847 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
Boire un coup , pourquoi pas :D

Mais on n'invite pas Chameaulo , y fait rien que de m'engueuler ces temps ci! ;)

De toute façon un chameau ça boit pas ... sauf que de lo ! :o

c'est pour ça qu'il a mauvais caractère :o:o

... Car tout dépend de la rémunération, du métier. Lorsque des caissières, des auxiliaires de vies en maisons de retraites, touchent moins que le SMIC car ne faisant pas une durée plein-temps, elles sont déjà dans la merde.

30% des SDF travaillent, je crois ... c'est dire.

Bref, le problème n'est pas que d'offrir un travail pour tous : il faut aussi que ce travail soit suffisament rémunérateur.

Et justement, les mesures de sarkozy, si elles augmenteront peut-être (et encore) les embauches, cela sera sans doute à travers de contrats et de coniditions de travail de plus en plus précaires, n'arrangeant en rien la situation.

Ben non justement, une des finalités de la réaffectation du recouvrement de la facture sociale c'est justement de mettre le maximum de salariés sur un même pied d'égalité. Sans qu'ils ne doivent leur emploi, le plus souvent précaire, à des aménagements et mesures ponctuelles, techniques ou politiques soit disant en faveur de l'emploi.

N'ayons pas peur des mots, les bas salaires devraient être augmentés de 20 % pour arriver à un seuil minimal viable. Or ses 20 % peuvent se retrouver dans une partie des charges que les employeurs défalquent du bulletin de salaire et dans la csg/rds pour se retrouver dans la tva qui n'augmenterait pas de 20 % le coût de la vie, loin de là !

Là où on ne se comprend mal c'est sur la suppression des charges au niveau du bulletin de paye.

Sur la rémunération brute, il y a au moins 40% environ qui partent en charges. Pour schématiser, mettons que la moitié sont des contributions patronales et l'autre moitié salariales. Si demain, une tva généralisée sur les biens de consommation et affectée proportionnellement à la nécéssité des produits, permettait de laisser au salarié l'équivalent de la part salariale, je ne te dis pas les conséquences immédiates sur le comportement des salariés ainsi que sur les caisses de sécu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant