Aller au contenu

Le-veilleur

Membre
  • Contenus

    38
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Le-veilleur

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 05/10/1950

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

201 visualisations du profil
  1. J'aime tous les mots d'une façon égale. Il vous dérange ce terme ?
  2. En premier lieu, voyez qu'il y a des informations, innombrables. En second lieu, voyez un appareil dont la fonction serait de mettre ces informations dans des ordres, différents ordres, comme celui des priorités, ou celui des familles, des ensembles regroupant ou non ces informations, etc. En troisième lieu, voyez un autre appareil qui permet de confronter les informations, les associer, les comparer, les déduire ou les ajouter, etc. En quatrième lieu, voyez un appareil déduisant des réponses à des questions innombrables et insoupçonnables. En résumé, l'intelligence, c'est un système de communication qui pour but de définir les questions et trouver les réponses.
  3. Vous dites ceci par rapport à mes mots ? je ne connais rien du Tao à partir des bibles, ce que j'en dis est une synthèse de ma compréhension de mes expériences. C'est vrai qu'il y a moyen de se faire un bouillon de culture universel à partir de tout ce qui est écrit, mais sans doute est-ce parce que tout ce qui a été écrit depuis des millénaires se repose consciemment ou non sur la même origine d'histoire, ce qui n'est une garantie de rien à mes yeux. Je pense que le phare est en nous, que celui qui ne le cherche que dans des sources extérieures risque fort de se tromper de chemin, point n'est besoin d'histoire ni de compteur, nous sommes le livre, en nous est la seule écriture qui compte, nous sommes à la fois le st Graal, le chevalier, le roi, et le château. Dans le fond, si l'on lit attentivement, vos mots et les miens ne se tirent pas tant la langue que cela.
  4. Alors il est clair que nous ne parlons pas de la même chose, mais Lasko et Don Juan semblent être sur la même longueur d'onde. Dans le non-agir, il n'y a pas d'action parce que pas de volonté d'agir, donc pas de sujet, c'est une non-action dans le sens qu'un état de conscience particulier produit un phénomène au travers de l'homme ou par l'homme qui rencontre cet état, il ne s'agit donc pas de choix, de stratégie, mais plutôt d'un état silencieux qui autorise une autre forme de connexion avec l'énergie du "monde". Cette représentation du non-agir ne cadre évidemment pas avec des préoccupations politiques qui étaient celles de Confucius, elles ne cadre pas non plus avec des réflexions philosophiques, elle sera pour moi davantage du domaine d'un yoga supérieur.
  5. Les 0,5 ne se régalent pas de ce que vous dites, ni d'autres choses, eux ne comptent pas, donc ne se considèrent pas dans une minorité ou tout autre ensemble, eux sont à leur place, pas plus.
  6. Vous avez raison, mais, mais il y a quand-même les 0,5% , eux sont à leur place, invisibles.
  7. On ne m'a pas enseigné le Wou Wei tout à fait de la même façon dont il en est question ici, il me semble que remplacer le non-agir par un concept d'abstention ne peut prendre un sens que dans le cadre du matérialisme et de la place du politique et de l’ensemble des techniques qui consistent à gouverner les hommes et les biens. Ce qui peut se comprendre dans le contexte des activités d'un ministre ou d'un politologue tel que Confucius.
  8. Plutôt 98 % alors. Mais que sont les 2% restant, où à quelle place sont-ils ?
  9. Là, c'est de guerre et d'ennemis dont nous parlerions. Les accrocs ne seront peut-être pas apparents, mais c'est la mort symbolique du-moins qui habite les fibres des instincts les plus noirs. Dans le rapport entre les hommes et les femmes, cela est présent aussi.
  10. Ah mais pas pour moi, un point de vue n'est rien, il n'est même pas une place. La place est autre chose, on est "de" France ou d'ailleurs. On est du radeau ou d'ailleurs, on est "de" ou on n'est rien.
  11. L'humanité est autre chose qu'une masse d'êtres vivants. La masse n'est pas très importante. dans une embarcation par exemple, ce n'est pas la masse qui est déterminant mais comment elle est répartie, si tout le monde se met à courir vers le même morceau du radeau, il penche et tout le monde est à l'eau. Un radeau toujours pour exemple porte cents fois plus de charge lorsqu'elle est placée dessous que dessus. La morale de l'histoire est dans cette question que je me pose chaque matin et chaque soir : où est ma place dans ce monde?
  12. Le-veilleur

    Relations

    Oh un radeau de la méduse, il y a déjà trop de gens qui se dévorent, je pars à la nage.
  13. Oh je me garderai bien de prétendre connaître le vent, mais je veux bien faire l'effort de comprendre ce qui se cache derrière vos mots. Si l'attention produit le vent, quelle est cette attention ? Ou quel est ce vent qu'une attention produirait ?
  14. L'écoute est attention, l'amour est l'attention, vous avez parlé d'amour tout en ne sachant pas vous avez su. Il est donc possible d'en parler mais parler du vent ne fait-il pas le vent parfois ?
×