• billets
    52
  • commentaires
    32
  • vues
    8 979

Le côté Schpountz de la force

querida13

52 vues

Suis-je faite pour chanter? La première fois que j'ai été exposée en public, seul, à quatre ou cinq ans, je me souviens encore de mon malaise profond, d'avoir eu la sensation d'être devenue rouge comme une cerise. Ma voix était mal assurée, Elle portait la trace de l'angoisse.

Parler, chanter devant un public n'a jamais été anodin pour quiconque s'y exerce. Derrière chaque orateur ou chanteur, il y a un savoir à transmettre, un travail fait en amont. Une transmission faite en aval.

Avez vous vu ce film de Fernandel nommé le schpountz?

Une équipe de tournage fait croire à un simplet de villageois qu'il a du talent. Il quitte son travail d'épicier auprès de son oncle pour tenter sa chance à Paris, comme acteur.Le malheureux finit par occuper des emplois subalternes au cinéma mais, quand sa chance passe, il la prend et finit par réaliser son rêve.

Dans l'industrie du spectacle combien de schpountz pour une seule vedette? Combien d'artistes utilisés comme faire valoir de membres de jurys pour  une poignée de réussites? Combien d'aigrefins prêts à exploiter le talent que certains mettent sottement à disposition gratuitement malgré tout ce qui a été dépensé pour le faire éclore en cours, déplacements, trajets, années de répétitions, de travail aride et peu rémunérateur?

Je me souviens de ma première récompense à dix ans . J'avais déjà cumulé quatre années de cours de piano et quatre années de cours de solfège. Quelque  quatre cents cours en somme.J'avais à dix an,conquis huit diplômes, acquis à chaque niveau .j'étais déjà passée devant huit jurys.

Il a pris à je ne sais quel politicien de l'époque la lubie de récompenser les jeunes talents prometteurs. Alors il a convoqué les enfants et leur a offert des colifichets.

Je me souviens quand je suis passée devant la table d'apparat, devant une (autre) assemblée d'adultes, des paroles élogieuses de mes maîtres. Du miel après des années de dureté exigeante.

Soudain, je fis mentalement la rétrospective de tous les efforts et déplacements qu'il m'avais fallu fournir pour que tombent de leurs lèvres ces maigres compliments. Des pleurs et des larmes, des contraintes, des plaisirs que je n'avais pas eus comme les enfants de mon âge pour aligner les heures de répétitions et de travail.

Et soudain, ce fut le moment. L'édile me remit un ridicule porte- clés en laiton...Je fis une drôle de tête. L'événement a été immortalisé sur une photo....Et dans mon esprit en un éclair, j'eus cette pensée révoltée en scrutant le colifichet:

-Quoi???Tout ça pour ça?

je parlai ultérieurement de la maigreur de la récompense à de copines, la prof s'approcha et me dit:

-Eh bien mais il faut encore s'estimer heureuse qu'il aient pensé à te donner quelque chose!

Et je pensai qu'elle avait bien dû s'estimer heureuse que mes parents lui paient ses cours!

Souvent, je pense à ce petit trésor de dialogue entre le maître de musique et le maître à danser dans le bourgeois gentilhomme de Molière.(ActeI, Scène I).A vous de transposer la scène:

maître de musique:Nous avons trouvé ici un homme comme il nous le faut à tous deux.Ce nous est une douce rente que ce monsieur Jourdain avec les visions de noblesse et de galanterie qu'il est allé se mettre en tête. et votre danse et ma musique auraient à souhaiter que tout le monde lui ressemblât...

Sil existe des schpountz, il existe aussi bien des arts de tondre les schpountz!

Hier, j'ai regardé un film très juste réalisé par Alex Lutz intitulé: le talent de mes amis.

Ne sommes nous pas comme le héros de ce film?

Taraudés par la nécessité de subvenir à nos besoins, de tirer parti de nos talents, coincés dans de occupations  ou des situations qui ne nous enthousiasment guère, tiraillés entre le chant des sirènes qui  vous attirent en des eaux inconnues et dangereuses(les conseils du  psy du film) et la voix de la raison (l'ami raisonnable et terre à terre).

 

 




0 Commentaire


Aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant