• billets
    60
  • commentaire
    0
  • vues
    36 844

Soirée saucisse chez Séverine

-GILBERT-

383 vues

cool.gif

Chères amies lectrices

Chers amis lecteurs

Pour savourer intensément ce nouvel opus, il est préférable de déguster l'épisode précédent.

Ce qui n'est évidemment pas réellement nécessaire mais permet de beaucoup rire. C'est la fête !

Cet épisode intitulé, avec le bon goût de la saucisse au fromage : < Soirée saucisse chez Christelle >

Tout simplement en cliquant sur le lien ci-dessous. Un double clic à gauche, avec le doigt de son choix.

http://www.forumfr.c...christelle.html

cool.gif

blogentry-173856-0-18605400-1478813260_thumb.jpeg Je clique avec passion sur la belle image. Je découvre, émerveillé, ce qui est écrit dessus. Ma passion du clic...

Soirée saucisse chez Séverine

Clémentine a beaucoup insisté pour que j'arrive un peu en avance. < L'idéal serait 19 h30 ! > me précisa t-elle.

Je suis un homme ponctuel. J'arrive à l'heure convenue en cette fin d'après-midi de ce chaud samedi d' août.

Clémentine est accompagnée de Séverine. Les deux filles me proposent de passer ma mobylette par la cave.

Comme toujours, ce seront les WC qui feront office de loge. Là, je peux me changer, me préparer et faire pipi.

J'apporte les deux sacoches que j'ai décroché du porte-bagages de ma mobylette. Elles contiennent mes affaires.

Je me change. Séverine me passe mon costume de Président de la République. Ce sera mon premier déguisement.

Les deux filles m'observent avec attention. Admiratives et subjuguées. < C'est parfait ! > m'affirme Clémentine.

< C'est très élégant et tu le portes très bien ! > confirme même Séverine en fermant la ceinture de mon pantalon.

Me voilà prêt pour la première partie du spectacle. Il y aura une quinzaine d'étudiantes de la Fuck de médecine.

Séverine donne cette soirée pour ses amies. Elle fête ses 19 ans. C'est donc un anniversaire très important.

Les invitées arrivent. A 20 h15 toutes les filles sont présentes. Clémentine me laisse car elle fait disc-jockey.

J'entends résonner "LA MARSEILLAISE". Je me précipite. J'arrive sur ma mobylette pétaradante. Effet solennel.

Derrière, assise sur le porte-bagage, Séverine porte le masque de Julie Gayet. Un tonnerre d'applaudissements.

Sur l'estrade, Clémentine a préparé une tribune présidentielle avec le drapeau, le micro et même un parapluie.

Je grimpe sur la scène. Je porte mes palmes de plongée. Je m'approche de la tribune en faisant mon Moon-Walk.

La musique s'arrête. Clémentine s'empare du micro et commente : < Chère citoyennes, bonsoir à toutes ! >.

Clémentine me prend par l'épaule et dit : < Je vous présente Maître Gilbert, c'est le monsieur des Saucisses ! > .

C'est un véritable tonnerre d'applaudissements. Les filles crient : < La saucisse ! La saucisse ! On veut la goûter ! >.

Sur un fond musical très classique je commence mon discours présidentiel. C'est un grand moment de gravité. Solennel.

J'ai choisi de m'exprimer en Hollandais. En effet, le néerlandais permet de rester incompris partout en Europe. Super.

Je commence par une introduction historique. J'évoque des François. François 1er. Claude François ou le pape François.

Grâce à un trucage habile, ma cravate se met de travers. De la pluie commence à tomber. Mes lunettes s'embuent.

C'est sur "Si j'étais Président" de Gérard Lenormand que le spectacle commence vraiment. C'est un véritable triomphe.

Chaussé de mes palmes de plongée, parcourant la scène de gauche à droite, je chante, tout en faisant mon Moon-Walk.

Des filles se mettent à danser. L'une d'entre elles monte sur la scène. Elle veut m'arracher ma cravate de Président.

La situation dégénère. Je suis victime de mon succès. Une autre fille veut tirer sur mon pantalon de Président. Trouille.

Il suffit de quelques minutes pour me retrouver en slip kangourou, en palmes. Décoiffé. On m'a tout arraché, déchiré !

Clémentine m'entraîne vers les cabinets. Nous fermons la porte à clef. Les filles tambourinent contre l'huis. Fortement.

C'est la panique. Je me change. Pendant que je fais pipi, Séverine met la ficelle de mon string bien en place. Mouillée.

Je porte mon string doré à paillettes argentées à l'envers, avec la ficelle devant. Séverine éprouve donc des difficultés.

Dehors, tout s'est calmé. Chaussé de mes bottes en cuir noir à talons hauts, je reviens pour assurer la seconde partie.

J'attaque par "Que je t'aime" de Johnny Hallyday. Juste vêtu de mon string à l'envers, l'effet est vraiment "GLANDIOSE".

< La saucisse ! La saucisse ! On veut la saucisse ! > hurlent les filles qui veulent s'en saisir. De véritables furies. Fou !

On m'arrache mon string,. J'ai à peine le temps de sauter dans les bras de Clémentine et de Séverine. J'ai très peur.

Nous courrons aux toilettes pour nous y enfermer. Les filles tapent fort contre la porte en hurlant : < La saucisse ! >

Je me change. Séverine m'enfile mon collant rose pendant que Clémentine me fixe la grande plume derrière. Vaseline.

Je suis chaussé de mes escarpins noirs à talons hauts. Je saute sur la scène. J'attaque avec une douce romance. Belle.

Je chante "Yesterday" des Beatles tout en levant la jambe pour un French-Cancan endiablé. C'est un véritable triomphe.

Dans l'assistance, rapidement, le bordel recommence. C'est le délire, les cris, les hurlements. A nouveau la vraie folie.

Des filles m'attrapent par la grande plume et m'attirent au sol. L'une d'entre elles arrache mon collant rose. Déchiré.

< La saucisse ! La saucisse ! > hurlent-elle en la saisissant à pleine main. Il fait chaud, elle est très gluante et glisse.

< C'est quoi, au bout ? On dirait du fromage ? > me demande l'une d'elles avant de la renifler en se pinçant le nez.

Heureusement, Clémentine, mon "Manager", me tire de cette situation désespérée. Elle repousse les filles avec force.

Nous filons aux WC. < C'est quoi au bout de la saucisse ? > nous crie une de ces furies en essayant de nous rattraper.

< C'est du fromage "Président" ! > répond sèchement Séverine avant de claquer la porte au nez de la furieuse. Sauvé !

Nous attendons que le calme revienne. Je m'habille de mon costume Présidentielle. Il est temps d'y retourner. Le show.

Je termine le spectacle par un discours en dialecte Hollandais du XIX ème. Le Hollandais amusera toujours le public.

< La saucisse ! La saucisse ! > crient les filles en applaudissant. < Oh là, ça va pas recommencer ! > gueule Séverine.

Pendant que Clémentine ramasse les petites culottes et passe la serpillère sous les chaises, c'est la séance photos.

Entouré des filles qui me tiennent un peu partout, j'agite jésuitiquement ma belle saucisse de Morteau au fromage.

Le rituel dure cinq minutes. Avec la chaleur, il y a du jus de saucisse qui dégouline un peu partout. Même sur les T-shirt.

Nous voilà enfin seuls, Séverine, Clémentine et moi. Nous procédons aux dernières modalités. Le chèque. Le contrat.

< Je peux goûter la saucisse de Morteau au fromage "Président", monsieur le Président ? > me fait Séverine en riant.

La soirée se termine par une dégustation. Il est déjà minuit. Le sol est sec et les culottes mouillées à la poubelle.

< Samedi prochain tu animes la soirée chez Emeline ! J'ai signé le contrat ! > me fait Clémentine en m'embrassant.

Pendant mes prestations "Chippendales", Clémentine, en parfaite femme d'affaire, trouve de nouveaux contrats juteux.

Clémentine, mon "Agent Artistique, mon "Manager", dit : < Et je te prie de ramener une saucisse qui sent moins fort !>

Tous droits réservés - © - 2016 - Depuis mon Blog -

Maître Gilbert - (Dresseur de saucisses) -

cool.gif

blogentry-173856-0-44856500-1478813339_thumb.jpeg blogentry-173856-0-33389700-1478813361_thumb.jpeg blogentry-173856-0-73339100-1478813407_thumb.jpeg

Je clique avec amour sur les merveilleuses images. Comme ça, je peux lire ce qui est écrit dessus. Mon amour du clic...

cool.gif

AVERTISSEMENTS

L'utilisation, toute ou partie, d'un texte, (ou photographie), par copié/collé par exemple, sans le consentement de l'auteur, constitue une violation de la propriété intellectuelle. Délit sanctionné par l'Article. L.335-2. du Code pénal.

La divulgation d'informations relatives à la vie privée, ou à l'identité, constitue un délit sanctionné par les articles 706-102-1 (Informatique) et 88-227 du code pénal.

cool.gif


   Alerter