• billets
    60
  • commentaire
    0
  • vues
    36 841

Soirée saucisse chez Christelle

-GILBERT-

355 vues

cool.gif

Chères amies lectrices

Chers amis lecteurs

Pour savourer intensément ce nouvel opus, il est préférable de déguster l'épisode précédent.

Ce qui n'est évidemment pas réellement nécessaire mais permet de beaucoup rire. C'est la fête !

Cet épisode intitulé, avec le bon goût de la saucisse au fromage : < Soirée saucisse chez Solène >

Tout simplement en cliquant sur le lien ci-dessous. Un double clic à gauche, avec le doigt de son choix.

http://www.forumfr.com/blogs/b1150e6858-soiree-saucisse-chez-solene.html

cool.gif

blogentry-173856-0-50578600-1477641613_thumb.jpg Je clique sur la belle image pour découvrir ce qui est écrit dessus. J'aime cliquer...

Soirée saucisse chez Christelle

Clémentine, qui est mon agent artistique et mon "manager", m'a encore téléphoné ce samedi matin à 8 h. Ponctuelle.

< Tu n'oublies pas que tu fais l'animation, ce soir, pour l'anniversaire de Christelle, hein, trésor ? > me rappelle t-elle.

Je la rassure immédiatement. Je serais chez elle pour 19 h30 pétante. J'apporterais tout mon matériel. Mes sacoches.

J'arrive à l'heure convenue. Clémentine me présente Christelle. Une ravissante jeune fille très sexy qui fête ses 19 ans.

Il y aura une quinzaine de filles. Des étudiantes de la Fuck de Droit de l'université voisine. Une belle et grande soirée.

Il est déjà 19 h30. Clémentine et Christelle m'accompagnent aux toilettes. Ce sont les toilettes qui seront les loges.

La soirée commence à 20 h tapantes. Je n'ai donc que le temps de me revêtir de mon superbe costume noir. Repassé.

Pour la première partie de ma prestation, je serais vêtu de mon déguisement de Zorro. Magnifique et légendaire tenue.

Toutefois, avec ce costume de Zorro, je serais chaussé de mes palmes de plongée. Je trouve que c'est beau, esthétique.

Je passe mon masque noir, je mets mon chapeau noir. Je couvre mes épaules de ma cape noire. Me voilà fin prêt.

Clémentine fait "Disc-Jockey". C'est sur la musique de "Indiana Jones" que je fais une entrée phénoménale. Remarquée.

Sur ma mobylette, recouverte d'un drap noir, j'ai fixé une tête de cheval sur le guidon. Cheval en bois d'un manège.

L'effet est extraordinaire. Toutes les filles présentes se mettent à applaudir à tout rompre. Je cabre ma mobylette.

Je suis levé sur la roue arrière. Mon épée pointée vers le plafond, ma mobylette pétaradante, l'effet est grandiose.

Hélas, je perds le contrôle de ma mobylette qui vient s'encastrer dans le buffet du salon. C' est la salle de spectacle.

Moi, je n'ai rien. Le buffet par contre est complètement défoncé. Avec mon épée, j'ai décroché le lustre qui tombe.

Les filles, croyant que cela fait partie de mon numéro, me font une véritable ovation. Clémentine regarde le buffet.

En parfait professionnel, je monte sur l'estrade. Show must go on ! Partant de ce postulat je commence mon show.

C'est sur "La poupée qui fait non", de Michel Polnareff, que je commence en m'accompagnant au banjo. C'est "Glandiose".

Tout en chantant, tout en jouant, je tape du pied sur l'estrade. Chaussé de mes palmes, cela cré une belle percussion.

Je fais l'homme orchestre. C'est un véritable triomphe. Je fais mon fameux "Moon-Walk", à la façon de Michael Jackson.

Clémentine monte sur l'estrade et s'empare du micro. Elle demande le calme. Se tournant vers moi, elle précise :

< Bonsoir les filles ! Je vous présente Maître Gilbert, c'est notre monsieur des saucisses ! > Une véritable ovation.

< La saucisse ! La saucisse ! On veut la saucisse ! > se mettent à crier les filles en tapant dans leurs mains. Folie.

Clémentine demande le silence. Je continue avec "Dans mon H.L.M." de Renaud. C'est un véritable triomphe. Magnifique.

Des filles montent sur l'estrade pour tenter de m'arracher mes habits. Je suis rapidement en slip et en palmes. Trouille.

Je n'ai que le temps de fuir. Clémentine et Christelle m'entraînent au WC où nous nous enfermons à double tour. Ouf !

Dehors, des filles frappent contre la porte en criant : < La saucisse ! La saucisse ! On veut la saucisse ! > J'ai très peur.

Clémentine me rassure pendant que Christelle ajuste mon string doré que je porte à l'envers avec la ficelle devant.

Comme j'en profite pour faire pipi, Christelle éprouve quelques difficultés à ajuster mon string à paillettes argentées.

Dehors, les choses se sont un peu calmées. Je reviens pour la seconde partie de ma prestation. Je monte sur l'estrade.

Je suis vêtu de mon string, chaussé de mes palmes de plongée. Je porte ma perruque bouclée et rousse. C'est beau.

Je commence par la belle chanson de Alain Süshi et de Laurent Voulzon, "Belle Île en mer". C'est un véritable succès.

Je continue avec " Quelque chose de Tennessee" de Johnny Hallyday. Dans l'assistance, le bordel recommence. Fou !

Des filles montent sur l'estrade pour tenter de m'arracher ma perruque et surtout mon string doré. C'est le vrai foutoir.

Je me retrouve rapidement tout nu. Juste chaussé de mes palmes, j'ai du mal à terminer mon "Moon-Walk". Je file...

Je saute de l'estrade pour aller me réfugier dans les cabinets. Je dois faire pipi. Christelle me tend mon collant mauve.

Clémentine me fixe la grande plume rose, derrière, avec un peu de gel et du scotch. Je garde mes palmes noires.

Je mets un tablier de jardinier, je porte mon collant mauve. J'ai mis mon masque de "Johnny Depp". C'est superbe.

Dehors, tout s'est enfin calmé. Je remonte sur l'estrade pour la dernière partie de ma prestation "Chippendale".

Je chante "Vanina" de Dave en remuant du cul. Ce qui a pour effet de faire bouger la plume rose juste derrière ma tête.

Je fais mon "Moon-Walk" sur une jambe. Je continue avec "Couleur menthe à l'eau" de Eddy Mitchell. C'est le triomphe.

Dans l'assistance, le chahut est à son comble. Les filles me lancent leurs petites culottes en hurlant. Une vraie pagaille.

Christelle est entrain de passer la serpillère sous les chaises. Des filles montent sur l'estrade. Je suis obligé de fuir.

Nous nous enfermons dans les WC pour attendre que les choses se calment. Il faut attendre une bonne demi-heure...

Enfin, je peux revenir. Des filles m'attendent. Certaines me tendent leurs petites culottes humides pour un autographe.

Je signe à tour de bras. C'est le rituel des photographies. Je sors ma saucisse de Morteau que j'agite en souriant.

Les filles m'entourent. Certaines me tiennent par les hanches, d'autres par les épaules. Clémentine fait les photos.

Je suis là, agitant jésuitiquement ma saucisse de Morteau qui, à cause de la chaleur, dégouline de son jus épais. Gras.

Il y a du jus qui dégouline un peu partout. Pendant la séance photo, il y a même du jus qui coule sur quelques têtes.

Des filles en ont plein les cheveux et semblent s'en amuser. La chaleur fait fondre le fromage qui colle au bout. Odeurs.

Nous voilà enfin seuls. Il est minuit. Christelle fait le chèque à Clémentine. Christelle est enchantée de sa soirée.

< J'aimerais avoir 19 ans tous les soirs ! > me fait Christelle en se penchant pour goûter ma saucisse de Morteau.

S'essuyant le jus qui lui coule sur le menton, Christelle me demande, espiègle : < Tu reviens pour mes 20 ans, dis ? >

Clémentine m'aide à tout ranger dans les sacoches de la mobylette qui est un peu abîmée à cause du buffet.

< Tu prends note, s'il te plait, samedi prochain, tu assures ta prestation "Chippendale" chez Séverine ! >

Séverine, étudiante en Fuck de Lettres, fête ses 19 ans. Il y aura une quinzaine de filles. Uniquement des filles.

Clémentine a aménagé son grand salon en petite salle de spectacle. Business oblige. Il y a une petite scène au fond.

Cela va nous permettre d'organiser toutes nos soirées "Chippendale", (et les autres), ici, pour des shows privés.

Rendez-vous donc, à samedi prochain, pour l'anniversaire de Séverine. Encore un grand moment en perspective...

Tous droits réservés - © - 2016 - Depuis mon Blog -

Maître Gilbert - (Dresseur de saucisses) -

blogentry-173856-0-54784300-1477641671_thumb.jpg blogentry-173856-0-97102500-1477641689_thumb.jpeg Je clique sur les belles images pour découvrir ce qui est écrit dessus. J'adore cliquer...

cool.gif

AVERTISSEMENTS

L'utilisation, toute ou partie, d'un texte, (ou photographie), par copié/collé par exemple, sans le consentement de l'auteur, constitue une violation de la propriété intellectuelle. Délit sanctionné par l'Article. L.335-2. du Code pénal.

La divulgation d'informations relatives à la vie privée, ou à l'identité, constitue un délit sanctionné par les articles 706-102-1 (Informatique) et 88-227 du code pénal.

cool.gif


   Alerter