• billets
    9
  • commentaire
    0
  • vues
    4 521

LeBron James, la prophétie du "Chosen One" (2ème partie)

Michael Westen

284 vues

"The Decision" : La trahison de King James

Depuis 2003, LeBron James a effectivement régné sur la NBA, enchaînant les records, les titres de meilleur joueur, les actions exceptionnelles et les matchs mémorables, devenant King James. Mais tout roi qu'il est, il n'a pas réussi à offrir le titre à Cleveland. Il est un champion, mais n'est toujours pas le champion. Ce qui permet à tous ses "haters" (anti-LeBron) de pouvoir se moquer, et nuancer son poids dans l'histoire du basket américain.

Leur argument massue ? Comparer James aux plus grands n'a aucun sens, car James n'a pas le moindre titre. Contrairement à Kobe Bryant, à Tim Duncan. Alors comment oser en faire le descendant de Michael Jordan...

Agacé, frustré, lassé de toutes ces railleries, et de voir que le temps passe mais que son palmarès reste vierge, LeBron prend à l'été 2010 ce qui sera appelé "The Decision" (La Décision) : il annonce qu'il quitte Cleveland, et rejoint le Miami Heat.

La raison principale de son départ finira d'achever des fans déjà effondrés : il veut jouer dans une équipe qui a une réelle chance d'être champion. Et Cleveland passe à nouveau pour une ville de loser.

Une trahison. Un abandon. Voilà comment les habitants de l'Ohio vivent ce départ. Un peu comme Obi-Wan dans la saga Star Wars quand il fait face à son disciple, Anakin Skywalker, basculé dans le côté obscur, et hurle "You were the chosen one" ("Tu étais l'élu !")

Exactement comme dans la saga mythique, celui qui devait réaliser la prophétie, celui qui devait apporter un titre à Cleveland (et le seul qui en était réellement capable...) passe chez un rival, et anéantit les espoirs de toute une ville, de tout l'Ohio.

lebron-james-response-traitor.jpg

La réaction des Clevelanders est forcément violente, viscérale. Des milliers d'entre eux se réunissent à l'extérieur pour brûler leur maillot du King, et ne veulent plus entendre parler de celui qui les abandonne à leur triste sort.

Sa cote de popularité dégringole (sauf en Floride...) et chaque match de Miami dans la salle de Cleveland se dispute dans un climat des plus tendus, et incroyablement virulent envers le traître, LeBron.

Miami ira en finale dès cette saison, mais sera battu. LeBron est toujours frustré, ses anciens fans jubilent. Mais Miami retournera en finale les trois années suivantes, et remportera deux titres d'affilée. 2 victoires, 2 défaites, en 4 finales à la suite. Le pari est malgré tout plus que gagnant pour James. Il est champion. Sans Cleveland.

Mais contrairement à ce que beaucoup pensaient, le King n'a pas totalement renoncé à être "The Chosen One"...

the-Decision-LeBron-James-ESPN.png


   Alerter


0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant