Aller au contenu

querida13 Blog

  • billets
    52
  • commentaires
    34
  • vues
    14 206

Ailleurs


257 vues

Le piano essuya les plâtres de cette maison "en voie de finition".Il fut transporté à dos de déménageurs contre un pourboire supplémentaire car ces costauds-là avaient besoin d'encouragements pour faire traverser un terrain en pente et un escalier à l'engin.

Ils y mirent une demi -heure en soufflant ,criant,jurant et ahanant;Le piano,soulevé et manipulé en tous sens, poussait des soupirs,vibrait de toutes ses cordes et de tout son bois, gémissait à chaque choc et jouait seul des mélodies inédites.Les fiers à bras bataillaient ferme,les muscles noueux et tendus,les yeux exorbités,les dents serrés,ils devenaient écarlates.La raideur de l'escalier aurait pu avoir raison de leur courage.Le piano cabré à quarante cinq degrés résistait et les forces diminuaient.mon père vint à point nommé arroser les gosiers,pus après une pause,le piano trôna dans un coin du salon et fut opérationnel.Les enfants de la voisine qui était venue nous aiderà déménager, se mirent à poser leurs mains dessus et l' arrivée du monument fut fêtée par un joyeux charivari.Ce furent dégoulinants de sueur sous le fier soleil de mars que nos vaillants déménageurs revinrent chercher leur récompense,épuisés.

On me trouva une autre profeseure à la rentrée.Mais j'avais d'autres chats à fouetter.je m'aperçus des désagréments de la vie en maison individuelle:chacun était enfermé derrières SES murs et SON portail,il y avait peu de gamins et pour cause ,ce genre d"habitation n'était destinée qu'à des gens arrivés c'est à dire ayant travaillé longtemps,ou ayant hérité.Il y eut donc des animauxfamilers,mon frère et pas grand monde autour.A l'école mon accent prononcé faisait rire.J'avais du retard,quoique étant dans les premières.L cours que l'on me trouva était à sept kilomètres de chez moi et j' y attendais mon tour de passage beaucoup de temps.la littérature vint à mon secours. Les cours avaient lieu dans une espèce de bibliothèque et l'endroit où j'avais coutume de m'asseoir était celui du rayonnage de la littérature féministe!Je commençais par les plus petits ,puis les plus gros ,continuai avec ceux du rayonnage entier.eainées me donnaient du courage,elles me disaient :va cours ,vole et nous venge!

A onze ans,Mademoiselle C.;décide de nous faire passer une audition.Elle aura lieu dans une salle à Marseilleveyre ) Noêl.Maman me fabrique une robe,je porte des chaussures grossières polies et ciées .Je me suis préparée avec une jeune fille qui avait besoin de quelque argent.Je ne suis pas très sûre de moi,je me sens ridicule et vaguement fagotée.Après les pestations laborieuses des débutants,je trouve parfois jués par des autres enfants des morceaux que j'aurais aimé interprêter .ais c'st mon tour.je me sens tirée par la main ,poussée dans le dos et exposée à la lumière du projecteur.La main sur le piano ,je salue.Soudain ,je me dis" on y est ,pas moyen de reculer" j prends mon souffle ,je me sens étrangement calme.Et j'éxécute mon morceau la sonatine de Kulhau.Deux doigts qui se télescopent un peu ,rien de grave,petite erreur passée inaperçue.De toutes façons même si tu te trompes m'avais dit l'exigeante maîtresse tu continues...C'était déjà :show must go on!Acclamations,visages qui se penchent les uns vers les autres avec un hochement approbatif vers le compagnon ,ovations.Je suis moi-même étonnée d'être au centre de tant d'attentions.En fait j passe avec les meilleurs de la fin et il n'y a guère d'enfants de niveau plus élevé!

A la fin de l'année on apprend que Mademoiselle va se marier,qu'elle se consacrera à son foyer et qu'elle ne donnera plus guère de cours.On me dirie vers un autre professeur.

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×