Aller au contenu

querida13 Blog

  • billets
    52
  • commentaires
    34
  • vues
    14 206

Musique,,divine musique!


227 vues

Replaçons -nous dans le contexte:les dernières trente années du XXeme siècle,pas d'internet ,ni de youtube.Quelques personnes possédaient une antiquité nommée phonographe avec des microsillons,la radio ,que les vieux baptisaient encore TSF était assez démocratisée.Les intellos écoutaient France Culture!

Je n'osais trop dire que j'aimais la musique classique,gamine ,j'en ai écouté bien plus que bien des adultes incultes (et il y en avait pas mal à l'époque!)et j'aurais été étiquetée dans ma cité comme une ringarde qui avait des goûts de vieux!

De plus avec mon solfège des solfèges ,on donnait le nom ds compositeurs des mélodies qu je déchiffrais:c'étaient des virtuoses anciens,je m'imprégnais des lignes mélodiques classiques sans être critiquée et ce bouquin me guidait dans mes écoutes en façonnant mes goûts.

Mon père, amateur de nouveautés avait un tourne- disque et un magnétophone à bandes.j'eus des disques de comptines mais aussi j' en profitais pou explorer les quelques morceaux de musique classique qu'il possédait et quels maîtres :Bach,Mozart ?Tchaikowsky,Liszt,Brahms...).

A cette époque la musique des yéyés ( surnommés de la sorte parce que comme les américains ils ne cessaient de dire yeah,yeah sur des rythmes rock!)était à la mode.les artistes en vogue étaient Johnny,Sylvie,Sheila et Ringo,Stone et charden,Bécaud,Joe Dassin,Hugues Aufray,Dalida,Annie Cordy,Mike Brant ,Claude François,Henri Salvador... France Gall,Lama ,Delpech aussi,débutaient...Pour s'occuper un peu on descendait le mange disque et on écoutait les 45 tours qui nous plaisaient!Parfois des filles s'amusaient à copier les claudettes!

La radio répétait leurs tubes inlassablement et nous faisait aussi digérer la culture du demi- siècle précédent:Piaf,Montand,les chansonniers...je suppose que cette répétition inlassable a fini par imprégner ma mémoire.

Les voitures d'autrefois étaient vendues sans autoradio pour la simple et bonne raison que cela n'avait pas été encore inventé!Le week- end nous étions souvent en visite dans la famille,dispersée dans la région provençale et nous étions toujours,plus ou moins par monts et par vaux alors nous chantions ,dans la bagnole:le petit âne gris,les feuilles mortes,les comptines de l'école,le répertoire était large...

Mes parents avaient trouvé d'autres engagements en centre de loisirs,cuisine ou animation ,puis sous-direction ,gestion,tout était bon pour améliorer l'ordinaire!De cinq à dix ans je visitai pas moins de neuf centres de loisirs et dus être au contact de plus de 1000 personnes,enfants ,adolescents,moniteurs.Il y avait toujours des disques à écouter!Il y avait toujours quelqu'un pour nous enseigner quelques chants -j'étais perpétuellement en demande!-et surtout un moniteur guitariste avec lequel j'étais toujours fourrée car j'avais découvert le plaisir d'être accompagnée!

Je découvris le répertoire plus intello de Brel et de Brassens au contact d'un directeur de centre qui les aimait et qui m'en fit écouter,je découvris le Forestier avec Bernard,un mono qui m'apprit l'éducation sentimentale et San Francisco .Ce moniteur utilisait mon oreille absolue pour accorder sa guitare.Un après-midi de grand ennui dans une colo d'été ,une fille de service,Claude, m'apprit trois chansons de Reggiani!

En parcourant la France, les enfants entonnaient des chants que je finissais par apprendre,randonnée après randonnée,dans les cars qui nous menaient aux centres, aux activités, rebelote: nous chantions toujours et encore.Un peu de tout:chants scouts,variétés,tubes du jours,chansons anciennes...Un moniteur m'enseigna le maniement d'un nouvel objet :le magnétophone à cassettes.O délice,j'avais à disposition un outil répétiteur inlassable,qui allait m'enseigner les chansons et les paroles!J'allais pouvoir désormais me passer de faire appel à la patience des autres et à leurs remarques pas toujours gentilles lorsque le texte avait du mal à rentrer;je pouvais collectionner les chants qui me plairaient:j'eus beaucoup de mal à choisir ,je connaissais tout par coeur!Mais je finis par trouver bien des trésors!

Parfois en secret ,quelqu'un osait un chant grivois et nous chuchotions Jeanneton ou le curé de Camaret ,l'oeil au aguets afin de ne pas être surpris par les adultes.

Puis quand nous nous séparions, nous exprimions notre chagrin en vagissant de profundis "ce n'est qu'un au revoir".mais pour la plupart des gens, ces au revoir, furent souvent des adieux!

Parfois définitifs:ainsi j'appris,quinze ans plus tard, que ma jolie Claude a été décapitée (décapitée!!! arghh!)au cours d'un accident de voiture , et qu'un copain de colo fut noyé dans les calanques de Marseille!Requiem éternam!

Je devins donc un mini chef des choeurs!Je parvins à un niveau péparatoire à l'orée de mon adolescence en solfège et piano!

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×