Aller au contenu

Maroudiji Blog

  • billets
    18
  • commentaires
    4
  • vues
    8 382

Ma vie avec Stephen Hawking


536 vues

Dans mon journal intellectuel, je consignais le plaisir que j’éprouvais à lire le témoignage de Jane Hawking, la femme du célèbre scientifique.

Voici quelques passages que je reproduis ici et qui souligne bien ce que je pense de ces gens là.*

Vivre avec un mari athée

« À ce stade de nos relations, j’avais beau être totalement sous le charme de son beau regard d’un gris-bleu limpide et de son large sourire à fossettes, je résistais à son athéisme. Instinctivement, je refusais de succomber à cette position destructrice qui n’offrait ni consolation ni espoir. »

Une masse terne

« Pas plus, je devais bien l’avouer, que ne m’attiraient les scientifiques désormais associés à Stephen. Dans l’ensemble, les physiciens des

particules formaient une bande d’experts secs et obsessionnels, peu concernés par les contacts personnels et obsédés par leur propre réputation de

chercheurs. Ils étaient bien plus agressifs dans la compétition que les relativistes amicaux, décontractés, auxquels nous étions associés dans le

passé. »

Et quelques pages plus loin :

« On trouve parfois de la consolation dans la nature quand les humains ne peuvent en offrir, mais la nature est impuissante à influencer les êtres

cérébraux ayant pour critère la pensée rationnelle. »

*Ma vie avec Stephen Hawking, une merveilleuse histoire du temps. Terra Nova

1 Commentaire


Commentaires recommandés

Salut toi,

Pour moi, nos raisons ne servent qu'à appuyer ce que l'on sait déjà, donc elles n'ont rien d'intelligent en soi: elles ne servent qu'à tenter de convaincre les autres de ce que l'on croit. Si Jane Hawking trouvait certains chercheurs froids, ce n'était donc probablement pas parce qu'ils étaient plus rationnels que les autres, mais parce qu'ils ne s'intéressaient pas beaucoup à ce qu'ils ressentent, ou à ce que les autres ressentent. Est-on d'avantage attiré par les sciences parce qu'on est froid avec les humains? Ce n'est pas le cas des médecins en tout cas, mais je ne connais pas assez de scientifiques pour me prononcer. J'aurais tendance à croire qu'il y a autant de scientifiques froids que d'humains froids par contre.

:)

Lien vers le commentaire
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×