Aller au contenu
  • billets
    61
  • commentaire
    0
  • vues
    41 976

Elle veut le contact (Episode 9)


293 vues

cool.png

"Pimente"

Quelle ne fut pas ma surprise, ce matin, de recevoir un message privé sur un des forums où je sévis pour mon plus grand plaisir et celui de mes lecteurs. Ce message émane d'un individu qui se prétend être une jeune femme de 23 ans. Intervenant sur ce forum sous le pseudonyme de "Pimente", la jeune femme me propose d'entrer rapidement en contact avec elle.

Par acquis de conscience, avant tout chose, je vais découvrir quelques interventions de "Pimente" sur le forum. Je vais également voir les informations sur sa fiche de profil. Les interventions sont plutôt biens ficelées, intelligibles et permettent d'envisager qu'il s'agit bien d'une jeune fille. Les informations, sur sa fiche de profil, restent succintes.

"Pimente" intervient le plus souvent dans la section "sexe" du forum. C'est là que, amusée par mes récits, elle prétend s'être identifiée à une des héroïnes de mon Blog sulfureux. Elle affirme y retrouver des situations qu'elle a bien connu avec un professeur. Soucieuse d'en apprendre plus, sa curiosité aiguisée, elle me contacte donc par ce premier message. Un message très bien écrit.

Je m'empresse de répondre. Je précise que le récit et l'héroïne dont elle fait mention, sont des choses authentiques. Je lui donne quelques indications supplémentaires que la décence, (et le devoir de réserve), m'empêchent de dévoiler en public, ici, sur ce Blog bien fréquenté. Comme toujours, je lui propose un échange de photographies afin d'avoir la preuve absolue de n'avoir pas affaire, une fois encore à Benoît Chauzemol. Benoît qui, sous le pseudo de "Brenda", escroque pas mal de mâles. Des paumés qui, croyant avoir affaire à une fille, lui racontent leurs cochonneries.

J'exige donc au moins deux photographies, datées. Deux clichés ou "Pimente" est invitée à tenir à la main une feuille de papier sur lequel elle aura écrit, de sa plus belle calligraphie : < Bonjour Gilbert >. Surtout pas de nus, ou d'érotisme. Non, de simples photographies en tenue "classique". "Pimente" assise dans un fauteuil, par exemple.

Dans le second message, qui arrive cette fois dans la messagerie de mon opérateur, je reçois une réponse. "Pimente" est effectivement une belle jeune fille d'environ 23 ans. Pas de doute. Assise devant son ordinateur, à son bureau, vêtue d'un jean's, d'un sweat-shirt, chaussée de "basket", "Pimente", très simplement, tiens une feuille où je peux lire : < Bisous Talisman > juste sous la date du Jeudi 23 avril. J'ai donc la preuve exigée. Pas de Benoît planqué sous la table...

Je me dépêche de faire deux photographies de ma personne. A la main, à mon tour, je tiens une ardoise sur laquelle, à la craie jaune, j'ai écrit : < Salut "Pimente" > juste sous la date du jour. Nous pouvons enfin, à présent, sur ces bases saines, entreprendre les échanges que me demande la jeune fille. Cette dernière me propose même de le faire par web-cam. Je décline l'offre car je déteste cette pratique frustrante, prosaïque et inutile. Rien ne vaut la réalité.

"Pimente" s'est donc identifiée à une de mes héroïnes. Cette héroïne était une élève de 18 ans, (et un jour), avec qui nous avons vécu de sublimes aventures musicales, picturales et amoureuse. Il y a quelques années de cela. "Pimente", elle aussi, avait vécu une situation semblable avec un de ses professeurs, à l'université, durant sa première année. Elle joignait à son message son numéro de portable. Je lui envoyais le mien. Ainsi nous pourrions débattre de tout cela de vives voix et en temps réel.

Nous avons passé trois heures au téléphone dès la première soirée. Nous décidâmes donc très rapidement de nous rencontrer dans la "vraie vie" le plus rapidement possible. Nous avons récidivé au téléphone le lendemain, durant trois nouvelles heures. Sans évoquer les trois courriels, longs et "sulfureux". Cette façon de se rencontrer, de plus en plus employée sur le Web, court-circuite tous ces sites de rencontres hypocrites, mesquins et payants. Fabuleux !

"Pimente" vit à quatre cent kilomètres de chez moi. Nous nous sommes rapidement mis d'accord sur les modalités d'une possible rencontre. Le plus rapidement possible. Pour le premier mardi du mois, durant ses vacances universitaires, nous avons défini notre premier rendez-vous. Nous ferons chacun les deux cent kilomètres qui nous séparent de la ville prévue. Une ville située à la moitié de la distance qui nous sépare. Si le "courant" passe, nous aviserons pour une éventuelle suite. Nous avons quelques jours à consacrer à du "bon temps"...

A suivre...

___________________

Tous droits réservés - © - 2015 - Depuis mon Blog - (L'autre, le sulfureux) -

:cool:

blogentry-173856-0-36084000-1439114559_thumb.jpg

:cool:

L'utilisation, toute ou partie, d'un texte, (ou photographie) sans le consentement de l'auteur, constitue une violation de la propriété intellectuelle. Délit sanctionné par l'Article. L.335-2. du Code pénal.

La divulgation d'informations relatives à la vie privée constitue un délit sanctionné par les articles 706-102-1 (Informatique) et 88-227 .

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Ce billet ne peut plus recevoir de commentaires supplémentaires.
×