Aller au contenu
  • billets
    61
  • commentaire
    0
  • vues
    41 976

Elle veut le contact (Episode 6)


276 vues

:cool:

" Valériane"

Ce dimanche matin, sur un des forums ou je sévis, je découvre deux messages privés. J'ouvre donc ma messagerie avec une certaine féblilité. La première de ces missives est un spam vantant les mérites de la petite pillule bleue. La seconde est envoyée par "Valériane"...

J'ouvre donc ce message avec une grande impatience. "Valériane" se présente et témoigne des petites joies qu'elle éprouve à la découverte de mes récits. Chacune de mes nouvelles publications la ravi. Ce qui n'est pas sans me ravir également.

J'éprouve un certain plaisir à rédiger mes petits textes. Je sais qu'ils sont lus par beaucoup d'individus sur nombres de forums. Certes, l'infime pourcentage des lecteurs qui me contactent est négligeable. Néanmoins, certains échanges réguliers, avec quelques uns d'entre eux, sont réellement gratifiants.

"Valériane" est donc une de mes lectrices. Sans doute désireuse de tenter d'en savoir un peu plus sur l'auteur des récits érotiques qui l'émeuvent quelque peu. "Valériane" m'avoue, dans son message, avoir longtemps hésité avant de tenter le contact virtuel. "Valériane" précise même qu'elle a écrit plusieurs messages mais, qu'au moment fatidique du click sur "envoi", elle a "supprimé". Attitude typiquement féminine...

Je m'empresse donc de répondre de ma meilleure plume toute virtuelle. Je me fais une joie de donner quelques indices sur des questions précises. Jamais de reélles "révélations", car il faut soigneusement laisser le lecteur dans une sorte de mystère non résolu. Une expectative souhaitable, source d'addiction. Ne jamais démentir, car démentir revient à cautionner...

"Valériane" par le plus grand des hasards, habite à moins de cent kilomètres de chez moi. Je me garde bien de le lui révéler. Nous échangeons deux mails dans la journée. Comme toujours, sur ma demande, je reçois quelques clichés qui sont un premier pas vers une certitude. Etant parfaitement hétérosexuel, je ne désire absolument pas perdre mon temps avec un "clône" (clown ?).

"Valériane" est plutôt belle, attractive et, sur un des clichés, conformément à ma demande, elle porte un petit carton sur lequel, d'une jolie écriture, elle a écrit < Bonjour de Valériane >. Je suis donc quasi-certain d'avoir affaire à une femme. Après cette "preuve" nous pouvons passer à la phase suivante.

Le lundi matin, dans la boîte mail de mon opérateur, je reçois un nouveau message de "Valériane". Elle a bien reçu mes photographies. Elle est un peu étonnée. Elle s'attendait à découvrir un "intello", chaussé de petites lunettes rondes, portant une barbichette, l'air tourmenté et vêtu d'une vieille veste de velours. Alors qu'elle découvre un "moniteur de sport", souriant, respirant l'optimisme et la joie de vivre.

Dans le second mail, vers midi et demi, je découvre le numéro du téléphone cellulaire de la Dame. Elle m'invite à la contacter en soirée, entre dix neuf heure et vingt heure. Ce que je m'empresse de faire à dix neuf heure trente précise. Le contact est des plus agréables. Immédiatement, je peux deviner, chez mon interlocutrice, l'optimisme et la joie de vivre.

Nous bavardons une bonne heure. Dans un humour permanent, mais fin et subtil, nous devisons de tout et de rien. Il est toujours étrange, puis presque émouvant, d'entendre, pour la première fois, la voix d'une personne dont on ne connaît que la photographie.

Depuis, nous échangeons des mails chaque jour et, ce soir, mercredi, nous allons procéder à notre premier contact par web-cam. Ce n'est pas du tout ma "tasse de thé". Je n'aime pas. Et ma condition est que nous soyons vêtus, tous deux, d'élégante façon, devant nos ordinateurs respectifs. Ce qui plaît beaucoup à la Dame. Point de vulgarités. De quelques natures qu'elles soient !

A suivre...

:cool:

blogentry-173856-0-06018000-1433504840_thumb.jpg

:cool:

L'utilisation, toute ou partie, d'un texte, (ou photographie) sans le consentement de l'auteur, constitue une violation de la propriété intellectuelle. Délit sanctionné par l'Article. L.335-2. du Code pénal.

La divulgation d'informations relatives à la vie privée constitue un délit sanctionné par les articles 706-102-1 (Informatique) et 88-227 .

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Ce billet ne peut plus recevoir de commentaires supplémentaires.
×