• billets
    59
  • commentaire
    0
  • vues
    36 442

Mon Kiki est gentil

-GILBERT-

75 vues

:cool:

Mon Kiki est gentil

2449017680.gif

Des souvenirs de mon caniche Kiki.

Kiki était un petit caniche à poils frisés. Court sur pattes, ce dernier n'était pas sans évoquer une saucisse poséee sur quatre pattes .

J'avais adopté Kiki quelques temps avant de rencontrer ma compagne.

Nous l'aimions beaucoup.

Je garde un bon souvenir de cette délicieuse époque .

Avec ma compagne, nous manifestions un grand attachement pour mon caniche.

Je l'avais baptisé Kiki car c'était facile à prononcer.

Ma compagne, tout comme moi, aimait beaucoup s'occuper de mon Kiki.

Nous l'emmenions partout où cela est possible. Au restaurant. Chez le coiffeur, dans la salle d'attente du docteur et, bien sûr, en vacances.

C'était Kiki par ci, Kiki par là ...

Ma compagne trouvait mon Kiki très affectueux. Calme et joueur. Toujours friand de caresses.

Le dimanche matin, mon Kiki avait même souvent droit à un traitement de faveur.

Des faveurs particulièrement longues qui lui faisait dresser le poil de plaisir.

La truffe humide, mon Kiki manifestait son contentement par de doux mouvements.

Dès qu'il était heureux, mon Kiki remuait la queue...

Il n'était pas rare d'entendre ma compagne s'adresser à mon Kiki à la troisième personne en disant :< Qu'est qu'il veut le Kiki? >, ou encore : < Il va bien le Kiki ? >, sans oublier les : < Il est content le Kiki ? >...

Avec ma compagne, nous aimions bien aller promener mon Kiki.

Lorsqu'il pleuvait, par contre, mon Kiki était tout mouillé.

Lorsqu'il neigeait, toutefois, mon Kiki était tout froid. Mon Kiki semblait même plus petit lorsque la température était sous glace...

Mon Kiki n'aimait pas trop les bords de mer lorsqu'il y avait du vent. Mon Kiki était très rapidement perdu dans l'immensité des plages Vendéennes de Saint-Jean de Mont.

Couché sur la plage, très rapidement, avec la brise, je constatais que mon Kiki se couvrait de sable.

Ma compagne, toute heureuse de rendre service, devait donc secouer mon Kiki pour faire tomber le sable qui s'était amassé dans les poils.

Cela nous faisait beaucoup rire.

En effet, ma compagne secouait mon Kiki des deux mains.

Un hiver, avec ma compagne et mon Kiki, nous étions partis une semaine dans les Alpes.

Je déposais souvent mon Kiki sur la luge, coincé entre ma compagne et moi.

Cette dernière, assise devant, moi à l'arrière, serrant bien mon Kiki contre elle, nous parcourions les pistes à toute vitesse.

Mon Kiki, poils au vent, dévalait les pentes neigeuses, avec bonheur. Sans bonnet avec juste son coll roulé.

Souvent, ma compagne déposait de doux bisous sur mon Kiki.

Cela nous amusait beaucoup.

A tel point que, à chaque fois que nous étions de retour, nous déposions mon Kiki dans la petite niche où il se sentait si bien. Nous nous en occupions très bien.

Au restaurant, par exemple, discrètement, je plaçais mon Kiki entre mes jambes.

Ma compagne, de temps en temps, passait sa main sous la table pour caresser mon Kiki.

Dans les files d'attentes, à la poste ou à la CPAM, par exemple, je tenais mon Kiki entre les mains, pour éviter que des personnes ne lui marchent dessus.

Parfois, lorsqu'il faisait doux, au printemps ou au début de l'été, je mettais mon Kiki sur le balcon. La voisine appréciait toujours beaucoup. Voyant le Kiki, elle lui faisait de l'oeil...

Kiki, tout content, remuait alors souvent la queue.

Une bonne bête ...

2449017680.gif

Tous droits réservés - © - 2013 - Depuis mon Blog -

:cool:

Ci-dessous, Chantal Mouyet et mon Kiki.

14051008100399997.jpg

:cool:

L'utilisation, toute ou partie, d'un texte, (ou photographie) sans le consentement de l'auteur, constitue une violation de la propriété intellectuelle. Délit sanctionné par l'Article. L.335-2. du Code pénal.

La divulgation d'informations relatives à la vie privée constitue un délit sanctionné par les articles 706-102-1 (Informatique) et 88-227 .