• billets
    60
  • commentaire
    0
  • vues
    36 700

Les personnages historiques oubliés

-GILBERT-

51 vues

3980218871.gif

Alain Troverti (1812-1867)

Alain Troverti vint au monde par une splendide journée d'été, dans la nuit du 8 janvier 1812.

Issu d'une famille de moines vivant à Lyon, dans la Gironde, Alain Troverti grandit dans l'indifférence générale. D'un père et d'une mère italiens, Alain Troverti était de caractère joyeux et optimiste.

Dans la petite maison familiale, dès l'âge de huit ans, le jeune Alain Troverti se prit de passion pour la plongée en apné. Rapidement, le garçon maîtrisa cette discipline au point d'être nommé sacristain de l'église saint Kévin.

C'est à l'âge de vingt deux ans qu'il rencontra Simone Douneux et qu'il l'épousa après de brillantes études de mathématiques.

Alain Troverti passa une vie heureuse au près de sa femme qui lui donna deux magnifiques garçons dont une fille qui vint au monde à l'âge de cinq ans.

C'est le 21 juin 1867, jour du solstice d'été, par une froide nuit de décembre, que Alain Troverti trouva la mort, par hasard, sans l'avoir vraiment cherché.

mini_140513092727445437.jpg

3980218871.gif

_____________________________________________________________

2449017680.gif

Alain Tension (1764 - 1825)

Toujours soucieux de partager mon érudition livresque avec mes contemporains, j'aborde ici la personnalité controversée du légendaire Alain Tension.

Alain Tension a vu le jour dans la nuit du 18 novembre 1764 par une belle matinée de printemps.

Issu d'une ancienne famille de tisserands, ses parents tenaient la boulangerie-zinguerie du petit bourg.

Alain Tension est né à Quimper dans le Vaucluse. Troisième enfant d'un couple de bourgeois, Alain Tension, en fils unique, pû rapidement bénéficier d'une éducation qui le conduisit à des études brillantes.

C'est vers l'âge de quatorze ans que le jeune Alain Tension, par le plus grand des hasards, lors d'une expérience aquatique sur les grenouilles, découvrit la prise de courant 220 volts.

Rapidement, Alain Tension comprit le bénéfice qu'il pourrait en tirer. Tant pour ses expériences que pour éclairer sa chambre ou encore brancher son ordinateur. Sans évoquer le lecteur CD ou l'aspirateur qui était son sex-toy préféré...

Alain Tension , grace à cette découverte, derrière l'armoire, à dix centimètres au-dessus de la plinthe, devint un brillant diplômé de l'université de Jouy-sur-Yvette, petite commune dans le magnifique département de la Seine-et-Garonne.

Alain Tension perdit la vie, qu'il ne retrouva jamais, dans son manoir de Toulouse, en Normandie, par un soir d'automne, le 28 mars 1825. Dans l'indifférence générale...

mini_140509071805972646.jpg

2449017680.gif

___________________________________________________

2449017680.gif

Alex Comunier (1768 - 1823)

Alex Comunier est né le 26 janvier 1768, dans une famille de curés.

Originaire de Brest, dans le Gers, d'une famille où l'on était curé de père en fils, le jeune Alex Comunier s'illustra très tôt pour sa manie de collectionner les porte-clés.

Alex Comunier inventa la copocléphilie, cet art de collectionner les portes-clés.

Il écrivit à ce propos, à l'âge de seize ans, sa première encyclopédie en douze volumes de sept cent pages chacun, l'historique du porte-clés à travers le monde.

Rapidement, Alex Comunier devint célèbre et fut amené à donner des conférences dans toute l'Europe.

C'est d'ailleurs Alex Comunier qui donna au jeune Wolfgang-Bang Amédeus Mozart, avec qui il voyageait en solitaire, sa toute première clé de Sol accompagnée d'un magnifique porte-clé en ivoire de mamouth fossilisé. Les deux amis se faisait des soirées aux spécialités italiennes. Il n'était pas rare d'entendre Alex s'écrier, à propos de Wolfgang-Bang, en mangeant: < Mozart est là ! >...

Alex Comunier récidiva quelques années plus tard en offrant au jeune Ludvig-van-Byte-au-vent sa toute première clé de Fa accompagnée d'un splendide porte-clés en nacre jaune incrusté d'abalone du Texas.

Alex Comunier, coutumier du fait, fit également cadeau de la clé d'Ut à la belle flutiste virtuose qui l'accompagnait partout, la jeune et célèbre Anne-Fée Lation.

Alex Comunier s'éteignit le 12 avril 1823 dans son manoir de La Tourelle en Sologne dans sa ravissante petite ville de Namur.

mini_140509072903989541.jpg

2449017680.gif

_______________________________________

Vladimir Poutine ( 7 octobre 1952 )

LE DISCOURS LE PLUS COURT JAMAIS PRONONCE par Vladimir Poutine

Le temps est venu pour nos leaders élus de prêter attention au conseil de Vladimir Poutine. Est-ce si effrayant que cela ?

Le 4 août 2013, Vladimir Poutine, le président russe, s’est adressé à la Dūmā relativement aux rapports tendus avec des minorités en Russie :

"En Russie chacun doit vivre comme des russes. N'importe quelle minorité, de n'importe où, si elle veut vivre en Russie, marcher et manger en Russie, devrait parler le russe et devrait respecter les lois russes.

S'ils préfèrent la Loi de la Sharia et vivre selon les préceptes musulmans alors nous leur conseillons d'aller vivre là où telle est la loi nationale.

La Russie n'a pas besoin de minorités musulmanes.

Les minorités ont besoin de la Russie et nous ne leur accorderons pas de privilèges spéciaux ni n’essaierons de changer nos lois pour les adapter à leurs désirs, peu importe leurs hurlements contre notre prétendue 'discrimination'.

Nous ne tolérerons pas de manque de respect à notre culture russe.

Nous devrions savoir tirer les conséquences des suicides de l'Amérique, l'Angleterre, la Hollande et la France, si nous voulons survivre en tant que nation.

Les musulmans reprennent ces pays mais ils ne prendront pas le contrôle de la Russie.

Les coutumes russes et nos traditions ne sont pas compatibles avec leur manque de culture ou leurs coutumes primitives.

Lorsque cette honorable assemblée pense à créer de nouvelles lois, elle doit prendre essentiellement en considération l’intérêt national russe et, considérant que les minorités musulmanes ne sont pas des russes, elle ne doit pas prendre en compte la Sharia, la loi des musulmans. »

C’est par une ovation debout de cinq minutes que les membres de la Dūmā ont salué ce discours de Vladimir Poutine.

Certains, de plus en plus nombreux, posent une question récurrente : < N’est-il pas triste de devoir faire référence à un ex communiste pour prendre conscience de nos problèmes en Occident ? >. Loin de toutes formes de terrorislme intellectuel, nous laisserons à chacun la liberté de se faire son opinion...

mini_14051607405441581.jpg

:cool:

_______________________________________________


   Alerter