• billets
    27
  • commentaires
    10
  • vues
    96 584

Abus de mathématique en économie

Titsta

144 vues

<img src="http://www.amorosart.com/image-work-monory_fouillis_mathematique-4376-450-450.jpg" style="float : right;width:20em;margin:0 0 1 1;" />

<p><em>(4 février 2009)</em></p>

<p>Les mathématiques permettent de décrire le monde, et non l'inverse. ça ne sont pas les mathématique qui font fonctionner le monde.</p>

<p>La plupart des scientifiques oublient que le monde n'est pas forcément mathématisable !

Tout part toujours de cette hypothèse, mais elle n'est pas forcément vraie !</p>

<p>D'ailleurs, si on y réfléchit un minimum, il est évident que le monde n'est pas mathématisable.<br/>

On va partir du nombre 1. Prenez 1 pomme, par exemple.<br/>

Et bien 2 pommes, ça n'existe déjà plus dans le monde réel !<br/>

Parce que les deux pommes ne sont pas les mêmes. Par exemple, l'une est une golden, l'autre une grani...<br/>

En mathématique, on ne peut additionner que des éléments semblables. Dès la maternelle, on sait qu'on ne peut pas additionner des pommes et des poireaux.<br/>

Mais dans le monde réel, il n'existe jamais deux objets semblables !

</p>

<p>Dire : 2 pommes, c'est une aberration, ou plus exactement une abstraction. On imagine des objets “pommes” qui ne sont déjà plus réels.</p>

<img src="http://www.aubergesbistrots.com/files/imagecache/image_recette/pomme_caramalisee.jpg" style="display:block;height:6em;"/>

<p>C'est d'ailleurs pour cette raison d'abstraction que l'économie ne pourra jamais décrire le monde tant qu'elle voudra à ce point fonctionner de manière mathématique. Parce qu'en disant 2 pommes, elle oubli par exemple les critères de qualité...<br/>

Une des deux pommes est peut être de meilleure qualité que l'autre... Et dans le monde réel, la qualité de la pomme va certainement influencer la vitesse à laquelle elle va être acheté, voir son prix. Mais les mathématique ne peuvent pas prendre en compte ce phénomène... Dur pour ceux qui voudrait que l'économie soit une mathématisation du monde.

</p>

<img src="http://www.b612.cn/images/the-little-prince/04b.jpg" style="clear:both;float:left;" />

<p>Alors, c'est sûr, en pratique, l'économie se distingue beaucoup des mathématiques.

Dès qu'on a un minimum de connaissance mathématique, on ne peut qu'être effrayé par l'utilisation sois disant mathématique des économiste. Rien n'est juste dans leur formules. Je ne veux pas dire que ces dernières décrivent mal le monde, toutes leurs formules sont fausses mathématiquement ! En exagérant à peine, on ne cesse de croiser des “1+1 =4” et ces calculs servent de référence pour les autres définitions économiques.<br/>

Ces pseudo-calculs ne servent en fait qu'à tenter de justifier des idéologies, des concepts, des idées.

En leur donnant un "maquillage" technique plus "sérieux" pour les faire accepter.

</p>

<p>

Plus qu'une imperfection de l'économie, je pense en réalité que c'est une preuve de sa maturité. De sa prise de conscience que, finalement, elle n'est définitivement pas un domaine mathématique. (puisque ceux qui font ces erreurs pour démontrer leur truc, et ceux qui les suivent ne peuvent pas ne pas se rendre compte que c'est faux tout simplement... Que l'habillage mathématique n'a rien de rigoureux, qu'il sert seulement que pour donner une forme de "tendance" vague )<br/>

Son immaturité, c'est de vouloir à tout prix se servir des maths pour en tirer une sorte de “prestige” ou de “reconnaissance”.

Ce mélange de maturité et d'immaturité montre bien que ce domaine est en pleine “adolescence”.

</p>

<p>

Tant que l'économie ne lâchera pas les mathématiques, elle ne sera jamais une discipline respectable.

</p>


   Alerter


1 Commentaire


Commentaires recommandés

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant