• billets
    21
  • commentaires
    106
  • vues
    52 617

Un petit monde ordinaire

Nephalion

177 vues

Une petite ville de province, comme il y en a tant.

Sa grande place, sa mairie, son église, Ses commerces.

Parmis tous ces commerces, il y a cet hotel-bar-restaurant.

Un petit établissement sans prétention où l'on se sent un peu comme chez soi.

Cuisine bistrot, décors très simple, ...

Ici pas de chichi, le tutoiement et la bise sont de rigueur.

100310112038563849.jpg

Un petit univers extraordinaire dans une vie on ne peut plus ordinaire.

Des personnages qui vont et qui viennent, certains brillent le temps d'un verre, d'autres sont là chaque semaine, chaque jour ...

Il y a les patrons, un couple dynamique avec un coeur gros comme ça, l'un comme l'autre étant incapable de laisser à la rue une âme en perdition ...

Petites lunettes, air sérieux, et toujours une blague sous le coude pour lui.

Piercings, regard bleu hypnotique, et ce côté tactile accueillant pour elle.

Il y a les habitués, A. et J. par exemple, les deux copains retraités qui finissent là leur tournée des grands ducs le midi, et qui resterons pour manger après le cinquième ou sixième apéro...

On y trouve S., la jeune mère aux multiples amants, qui vient manger là une fois avec son mari, le jour suivant avec un amant, la semaine suivante avec sa maman... Le dernier verre du soir qui se prolonge le temps d'une bouteille ou deux de mousseux et d'un bon paquet de clopes. L'envie de rentrer n'est jamais là. Et la jeune femme se consume dans cette vie dépourvue de sens.

Il y a A., ce gamin de même pas 20 ans, sans formation, qui se retrouve là après avoir été mis dehors par sa famille, qui ne bosse pas, et dont les deux principales occupations sont les pétards qu'il consomme à longueur de journée, et la vente de sa précieuse substance qui lui assure le seul revenu lui permettant de survivre. Quand l'argent fait défaut, c'est dans la rue qu'il faut dormir ...

Un peu à l'ouest, les idées pas vraiment claires, en marge de ce monde qui ne lui fera jamais de cadeau et pourtant une politesse et un certain sens de l'honneur toujours bien présents.

M., l'amie des patrons, charmante jeune femme d'une vingtaine d'année qui use de sa bisexualité pour essayer de choquer les esprits étriqués.

Il y a aussi n°5, une femme sans âge, dont le quotidien se résume en trois mots: alcool, violence et décadence. Obligée de vivre à l'hotel pour fuir un foyer à problème, elle recréé pourtant une situation semblable chaque soir dans sa chambre avec un compagnon alcoolique et agressif ... Pleurs, cris, insultes ... Ils se sont finalement séparés ... une nième fois ...

Au fil des mois, on apprends à connaître les gens, à ne pas voir que ce qu'il y en façade.

Finalement, le tableau, composé d'ombres et de lumière, reste attachant pour qui est à l'écoute.

Toutes les composantes d'un univers instable mais tellement humain ...

Un désordre où avec le temps chaque personnage semble avoir sa place ...


   Alerter


4 Commentaires


Commentaires recommandés

Invité Thyia

Posté(e) · Signaler

Tu as vraiment une jolie plume, Nephalion. Légère, raffinée, gracieuse mais qui sait faire virevolter avec elle celui qui pose les yeux dessus...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Invité Aupaline

Posté(e) · Signaler

J'ai commis l'erreur d'actionner la vidéo en même temps que je voulais lire. Monumentale erreur. Dommage, j'aurai bien aimé de la musique adéquat avec ton écrit. Joli texte aussi. Mais pour être honnête, pas + 1 là. Disons 0,5 lol

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant