Danaos' Blog

  • billets
    7
  • commentaires
    3
  • vues
    4 681

À propos de ce blog

emplir un vide pour qu'il se vide...

Billets dans ce blog

Invité

Ne sachant que faire hier soir, nous décidons d'aller se faire une toile :sleep:

L'envie me démangeait depuis sa sortie, ne pouvant plus réfréner ce désir de nouveauté mais aussi voulant assouvir une curiosité de pré-pubère découvrant le corps nu d'une femme mure pour la première fois dans un bordel rue Saint Denis à Paris : Avatar nous voilà!!!!!! :noel::noel:

Après un ptit restaurant chinois sympathique au demeurant mais sans grande qualité gustative, nous entrâmes dans l'antre d'un CGR en plein centre de Tours, quartier Gare.

Payant l'entrée 8,30 euros (x2 la belle ne désirant pas rester dehors de peur de mouiller ses écailles de morue de Luxe...non mais je vous jure :D ) et récupérant le sésame du film à savoir les lunettes de Mister MAGOO, nous voilà assis dans une salle pleine après que le gérant nous ait demandé de nous serrer telle des sardines dans une boîte, sachant que les sardines, elle, on le droit à de l'huile de tournesol pour adoucir la rugosité du voisin de droite et de gauche et du dessous et du dessus :han:

Les sempiternelles publicités montrant autant de greluches que de crétins des Alpes...un ptit spot de la préfecture d'Indre-et-Loire sur la mort au volant sur fond d'électrocardiogramme et d'encéphalogramme dont le sond final vous glace le sang :o ...

Et c'est parti mon kiki :baby::baby::baby:

923445avatar_wallpaper.jpg

et alors là mais alors là on en prend plein les mirettes, des couleurs claquantes, des personnages vous sautant dessus comme des furies, des paysages créés de toute pièces, sans réel lien avec notre bonne vieille Terre!

Des Na'vis plus vrais que nature avec un morphotype d'enfer : je n'avais rien vu de tel d'un point de vue créatif depuis Star Wars! Même le Seingeur des Anneaux n'avait pas cette dimension créative concernant le paysage car proche pour moi du monde médiéval :sleep:

Mais ces Na'vis sont tout bonnement fabuleux

42629628EC1BE4D2B941039D12F4F500EFC23A.jpg

Mais au-delà de la qualité technique, il y a la création d'un monde, d'un univers propre au film qui frappe mon esprit : CAMERON a réussi a créer de toute pièce une planète (Pandora) avec ses reliefs, sa végétation mais aussi son dialecte, véritable langage même élaboré par un linguiste, le Pr FROMMER.

Bref, je suis tombé amoureux de ce film! L'histoire même est assez simple, mais efficace : au passage deux messages implicite. Le premier est celui de la déclaration de guerre coûte que coûte contre un ennemi qui n'en est pas un mais pour masquer le vrai but qui est l'exploitation d'une ressource du sous-sol...cela rappelle largement l'idée des armes de destruction massive irakienne. CAMERON prend parti contre l'Amérique des Faucons. Second message : le héros Jack SULLY parle à l'arbre mémoire du peuple Na'vi en lui expliquant que les humains ont détruit leur terre-mère et qu'ils n'hésiteront pas à recommencer ici...âme écologiste au demeurant, message subliminal à peine...Mais bon, je ne suis pas totalement contre ce qu'il dit :sleep:

Bref, 2h40 avec un entracte à la noix pour changer les bobines (c'est désagréable au possible m'enfin bon...pas le choix...) de pure bonheur...je suis fan...et j'en veux encore et encore et encore...peut-être un Avatar 2 mais je doute tant la réalisation est longue et risque de devenir obsolète.

Allez un bémol : les lunettes :sleep::mef: si on pouvait faire un effort de design! Non parce que vu ma tronche, je ressemblais vraiment à Mister MAGOO :p ...un peu d'Atoll là-dedans ne serait pas de trop :smile2:

Invité

c'est la fin de la fin du monde...

http://www.wat.tv/video/calogero-fin-fin-m...soe_1g29v_.html

C'est la fin de la fin du monde

Même la mer ne fait plus de vagues

Cette nuit enfin, tout est calme

Toutes les choses tiennent enfin debout

Les lèvres et les mains se répondent

Les mots se touchent sans heurter

Les gens qui se passent à côté

N'existent plus

Ce soir, le monde dort, apaisé {x2}

C'est la fin de la fin du monde

Même si ça ne dure qu'une nuit

Le monde peut écouter les bruits

Qu'il fait, sans craindre à chaque seconde

Que tout s'embrase et qu'il s'efface

Qu'il disparaisse tout à coup

Depuis que ma bouche sur ton cou

S'est posée

Chassant toute menace {x2}

C'est la fin de la fin du monde

C'est la fin de la fin de nous

Je te promets un nouveau tour

Même si je sens que tu me sondes

Et dans mes eaux, ni sous-marins

Ni plus de torpilles dans le dos

Juste ma bouche posée sur ta main

L'apocalypse au point zéro

Comme le parcours sur ta peau

Ce soir...

Ce soir, le monde est sans fin {x3}

C'est la fin de la fin du monde

Même la mer ne fait plus de vagues

Cette nuit enfin, tout est calme

Toutes les choses tiennent enfin debout

Les lèvres et les mains se répondent

Les mots se touchent sans heurter

Les gens qui se passent à côté

N'existent plus

Ce soir, le monde dort, apaisé {x2}

C'est la fin de la fin du monde

Même si ça ne dure qu'une nuit

Le monde peut écouter les bruits

Qu'il fait, sans craindre à chaque seconde

Que tout s'embrase et qu'il s'efface

Qu'il disparaisse tout à coup

Depuis que ma bouche sur ton cou

S'est posée

Chassant toute menace {x2}

C'est la fin de la fin du monde

C'est la fin de la fin de nous

Je te promets un nouveau tour

Même si je sens que tu me sondes

Et dans mes eaux, ni sous-marins

Ni plus de torpilles dans le dos

Juste ma bouche posée sur ta main

L'apocalypse au point zéro

Comme le parcours sur ta peau

Ce soir...

Ce soir, le monde est sans fin {x3}

Voilà une chanson qu'elle est belle...juste envie de la faire partager hic et nunc

Invité

Une vie non rêvée et loin des anges

Imaginer qu'un jour l'on fasse de sa vie ce que l'on veut, ce que l'on souhaite de mieux.

Imaginer un petit d'homme que l'on tient dans ses bras jusqu'à ce que l'on soit vieux.

Tenter jour après jour de lutter contre l'habitude d'être un casanier,

Vouloir à chaque fin d'année être meilleur que l'on a été.

Avoir pour soi l'envie de bien faire et pour les autres l'envie d'être à leurs côtés.

Ne jamais rien voir de ce qu'il va vous arriver et ne jamais rien ressentir de mauvais.

Et puis un beau soir, pas si beau que cela en vérité!

Celle avec qui vous viviez rentre vous dire vos quatre vérité,

Et parmi elle, une qui vous fera aussi mal qu'une lame aiguisée d'épée :

Il est grand temps pour elle de nous séparer.

Et tout d'un coup, un sol au-dessous de vos pieds se dérobe,

Parce que c'est un monde entier,le vôtre, que l'on vous dérobe!

Passer des nuits à imaginer des stratagèmes pour la regagner,

Autant de maladresses alors qu'il faudrait se résigner.

Et puis un week-end, la maison s'est vidée, laissant un écho terrible,

Un son qui ressemble à un cri des plus horribles!

On se reconstruit, bien sûr, parce qu'il est nécessaire d'être.

Mais on sait au fond de soi, que cette vie non rêvée est loin des anges,

Restera dans son être et sans jamais sans s'en démettre.

Bien des envies de tout fiche en l'air alors nous démangent.

Chaque venue de cette ancienne vie est une souffrance,

Une piqûre de rappel qui sent indéfiniment le rance!

Une sorte de mythe de Sisyphe poussant un fardeau

Toujours devant soi et lui revenant dans le dos.

Il y a des moments de joie, rien ne sert de le nier.

Mais on se dit que c'est un gâchis pour des anges qui n'ont rien demandé.

Je ne nie pas ma responsabilité, je ne nie pas ma surdité

Mais je sais aussi que tout n'est pas dit par autrui en vérité.

Une part d'ombre existe dans cette mauvaise fable,

Une part de malhonnêteté aussi qui rend cette maladie incurable.

Dire que je fus un bon mari serait d'une rare hypocrisie,

Mais de là à dire que cette vie était aussi proche de la paralysie...

La vie n'est jamais belle en définitive : vous croyez que tout va bien et puis un soir plus rien n'est à vous!

Vous vous battez pour conquérir une belle qui, un beau jour, vous poignarde de multiples coups.

Vous vous êtes reposé sur des lauriers qui, en fait, sont caduques du jour au lendemain :

Ne plus avoir ses enfants chaque jour, ne plus rien partager, ne faire qu'entendre des choses sans lendemain.

Vivre avec et se reconstruire...vivre sans serait se mentir...

C'est ainsi...mais bon dieu que c'est difficile...

Pas besoin de complaisance, juste besoin de l'écrire.

Invité

Un de plus

Une étrange impression m'envahit depuis quelques temps : un ras le bol, une vision cauchemardesque du genre humain. L'idée que l'on sent que tout part en jus de boudin dans un pays qui n'est plus celui que j'aime! Cette France qui était celle de la foi en l'Egalité des chances de tout à chacun à condition de saisir cette chance ; la France de la Fraternité où l'on faisait en sorte de ne pas regarder son voisin comme un ennemi ou encore un nanti. La France de la Liberté : celle de vivre en toute quiétude une vie paisible autant que faire ce peut!

Mais voilà, je ne la ressens plus cette France : je la vois créant des discriminations à l'éducation en faisant des gamins des variables d'ajustement budgétaire, faisant des fonctionnaires des têtes de Turc et faisant des employés des Kleenex!

Je la vois comme se recroquevillant sur elle-même au lieu de s'ouvrir sur le monde qui l'entoure!

Mon pays me déçoit profondément dans toutes ses composantes entre ceux qui rejettent et ceux qui ne s'intègrent pas, entre ceux qui font de la rleigion un refuge et ceux qui font du sport une religion...

Je veux un pays ouvert, curieux, pas méfiant, pas aussi attaché à ses économies de bout de chandelles mais qui se permet de dire : je veux payer des impôts même si ce n'est que trois euros par an pour contribuer au bonheur de tout à chacun, un pays qui dise haut et fort que lorsque l'on est millionnaire on veut payer une somme non négligeable pour que des gamins puissent apprendre dans les meilleurs conditions!

Un jour sans certainement, mais un de plus et de plus en plus nombreux par rapport aux jours avec...

Invité

commémorons, commémorons

aujourd'hui 11 novembre 2009, 91ème anniversaire de l'armistice de 1918! Et comme d'habitude, les cérémonies de commémoration...mais que commémorons-nous? Contrairement à ce que peuvent dire les journalistes ce n'est en rien la fin de la Première Guerre Mondiale mais la cessation des combats : à n'importe quel moment les combats eurent pus reprendre si l'Allemagne n'avait pas signé la paix à Versailles (même si elle n'avait pas le choix de toute manière).

On commémore aussi le sacrifice imposé d'une jeunesse pour des gouvernements va-t-en-guerre : ils ne sont pas mort pour sauver une nation mais aprce qu'on leur a imposé cette guerre, pauvres pantins de puissances qui veulent être au-dessus de la mêlée! Nos arrières grands parents ne voulaient qu'une chose sur ces champs de bataille, sauver leur peau! Louis BARTHAS l'a bien expliqué dans son cahier d'un tonnelier! Qu'on leur rende hommage au nom d'une nation mais non pour avoir donner leur vie au nom de la liberté et tutti quanti! Seulement parce qu'on leur a enlevé leu vie et leur jeunesse et que nous sommes redevables d'une dette immense!

Invité

doit-on toujours être d'accord?

aujourd'hui jour bizarre, pas le moral, envie de rien, besoin de tout...et puis on traîne sur le forum et l'on donne son avis sur des idées pour se changer...

Sur de nombreux topics, je dis ce que je pense et je suis en pleine adéquation avec moi même. Bien sûr, on n'est pas d'accord avec moi ou on est d'accord avec moi. Mais je respecte toujours mes adversaires de pensée, parce qu'ils sont respectables de part leurs idées...à l'exception d'un type d'idée qui se décline en trois temps : racisme, xénophobie et antisémitisme...et là je ne peux être d'accord!

Ce triptyque est celui de la haine et non du débat, de la mort et non de la vie, de la tyrannie et non de la démocratie...on en trouve même ici qui en profite pour les défendre à partir du moment où les propos sont assénés à leur "ennemi"...hé oui! Certains ici imaginent qu'en face de leur écran ils ont des ennemis! Alors que nous ne sommes que des séries binaires composées et décomposées via une interface appelé...modem!

J'en ai fait l'expérience aujourd'hui encore avec certains forumeurs qui pensent me connaître! Rares sont ceux qui me connaissent vraiment et savent lire entre les lignes...ceux là ont ma considération et mon affection quant aux autres je les ignore, qu'ils gardent leur précieux temps pour débattre plutôt que pour quereller...

Doit-on toujours être d'accord? Non on ne doit ni ne peut être toujours d'accord! Mais respecter alors là oui toujours...qu'ils n'oublient jamais que nous ne sommes que du virtuel...même si on rencontre des virtuels qui deviennent bien réel...

femme%20au%20violon%202.jpg

Invité

Aimer et aider son prochain

ce blog a pour but de me défouler, de lâcher mes haines et mes craintes, mes envies et mes regrets...mes joies et mes peines.

Ce forum compte beaucoup pour moi d'abord parce que j'y ai rencontré un amour dingue, complétement inattendu et qui dure :)

Parce qu'ensuite je me suis fait des amis proches et plus lointains en Europe : les premiers je les vois souvent les autres peut-être jamais, mais je converse avec eux et cela me fait un bien fou, surtout récemment où j'ai "rencontré" une amie lointaine et pourtant proche par le clavier!

C'est ce que je toruve très bien dans ce forum : la rencontre et l'échange!

echange-sans-argent.jpg