Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'brexit'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

6 résultats trouvés

  1. Les députés britanniques votent une nouvelle fois contre une sortie sans accord Après un premier vote, ce mardi, les députés britanniques ont adopté, ce mercredi en deuxième lecture, une proposition de loi pour empêcher une sortie sans accord au 31 octobre, infligeant un nouveau camouflet au Premier ministre Boris Johnson. Source: https://www.20minutes.fr/monde/2596867-20190904-brexit-deputes-britanniques-votent-nouvelle-fois-contre-sortie-accord
  2. Comme c'est émouvant ! https://www.bfmtv.com/economie/brexit-des-milliers-de-neerlandais-veulent-se-rassembler-sur-une-plage-pour-dire-au-revoir-au-royaume-uni-1752708.html Good bye les Rosbeefs, et surtout bon débarras! Bon je blague, surtout que c'est pas encore fait : la Commission européenne est bien capable, au dernier moment, de céder une fois de plus au chantage britannique.
  3. AFP - 03/06/2019 - 11:07 "Donald Trump est arrivé lundi matin à Londres pour une visite d'Etat de trois jours qui s'annonce mouvementée, sur fond de déclarations fracassantes du président américain sur le Brexit ou la politique britannique. Quelques minutes avant l'atterrissage d'Air Force One, le milliardaire républicain a donné le ton dans un tweet en qualifiant le maire de la capitale britannique, Sadiq Khan, cible depuis longtemps de ses attaques, de "loser total". …/… Fidèle à sa réputation, le locataire de la Maison Blanche n'a pas hésité à mettre les pieds dans le plat avant son arrivée. Dans des entretiens avec la presse britannique, il a critiqué la manière dont Theresa May avait mené les négociations avec Bruxelles, recommandé à son futur successeur de quitter l'UE sans accord et fait de l'ex-ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, partisan d'un Brexit dur, son champion pour la remplacer. Il a aussi tressé des lauriers au populiste Nigel Farage, leader du Parti du Brexit qui a raflé la mise aux élections européennes. Avant de traverser l'Atlantique, Donald Trump a déclaré qu'il "pourrait rencontrer" les deux hommes, avec qui il a de "très bonnes relations". "Ils souhaitent une rencontre. Nous verrons ce qu'il en sera", a-t-il lancé. Jeremy Corbyn, le chef du Labour, principal parti d'opposition britannique, a qualifié les commentaires de Donald Trump d'"ingérence inacceptable dans notre démocratie". Lundi matin, c'est le maire de Londres qui a une nouvelle fois été la cible des tweets vengeurs du président. "Sadiq Khan (...) a fait des commentaires +méchants+" concernant le président des Etats-Unis", a tweeté M. Trump, estimant que ce "loser total" ferait mieux de se concentrer sur la lutte contre la criminalité à Londres. Dimanche, M. Khan, premier maire musulman de Londres, a estimé sur Sky news que le Royaume-Uni avait tort de "dérouler le tapis rouge" à Donald Trump. Dans The Observer, le maire de Londres avait aussi comparé certains de ses propos à ceux utilisés par des "fascistes du XXe siècle". Comme ses prédécesseurs, M. Trump, tout au long de sa visite, devrait insister sur la "relation spéciale" anglo-américaine. Mais cette dernière est soumise à rude épreuve dans plusieurs dossiers, dont l'Iran avec la volonté affichée du Royaume-Uni de défendre l'accord nucléaire qu'il a remis en cause, ou l'environnement. Washington fait aussi pression sur Londres pour exclure Huawei de son réseau 5G. …/… La relation commerciale avec les Etats-Unis, cruciale pour le Royaume-Uni post-Brexit, occupera sans doute une grande partie de leur discussion même si certains au Royaume-Uni craignent qu'elle ne tourne à leur désavantage. "Nous avons le potentiel d'être un partenaire commercial incroyable pour le Royaume-Uni", a promis M. Trump dimanche, affirmant être prêt à négocier un accord de libre-échange rapidement. …/… Jeremy Corbyn a, lui, exclu de participer au banquet offert par la reine, dénonçant un président "qui déchire des traités internationaux vitaux, soutient le déni du changement climatique et use d'une rhétorique raciste et misogyne". …/… .) D TRUMP vinet-il au Royaume-Uni en « invité » ou en « Maître », en "allié" ou en "conquérant", en « partenaire » ou en « Suzerain » ?
  4. Dans le Périgord vert, il existe un havre de paix où les chevaux réformés de la police britannique viennent éviter une mort certaine en goûtant au charme des paysages périgourdins. C'est le milieu de matinée au lieu-dit La Grange, à Saint-Pancrace, dans le Périgord vert. Lewis, un majestueux et impressionnant Pur-sang croisé Shire, 1,70 mètre au garrot, passe l'encolure par la porte de son box pour humer l'air ambiant. Des cerisiers en fleurs aux vols d'hirondelles, en passant par les prairies qui se couvrent de coucous et de marguerites, tout lui indique que le printemps est résolument installé. De même, la petite dizaine de bénévoles qui s'agitent aux écuries lui fait pressentir de la visite; quelques instants plus tard, on le sort pour le brosser, bouchonner, bichonner. Source et suite de l'article
  5. Un retard du Brexit est désormais "inévitable" même si les députés soutiennent un accord la semaine prochaine, a prévenu le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier. Barnier a confirmé les positions privées de nombreux membres du Reste du Cabinet de Theresa May en affirmant qu'elle n'avait pas le temps de conclure un accord. Theresa May a menacé les députés ces dernières semaines de soutenir son «vote significatif» le 12 mars, sous peine de retarder davantage le Brexit ou un scénario de non-accord. Barnier a déclaré à l'El Mundo (Espagne) que Bruxelles n'accepterait pas un accord sur le Brexit le 29 mars, même si le Parlement parvient à un accord. M. Barnier a suggéré une "extension technique" pouvant aller jusqu'à deux mois. Mme May a déclaré que si son accord était rejeté par le Parlement, les députés pourraient se prononcer sur la question de savoir si le Royaume-Uni pouvait quitter l'UE dans un scénario de "non-accord", et si cela était rejeté, les Communes pourraient décider de retarder le Brexit pour une période limitée. Aujourd'hui, le chef de la Chambre des Communes, Andrea Leadsom, et le Secrétaire aux affaires étrangères, Jeremy Hunt, ont adressé au Premier ministre un avertissement conjoint contre des collègues qui, à leur avis, sont sur le point de retarder ou de bloquer totalement l'article 50. Les deux hommes écrivent dans le Sunday Telegraph: "La poursuite active d'un report du Brexit - sans aucun but au-delà de la frustration - est une trahison du résultat du référendum." Ils disent que cela constituerait un «abus de confiance irrémédiable» pour ceux qui ont voté pour le Brexit mais qui ont également mis en garde contre les ruptures qui seraient causées par un non-accord. La nouvelle arrive alors que M. Barnier a déclaré que Bruxelles était prête à donner de «nouvelles garanties, assurances et clarifications» selon lesquelles le soutien irlandais ne devrait être que temporaire. Le backstop a été un point d'achoppement pour les Brexiteers qui le considèrent comme une atteinte à la souveraineté même que le Royaume-Uni a à gagner en quittant l'UE. M. Barnier a insisté sur le fait que la mesure controversée, destinée à éviter une frontière dure sur l'île d'Irlande, ne serait pas retirée de l'accord de retrait. Tout en reconnaissant l'inquiétude du Brexiteer selon laquelle le backstop est un piège qui maintiendrait indéfiniment le Royaume-Uni dans l'UE, M. Barnier a insisté sur le fait qu'il ne s'agissait que d'une "assurance" destinée au "pire scénario". S'adressant au journal allemand Die Welt, M. Barnier a déclaré: "Nous savons qu'il existe des doutes en Grande-Bretagne sur le fait que le soutien pourrait maintenir la Grande-Bretagne connectée à l'UE. 'Ce n'est pas le cas. Et nous sommes prêts à donner des garanties supplémentaires, des assurances et des clarifications selon lesquelles le filet de sécurité ne devrait être que temporaire. ' Les garanties en question pourraient venir en complément de l'accord de retrait sous la forme d'un "document interprétatif", a-t-il déclaré. Toutefois, l'Union européenne ne permettra pas qu'un délai limite soit imposé ou que la Grande-Bretagne ait le droit de s'en retirer unilatéralement, a ajouté M. Barnier. Cette évolution s’est produite lorsque le président slovène a laissé entendre que le pays et de nombreux autres États membres de l’UE seraient disposés à accepter un court délai pour le Brexit. Borut Pahor, qui siégeait au Conseil européen des dirigeants lorsqu'il était Premier ministre, a déclaré à Sky News: «Je pense que la Slovénie et beaucoup d'autres pays diraient oui. "Je pense que personne ne veut voir un Brexit difficile de manière chaotique, ce qui nuirait à Londres, à Bruxelles, à Ljubljana et à tous les pays." Cependant, M. Pahor a déclaré que la prolongation ne devrait pas être utilisée simplement pour différer la prise d'une décision de compromis. Mme May a insisté sur le fait qu'elle ne souhaitait pas un retard du Brexit et estimait que le Royaume-Uni pouvait quitter l'UE comme prévu le 29 mars. Dans le même temps, Jeremy Corbyn a confirmé que le parti travailliste soutiendrait désormais un référendum s'il était confronté à un "Tory Brexit dommageable" ou à un départ sans accord de l'Union européenne après que la vision du parti travailliste ait été rejetée aux Communes. La secrétaire générale du Trésor, Liz Truss, a averti vendredi qu'un nouveau référendum sur le Brexit provoquerait une "crise massive". Elle a également indiqué qu'une sortie sans accord pourrait être préférable à un retard. Mme Truss a déclaré à la BBC: «Je pense que ce serait un désastre absolu si nous avions un deuxième référendum après que les gens eurent voté si clairement pour quitter l'Union européenne." Il y aura une crise massive dans ce pays. Et ce serait terrible pour les affaires. Cela nous laisserait continuer dans cette période de limbes.
×