La conquète de l'espace

Cassus Belis Membre 170 messages
Forumeur inspiré‚ 39ans
Posté(e)

Mais bon sang, sommes nous condamnés à rester collés indéfiniment sur cette planète?!!!

Non, je ne peut pas le croire!!

Les étoiles, les planètes, les galaxies, l'espace, la vie dans l'espace toutes ces questions ne vont tout de même pas rester sans réponses quand même! Ou est passé cet engoument que beaucoup d'entre nous avaient pour la vraie conquête spatiale, cette envie de savoir ce qui se cache vraiment parmi les étoiles dans cette bande laiteuse que l'on peut voire toutes les nuits. Ce voeux de se retrouver hors de notre Système Solaire.

Aux premiers instants de la conquête spatiale, c'était la course entre les Américains et les anciens Soviétiques, et les médias étaient aux aguets prêts à sauter sur la moindre info croustillante ou à rapporter tous les évênements du genre, contants les aventures des pionniers de l'espace.

Les gens étaient accrochés, ils rêvaient, ils étaient exités par de tels voyages, par la perspective de découvrir de nouveaux horizons, et la T.V. de l'époque s'en donnait à coeur joie en entretenant chez les gens cette exitation de l'aventure spatiale, et ce jusqu'à l'époque de ma petite enfance: les années 80. Je me souviens de tous ces dessins animés que je voyait quand j'était petit (Albator, Cobra et Capitaine Flam), de tout ces films (Star Wars) et autres histoires du genre qui ont reveillés en moi la passion de l'espace, je ne suis pas le seul, il y en a beaucoup d'autres.

Aujourd'hui, tout ça à l'air d'une mode qui est maintenant révolue.

Depuis je ne sais quel évênement, les beaux projets de conquête de l'espace ont été mis au placard et les plus grands pays n'en font plus du tout. J'ai même l'impression que c'est devenu trop "dingue" pour eux car trop grandiose, trop compliqué, et trop cher (bien entendu). Plus personne n'est interressé par "l'aventure spatiale", ni ne ressent cette exitation à l'idée de pouvoir faire un jour un tour dans l'espace, et les rares qui sont un peu comme moi se taisent, comme si c'était tabou, ridicule ou "bébé" d'en parler.

Moi, Sol-0, je suis vraiment un amoureux de l'espace et je rêve de voyager aux confins de la galaxie et de découvrir ce que cache tous ces astres que l'on voit qu'on parle mais qu'on ne peut pas approcher. Tout cela je l'affirme et le crie de toutes mes forces.

"Beau rêve" me dira-t-on, "mais évidemment impossible" me fera-t-on comprendre... Et sur ce, on continuera à discuter de ces beaux astres observés de loin et analysés à vue, ou bien du moyen d'optimiser nos citernes volantes pour leurs sauts de puce dans la haute atmosphère (pardonnez moi ma dureté).

...Impossible... ...ouais, oui... parce-que beaucoup de gens l'on décreté et que personne n'en discute, ni ne rassemble et se concerte sur les bonnes info qui font penser le contraire. Alors oui, impossible... pour beaucoup, mais en tout cas pas pour moi, et je suis désolé de penser que cela à de très forte chances de ne rester qu'un rêve, malgrer l'existance d'une petite possibilité d'aboutir à qqch de concret d'ici qques décénies, et qu'il se pourrait que rien ne soit tenté.

Il existe pourtant tellement de solutions, certes théoriques, mais qui méritent d'être travaillées et expérimentées et qui au lieu de ça sont proposées à la volée, à peine entendues et jetées aux oubliettes.

Je le dis, le voyage interstellaire dans l'espace pour moi, c'est théoriquement possible et je ne vois pas comment il en serait autrement. Je ne suis pourtant pas du tout un scientifique, mais un simple passionné qui lit un peu et qui réfléchit pas mal.

Et en réfléchissant bien avec toutes les infos que je connais sur le sujet pour moi ce rêve est tout à fait envisageable. Je pourrais vous donner un exemple de vaisseau spatial conçu à partir de certains éléments clés dont j'ai eu connaissance dans la presse. Ce vaisseau serait capable de se dégager sans problème de l'attraction terrestre, se déplacer à vitesse hyperluminique, se diriger efficacement dans l'espace, et communiquer avec la base d'origine.

Pour cela, un "avion", munis de moteurs à fusion, d'un moteur de type "Warp Drive", et de capteurs émetteurs/récepteurs d'ondes gravitationnelles.

1 "L'avion" c'est simplement pour le vol en millieu gazeux en adaptant sa vitesse à la pression du gaz.

2 Les "moteurs à fusion". Dans ces moteurs on fait fusionner 2 atomes d'hydrogène pour former un atome d'hélium. Il sont estimés 200000 fois plus puissants que des moteurs de fusée classique, donc 200000 fois plus économiques. Il pourraient permettre à "l'avion" de décoller d'un simple aéroport régional et de gagner l'espace sans forcer, ainsi que lui permettre de se mouvoir aisément dans l'espace ou d'échapper à de fortes gravités. De tels moteurs donneraient à l'astronef une très grande souplesse de fonctionnement.

3 Le moteur de type "Warp Drive" (voire: Avez-vous déja entendu parler de Miguel Alcubierre et de son "Warp Drive"? Dans le forum Astronomie & Astrophysique).

C'est lui qui permettrait au vaisseau d'atteindre une vitesse hyperluminique. D'après ce que j'ai compris le principe serait de créer une "bulle d'espace-temps" gigantesque (comme une sorte de forte anti-gravité) dans laquelle on enfermerait le vaisseau. Puis de part et d'autre de cette bulle, dans la direction désirée, un petit pic d'espace-temps et un petit gouffre d'espace-temps qui feraient (comme une sorte de différence de potentiel) la bulle se mouvoir à une vitesse de très loin supérieure à celle de la lumière. Le vaisseau étant enfermé dans la bulle, il ne bouge pas dans son référentiel et ne subit pas les lois de la relativité, c'est la bulle qui se déplace (l'espace temps peut se déformer à une vitesse illimitée).

On me dira qu'il faudrait trouver l'énergie necessaire pour créer cette bulle, mais je pense que chaque problème à toujours une solution, il faut encore une fois se concerter et se creuser les méninges pour trouver la parade.

(piste: si l'énergie augmente avec la vitesse, pourquoi ne pas faire fonctionner le "Warp Drive" à une vitesse donnée de l'astronef ou/et donner l'illusion à des particules ou chépakoi qui fourniraient une quantité insuffisante de l'énergie dont nous avons besoin, qu'ils se déplacent à une vitesse proche de la lumière, ou à une vitesse qui changerai leur propriétés et permettrait de les exploiter de sorte qu'ils nous fournissent toute l'énergie dont nous avons besoin?)

4 Pour ce qui est des capteurs émetteurs/récepteurs d'ondes gravitationelles ou autres ondes qui auraient la faculter de se déplacer à vitesse illimité je n'ai aucune idée de leur fonctionnement. Mais je suppose qu'ils utiliseraient le même principe que ceux qui ont été élaborés recemment en Italie. Il faudrait qu'ils soient assez compact pour rentrer dans un astronef aux proportions mesurées mais là encore c'est une recherche à travailler sérieusement.

Voilà, ça c'est mon avis personnel sur ce que pourrait être un tel astronef et tous les éléments que j'ai cité sont connus, parus dans la presse, et ont peut-être été discutés entre certaines personnes mais sont restés sans suite.

Les grands pays qui sont à même de financer de tels projets n'ont plus la volonté de le faire. Ils ont bien d'autres chats à fouetter plutôt que de se consacrer à un projet dont la durée est supérieure à un double mandat présidentiel. Donc il n'existe plus un seul projet sérieux qui ressemblerait à ce que je viens de citer plus haut. Ces grands pays ne se contentent plus que de réinventer les mêmes choses, de décider de futurs petits projets de remplacement ou d'essayer de développer d'incertains projets sur le long terme comme cet hypothétique projet de poser le pied sur Mars d'ici 2020 (ça à l'air pour l'instant d'être plutôt mal barré).

Aujourd'hui nous n'avons presque plus rien pour transporter des gens dans l'espace, et avec tous ces incidents qu'ont rencontrés les navettes spatiales américaines, je sens que la station ISS sera abandonnée (c'était déjà un gouffre financier, mais là c'est un gouffre financier pour rien). On dirait que pour le moment, l'espace... c'est fini!

Il faut faire quelquechose!

Vous savez quoi?... Sincerement je pense que tout ça n'est maintenant plus du ressort des grandes nations mis à part certaines compagnies privées très riches (et encore, tout ce qui les interressent c'est de faire du profit le plus rapidement possible). Les seules personnes qui peuvent faire avancer ce genre de chose ce sont les passionnés, ceux qui le veulent vraiment, ceux qui ont la volonté de contribuer à relancer de tels projets. C'est à nous de décider si oui ou non nous voulons vraiment nous lancer dans un projet excitant de véritable conquête spatiale.

C'est à nous de prendre les choses en main et de manifester notre engoument. Et pour ça, je pense qu'il faudrais qu'un maximum de gens se rassemblent, de tous ages et de toutes professions, qu'une association unie et soudée se forme ou il y aurait des discussions, des votes, des recherches et des enquêtes qui se fassent et ou tout le monde participerait etc...etc pour prendre le relais de ces projets grandioses et pour que quelque chose de concret puisse être amorcé.

Il faut vraiment oser et foncer sans inhibition.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

droopy78 Membre 325 messages
Forumeur survitaminé‚ 56ans
Posté(e)

Sujet fort intéressant et je t'en remercie ! ;) Mais il y a un problème de taille quand aux voyages hyperluminiques, si un jour cela pourrait se faire : la distorsion du temps ! A savoir que le temps que le voyage aille jusqu'à son terme, peut-être un ou deux siècles, le voyageur aura vécu ce même temps !

Je n'ose imaginer le résultat final...... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cassus Belis Membre 170 messages
Forumeur inspiré‚ 39ans
Posté(e)

En effet, la déformation de l'espace-temps engendrée par les trous noirs est si extrême que, selon certains modèles, l'intérieur du trou noir offre une possibilité de "raccourci" d'espace-temps (appelé trou de ver), pouvant même permettre de remonter le temps. Ces modèles restent toutefois mathématiques, et nombre de physiciens estiment que ce type de comportement ne se réalise pas dans la nature.

Modifié par Cassus Belis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Sujet fort intéressant et je t'en remercie ! ;) Mais il y a un problème de taille quand aux voyages hyperluminiques, si un jour cela pourrait se faire : la distorsion du temps ! A savoir que le temps que le voyage aille jusqu'à son terme, peut-être un ou deux siècles, le voyageur aura vécu ce même temps !

Je n'ose imaginer le résultat final...... ;)

Il me semble que quand on se deplace à une vitesse proche de la vitesse lumière, le temps s'écoule plus lentement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cassus Belis Membre 170 messages
Forumeur inspiré‚ 39ans
Posté(e)

Il y a eu des expériences comme quoi il était possible de ralentir le temps en allant très vite. à la vitesse de la lumière, le temps est quasiment arrêté (donc les photons n'auraient pas d'âge ?). peut-être que le temps va à la vitesse de la lumière et qu'en allant à la même vitesse on ne subit plus son action ?

mais alors à supposer que ce soit possible d'aller plus vite, on irait donc "plus vite que le temps" (attention, c'est une expression de moi, ce n'es pas très scientifique) et donc on le remonterait ?

Quand à le faire accélérer, il faudrait peut-être aller très lentement (sans subir la rotation de la terre sur elle-même, autours du soleil, autours du centre de la galaxie, et qui sait à quelle vitesse encore va la galaxie ? et vitesse par rappport à on ne sait pas quoi en fait, si jamais il existe un centre de l'Univers Immobile)

Modifié par Cassus Belis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)

Cette théorie des trous noirs et blancs ne résoud pas le problème du voyage spacial, pour deux raisons :

  • Les trous noirs sont tous très loins de chez nous
  • Il faudrait être capable d résister aux conditions physiques extrêmes de ces trous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cassus Belis Membre 170 messages
Forumeur inspiré‚ 39ans
Posté(e)

De toutes façon, les deux message précedent faudraient que j'arrive à les effacer mais il n'y a pas de boutons "effacer"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)

Ce n'est pas le temps qui ralenti, mais la perception du temps qui passe. Y'a un moustachu au début du 20è siècle qui en a parlé pas mal!

Plus sérieusement, le lien entre espace et temps a pour conséquence que la notion de simultanéité perd de son absolu : tout dépend de l'observateur. Ce phénomène ne fait pas non plus partie du sens commun, car il n'est visible que si les observateurs se déplacent l'un par rapport à l'autre à des vitesses relativement élevées par rapport à la vitesse de la lumière. De façon générale, la théorie de la relativité nous indique que le temps objectif du physicien n'en est pas moins variable (ce qui se traduit par local en termes d'espace-temps). La mesure du temps est différente d'un référentiel à un autre, quand leurs vitesses respectives sont différentes l'une par rapport à l'autre. Cette condition nous permet de parler de réintroduire la notion de simultanéité : il y a là une simultanéité « objective » locale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cassus Belis Membre 170 messages
Forumeur inspiré‚ 39ans
Posté(e)

Langevin a élaboré son paradoxe dans le cadre de la théorie de la relativité restreinte, c'est-à-dire à vitesse constante sans accélération et sans demi-tour. Auquel cas, ce que l'on compare n'est pas le temps propre de chacun des deux jumeaux (ils sont trop éloignés l'un de l'autre), mais le temps propre d'un des jumeaux avec le temps répondant aux conditions d'Einstein du référentiel de l'autre (donné par l'équation de Lorentz) et réciproquement. Ce temps donné par les équations de Lorentz est soit le temps lu sur l'horloge du référentiel en mouvement passant à proximité du jumeau qui la compare avec son temps propre, soit le temps propre lu sur l'horloge située à proximité de l'autre jumeau, corrigé du temps mis par la lumière pour aller de l'un à l'autre.

Ainsi, si au lieu de deux jumeaux, l'un sur la terre et l'autre en déplacement, on utilise trois jumeaux, c'est-à-dire l'un sur la terre et les deux autres partant à la même vitesse dans deux directions opposées, alors les deux jumeaux voyageurs auront le même temps propre, celui-ci ne dépendant que de la vitesse et non de la direction du voyage, et pourtant, en raison de leur vitesse relative, chacun verra (aura l'impression de voir) l'autre vieillir plus vite que lui.

Cette impression sera du au fait que le temps propre est différent du temps donné par les équations de Lorentz pour tout référentiels en mouvement, et qu'aucun des jumeaux ne pourra avoir la certitude que le référentiel de l'autre est en mouvement. Chacun considèrera donc que le temps donné par les équations de Lorentz est le même que le temps propre, c'est-à-dire le temps vécu par l'autre observateur d'où paradoxe, chacun des jumeaux voyageurs ayant l'impression de vieillir moins vite que l'autre, tandis qu'en réalité, ils vieillissent précisément au même rytme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sothis Membre 1 146 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)

;) Dis moi, tes 3 jumeaux ca serait pas des triplés ? :D

En tout cas, merci pour ce voyage intergalactique, je suis moi aussi passionnée par le sujet. Mais plus rêveuse dans l'âme que scientifique ! :D

En ce qui concerne Lorentz, oui tu as raison, la valeur du temps est totalement relative c'est la distorsion de l'espace temps.

Pour un des triplés en mouvement, l'impression de ce ralentissement du temps comparé à son homologue dans l'espace serait d'autant plus forte en l'absence de corps célestes ou astéroïdes, comètes, etc. Parce qu'à ce moment là, le seul repère lié à la vitesse sera lui même. Il aura donc une sensation d'immobilisme et d'arrêt du temps.

Tu peux avoir la même impression de la distorsion espace temps sur Terre et ce en relation directe avec la vitesse. Assis toi dans un train côté fenêtre (plus impressionnant dans le TGV, mais bon), et tourne la tête vers la fenêtre et observe le paysage, maintenant regarde défiler le paysage en mettant ton regard de 3/4 par rapport à la fenêtre. Etonnante l'impression de différence de vitesse du train, or dans l'absolu celui-ci ne ralenti pas et n'accélère pas ! (si tu évites l'arrivée ou le départ de la gare ;) )

En ce qui concerne les trous noirs, je me suis souvent interrogé sur leur composition réelle et l'origine de cette fabuleuse énergie qu'ils émettent. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cassus Belis Membre 170 messages
Forumeur inspiré‚ 39ans
Posté(e)

Un Trou Noir est une région de l'espace dotée d'une attraction si intense qu'aucun corps ni aucun rayonnement ne peut s'échapper de son voisinage et qui n'émet donc aucun rayonnement électromagnétique (champ dont le vecteur est le photon): par conséquent il n'est pas visible directement c'est pourquoi on l'appelle "trou noir". Un Trou Noir est essentiellement caractérisé par son centre, défini par une sphère imaginaire qui est le dernier point d'où la lumière peut nous parvenir, appelée horizon du trou noir. Dans ce centre, la densité de matière est infinie et d'où on ne peut tirer aucune observation puisque rien ne peut en sortir. Au delà de l'horizon, la vitesse de libération devient inférieure à la vitesse de la lumière et une particule est susceptible de s'échapper. Ainsi, cette région apparaît noire. La zone spatiale qui entoure le Trou Noir au-delà de l'horizon et qui attire les corps situés à proximité est appelée ergosphère.

Il existe plusieurs sortes de trous noirs, et il en existe un nombre gigantesque dans tout l'espace, même dans notre galaxie.

Les trous noirs se forment tous de la même manière: ils résultent de l'effondrement d'une étoile sur elle-même, une fois que l'étoile a brûlé tous ses carburants nucléaires. Elle va alors se "compresser", à cause de sa propre gravitation, et va être caractérisée par une très grande masse dans un tout petit espace: ce sont les caractéristiques essentielles d'un trou noir.

Il convient d'étudier les déformation que provoque le trou noir et par conséquent sa masse, sur le repère défini par Einstein, ainsi que les conséquences de ces déformations sur la matière et également sur la lumière.

En 1915,Einstein établit sa théorie de la relativité qui décrit la gravitation comme une courbure de l'univers. Cet Univers est représenté par l'espace-temps. Ainsi, tous les corps présents dans cet Univers courbent cet espace-temps et influent sur les autres corps célestes. Plus le corps céleste est massif, et plus celui-ci courbe l'espace-temps. Un trou noir correspond à une zone de l'espace déformée par une masse énorme concentrée sur une toute petite surface. Cette concentration entraîne une déformation de l'espace en forme de puits, un peu comme quand on se tient en équilibre sur un pied sur un matelas à ressorts. Mais la pente est beaucoup plus verticale dans le cas du trou noir.

En fait, l'espace-temps est un espace qui possède 4 dimensions: 3 d'espace et une de temps. La gravitation est comme une accélération dans l'espace-temps.

A cause de cette forte gravitation on dit qu'un trou noir est un corps en perpétuel effondrement. L'espace-temps est si courbé qu'il existe une zone où il est déchiré, où la gravitation est considérée comme infinie.

En effet, selon le théorie de la Relativité Générale, toute masse courbe l'espace-temps de sorte que tout objet dont le mouvement est uniquement causé par sa gravité soit en chute libre. Ainsi dans le cas du trou noir, un objet atteindra la vitesse de le lumière en arrivant au niveau de son horizon. Cela signifie que la courbure de l'espace-temps devient infinie à partir de ce point. En conséquence, le temps doit théoriquement se stopper au niveau de cet horizon par rapport à un observateur externe à cet horizon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Wild VIP 3 879 messages
Lonesome Cowboy‚ 32ans
Posté(e)

En gros, c'est le trou du c*l de l'univers ;)

Si vous mes cherchez, je suis déjà dehors =>[]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cassus Belis Membre 170 messages
Forumeur inspiré‚ 39ans
Posté(e)

Pour conclure la problématique, avec Einstein, le poids d'un objet est une distorsion de l'espace-temps autour de celui-ci. C'est pour cela que nous allons représenter l'espace-temps comme un plan en 2 dimensions qui se déforme en fonction de la masse.

Ainsi on peut comprendre la définition d'Einstein: en effet les coordonnées d'espace et de temps de notre plan chutent dans la déformation du repère créée par le poids, c'est ce que l'on appelle la gravitation. La proximité d'un corps massif dévie donc la trajectoire d'un rayon lumineux ou d'un corps.

A ce moment là, les forces de gravitation supplantent celles qui permettaient à l'étoile de rester stable et l'étoile s'effondre sur elle-même. Dans le cas du trou noir, l'effondrement est sans limites. Le volume de l'étoile ne cesse alors de diminuer, tendant vers zéro. Durant cette phase, l'étoile ne perd pas de matière. La masse de l'étoile reste donc constante. Ce point de volume nul et donc de densité infinie, vers lequel tend le corps ainsi formé est appelé singularité.

Un des intérêts de l'étude de notre problématique est l'ouverture à des théories concernant pour la plupart le voyage dans le temps. Plusieurs théories existent concernant la possibilité de ce voyage. La plus étonnante et la plus fascinante est celle des trous de ver.

On ne peut pas connaître simultanément la position et la vitesse d'une particule, selon le principe appelé "principe d'incertitude d'Heisenberg". A chaque fois qu'une particule peut avoir plusieurs états simultanément, il se crée des univers correspondant aux différents états possibles. Il se crée donc à chaque instant une infinité d'univers parallèles. Mais, contrairement à ce que dit la série télévisée "Sliders", il est impossible de voir un autre univers et encore moins de voyager entre 2.

Ces univers parallèles n'ont probablement pas les mêmes lois physiques que le notre. Il est donc tout à fait possible d'imaginer un univers dans lequel la flèche du temps ne pointe pas vers l'avenir mais vers le passé, ou encore un univers à x dimensions... Cependant, certains physiciens affirment qu'il est possible qu'il se crée en certains points de l'univers d'autres univers à partir des trous noirs, dans ce cas pourquoi ne pas voyager dans un trou de ver?

En théorie, un corps qui serait aspiré par un trou noir pourrait ressortir soit dans un autre univers, soit dans une autre époque (passé ou futur). En réalité il est impossible qu'un corps résiste aux conditions extrêmes qui règnent dans un trou noir, et une personne qui rentrerait dans un trou de ver ne pourrait jamais en ressortir pour témoigner de son expérience...

Cette théorie est intéressante en tant que telle et il faudra donc encore un peu de patience avant effectuer des voyages entre deux univers !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sothis Membre 1 146 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)

;) Merci pour ta réponse concernant les trous noirs.

Je suis une passionnée d'astronomie, mais j'avoue que j'ai encore des lacunes !

Pour moi, l'effondrement d'une étoile massive, suite à un épuisement du carburant hélium, était une transformation classique. A savoir le passage en "géante rouge", qui une fois son combustible nucléaire épuisé devient une nébuleuse planétaire. Ensuite, à l'extinction de son noyau, elle se transforme en "naine blanche".

Il est vrai que je n'ai as pensé qu'une autre transformation possible suite à l'effondrement d'une étoile massive est le trou noir.

Et pourtant c'est dans la logique des choses.

Dans le cas où la vitesse de libération d'un corps atteint la vitesse de la lumière, les neutrons ne peuvent pas résister à la force gravitationnelle. Ainsi le résidu ne s'arrête pas au stade d'étoile mais continu à s'effondrer sur lui même.

Effectivement, avec la théorie d'Einstein, la lumière ne peut s'échapper, et le trou noir est uniquement perceptible par les perturbations de l'espace temps de son voisinage.

Heu, j'espère ne pas avoir tout mélangé. J'ai pas mal raccourci mes réflexions après avoir lu ton intervention. J'espère que tu excuseras les erreurs d'une amatrice pas forcément éclairée sur le sujet ;) .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cassus Belis Membre 170 messages
Forumeur inspiré‚ 39ans
Posté(e)

Que veux tu savoir d'autres, je suis tellement passioné que je pourrait ecrire des heures pour te faire découvrir cette science magnifique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flex VIP 4 909 messages
Nettoyeur‚ 36ans
Posté(e)

De nombreux projet sont en cours (l'ISS, Ulysse qui doit observer les pôles du Soleil, New Horizons qui part pour Pluton, etc...)

La conquête spatiale par les hommes est pour le moment en suspen, mais avant de ce lancer très loin il est préférable de commencer par les planètes proches (visite d emars, retour sur la lune, les satellite de Jupiter).

Mais l'engouement des médias n'est plus pour l'espace et c'est bien dommage. je suis sûr qu etous les jours il se passe quelque chose dans le monde scientifique, spatiale, physique etc... mais on préfére parler people et politique.

Petite news

Pour la première fois, des physiciens ont réussi à stopper la lumière et à la faire réapparaître¿ un tout petit peu plus loin. Une expérience qui ouvre de nouvelles perspectives de manipulation des données optiques qui sont au c¿ur de l'informatique quantique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sothis Membre 1 146 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
Que veux tu savoir d'autres, je suis tellement passioné que je pourrait ecrire des heures pour te faire découvrir cette science magnifique.

Merci de me le proposer !

Mes questions risquent d'être nombreuses ! Surtout que tes explications sont claires et précises. Ce qui me convient parce que je n'ai pas un bac +15 en physique. J'ai tenté d'aborder ce thème de l'espace avec des passionnés, mais je suis noyée sous une tonne d'informations incompréhensibles !

Bref, j'accepte ta proposition avec joie ! ;)

Pourrais tu m'en dire un peu plus sur le rayon de schwarzschild ? C'est une zone autour du trou noir je crois. Est ce à ce niveau que la distorsion espace temps est la plus forte ? Il me semble avoir compris qu'à l'atteignant, le temps se ralenti et semble figé pour l'éternité.

Qu'entends tu par trou de vers ? L'emplacement d'une distorsion de l'espace temps qui pourrait s'ouvrir vers un autre univers ? Te bases tu sur la théorie de Hugh Everett concernant les choix faits par l'univers ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cassus Belis Membre 170 messages
Forumeur inspiré‚ 39ans
Posté(e)

Ce terme désigne, pour une masse donnée de la source du champ gravitationnel, le rayon minimal que doit avoir cette même source pour que la métrique reste régulière. Si la source a un rayon plus faible que son rayon de Schwarzschild, divers phénomènes physiques étranges semblent se produire lorsqu'une particule arrivant depuis l'infini atteint la sphère de rayon Rs : le temps semble se figer, etc. Le caractère physique de ces propriétés fut longtemps mis en doute par la plupart des physiciens, certains d'entre eux, Eddington en tête, allant jusqu'à nier l'existence d'objets astrophysique aussi compacts et donc l'existence d'étoiles de rayon inférieur à leur rayon de Schwarzschild.

Modifié par Cassus Belis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaClandestina Membre 19 730 messages
Agent Publicitaire‚ 29ans
Posté(e)

ton sujet est interessant mais malheureusement j'ai aucune connaissance sur ce sujet! ;)

mais j'trouve ça bien, t'as l'air passioné ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Imperatrice Membre 1 319 messages
Dame des coeurs ...‚ 41ans
Posté(e)

Faut arrêter de recopier ton livre ...

Faut arrêter de recopier ton livre ... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant