Aller au contenu

Femme de Marin

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 60ans Posté(e)
Good Venins Membre 380 messages
Forumeur survitaminé‚ 60ans
Posté(e)

Femme de marin,

Et ne pas savoir au matin,

Si l’on est toujours l’épouse,

La mère, l’amante, ou la veuve,

Du coureur de flots et de son barbouze…

 

Pour l’avenir d’une vie neuve,

Il faudrait des promesses de soleil,

Des monts et merveilles,

des montagnes de flouze…

 

et puis la bonne mère,

pour exhausser nos prières…

un ex-voto, pour que vogue son bateau…

au Cupidon des Mers, la bienveillance d’un père,

au millier de chapelles, des chants et quelques rosaires…

 

Aux escales, être la femme, dans tous les ports…

Aux amours qui transpirent de chaque pore,

C’est l’hommage aux flux et reflux des marrées…

L’écume des jours, d’une éternité…

 

Pour la femme veuve a mi-temps,

Incertain le désir d’enfants,

comme des promesses, qui réclament serments…

poissons d’Avrils des douze mois de l’an,

coupent le fil, les reliant a cette possible Maman…

 

A ce concert de solitude,

Une soliste avec des attitudes,

Que ferais-je d’un Homme a la maison,

A mettre sans dessus dessous,

notre maison de deux sous…

 

Dame vertu et son pêcheur,

Que Dieu garde ces deux cœurs,

Chemins de vies, marchent sur l’eau,

Si la faucheuse n’a pas le pied marin,

Possible qu’ils nous fassent de vieux os…

 

Si la faucheuse n’a pas le pied marin,

Possible qu’ils nous fassent de vieux os.

 

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre Posté(e)
Blaquière Membre 13 967 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je me souviens chez mes grands parents d'une statuette sur le coin de la cheminée...

Sur le socle un mot, le nom de la représentation était entouré d'un ovale :"l' Angoisse".

Et ce socle était un rocher battu par les flots. Sur ce rocher, une femme, avec une main en visière, elle regardait au loin, vers la mer. De son autre bras elle tenait un enfant, un bébé. Et accroché et à moitié enveloppé dans sa longue jupe un petit garçon pitoyable, habillé de loques.

La statuette était en plâtre et peinte de couleurs très sombres. Dans les marrons, le bleu de la mer peut-être vif à l'origine était devenu d'un bleu pétrole foncé... Elle semblait donc très ancienne.

Mes grands parents nous expliquaient cette oeuvre d'art ainsi : "C'est la mère avec ses enfants qui attend le retour de son mari, un pêcheur qui est parti sur la mer. Elle est angoissée parce qu'elle a peur que le bateau ait coulé dans la tempête".

Et l'on pouvait encore deviner aux mouvements de ses habits et de ses cheveux, de son châle, que le vent de la tempêté était encore très fort...

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×