Aller au contenu

Afrique du Sud : les scientifiques surveillent un nouveau variant au taux de mutation inhabituel

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre Posté(e)
Yemaia Membre 2 760 messages
Amae‚
Posté(e)

Le variant C.1.2 a attiré l'attention des scientifiques car il mute presque deux fois plus vite que les autres variants déjà observés.

Jusqu'ici, C.1.2 a été détecté dans toutes les provinces sud-africaines, ainsi qu'ailleurs dans le monde, notamment en Chine, à Maurice, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni. Il n'est cependant pas assez fréquent pour être qualifié de «variant digne d'intérêt» ou de «variant inquiétant», comme le sont les variants Delta et Bêta - apparu en Afrique du Sud en 2020 -, tous deux très contagieux.

Les scientifiques du NICD assurent lundi que C.1.2 n'est «présent qu'à de très faibles niveaux» et qu'il est trop tôt pour déterminer son évolution. «À ce stade, nous n'avons pas de données expérimentales pour confirmer comment il réagit, en termes de sensibilité aux anticorps», a expliqué Penny Moore, chercheuse au NICD. Mais «nous avons une confiance considérable dans le fait que les vaccins distribués en Afrique du Sud continueront de nous protéger contre les cas graves et la mort», a-t-elle ajouté.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre Posté(e)
versys Membre 11 714 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

L'apparition d'un nouveau variant, C.1.2 en l'occurrence, est bien ce qu'il faut le plus redouter en ce moment...

" A ce stade, nous n'avons pas de données expérimentales pour confirmer comment il réagit en termes de sensibilité aux anticorps" avoue prudemment Penny Moore.

A suivre...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 33ans Posté(e)
Prosarko Membre 1 339 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Yemaia a dit :

Le variant C.1.2 a attiré l'attention des scientifiques car il mute presque deux fois plus vite que les autres variants déjà observés.

Jusqu'ici, C.1.2 a été détecté dans toutes les provinces sud-africaines, ainsi qu'ailleurs dans le monde, notamment en Chine, à Maurice, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni. Il n'est cependant pas assez fréquent pour être qualifié de «variant digne d'intérêt» ou de «variant inquiétant», comme le sont les variants Delta et Bêta - apparu en Afrique du Sud en 2020 -, tous deux très contagieux.

Les scientifiques du NICD assurent lundi que C.1.2 n'est «présent qu'à de très faibles niveaux» et qu'il est trop tôt pour déterminer son évolution. «À ce stade, nous n'avons pas de données expérimentales pour confirmer comment il réagit, en termes de sensibilité aux anticorps», a expliqué Penny Moore, chercheuse au NICD. Mais «nous avons une confiance considérable dans le fait que les vaccins distribués en Afrique du Sud continueront de nous protéger contre les cas graves et la mort», a-t-elle ajouté.

Et merde ! Fais chier ce virus 

Manquait plus que ça 

Tu n'avais pas meilleure comme info ? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 76ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 36 194 messages
Pantin contestataire‚ 76ans
Posté(e)

Faudra faire avec , le virus fait des petits ,inutile de dire que l'on est pas sorti de l'affaire , il va y voir de la piqure de rappel même si ça sert à rien , une bonne affaire pour les labos :rolle:

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×