Aller au contenu

Rencontres 2021.0

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 24ans Posté(e)
Forumeur balbutiant‚ 24ans
Posté(e)

Bonsoir, j'écris ce topic pour deux raisons,
La première est que j'ai besoin d'aide, la deuxième est que j'aimerais révéler l'évidence.

Nous sommes isolés et séparés, nous n'envieront certainement pas la concentration de certains peuples, cependant nous aurions de quoi nous en plaindre s'il s'agit d'une question politique.
Et selon moi c'est la première entre toutes.
En tout cas moi, je m'en plaint, et voici ma plainte.

Alors voilà, j'suis un jeune homme de 25 ans, plutôt beau, et pas le dernier des cons avec ça, et je suis infiniment seul.
Et ca date de bien avant le confinement officiel.
Voyez-vous, je me trouve incapable de trouver quelqu'un à qui écrire.
Et si vous saviez ce que je suis capable d'écrire chaque jour, vous conviendriez que c'est une honte.

J'ai pas connu le passé, mais j'ai beaucoup écouté Brassens, et il semblerait que dans un temps proche, les pauvres avaient encore le droit de s'aimer.
Moi, je suis descendu dans la rue, j'ai chanté mes plus belles chansons, j'ai tout innové, tout inventé, pour séduire une inconnue,
Mais je n'en ai trouvé aucune.

Si, j'ai bien croisé la femme de ma vie sur la route ce matin, hélas elle était en voiture.
Aussi aurait elle consommé notre vie d'amour en un seul regard plutôt que de descendre pour me laisser l'embrasser.

Alors je suis allé sur internet.
Fatigué de meetic et des jeunes femmes conditionnées à aimer le futile, fut-il utile.
Je suis allé sur POF, et j'ai vu des pages et des pages de faux profils.
Uniquement des faux profils. Des récolteurs de data, ou des escrocs d'outre mer.
Alors je suis allé sur badoo. Mais comme j'avais pas les moyens de payer 40 euros pour envoyer une dizaine de message, j'ai swippé et swippé, et il semblerait que la sélection virtuelle m'ait trouvé une trop piètre valeur pour me matcher avec l'enfant de marie.
Aussi ai-je demandé à google, où pouvais-je prendre contact avec l'une de ces jeunes femmes de ma génération qui se suicident jour après jour, faute d'espoir et d'attention.
M'aurait-il répondu que je devais les chercher sur meetic, pof et badoo, et les autres saintes plateformes d'amour.

Et j'ai continué à pleurer tout les soirs.
Mais rassurez vous, je ne pleure pas de tristesse, ma tristesse est morte.
Non, je pleure seulement à cause de mes nerfs, qui refusent de me laisser oublier que je suis vivant.
Quelle bande de non progressistes ceux-là. Vivement qu'on me les coupes.

Aussi, moi, ma perspicacité et mon sens de l'innovation, n'ai-je plus trouvé que la prière et l'invocation.
Mais je n'ai pas de religion, ni de grimoire d'alchimiste.
Alors ai-je encore pleuré, peut-être pourrais-je un jour noyer le Doubs, et laver les pêcheurs.

Vous rendez-vous compte à quel point notre époque est immonde ?
Regardez les parler du patriarcat.
Moi qui ait obtenu toutes les faveurs de la providence à la naissance, je mène une vie de branlette.
Et très nombreux sont ceux qui n'ont pas eut la chance d'avoir mes atouts.

J'aurais chanté la science, je me serais fait docteur de l'espoir.
Mais de public et de patients n'aurais-je que moi même.
Et j'ai oublié le son de ma voix.

Regardes les parler de la justice avec justesse.
Et regardes moi parler le juste.

Malheur, les musulmans chinois sont maltraités.
Bien-heureusement, je suis mieux loti.
Aussi, les autorités compétentes sont très solidaires avec moi.
Grace à eux, je peux boire et manger.
S'ils avaient oublié de s'approprier la terre et le ciel j'aurais pu vivre,
Mais comme a dit celui qui avait un meilleur apart que moi, avec des si on mettrait paris en bouteille,
Aussi baisserais-je la tête et demanderais-je pardon pour mon insolence, après avoir dit merci, et à la fin de mon temps, j'irais rendre sa montre à l'oncle Archibald.


S'il y a un faiseur de miracles plus compétent que moi,
Ou seulement une jeune femme qui voudrait me voir lui écrire,
Qu'il parle maintenant, ou pour toujours.


Tout vilain petit connard sois-je avec mes six-magrets,
Je te rendrais tout au centuple. Tu peux en être sur.
Je m'en sortirais pas tout seul.
Je mérite pas ce mépris.
Je mérite pas ce silence.
Je mérite pas ça.
Aides moi.

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 29ans Posté(e)
Sijetaistoi Membre 73 messages
Forumeur en herbe‚ 29ans
Posté(e)
Il y a 17 heures, Sans nom sans visage a dit :

Bonsoir, j'écris ce topic pour deux raisons,
La première est que j'ai besoin d'aide, la deuxième est que j'aimerais révéler l'évidence.

Nous sommes isolés et séparés, nous n'envieront certainement pas la concentration de certains peuples, cependant nous aurions de quoi nous en plaindre s'il s'agit d'une question politique.
Et selon moi c'est la première entre toutes.
En tout cas moi, je m'en plaint, et voici ma plainte.

Alors voilà, j'suis un jeune homme de 25 ans, plutôt beau, et pas le dernier des cons avec ça, et je suis infiniment seul.
Et ca date de bien avant le confinement officiel.
Voyez-vous, je me trouve incapable de trouver quelqu'un à qui écrire.
Et si vous saviez ce que je suis capable d'écrire chaque jour, vous conviendriez que c'est une honte.

J'ai pas connu le passé, mais j'ai beaucoup écouté Brassens, et il semblerait que dans un temps proche, les pauvres avaient encore le droit de s'aimer.
Moi, je suis descendu dans la rue, j'ai chanté mes plus belles chansons, j'ai tout innové, tout inventé, pour séduire une inconnue,
Mais je n'en ai trouvé aucune.

Si, j'ai bien croisé la femme de ma vie sur la route ce matin, hélas elle était en voiture.
Aussi aurait elle consommé notre vie d'amour en un seul regard plutôt que de descendre pour me laisser l'embrasser.

Alors je suis allé sur internet.
Fatigué de meetic et des jeunes femmes conditionnées à aimer le futile, fut-il utile.
Je suis allé sur POF, et j'ai vu des pages et des pages de faux profils.
Uniquement des faux profils. Des récolteurs de data, ou des escrocs d'outre mer.
Alors je suis allé sur badoo. Mais comme j'avais pas les moyens de payer 40 euros pour envoyer une dizaine de message, j'ai swippé et swippé, et il semblerait que la sélection virtuelle m'ait trouvé une trop piètre valeur pour me matcher avec l'enfant de marie.
Aussi ai-je demandé à google, où pouvais-je prendre contact avec l'une de ces jeunes femmes de ma génération qui se suicident jour après jour, faute d'espoir et d'attention.
M'aurait-il répondu que je devais les chercher sur meetic, pof et badoo, et les autres saintes plateformes d'amour.

Et j'ai continué à pleurer tout les soirs.
Mais rassurez vous, je ne pleure pas de tristesse, ma tristesse est morte.
Non, je pleure seulement à cause de mes nerfs, qui refusent de me laisser oublier que je suis vivant.
Quelle bande de non progressistes ceux-là. Vivement qu'on me les coupes.

Aussi, moi, ma perspicacité et mon sens de l'innovation, n'ai-je plus trouvé que la prière et l'invocation.
Mais je n'ai pas de religion, ni de grimoire d'alchimiste.
Alors ai-je encore pleuré, peut-être pourrais-je un jour noyer le Doubs, et laver les pêcheurs.

Vous rendez-vous compte à quel point notre époque est immonde ?
Regardez les parler du patriarcat.
Moi qui ait obtenu toutes les faveurs de la providence à la naissance, je mène une vie de branlette.
Et très nombreux sont ceux qui n'ont pas eut la chance d'avoir mes atouts.

J'aurais chanté la science, je me serais fait docteur de l'espoir.
Mais de public et de patients n'aurais-je que moi même.
Et j'ai oublié le son de ma voix.

Regardes les parler de la justice avec justesse.
Et regardes moi parler le juste.

Malheur, les musulmans chinois sont maltraités.
Bien-heureusement, je suis mieux loti.
Aussi, les autorités compétentes sont très solidaires avec moi.
Grace à eux, je peux boire et manger.
S'ils avaient oublié de s'approprier la terre et le ciel j'aurais pu vivre,
Mais comme a dit celui qui avait un meilleur apart que moi, avec des si on mettrait paris en bouteille,
Aussi baisserais-je la tête et demanderais-je pardon pour mon insolence, après avoir dit merci, et à la fin de mon temps, j'irais rendre sa montre à l'oncle Archibald.


S'il y a un faiseur de miracles plus compétent que moi,
Ou seulement une jeune femme qui voudrait me voir lui écrire,
Qu'il parle maintenant, ou pour toujours.


Tout vilain petit connard sois-je avec mes six-magrets,
Je te rendrais tout au centuple. Tu peux en être sur.
Je m'en sortirais pas tout seul.
Je mérite pas ce mépris.
Je mérite pas ce silence.
Je mérite pas ça.
Aides moi.

Malheureusement les temps change et les Bard ne sont plus d'actualité mais je pense que peut-être ta futur ce trouve au théâtre ou a la bibliothèque mais en tout cas elle ce trouve tout prêt de la poésie , Bonne chance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×