Aller au contenu

Langage : explication de texte de Berkeley


Messages recommandés

Nouveau 18ans Posté(e)
Fff21 Nouveau 1 message
Baby Forumeur‚ 18ans
Posté(e)

Bonsoir, j’ai dû mal à comprendre ce texte j’aurai besoin d’aide. Merci pour vos éventuelles réponses 

 

 La communication des idées marquées par les mots n’est pas la seule ni la principale fin du langage, comme on le suppose communément. Il y a d’autres fins, comme éveiller une passion, provoquer une action ou en détourner, mettre l’esprit dans une disposition particulière. La première fin est, dans de nombreux cas, purement subordonnée à celles-ci, et parfois complètement omise quand elles peuvent être atteintes sans elle, comme cela n’est pas rare, je pense, dans l’usage familier du langage. J’invite le lecteur à réfléchir et à se consulter, pour voir s’il n’arrive pas souvent, quand il écoute ou lit un discours, que les passions de la crainte, de l’amour, de la haine, de l’admiration, du mépris, ou d’autres encore, naissent immédiatement dans son esprit à la perception de certains mots, sans que des idées s’interposent. Au début, sans doute, les mots peuvent avoir occasionné les idées propres à produire ces émotions ; mais on trouvera, si je ne me trompe, qu’une fois le langage devenu familier, l’audition des sons ou la vue des lettres sont souvent immédiatement accompagnées des passions, qui, au début, avaient coutume d’être produites par l’intervention d’idées, maintenant complètement omises.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 48ans Posté(e)
CAL26 Membre 4 734 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Fff21 a dit :

Bonsoir, j’ai dû mal à comprendre ce texte j’aurai besoin d’aide. Merci pour vos éventuelles réponses 

 

 La communication des idées marquées par les mots n’est pas la seule ni la principale fin du langage, comme on le suppose communément. Il y a d’autres fins, comme éveiller une passion, provoquer une action ou en détourner, mettre l’esprit dans une disposition particulière. La première fin est, dans de nombreux cas, purement subordonnée à celles-ci, et parfois complètement omise quand elles peuvent être atteintes sans elle, comme cela n’est pas rare, je pense, dans l’usage familier du langage. J’invite le lecteur à réfléchir et à se consulter, pour voir s’il n’arrive pas souvent, quand il écoute ou lit un discours, que les passions de la crainte, de l’amour, de la haine, de l’admiration, du mépris, ou d’autres encore, naissent immédiatement dans son esprit à la perception de certains mots, sans que des idées s’interposent. Au début, sans doute, les mots peuvent avoir occasionné les idées propres à produire ces émotions ; mais on trouvera, si je ne me trompe, qu’une fois le langage devenu familier, l’audition des sons ou la vue des lettres sont souvent immédiatement accompagnées des passions, qui, au début, avaient coutume d’être produites par l’intervention d’idées, maintenant complètement omises.

L'idée générale me semble être : le langage est avant tout un vecteur d'émotions, plus que la communication d'informations.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 75ans Posté(e)
Talon 1 Membre 16 057 messages
Talon 1‚ 75ans
Posté(e)

L'auditeur se fait également une idée sur la personnalité du locuteur. C'est la psychologie.

Une émotion est une action sur le corps. C'est le cerveau qui la provoque. Sans cette sensation, nous ne ressentirions rien car le cerveau est insensible. Donc le mot est assimilé par l'esprit, qui influe sur le corps. Cette influence entraîne des sensations nerveuses. Ca peut aussi donner des boutons, tordre les boyaux, faire pleurer, etc...C'est physique.

Si un mot peut produire ces effets, c'est parce que lorsque nous l'avons appris, c'était dans un certain contexte. Ce contexte remonte à l'esprit aussi bien que le sens du mot. C'est l'association d'idée. Si je vous dis que je vous aime en vous balançant une gifle, vous fuirez tous ceux qui vous le disent.

 

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×