La sharia islamique en France, pour ou contre?

La sharia comme tribunaux de substitution   156 membres ont voté

  1. 1. La sharia comme tribunaux de substitution en France:

    • Je suis pour, surtout pour juger les mineurs
      2
    • Je suis pour qu'elle remplace les lois francaises
      16
    • On devrait avoir le choix entre etre jugee par un tribunal laic ou par un tribunal religieux
      2
    • Je doute que cela soit necessaire
      8
    • Faut pas "sharier": on est en france!
      130

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 55ans
Posté(e)

oui, et alors ?:

http://www.dictionnaire-juridique.com/definition/sanction-civile.php

(Dictionnaire du droit privé français de Serge Braudo, conseiller honoraire à la cour d'appel de Versailles. Je ne doute pas que tes études de droit t'aient donné un niveau supérieur à cette personne, mais son avis mérite considération.

Ceci dit, le sujet n'est pas là. Les choses sont claires, toi et tes petits copains "non musulmans" sont favorables à l'application de la charia en france.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 55ans
Posté(e)
les dispositions contraire à l'ordre public sont les dispositions contraires à la loi.

Vous continuez à raconter n'importe quoi.

Certaines dispositions des lois sont d'ordre public et il n'est pas possible d'y déroger.

Par exemple, pour prendre le domaine du droit du travail que vous avez fort sottement choisi, il est possible de faire un accord amiable de licenciement qui exclu toute contestation du licenciement par défaut de "cause réelle et sérieuse".

En revanche, il est exclu que les indemnités versées dans le cadre de cet accord soit moins favorables que les indemnités légales auxquelles le salarié pouvait prétendre. Ca c'est "d'ordre public"

Je dis "fort sottement choisi" parce que c'est justement un des domaines connus du grand public où il y a le plus d'accords amiables.

Dans le domaine commercial, 80% des litiges se règlent par accord amiable.

Après, que l'accord se fasse en interprétant les clauses du droit islamique ou en discutant autour d'un gueuleton n'a aucune espèce d'importance.

Quant aux imbéciles qui nous parlent de ce qui se passe en Angleterre, j'aimerais qu'ils nous expliquent dans quel cadre juridique les jugements civils des "tribunaux islamiques" peuvent être entérinés par la justice officielle.

Pour moi qui contrairement à eux, ne suis ni bardé de certitudes ni confit dans une haine pathologique, ça reste un mystère.

Il faudrait un spécialiste du droit anglais pour nous expliquer.

Mais je ne me fais aucune illusion et je sais parfaitement que l'intention de l'auteur de ce fil et de ses suiveurs n'est évidemment que d'agiter l'épouvantail salafiste.

Pourriez arrêter vos propos perpétuellement insultants, je ne vais pas les supporter encore longtemps.

Si j'ai choisi le code du travail, c'est justement parce que je le connais bien. Et les accords doivent TOUS être conforme au code du travail. Le nombre d'accord dits amiables, non conforme à ce code peuvent être dénoncés unilatéralement, MEME SI L'ACCORD AVAIT ETE ACQUIS PAR LES DEUX PARTIES. Mais comme d'habitude, vous détournez le problème, vous finassez, vous jouez sur les mots, vous insultez, c'est votre technique préférée. Donc, nous récapitulons, aucun accord amiable ne peut contredire la loi française. Donc, la charia ne peut s'appliquer en France, contrairement à ce que vous, "non musulman", essayez de nous faire croire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Il s'agit bien de la notion de sanction civile dont vous vous ingéniez à nier l'existence. Vous ne compreniez même pas le rapport avec la notion de responsabilité civile que j'évoquais hier. Vous semblez postuler qu'en droit il n'existe guère que la responsabilité pénale. C'est une vision très film policier que vous soutenez, comme tout néophyte. Or, le droit ne s'apprend guère de façon autodidacte sur wikipédia, sauf à asséner des sornettes sans nom.

Au final, je ne suis pas sûr que vous sachiez du tout de quoi vous parlez.

les dispositions contraire à l'ordre public sont les dispositions contraires à la loi.

Vous continuez à raconter n'importe quoi.

Certaines dispositions des lois sont d'ordre public et il n'est pas possible d'y déroger.

Par exemple, pour prendre le domaine du droit du travail que vous avez fort sottement choisi, il est possible de faire un accord amiable de licenciement qui exclu toute contestation du licenciement par défaut de "cause réelle et sérieuse".

En revanche, il est exclu que les indemnités versées dans le cadre de cet accord soit moins favorables que les indemnités légales auxquelles le salarié pouvait prétendre. Ca c'est "d'ordre public"

Je dis "fort sottement choisi" parce que c'est justement un des domaines connus du grand public où il y a le plus d'accords amiables.

Dans le domaine commercial, 80% des litiges se règlent par accord amiable.

Après, que l'accord se fasse en interprétant les clauses du droit islamique ou en discutant autour d'un gueuleton n'a aucune espèce d'importance.

Quant aux imbéciles qui nous parlent de ce qui se passe en Angleterre, j'aimerais qu'ils nous expliquent dans quel cadre juridique les jugements civils des "tribunaux islamiques" peuvent être entérinés par la justice officielle.

Pour moi qui contrairement à eux, ne suis ni bardé de certitudes ni confit dans une haine pathologique, ça reste un mystère.

Il faudrait un spécialiste du droit anglais pour nous expliquer.

Mais je ne me fais aucune illusion et je sais parfaitement que l'intention de l'auteur de ce fil et de ses suiveurs n'est évidemment que d'agiter l'épouvantail salafiste.

Pourriez arrêter vos propos perpétuellement insultants, je ne vais pas les supporter encore longtemps.

Si j'ai choisi le code du travail, c'est justement parce que je le connais bien. Et les accords doivent TOUS être conforme au code du travail. Le nombre d'accord dits amiables, non conforme à ce code peuvent être dénoncés unilatéralement, MEME SI L'ACCORD AVAIT ETE ACQUIS PAR LES DEUX PARTIES. Mais comme d'habitude, vous détournez le problème, vous finassez, vous jouez sur les mots, vous insultez, c'est votre technique préférée. Donc, nous récapitulons, aucun accord amiable ne peut contredire la loi française. Donc, la charia ne peut s'appliquer en France, contrairement à ce que vous, "non musulman", essayez de nous faire croire.

plus.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 60ans
Posté(e)

Ceci dit, le sujet n'est pas là. Les choses sont claires, toi et tes petits copains "non musulmans" sont favorables à l'application de la charia en france.

Nullement.

Mais je ne cautionne pas les provocations islamophobes.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 60ans
Posté(e)

Il s'agit bien de la notion de sanction civile dont vous vous ingéniez à nier l'existence. Vous ne compreniez même pas le rapport avec la notion de responsabilité civile que j'évoquais hier. Vous semblez postuler qu'en droit il n'existe guère que la responsabilité pénale. C'est une vision très film policier que vous soutenez, comme tout néophyte. Or, le droit ne s'apprend guère de façon autodidacte sur wikipédia, sauf à asséner des sornettes sans nom.

Au final, je ne suis pas sûr que vous sachiez du tout de quoi vous parlez.

Oui, oui ça doit être ça...

Expliquez nous donc dans quel contexte il peut y avoir "sanction civile".

Ou mieux : donnez un exemple.:o°

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
epmd71 Membre 10 304 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

mais y'a de la paranoïa de l'islam

c'est tout ce que tu as comme argument ?

l'islam est une religion extraordinaire, la seule, la vraie, n'ayant que des qualités, et ceux qui ne sont pas d'accord sont des paranoïaques, des peureux, des racistes, xénophobes, des fascistes, etc...

Lorsque vous arrêterez de conclure avec des arguments aussi raz des pâquerettes, peut être qu'on pourra vous prendre au sérieux, pour le moment, ce n'est pas gagné.

parce que ton argument qui consistes a être d'accord avec ce post vole haut lui lazy.giflazy.gifwacko.gifwacko.gif

La France est une République laïque avec ses propres lois. De plus, elle ne reconnaît aucun statut officiel aux religions.

Par conséquent, la charia en France n'a aucun raison d'être dans les institutions de la République.

oui d'ou ce post inutile et encore sur l'islam thumbdown.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Il s'agit bien de la notion de sanction civile dont vous vous ingéniez à nier l'existence. Vous ne compreniez même pas le rapport avec la notion de responsabilité civile que j'évoquais hier. Vous semblez postuler qu'en droit il n'existe guère que la responsabilité pénale. C'est une vision très film policier que vous soutenez, comme tout néophyte. Or, le droit ne s'apprend guère de façon autodidacte sur wikipédia, sauf à asséner des sornettes sans nom.

Au final, je ne suis pas sûr que vous sachiez du tout de quoi vous parlez.

Oui, oui ça doit être ça...

Expliquez nous donc dans quel contexte il peut y avoir "sanction civile".

Ou mieux : donnez un exemple.:o°

Qu'est-ce que vous voulez comme exemple ? La résiliation, voire la résolution d'un contrat par exemple ?whistling1.gif

Vous osez toujours soutenir que la notion de sanction civile n'existe pas ?whistling1.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Enfin, pour en parler en toute connaissance de cause, j'aimerais bien que l'on nous indique la liste des sanctions possibles prévues par cette charia....

On parle de droit civil. Il n'y a pas de sanction au civil.

Voici la preuve que vous ignorez tout du droit civil français !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 60ans
Posté(e)

Il s'agit bien de la notion de sanction civile dont vous vous ingéniez à nier l'existence. Vous ne compreniez même pas le rapport avec la notion de responsabilité civile que j'évoquais hier. Vous semblez postuler qu'en droit il n'existe guère que la responsabilité pénale. C'est une vision très film policier que vous soutenez, comme tout néophyte. Or, le droit ne s'apprend guère de façon autodidacte sur wikipédia, sauf à asséner des sornettes sans nom.

Au final, je ne suis pas sûr que vous sachiez du tout de quoi vous parlez.

Oui, oui ça doit être ça...

Expliquez nous donc dans quel contexte il peut y avoir "sanction civile".

Ou mieux : donnez un exemple.:o°

Qu'est-ce que vous voulez comme exemple ? La résiliation, voire la résolution d'un contrat par exemple ?whistling1.gif

Vous osez toujours soutenir que la notion de sanction civile n'existe pas ?whistling1.gif

Vous voudriez inventer un nouveau concept "sanction civile" pour donner du corps à votre désinformation.

Dans mon "ignorance" je sais au moins que la résolution d'un contrat peut se solder par des contreparties des dommages subis.

Vous vous croyez aux USA ? Les "punitive damages" n'existent pas en droit français.

En France les seule sanctions sont pénales sous la forme d'amendes ou de peine de prison.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

laugh.giflaugh.giflaugh.gif

Encore ! Encore !thumbup.gif

Je me régale à cette "démonstration" de l'inexistence des sanctions civiles. C'est vraiment un pur régal de voir le Droit expliqué par Pif Journal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 60ans
Posté(e)

Vous avez appris par coeur

51wp6zRLKsL._SS500_.jpg

alors vous êtes un vrai "connaichut" :smile2:

Mais n'hésitez pas à nous mettre les références d'un jugement comportant des " sanctions civiles" hein ...:o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Martelau Membre 40 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

Tout ceux qui voteront pour la gauche avoueront être pour la sharia dans notre pays.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 60ans
Posté(e)

Mais tout ceux qui sont capable d'écrire une pareille ânerie avouent que leur QI est inférieur à la pointure de leurs chaussures.:smile2:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phil- Membre 23 398 messages
elle était mon antidépresseur, je l'adorais ‚ 64ans
Posté(e)

Vous avez appris par coeur

51wp6zRLKsL._SS500_.jpg

alors vous êtes un vrai "connaichut" :smile2:

Mais n'hésitez pas à nous mettre les références d'un jugement comportant des " sanctions civiles" hein ...:o°

dino a raison il n'y a pas de sanctions au tribunal civil seulement au tribunal pénale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phil- Membre 23 398 messages
elle était mon antidépresseur, je l'adorais ‚ 64ans
Posté(e)

Un exemple de la sharia

suicide d'une jeune femme violée

nous voyons aussi en France de tels actes proliférer et cela ne va pas en diminuant

cela n' a rien avoir avec la charia :o° c'est une tradition si tu lis entièrement ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
davs Membre 4 773 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)

Dans l'article :

la perte de la virginité hors du mariage est considéré comme un déshonneur pour la famille. Souvent, des arrangements sont trouvés pour que les filles violées épousent leur agresseur.

:gurp: ...

En Tunisie une grande manifestation c'est déroulé pour que l’État applique la charia dans la constitution... les salafistes et autre radicaux s'emparent de la révolution Arabe pour revenir aux moyen age et durcir encore plus les lois des états islamiques. la charia à un avenir certain !

cela n' a rien avoir avec la charia :o° c'est une tradition si tu lis entièrement ;)

pour un non croyant, qui ne crois pas en l'islam et encore moins aux livres divins, tout est plus ou moins une tradition

tout est lié, les etat islamique on des lois basé sur les écrits de la religion, les traditions et la charia en sont des dérivés

Modifié par davs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Vous avez appris par coeur

51wp6zRLKsL._SS500_.jpg

alors vous êtes un vrai "connaichut" :smile2:

Mais n'hésitez pas à nous mettre les références d'un jugement comportant des " sanctions civiles" hein ...:o°

dino a raison il n'y a pas de sanctions au tribunal civil seulement au tribunal pénale

On rêve ! Vous semblez absolument tout ignorer de la responsabilité délictuelle. Je vous renvoie à la lecture des articles 1382 à 1386 du code civil.

Mais bon ! continuez à nous divertir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phil- Membre 23 398 messages
elle était mon antidépresseur, je l'adorais ‚ 64ans
Posté(e)

Dans l'article :

la perte de la virginité hors du mariage est considéré comme un déshonneur pour la famille. Souvent, des arrangements sont trouvés pour que les filles violées épousent leur agresseur.

:gurp: ...

En Tunisie une grande manifestation c'est déroulé pour que l’État applique la charia dans la constitution... les salafistes et autre radicaux s'emparent de la révolution Arabe pour revenir aux moyen age et durcir encore plus les lois des états islamiques. la charia à un avenir certain !

cela n' a rien avoir avec la charia :o° c'est une tradition si tu lis entièrement ;)

pour un non croyant, qui ne crois pas en l'islam et encore moins aux livres divins, tout est plus ou moins une tradition

tout est lié, les etat islamique on des lois basé sur les écrits de la religion, les traditions et la charia en sont des dérivés

ok davs ce sont des dérivés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Simplicius
Invité Simplicius Invités 0 message
Posté(e)

Vous avez appris par coeur

51wp6zRLKsL._SS500_.jpg

alors vous êtes un vrai "connaichut" :smile2:

Mais n'hésitez pas à nous mettre les références d'un jugement comportant des " sanctions civiles" hein ...:o°

Allez pour te faire plaisir, un arrêt de la 1ère chambre civile de la Cour de cass dont le thème plairait à un Grisham :

Arrêt n° 605 du 9 juillet 2009 (08-11.073) - Cour de cassation - Première chambre civile

Rejet

Demandeur(s) à la cassation : Société Sanofi Pasteur MSD

Défendeur(s) à la cassation : Mme A... X... et autre

La demanderesse invoque à l’appui de son pourvoi, les deux moyens de cassation annexés au présent arrêt ;

Vu la communication faite au procureur général ;

(...)

Attendu qu’ayant reçu, en juillet et août 1997, une vaccination anti-hépatite B (Genhevac), commercialisée par la société Pasteur Aventis MSD, Mme X..., qui a commencé à subir des troubles neurologiques, courant octobre 1997, avant qu’une sclérose en plaque ne soit diagnostiquée, en avril 2001, a recherché la responsabilité de la société Sanofi Pasteur MSD ;

Sur le premier moyen :

Attendu que la société Sanofi Pasteur MSD fait grief à l’arrêt (Lyon, 22 novembre 2007) de l’avoir déclarée responsable de l’apparition de la sclérose en plaque développée par Mme X... et de l’avoir condamnée à réparer ses préjudices, alors, selon le moyen :

1°/ qu’un produit est défectueux lorsqu’il n’offre pas la sécurité à laquelle on peut légitimement s’attendre compte tenu de toutes les circonstances et, notamment, de sa présentation, de l’usage qui peut en être raisonnablement attendu et du moment de sa mise en circulation ; qu’en retenant, pour affirmer le caractère défectueux du vaccin Genhevac B, que la campagne de vaccination en milieu scolaire avait été suspendue en 1998, que l’Etat avait accepté d’indemniser certains agents pour des affections démyélinisantes secondaires à une vaccination contre l’hépatite B et que la sécurité sociale avait reconnu la qualification d’accident du travail à l’apparition de cette maladie consécutive à la vaccination anti-hépatite B obligatoire dans certaines professions, la cour d’appel, qui a statué par des motifs inopérants, étrangers à la notion de défaut de sécurité du vaccin, n’a pas donné de base légale à sa décision au regard des articles 1147 et 1353 du code civil, interprétés à la lumière de la directive CEE n° 85-374 du 25 juillet 1985 ;

2°/ qu’un produit est défectueux lorsqu’il n’offre pas la sécurité à laquelle on peut légitimement s’attendre compte tenu de toutes les circonstances et, notamment, de sa présentation, de l’usage qui peut en être raisonnablement attendu et du moment de sa mise en circulation ; que l’existence d’un défaut de sécurité ne saurait se déduire de la mention de la pathologie au titre des effets indésirables ; qu’en retenant, pour affirmer le caractère défectueux du vaccin Genhevac B, que l’édition 2003 du dictionnaire Vidal et la notice actuelle du vaccin mentionnaient, au titre de ses effets indésirables possibles, la poussée de sclérose en plaques, la cour d’appel a violé l’article 1147 du code civil, interprété à la lumière de la directive CEE n°85-374 du 25 juillet 1985 ;

3°/ qu’un produit est défectueux lorsqu’il n’offre pas la sécurité à laquelle on peut légitimement s’attendre compte tenu de toutes les circonstances et, notamment, de sa présentation, de l’usage qui peut en être raisonnablement attendu et du moment de sa mise en circulation ; qu’en affirmant le caractère défectueux du vaccin Genhevac B, sans rechercher si, à l’époque de la vaccination de Mme X..., en 1997, le résumé des caractéristiques et la notice du vaccin Genhevac B, respectivement destinés aux praticiens et aux patients, mentionnaient le risque de survenance d’une poussée de sclérose en plaques au titre des effets indésirables rapportés, la cour d’appel a privé sa décision de base légale au regard de l’article 1147 du code civil, interprété à la lumière de la directive CEE n° 85-374 du 25 juillet 1985 ;

Mais attendu qu’aux termes de l’article 13864 du code civil, un produit est défectueux lorsqu’il n’offre pas la sécurité à laquelle on peut légitimement s’attendre ; que, dans l’appréciation de cette exigence, il doit être tenu compte, notamment, de la présentation du produit, de l’usage qui peut en être raisonnablement attendu, et du moment de sa mise en circulation ; que la cour d’appel a constaté que le dictionnaire médical Vidal, comme la notice actuelle de présentation du vaccin, fait figurer au nombre des effets secondaires indésirables possibles du produit la poussée de sclérose en plaque, quand la notice de présentation du produit litigieux ne contenait pas cette information ; qu’elle en a exactement déduit que le vaccin présentait le caractère d’un produit défectueux au sens de ce texte ;

Et sur le second moyen :

Attendu que la société Sanofi Pasteur MSD fait grief à l’arrêt de l’avoir déclarée responsable de l’apparition de la sclérose en plaques développée par Mme X... et de l’avoir condamnée à réparer ses préjudices, alors, selon le moyen :

1°/ que l’action en responsabilité du fait d’un produit défectueux exige la preuve du dommage, du défaut et du lien de causalité entre le défaut et le dommage ; qu’une telle preuve peut résulter de présomptions, pourvu qu’elles soient graves, précises et concordantes ; que la cour d’appel, qui a retenu, pour affirmer que la sclérose en plaques présentée par Mme X... était imputable au vaccin Genhevac B, qu’elle n’avait pas d’antécédents neurologiques et que sa maladie s’était déclarée moins de deux mois après l’injection du vaccin, s’est prononcée par des motifs essentiellement tirés de la coïncidence chronologique, impropres à caractériser des présomptions graves, précises et concordantes de l’existence d’un lien causal entre la vaccination de Mme X... contre l’hépatite B et sa pathologie, privant ainsi sa décision de base légale au regard des articles 1147 et 1353 du code civil, interprétés à la lumière de la directive CEE n° 85-374 du 25 juillet 1985 ;

2°/ que la responsabilité du producteur est soumise à la condition que le demandeur prouve, outre le dommage, le défaut du produit et le lien de causalité entre le défaut et le dommage ; qu’en retenant, pour estimer que la preuve du lien de causalité entre la sclérose en plaques développée par Mme X... et la vaccination contre l’hépatite B était rapportée, que la société Sanofi Pasteur MSD ne soutenait pas que la pathologie était imputable à une autre cause que celle invoquée par Mme X..., la cour d’appel, qui a renversé la charge de la preuve, a violé l’article 1315 du code civil, interprété à la lumière de la directive n° 85-374 du 25 juillet 1985 ;

Mais attendu qu’ayant relevé, d’abord, que si les études scientifiques versées aux débats par la société Sanofi Pasteur MSD n’ont pas permis de mettre en évidence une augmentation statistiquement significative du risque relatif de sclérose en plaque ou de démyélinisation après vaccination contre l’hépatite B, elles n’excluent pas, pour autant, un lien possible entre cette vaccination et la survenance d’une démyélinisation de type sclérose en plaque ; qu’ayant, ensuite, relevé que les premières manifestations de la sclérose en plaque avaient eu lieu moins de deux mois après la dernière injection du produit ; que ni Mme X... ni aucun membre de sa famille n’avaient souffert d’antécédents neurologiques, et que dès lors aucune autre cause ne pouvait expliquer cette maladie, dont le lien avec la vaccination relevait de l’évidence selon le médecin traitant de Mme X..., la cour d’appel, qui a souverainement estimé que ces faits constituaient des présomptions graves, précises et concordantes, a pu en déduire un lien causal entre la vaccination de Mme X..., et le préjudice subi par elle ;

PAR CES MOTIFS :

REJETTE le pourvoi ;

<br class="Apple-interchange-newline">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant