l'empathie

Angelo Membre 8 752 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

tout d'abord une petite explication du mot pour ceux qui ignorerai

quelqu'un d'empathique est une personne qui ressent ce qu'éprouve l'autre

elle souffre en même temps que l'autre lorsque l'autre personne va mal etc ...

Je me demandais pensez vous que l'empathie existe réellement ?

si oui sous quelle forme se manifeste t'elle ?

etes vous capable de ressentir ce que vos proche éprouve ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

lynda Membre 1 878 messages
euphorisant‚ 36ans
Posté(e)

oui angelo ;) je me suis découvert ce .. " probleme " ce que je prenait comme telle a 15 ans en fait

a cette période la , j'étais entourée de personne qui avaient mille probleme et étaient aussi tourmentés que moi .

j'en suis arrivé a faire des cauchemars , a m'allonger dans mon lit et a penser en détail et en image tout ce qu'on avait pu me raconter

un éducateur m'a dit qu'il était lui aussi ampathique et que c'était un don , imaginez faire ce métier ( éducateur spécialisé )

tout en étant ainsi , il s'en est servi comme un plus et a réussi a ne pas se laisser submerger

je pense que dans mon cas , c'est un peu a cause de ca que je reste solitaire , sans trop d'amis et que je ne regarde pas les informations ;)

recemment , ce fut pour un couple et leur 3 enfants mort brulé dans un accident de voiture

j'ai mis 3 jours a arrêter d'y penser , a arrêter de les "imaginer" au point d'en avoir mal au ventre , de ressentir la douleur que pouvais ressentir leur proches

je pardonne facilement les gens , parce que je me met sans cesse a leur place , j'arrive a suivre leur facon de penser , leur ettouffement face a certaines situations , leur faiblesse , leur colère ...

je m'oublie sans cesse , bref , je ne sais tjrs pas gerer

je m'isole afin de ne pas en souffrir

voila

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GIGNette84 Membre 3 163 messages
Droit au but , accessoirement co@ch minceur :)‚ 29ans
Posté(e)

D'abord merci pour ta définition, je croyais que l'empathie c'était le contraire de la sympathie (je sais, je sais... ;)).

Je crois que l'on est tous fondamentalement empathique pour quelqu'un parce que du moment qu'une personne que l'on apprécie souffre, on souffre avec elle.

Quand mon pére était en dépression, j'avais du mal a étre heureuse, j'étais un peu tristounette ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chameaulo VIP 11 192 messages
Final Five‚ 36ans
Posté(e)

Il y a quelques années, je m'étais intéressé au sujet de l'empathie et je me suis souvenu que j'avais lu deux trois articles que j'avais gardé dans mes marque pages.

Lien 1

Lien 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Angelo Membre 8 752 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

tres interressant ces articles chameaulo

merci ;)

@ux filles : merci pour votre avis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fleur Membre+ 6 157 messages
Belle Plante‚ 42ans
Posté(e)

Je ne pense pas etre une personne empathique,en général.

Je fais toujours la distinction entre moi et l'autre,je ne peux etre à la place de l'autre puisque,et cela peut vous sembler une Lapalissade,je ne suis pas l'autre.

Je suis moi,donc je vis les évènements à travers le prisme de mes expériences,mes sensibilités,de mes acquis,de mes projections,de mes humeurs aussi.

Dans ce cas-là,je ne vois pas comment je pourrais me mettre à la place de l'autre!

Même si je vis la même situation que lui,mes expériences,mes sensibilités..etc, ne sont pas les mêmes,donc le ressenti sera forcément différent!

Ce qui n'empêche en rien de rester ouverte et à l'écoute.

S'identifier à l'autre revient à me mettre dans un état de mal-être qui ne me permettrait pas d'avoir le recul nécessaire pour entendre l'autre correctement.Ce qui serait,vous l'avouerez,l'exacte contraire de mon intention initiale.

Malheureusement certains prennent ce recul pour de l'indifference ou de la froideur,soit,qu'importe,je sais qui je suis et surtout ce que je vaux. ;)

@GIGNette:antipathie est le contraitre de la sympathie

Bravo d'avoir eu le courage d'avouer ta méconnaissance.

Ne pas savoir c'est normal,le dire c'est sain.

Faire semblant de savoir,c'est juste pathétique ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GIGNette84 Membre 3 163 messages
Droit au but , accessoirement co@ch minceur :)‚ 29ans
Posté(e)
@GIGNette:antipathie est le contraitre de la sympathie

Bravo d'avoir eu le courage d'avouer ta méconnaissance.

Ne pas savoir c'est normal,le dire c'est sain.

Faire semblant de savoir,c'est juste pathétique ;)

Merci ;);)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mistye34 Membre 188 messages
Forumeur inspiré‚ 35ans
Posté(e)
Je ne pense pas etre une personne empathique,en général.

Je fais toujours la distinction entre moi et l'autre,je ne peux etre à la place de l'autre puisque,et cela peut vous sembler une Lapalissade,je ne suis pas l'autre.

Ce qui n'empêche en rien de rester ouverte et à l'écoute.

S'identifier à l'autre revient à me mettre dans un état de mal-être qui ne me permettrait pas d'avoir le recul nécessaire pour entendre l'autre correctement.Ce qui serait,vous l'avouerez,l'exacte contraire de mon intention initiale.

Malheureusement certains prennent ce recul pour de l'indifference ou de la froideur,soit,qu'importe,je sais qui je suis et surtout ce que je vaux. ;)

Que dire de plus? ;)

Se sentir mal pour une personne proche, est-ce de l'empathie? non, un sentiment humain que tout le monde doit certainement ressentir mais à sa façon.

Parcontre lynda est empathique sévère, là jme demande si elle se confond pas avec phoebie!? ;)

Heureusement que je ne suis pas comme ça sinon entre mes problèmes et ceux des autres, je creuse ma tombe et c'est plus vite fait :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Violette VIP 8 748 messages
Breizh addict ‚ 38ans
Posté(e)

je pense etre une personne empathique, je le suis complètement même.... mais seulement avec les personnes tres proches de moi.

Je prends leur problème à coeur, et je vis leur mal-etre à 100%.

Je fais le maximum pour les aider... et j'essaie d'etre presente pour eux le plus possible.

Pour les autres personnes, je suis ouverte à la discussion, je suis à l'écoute mais je ne me "fond" pas dans leurs soucis.

voilà ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lynda Membre 1 878 messages
euphorisant‚ 36ans
Posté(e)
Je ne pense pas etre une personne empathique,en général.

Je fais toujours la distinction entre moi et l'autre,je ne peux etre à la place de l'autre puisque,et cela peut vous sembler une Lapalissade,je ne suis pas l'autre.

Ce qui n'empêche en rien de rester ouverte et à l'écoute.

S'identifier à l'autre revient à me mettre dans un état de mal-être qui ne me permettrait pas d'avoir le recul nécessaire pour entendre l'autre correctement.Ce qui serait,vous l'avouerez,l'exacte contraire de mon intention initiale.

Malheureusement certains prennent ce recul pour de l'indifference ou de la froideur,soit,qu'importe,je sais qui je suis et surtout ce que je vaux. :D

Que dire de plus? ;)

Se sentir mal pour une personne proche, est-ce de l'empathie? non, un sentiment humain que tout le monde doit certainement ressentir mais à sa façon.

Parcontre lynda est empathique sévère, là jme demande si elle se confond pas avec phoebie!? ;)

Heureusement que je ne suis pas comme ça sinon entre mes problèmes et ceux des autres, je creuse ma tombe et c'est plus vite fait :D

phoebie ?? oui mais encore ? je dois surtout confondre avec ultra sensible si je confond avec quelque chose ...

mais ne t'inquiete pas pour moi hein , je survie ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kai Membre+ 6 171 messages
✖►‚ 37ans
Posté(e)

Je ne pense pas être quelqu'un de très empathique en général .. Pas non plus avec mes proches. Je ne suis pas eux, j'essaye d'être à l'écoute de leurs problèmes, ennuis, sentiments etc .. mais je vais vivre les choses à travers mon vécu personnel. Je pourrais faire le parallèle avec mes expériences perso si j'ai traversé des embûches similaires, si j'ai déjà vécu certaines choses, mais je pense que chacun vit ce qui lui arrive à sa façon et que par conséquent j'aurais bien du mal à ressentir exactement ce qu'ils traversent ou leur douleurs, etc ... ;) Et c'est une chance quelque part, parce qu'imagine la galère de vivre sinon ! Erf .. j'en ai déjà bien assez de mes propres souffrance sans avoir à vivre celles des autres ! Donc en général je prends toujours un peu de distance ...

J'aime bien conseiller un peu, essayer de comprendre ce qu'ils traversent où comment ils le ressentent et aider (quoiqu'en écoutant parfois celà suffit juste à être une aide précieuse) ... Mais je ne peut pas me mettre à leur place ;) Et quand bien même j'aurais vécu des choses similaires rien ne dit que ces gens là vivent ces expériences de la même façon que j'aurais pu les vivre moi par le passé. Je suis triste pour eux mais dans une certaines mesure, je ne "ressent" pas leur souffrance. Quand je conseille les gens qui traversent des moments difficile et qui se confient à moi, d'habitude j'essaye de leur faire comprendre que ce n'est que MON opinion à moi, perso ... Evidemment on ne dois pas le prendre mal ni forcément suivre les conseils après. Tous ne seront pas forcément adaptés ou bons à prendre mais là il faut faire le tri en fonction de soit ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)
(quoiqu'en écoutant parfois celà suffit juste à être une aide précieuse) ...

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boomerang Membre 13 999 messages
boomerang à pailles‚ 30ans
Posté(e)

Rooo mais angelo tu ne fais donc que des topics intéressants qui développent ma bavardïïte aïgue lol.. Très intéressantes les réponses qui plus est..

Oui je pense que la réelle empathie existe vraiment. En revanche éprouver de l'empathie pour le monde entier, y a de quoi devenir fou et je sais pas si ca existe réellement.

Je vois avec ma mère, je suis une vraie éponge de ses humeurs. Si elle va très mal et qu'elle craque, j'ai meme été capable à plusieurs reprises de quitter mon copain de l'époque, parce que je ressentais de la culpabilité à etre avec quelqu'un alors que maman était seule. Idem, ca m'est arrivé beaucoup de fois de refuser tel ou tel truc le soir, parce que maman allait se retrouver seule ce soir là et donc je culpabilisais. Enfin ca oui c'est plus de l'ordre de la culpabilité que de l'empathie peut etre.

En fait je saurais jamais ce que ressent vraiment maman, mais en revanche je comprend quand elle va mal car elle a les mêmes réactions que moi, un peu excessives. Et ca me rend malade, au sens strict du terme. Elle pleure: c'est systématique je vais pleurer.

Bref j'essaie d'évoluer là dessus, parce qu'on ne peut pas vivre avec ce sentiment, sinon on avance plus. Enfin je sais pas ce que vous en pensez mais je pense que c'est un peu dangereux de trop être lié émotionnelement aux humeurs de quelqu'un.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
emmablop Membre 3 252 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Mon avis n'appartient qu'à moi mais je crains plus que tout le fait d'avoir de l'empathie pour les gens.

Entendons-nous je ne dis pas que je ne ressens rien mais dans mon métier avoir de l'empathie est le pire risque qu'il puisse y avoir. En clair, éprouver de l'empathie signifie ne plus être objectif et ne pas avoir la capacité de prendre du recul pour être aidant. L'affect est donc une parenthèse.

Et je suis d'accord avec fleur, c'est peut être un lieu commun, mais nous ne sommes jamais à la place des autres et pour ma part, je dis tant mieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quilly Membre 716 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Marrant... ici à part Emma tous parlent d'empathie en tant que qualité personnelle, voire de dons.

Dans mon ( futur) métier, l'empathie est une qualité " pro" à acquérir, qui se travaille comme l'on travaillerait l'anat-physio, le module de mater-gynéco...

L'empathie est reduite en fait à une excellente écoute des problemes d'autruis ( lire entre les lignes notement) afin de " comprendre" ce qu'il vit ou ressent. On appelle ça " entretien infirmier"... c'est la base du soins en psychiatrie.

Personellement, je suis septique. Je ne crois pas que l'ecoute et la compréhension d'autrui se travaille, je crois que le "savoir être" est inné, sinon il n'est que theatre hypocrite. Soit on est AVEC l'autre, soit à coté... je ne vois pas comment on peut apprendre à ne faire qu'un.

Je le constate assez vite sur certains de mes collegues de classe qui croient ecouter leurs patients mais ne resolvent en rien leurs angoisse ou questions.

Perso, je vois plus ça comme un trait de caractere, moi aussi... tout comme vos réponses. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boomerang Membre 13 999 messages
boomerang à pailles‚ 30ans
Posté(e)

quilly, tu parles de qualité tu crois que c'en est uune? peut etre oui au nivo pro et non au niveau perso?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quilly Membre 716 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

je parlais au niveau perso, désolée de ne pas être claire...

Au niveau pro dans mon metier c'est indispensable, c'est pour ça qu'ils nous font des cours pour " apprendre" à l'etre... sinon, change de metier.

Au niveau perso... qualité dans le sens de particularité ou caracteristique, comme l'on parle des qualités d'un materiel, d'une fibre, d'une essence de bois...

Ce que je voulais diren c'est que je crois que c'est inné, que ca ne s'apprend pas.... mais je veux bien admettre que ca peut s'accroitre, s'accentuer. Comment ? là je ne sais pas. ;)

Apres, qualité en tant que positif est recherchable ... je ne sais pas. Je l'ai eté... beaucoup,trop même. J'ai eté une éponge et je me suis detruite quand d'autre ce sont detruis. J'ai crée depuis, sans le chercher, des barrieres, une sorte de mur. Ca va sans doute avec le fait que je ne fasse plus confiance.

perso, je vivais ça comme un abandon de mes pensees et émotions ( tout en les gardant au fond de moi ) pour prendre celle de l'autre, comme un flash, à un moment donné, je devenais l'autre un court instant. Ca a un coté effrayant, c'est destructeur.

( ps : passe à table... j'edit et rallonge apres ;) )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lynda Membre 1 878 messages
euphorisant‚ 36ans
Posté(e)
Marrant... ici à part Emma tous parlent d'empathie en tant que qualité personnelle, voire de dons.

Dans mon ( futur) métier, l'empathie est une qualité " pro" à acquérir, qui se travaille comme l'on travaillerait l'anat-physio, le module de mater-gynéco...

L'empathie est reduite en fait à une excellente écoute des problemes d'autruis ( lire entre les lignes notement) afin de " comprendre" ce qu'il vit ou ressent. On appelle ça " entretien infirmier"... c'est la base du soins en psychiatrie.

Personellement, je suis septique. Je ne crois pas que l'ecoute et la compréhension d'autrui se travaille, je crois que le "savoir être" est inné, sinon il n'est que theatre hypocrite. Soit on est AVEC l'autre, soit à coté... je ne vois pas comment on peut apprendre à ne faire qu'un.

Je le constate assez vite sur certains de mes collegues de classe qui croient ecouter leurs patients mais ne resolvent en rien leurs angoisse ou questions.

Perso, je vois plus ça comme un trait de caractere, moi aussi... tout comme vos réponses. ;)

oui voila , moi je suis née ainsi et bon , il faut bien faire avec , mon probleme est de savoir le gerer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quilly Membre 716 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Je ne sais pas gerer non plus...

Ca va et ça vient...

J'ai remarqué que lorsque j'ai des soucis ou que je suis crevée ça ne prend pas... je dois être trop centrée sur moi.

Mais parfois, je ne demande rien et poirtant l'autre " m"absorbe"...j'ai horreur de ça quand ce n'est pas un proche.

Je n'aime pas non plus cette sensation de "savoir" l'autre. Je refuse de nous-même ( et encore) somme au clair avec nos émotions.

Lynda : tu vis ça comment ? ( edit : arf, je viens de voir ton post... tu le vis plutot mal... :/ )

Modifié par Quilly

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Je pensais faire ce sujet, mais il existe déjà, donc je le remonte.

Pour vous qu'est-ce que l'empathie? Jusqu'où pouvez-vous en éprouver, comment le manifestez-vous?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant