Aller au contenu

Les grands faits divers - Meurtre à Subure


Messages recommandés

January Animatrice 33 764 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

Il ne reste pas grand-chose aujourd’hui de l’antique quartier de Subure, et pour cause : aucun monument romain majeur n’y a jamais été construit. Subure, c’est la ville des pauvres et des gueux, un lacis de ruelles étroites, bruyantes et malodorantes, bordées d’immeubles décrépits où s’entassent des familles entières. Avec ses commerces aux activités plus ou moins douteuses, loin des villas du Palatin, Subure affiche la face dangereuse et mal famée d’une Rome qu’on se figure souvent un peu trop vite faite de marbre, merci Hollywood.

Résultat de recherche d'images pour "subure"

 

Et pourtant : si repoussant que soit le quartier, Subure attire une foule pas possible de badauds et de visiteurs attirés par trois choses : les tavernes, le jeu et les bordels. Tout Rome y vient pour s’encanailler, boire un coup ou plutôt douze et se trouver un ou une prostituée avec qui passer quelques instants plutôt sordides, mais pour pas cher. Bon, mieux vaut rentrer tôt et se déplacer en groupe, vu que Subure n’a sans doute pas volé la réputation de coupe-gorge que lui taillent des auteurs comme Juvénal, aussi fasciné qu’écœuré par ce quartier chaud et populeux.

Mais si la plupart des cadavres qu’on ramasse régulièrement n’ont guère laissé de traces dans l’histoire, il y en a un dont la mort va faire un tout petit peu de bruit, en 81 avant notre ère : Sextus Roscius.

L’homme qu’on retrouve poignardé, étendu sur les pavés par un beau matin de septembre n’est pas n’importe qui. Déjà, il est riche : propriétaire terrien, il possède une grosse douzaine de fermes, quelques centaines d’esclaves et pèse dans les 6 millions de sesterces, une fortune qui le situe dans la bonne moyenne des sénateurs romains. Ensuite et sans compter parmi les plus gros cadors de son époque, il est influent. S’il n’habite pas Rome mais Ameria, à quelques dizaines de kilomètres au nord, il y est régulièrement fourré pour défendre ses intérêts dans des temps troublés. Après une longue période de guerre civile, la situation commence tout juste à s’apaiser depuis la victoire de Sylla, le général qui contrôle désormais toute l’Italie après une épuration particulièrement sanglante. Et si Sextus était à Rome ce soir-là, c’était probablement pour en tirer certains bénéfices : après tout, ne soutenait-il pas Sylla depuis le début ?

Forcément, l’affaire fait du bruit. L’enquête montre que Roscius a été assassiné en pleine rue la veille au soir, en rentrant d’un dîner. Reste à savoir pourquoi. Simple vol qui tourne mal ? Meurtre intéressé ?

 

https://blog.francetvinfo.fr/deja-vu/2018/07/21/les-grands-faits-divers-3-meurtre-a-subure.html

 

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
January Animatrice 33 764 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

Oui, on parle bien de Marcus Tullius Cicero - Cicéron. Il a fait de grands débuts avec cette affaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité