Aller au contenu

Les grands faits divers - Le tueur de servantes d'Austin


Messages recommandés

January Animatrice 33 762 messages
©‚ 101ans
Posté(e)

Sans être aussi célèbre que New York, Dallas ou Chicago, la ville d’Austin est aujourd’hui solidement installée dans le classement des 20 villes américaines les plus peuplées. Dieu sait qu’elle partait de loin, pourtant : tout le 19e siècle ou presque, la capitale du Texas est restée un coin paumé de quelques milliers d’habitants, perdu entre plaines et collines. Le genre d’endroit où on ne peut pas faire cent mètres sans croiser des vaches et où on ne tarde pas à marcher dans quelque chose de rural.

lg_7ae402-servantgirlannihilator_austin-

Vingt ans après la fin de la guerre de Sécession, en 1885, les choses ont changé. Austin est devenue the booming city, une métropole en pleine expansion. Elle compte entre 20 et 30 000 habitants, un chiffre qui monte à toute allure, gonflé par un afflux régulier d’habitants attirés par une ville qui compte déjà son propre tramway, trois lycées, une Université et sa part de lieux chics pour la bourgeoisie locale, qui se fait un pognon de dingue dans l’industrie, le coton, le rail ou la métallurgie. Bref, l’Amérique dynamique et entreprenante que le monde commence à voir émerger comme la grande puissance montante. Enfin ça, c’est la version tout public, la ville du grand jour. La nuit, c’est autre chose. Austin connaît un phénomène commun à toutes les métropoles qui grandissent trop vite : une criminalité galopante. Du grand classique d’abord : cambriolages, vol à mains armées, braquage, rixes… Jusqu’à ce qu’on change brutalement de braquet en 1885.

901, West Pecan Street

Au matin du 31 décembre 1884, alors que la ville entière se prépare pour fêter la nouvelle année, une jeune femme est retrouvée morte, la tête fracassée, à quelques mètres de la maison où elle travaille comme cuisinière, au 901 West Pecan Street, une belle maison de maître, au cœur des beaux quartiers et à 500 mètres du fleuve Colorado. En remontant la piste dans la neige, on découvre une autre victime dans la maison, Walter Spencer, blessé mais vivant. Comme Mollie, il a été attaqué à la hache pendant son sommeil et laissé pour mort. Contrairement à Mollie, personne ne l’a traîné au milieu de la rue avant de le violer et de l’abandonner au milieu de la chaussée.

Aussi atroce qu’il soit, le meurtre n’émeut pas grand monde : Mollie est noire et si ce n’est pas une esclave, guerre de Sécession oblige, la police n’est guère pressée de se pencher sur une affaire qu’elle décide de traiter comme un accident isolé, sans doute le fruit d’une dispute entre domestiques.

Le problème, c’est que Mollie n’est que la première d’une longue série...

 

https://blog.francetvinfo.fr/deja-vu/2018/07/11/les-grands-faits-divers-2-le-tueur-de-servantes-daustin.html

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
pila Membre 11 422 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)

Jack the Ripper, le tueur d'Austin ? Pourquoi pas après tout ! Quand on pense que Fourniret a fait main basse sur le trésor du Gang des postiches ! Tout est possible !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité