Aller au contenu

Un documentaire part sur les routes de l'esclavage


Kira

Messages recommandés

Animatrice, Fille infréquentable, 81ans Posté(e)
Kira Animatrice 25 312 messages
81ans‚ Fille infréquentable,
Posté(e)

Un ambitieux documentaire, diffusé ce mardi sur Arte, décrypte les circuits esclavagistes : quelques oublis, mais un bon travail pédagogique.

La série documentaire d'Arte Les Routes de l'esclavage (4 films de 52 minutes) a plusieurs vertus. La première est son ampleur chronologique. Exploitant enfin les travaux de nombreux historiens, surtout des Anglo-Saxons, quelques Français (à l'exception notable de l'un des pionniers, Olivier Pétré-Grenouilleau) et Portugais, voilà enfin un documentaire qui couvre l'esclavage sur quinze siècles, tout en mettant l'accent sur la logique économique du processus. Ainsi, cette série s'inscrit dans le sillage d'une histoire globale et connectée qui a permis outre-Atlantique de mieux décrire les rouages de ce phénomène mondialisé.

Certes, la ligne de départ chronologique est quelque peu arbitraire. Pourquoi 476, la chute de l'Empire romain, alors qu'en une phrase on nous rappelle que les Romains faisaient appel aux captifs – et que dire des Égyptiens ? On voit bien où les auteurs veulent en venir : débuter avec la pratique généralisée de l'esclavage par les Arabes, qui, au cours de leur expansion, asservissent les prisonniers non musulmans, au sud de l'Égypte, en Nubie, au Tchad, en Libye... Ce fut l'une des forces motrices de l'expansion des Arabes qui signaient des contrats avec les peuples soumis : la paix contre des esclaves.

Source et suite de l'article

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 44ans Posté(e)
Maxence22 Membre 8 789 messages
Forumeur accro‚ 44ans‚
Posté(e)
Il y a 13 heures, Kâli a dit :

Un ambitieux documentaire, diffusé ce mardi sur Arte, décrypte les circuits esclavagistes : quelques oublis, mais un bon travail pédagogique.

La série documentaire d'Arte Les Routes de l'esclavage (4 films de 52 minutes) a plusieurs vertus. La première est son ampleur chronologique. Exploitant enfin les travaux de nombreux historiens, surtout des Anglo-Saxons, quelques Français (à l'exception notable de l'un des pionniers, Olivier Pétré-Grenouilleau) et Portugais, voilà enfin un documentaire qui couvre l'esclavage sur quinze siècles, tout en mettant l'accent sur la logique économique du processus. Ainsi, cette série s'inscrit dans le sillage d'une histoire globale et connectée qui a permis outre-Atlantique de mieux décrire les rouages de ce phénomène mondialisé.

Aucun intérêt. Si l'on ambitionne de parler de l'esclavage en n'évoquant que les traites négrières, ce n'est donc pas

L'esclavage n'est pas que le captif noir. En plus, parler d'Histoire de l'esclavage sans Petré-Grenouilleau, c'est pas très sérieux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 4 semaines après...
Membre, 32ans Posté(e)
DKKRR Membre 927 messages
Forumeur inspiré‚ 32ans‚
Posté(e)
Le 02/05/2018 à 09:42, Maxence22 a dit :

Aucun intérêt. Si l'on ambitionne de parler de l'esclavage en n'évoquant que les traites négrières, ce n'est donc pas

L'esclavage n'est pas que le captif noir. En plus, parler d'Histoire de l'esclavage sans Petré-Grenouilleau, c'est pas très sérieux.

Au final c'est comme parler de l'holocauste en n'évoquant que les Juifs sans parler des Tsiganes et autres. Pourtant cela ne choque personne (pas même vous peut-être ?).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 44ans Posté(e)
Maxence22 Membre 8 789 messages
Forumeur accro‚ 44ans‚
Posté(e)
Il y a 7 heures, DKKRR a dit :

Au final c'est comme parler de l'holocauste en n'évoquant que les Juifs sans parler des Tsiganes et autres.

Tout à fait.

Mais aussi les résistants, les opposants politiques, les homosexuels...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×