Aller au contenu

Éloge de la plante


Messages recommandés

doug1991 Membre 3 224 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

Éloge de la plante

C’est le printemps, la nature reprend son souffle, et ce sont les plantes qui l’animent et le nourrissent.

738_dpacreative579602.jpg

Présentes dans le décor, elles nous sont le plus souvent indifférentes, si ce n’est dans le regard des peintres. Et pourtant, soulignait Emanuele Coccia dans un beau livre sur La vie des plantes, « aucun autre vivant n’adhère plus qu’elles au monde qui les entoure ». Pour le philosophe, partager leur point de vue – celui des feuilles, des racines et des fleurs – c’est faire l’expérience d’une cosmogonie en acte, modeste et lumineuse, et comprendre l’origine du monde : « sous le soleil ou les nuages, en se mêlant à l’eau et au vent, leur vie est une interminable contemplation cosmique ». 

https://www.franceculture.fr/emissions/le-journal-des-idees/le-journal-des-idees-du-vendredi-30-mars-2018

  • Like 3
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
apis 32 Membre 4 776 messages
68tarde même pas repentie‚ 64ans
Posté(e)
il y a 23 minutes, doug1991 a dit :

Éloge de la plante

C’est le printemps, la nature reprend son souffle, et ce sont les plantes qui l’animent et le nourrissent.

738_dpacreative579602.jpg

Présentes dans le décor, elles nous sont le plus souvent indifférentes, si ce n’est dans le regard des peintres. Et pourtant, soulignait Emanuele Coccia dans un beau livre sur La vie des plantes, « aucun autre vivant n’adhère plus qu’elles au monde qui les entoure ». Pour le philosophe, partager leur point de vue – celui des feuilles, des racines et des fleurs – c’est faire l’expérience d’une cosmogonie en acte, modeste et lumineuse, et comprendre l’origine du monde : « sous le soleil ou les nuages, en se mêlant à l’eau et au vent, leur vie est une interminable contemplation cosmique ». 

https://www.franceculture.fr/emissions/le-journal-des-idees/le-journal-des-idees-du-vendredi-30-mars-2018

L'avantage de ne plus "travailler" la terre, de seulement la reconstituer, c'est qu'on a plus de temps pour traîner dans le jardin, l' observer... et lui parler.

Je suis ravie d'apprendre que mes plantes sont sensibles aux basses : En vieillissant, ma voix devient plus grave !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité