Aller au contenu

Messages recommandés

Modérateur, Nikita, 151ans Posté(e)
_Dolph Modérateur 60 404 messages
151ans‚ Nikita,
Posté(e)
Eva

Eva


  Date de sortie: 07 Mars 2018




forum   Réalisateur: Benoît Jacquot
  Pays: France, Belgique
  Type: Long-métrage
  Genre: Drame
  Durée: Temps1h40min
  Acteurs: Isabelle Huppert, Gaspard Ulliel, Julia Roy, Richard Berry, Marc Barbé, ...

Synopsis

  Tout commence par une tempête de neige. Eva, troublante et mystérieuse, fait irruption dans la vie de Bertrand, écrivain prometteur. Cette rencontre va bouleverser Bertrand jusqu'à l'obsession et le fera glisser jusqu'à sa perte.

Bande annonce



Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 41 201 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

La vie de Bertrand est sans avenir et sinistre, il est aide à domicile d'un vieillard en fin de vie. cet homme a eu autrefois du succès, sur ses derniers jours, il a écrit une pièce; Lorsqu'il décède, Bertrand lui vole son oeuvre qui s'avère faire un tabac. L'avenir du jeune homme semble être assuré à condition qu'il continue sur sa lancée mais voilà, évidemment, l'imposteur est incapable de composer quoi que ce soit. Il se retire dans le  chalet des parents d'une jeune fille qui l'aime mais  qui a le cœur qui balance entre deux hommes pour trouver l'inspiration pour la prochaine "création". Sa vie croise par hasard celle d'Eva,  une call girl  qui va faire basculer son existence dans la tragédie....

Le thème de ce film est axé sur l'usurpation, sur le mensonge, sur l'imposture, sur les faux semblants de l'amour pris entre la recherche de la pureté relative de la vierge  (qui n'en est plus une) et la nécessité de copuler. La difficulté de s'aimer dans un monde aseptisé, connecté, obsédé par l'argent et le sexe à tous prix...Il décrit la vie sans complaisance, sans  chichis, sans concessions, sans esprit non plus. C'est une froide description. Car oui, Il est à l'image de cette femme: froid, calculateur, sans sentimentalisme. On y retrouve les thèmes du film de Balasko, cliente. Mais cette fois -ci c'est  le client qui s'attache, qui perd son âme dans une relation indigne et sans intérêt où le héros est ravalé à son insignifiance.

A aller voir si vous aimez les films psychologiques français, lents, longs, dépouillés, sans meurtre, ni action, ni bagarre, ni musique tonitruante et qui détonne dans un monde  de superproductions hollywoodiennes à grand spectacle. Le jeu des acteurs rend les personnages attachants dans leur misère existentielle.

 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 41 201 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

c'est aussi un film qui parle de précarité...Précarité des situations professionnelles, du succès, des relations sentimentales,  des vies....l'autre devenant la vache à lait, ou le mouton que l'on tond.

Critique du capitalisme?

On sort de ce film légèrement mal à l'aise;Et un brin consterné.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, claniste, 104ans Posté(e)
cry baby Membre 43 409 messages
104ans‚ claniste,
Posté(e)

a vouloir trop faire complexe ,on se perde dans se remake,vaut mieux voir l'original

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×