Aller au contenu

La place de la Révolution d'Octobre en URSS et dans la Russie actuelle


Messages recommandés

PLS maker Membre 3 795 messages
Un Marx et ça repart‚ 30ans
Posté(e)

A l'occasion du centenaire de la Révolution d'Octobre, un article très intéressant tant pour connaître la place accordée à cet évènement dans l'ex-URSS puis dans la jeune République de Russie, que pour observer la place et les objectifs donnés aux cours d'histoire dans ce pays, à l'heure où la question se pose en termes pratiquement identiques en France : 

 

Octobre 17 fut la référence politique et culturelle centrale de l’époque soviétique. Cent ans après, la société russe reste toujours profondément divisée face à son passé. Le centenaire de la révolution sera-t-il ce grand moment de réconciliation nationale souhaité par le pouvoir russe ?

Présenté comme l’aboutissement de l’Histoire mais aussi comme le début d’une ère nouvelle, Octobre 17 fut la référence politique et culturelle centrale de l’époque soviétique. Seule la Victoire de la Seconde Guerre mondiale parvint non pas à détrôner la « Grande Révolution socialiste d’Octobre », mais à la concurrencer. Le 7 novembre, le jour où les bolcheviks prirent le pouvoir, resta néanmoins la plus importante fête officielle.

La lente désacralisation d’Octobre 17

Depuis la disparition de l’URSS en décembre 1991, la vision d’Octobre 17 a radicalement changé. Toutefois, la désacralisation de la révolution d’Octobre ne fut pas aussi brutale qu’on le croit souvent, et elle est déjà perceptible durant la perestroïka (1985-1991). Certes, comme une grande partie de l’intelligentsia soviétique, Gorbatchev considère toujours qu’Octobre 1917 fut un « événement grandiose » qui représenta « l’heure de gloire de l’humanité », et il prône le « retour à Lénine » [1]. La Révolution aurait dérapé en raison d’erreurs commises à l’époque de Staline. Sur la place Rouge, les festivités du 7 novembre perdurent. Dès 1987 cependant, la grande parade se déroule dans un climat nouveau, empreint de joie et d’espoir en des changements politiques. En réalité, Lénine fait à ce moment déjà l’objet d’une timide mais réelle désacralisation. En témoignent les pièces de théâtre du dramaturge Mikhaïl Chatrov, qui met en scène un Lénine assailli à la fin de sa vie par les doutes et les hésitations [2]. Le héros invincible est redevenu un être humain. Or un être humain peut se tromper, et être critiqué.

article complet : http://www.laviedesidees.fr/La-memoire-encombrante-de-la-Revolution-russe.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
pila Membre 11 397 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)

La Révolution russe s'est terminée lors de l'exil de Trotsky (1927).

 

Staline meurt et va au Ciel. Le tsar Pierre le Grand le reçoit et lui demande :

"Dis-moi; est-ce que les russes sont toujours aussi pauvres en majorité ?"

"Mais oui !" répond Staline.

"Est-ce que les répressions sont-elles toujours aussi brutales ?"

"Mais bien sûr !"

"Est ce que la vodka est toujours à 70° ?"

"Ah non; dit Staline; elle est à 71° !"

"Et c'est pour 1° que vous avez foutu la merde dans l'Empire ???!!!"

Ex Grand Staline recevant ex Chef du KGB.

poutine-staline.jpg?fit=260,194

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Garlaban Membre 1 645 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Avec l'ouverture des archives de l'ex-Union Soviétique, la vision d'octobre 17 et de toute la période communiste a considérablement évoluée. Impossible aujourd'hui d'éluder la dérive criminelle du système, les fusillades de masse, les famines organisées, la terreur, les faux procès, le processus d'élimination interne au Parti pour déviationnisme, la constance de l'extermination planifié de "l'ennemi", la mise en place d'un système concentrationnaire à grande échelle, de déplacements de peuples entiers etc... le tout sur une nécessité fondée sur la science.

Tout a commencé avec Lénine contrairement à la légende qui voudrait faire supporter ces dérives au seul Staline.

Lénine le fondateur d'une utopie scientiste infaillible, seule à décrypter le "sens de l'histoire" .. le tout au nom d'un prolétariat qui numériquement n'existait pas en Russie.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité